dimanche 25 septembre 2016

Dans sa classe, ses enfants sont épanouis et savent lire dès 3 ans : Trop efficace, l'Education Nationale n'en veut pas...



L'Education Nationale sait bien qu'elle est dépassée et qu'elle bride le potentiel des enfants dès leur plus jeune âge puis en les formatant tout au long de leur scolarité comme des robots. L'important pour eux est qu'ils soient aptes à travailler et à consommer, le reste importe peu. Cette professeur a clairement montré à l'Education Nationale la faiblesse de ses méthodes et le fait que tout  l'environnement scolaire est inadapté en dépassant de loin les attentes de l’institution pour ce qui est de la connaissance de ses élèves en utilisant des méthodes novatrices qui respectent réellement le mode de fonctionnement des enfants. Ils en sont ressortis épanouis et avec le goût d'apprendre: impensable pour l'Education Nationale qui a souhaité qu'elle rentre dans les rangs, ce qu'elle a refusé. Bravo à elle! Fawkes
-------
Céline Alvarez est une ancienne enseignante en maternelle qui a adopté une méthode très différente de celle imposée par l’Éducation. Malgré des résultats incroyables, elle a dû démissionner et compte bien mener sa révolution de l’extérieur.


Elle n’a pas duré longtemps au sein de l’Éducation Nationale mais faut croire qu’elle n’avait pas besoin de plus de temps. Institutrice durant trois années en maternelle, dans une ZEP à GennevilliersCéline Alvarez était là pour tester une méthode pédagogique fondée sur les principes de Maria Montessori, appuyés par les neurosciences, dans le cadre d’un projet validée par l’Éducation Nationale.



Tous les moyens étaient mis à sa disposition et en trois ans, ses résultats sont impressionnants. Les enfants qui ont le privilège de bénéficier de ses méthodes d’enseignement débarquent dans une classe transformée en atelier d’apprentissage. Dans le but de « stimuler leur potentiel », Céline Alvarez va encourager ses élèves à utiliser les différents ateliers mis en place à leur guise.


Ainsi, les élèves ont l’opportunité d’apprendre de manière sensorielle et progressive, développant leur capacité d’attention lorsqu’ils s’attardent sur un atelier. Ils pouvaient apprendre à laver le linge, découvrir l’alphabet via les lettres rugueuses (jeu de cartes invitant les enfants à découvrir les lettres de façon sensorielle), se laver les mains par eux-mêmes et même faire des multiplications à quatre chiffres.


S’ils ne comprenaient pas une chose et qu’ils souhaitaient persister, ils pouvaient demander l’aide de l’adulte. Seulement voilà, les enfants optent pour l’entraide de façon spontanée. Les familles remarquent l’évolution incroyable de leurs enfants dans leur capacité à se concentrer, à développer leur autonomie et à tisser des relations sociales apaisées. Avant d’entrer à l’école primaire, ils savent déjà lire, compter et calculer les quatre opérations… Bref, ils progressent plus vite que la norme.

Les méthodes de Céline Alvarez portent leurs fruits, mais à l’été 2014, l’Éducation Nationale (qui a changé de tête entre-temps), ne souhaite pas étendre cette méthode, ni la poursuivre. Face à cet échec, Céline Alvarez démissionne et décide de mener sa révolution de l’extérieur.


À l’Éducation Nationale, on justifie l’arrêt de ce programme spécifique par l’incapacité de le généraliser dans toutes les écoles publiques. Le contexte social est trop différent d’une école à l’autre pour pouvoir se permettre une refonte profonde du système éducatif. « Ça a marché ici, mais ça ne marchera sûrement pas ailleurs… » se dit-on.


Depuis sa démission, l’ancienne professeure est intervenue dans quelques conférences, défendant l’idée que ses méthodes d’enseignement, basées sur l’action, la motivation et l’amour, sont plus efficaces que la méthode de l’enseignement passif.



Soutenue par la communauté scientifique et par une partie du professorat, elle reste néanmoins critiquée, si ce n’est jalousée, par une autre partie du corps enseignant. On lui reproche notamment d’avoir bénéficié d’un cadre favorable pour mettre en pratique ses méthodes… Quoi qu’en dise, Céline Alvarez fait débat et c’est sûrement ce qu’elle recherchait pour faire avancer les préceptes d’enseignement à la française !


Aujourd’hui, elle publie un livre intitulé « Les Lois naturelles de l’enfant » afin de démontrer que les méthodes de l’Éducation Nationale vont à l’encontre du développement cognitif naturel de l’enfant. En les enfermant dans un cadre qui privilégie le « bourrage de crâne » de connaissances, les enfants sont forcés d’apprendre, sans découvrir les choses par eux-mêmes.  Et pour Céline Alvarez, l’épanouissement devrait être le mot d’ordre de l’éducation.



Découvrez la vidéo de son reportage sur France 2 :




Lien connexe:

Céline Alvarez : “Tout notre environnement scolaire est inadapté”



Source: Demotivateur

3 commentaires:

  1. "Ça a marché ici, mais ça ne marchera sûrement pas ailleurs… » se dit-on."

    bha voyons, on ne vend pas la peau de l'ours avant de l’avoir tué !! NON mais allo quoi :D
    le comble lol belle quenelle ;)

    RépondreSupprimer
  2. Le corporatisme suranné du mammouth idéologique de l'Educ nat'...

    RépondreSupprimer
  3. avec les racailles socialistes le plan des freres la truelle ira à son terme « L’enseignement de l’éducation nationale est devenu un abrutissement forcené , un enfermement « formatogéne » complètement déconnecté des réalités politico économiques et professionnelles, un esclavagisme existentiel Orwellien, orienté essentiellement vers le consumérisme et l’hédonisme les plus dégradants, quand elle avait pour mission d’apprendre à apprendre, d’apprendre à réfléchir , développer la curiosité et un esprit critique ; en négligeant l'apprentissage de notre langue notre histoire notre littérature , elle organise l'inculture qui provoque l'abandon de notre identité » « le projet de l'éducation nationale consistant à programmer le nivellement par le bas ayant abouti il a été décidé de supprimer le mot intelligence du dictionnaire »

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog