mardi 20 septembre 2016

«Les avions de la coalition achevaient les blessés à la mitrailleuse»


Comme c'était prévisible, la trêve en Syrie n'aura pas duré bien longtemps, maximum 48h (et n'a jamais réellement était effective au final). Cette trêve négociée par les Etats-Unis et annoncé comme celle de la dernière chance était censé officiellement apaiser la situation et permettre le dialogue. Au lieu de cela, les terroristes ont violé la trêve à 300 reprises et la coalition en a profité pour aller pilonner les troupes syriennes. Le gouvernement syrien a donc du se résigner aujourd'hui à déclarer la fin du cessez-le-feu. De toute évidence, la paix n'est pas prête d'arriver dans le pays. Le prix nobel de la guerre Obama a eu ce qu'il voulait. Après plus de 5 ans de guerre, la suite des événements dans la région ne s'annonce malheureusement pas glorieuse. Fawkes

------- 

Un survivant de la « bavure » perpétrée en Syrie par les avions de la coalition internationale témoigne.

Un survivant de l’attaque menée par les avions de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis doute fort que ce fût une erreur : les avions ont poussé la barbarie jusqu’à abattre les soldats syriens blessés avec des mitrailleuses. 
Un avion de reconnaissance a d’abord survolé les positions de l’armée syrienne, peu après des chasseurs ont lancé une attaque, a raconté ce militaire syrien au site Life.ru. 

« Nous avons pensé que l’avion menait la reconnaissance des positions de Daech. Mais peu après nous avons été attaqués par les chasseurs de la coalition qui ont frappé nos chars, véhicules blindés et pièces d’artillerie. Ils achevaient avec les mitrailleuses nos soldats qui tentaient de se réfugier dans les ruelles. Chaque chasseur a tiré sur nous au moins trois missiles. J’ai vu de mes propres yeux la mort d’environ 100 soldats. Ils ont pilonné nos soldats battant en retraite. Beaucoup ont péri. De nombreux blessés ne pouvaient pas bouger », a-t-il précisé.

 Aussitôt après le raid aérien, les djihadistes sont partis à l’assaut des positions des militaires syriens. 

« Daech a attaqué nos positions, nos soldats ont été capturés. J’ai eu l’impression qu’il y avait un accord entre les Etats-Unis et Daech. Les terroristes étaient en liesse, ils tiraient des coups de feu en l’air comme s’ils fêtaient quelque chose », a ajouté le militaire.

Rappelons que samedi 17 septembre, des avions de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis ont bombardé les positions de l’armée gouvernementale syrienne. Au moins 62 militaires syriens ont été tués et environ 100 autres ont été blessés dans cette attaque.

Le Pentagone a déclaré que l’attaque avait été menée « par erreur ». Cependant le ministère syrien de la Défense a condamné cet incident, qualifié d’agression contre la Syrie.

Source: Sputniknews

4 commentaires:

  1. Deir ez-Zor : erreur ou provocation américaine ?

    https://www.youtube.com/watch?v=7dME3rxC12w

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Article à mettre en parallèle avec l'entretien de bassam tahan dans la vidéo ci-dessus.

      Ou l'on apprends qu'un convoi humanitaire pour la syrie a été bombardé, les états-unis accusant la russie.
      (Lorsque l'on sait que les états-unis se servent de l'humanitaire pour ravitailler daesh, qu'y a-t'il d'étonnant...)

      Raid meurtrier en Syrie contre un convoi humanitaire et les États-Unis accusent la Russie d'avoir bombardé ce convoi selon certains médias internationaux.

      http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2016/09/raid-meurtrier-en-syrie-contre-un.html

      Supprimer
  2. Moi qui suit ce conflit depuis les premiers jours, je suis écœuré par cet événement.

    Il faut savoir que les soldats qui sont morts sous les bombes US étaient charger de combattre sur le front considéré comme le plus violent et le plus dangereux de tous car situé en plein cœur du territoire de daesh.

    Ces soldats étaient, de fait, totalement encerclés depuis plus d'un an ( quasi encerclés depuis 4 ans ) car der-ez zor est situé loin à l'est, et toutes les routes qui y mènent sont sous contrôle terroriste.

    La plupart de ces soldats n'ont pas vu leurs familles depuis le début de la guerre (5 ans déjà) et après avoir combattu vaillement pour protéger les 100 mille habitants de Der-ez-Zor de daesh, les voilà qu'ils se font lâchement tués... Sans oublier les frappes Israéliennes sur la province de quneitra pour venir en aide à fatah al islam.

    Ce qui est certain désormais c'est que les Syriens, Russes et Iraniens ne vont sans doute pas en rester là, ça risque de dégénérer.

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui est déconcertant dans cette affaire est la naïveté dont a fait preuve la Russie qui a accepté cette trêve en sachant les tenants et les aboutissants. Juste incompréhensible...

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog