mardi 11 octobre 2016

Une ex-employée du Pentagone révèle que Bill Clinton a eu des aventures avec « des milliers de femmes ». Hillary menaçait ses victimes





Ah, les Présidents de Gôche et leur conduite avec les femmes… Vous avez noté comme c’est presque tabou en France de critiquer Bill sur ce point ?
Mais bon…
dsk
Linda Tripp révèle que Bill Clinton a eu des aventures avec « des milliers de femmes » – dont un SECOND membre du personnel de la Maison-Blanche – et que la vie de Monica Lewinsky était en danger.
Source : Daily Mail, le 18/01/2016
  • L’ancienne amie de Monica Lewinsky donne une interview radio exceptionnelle où elle dit qu’Hillary Clinton savait que son mari a eu de nombreuses aventures au cours de son mandat
  • Selon Linda Tripp, qui a secrètement enregistré les appels téléphoniques de Lewinsky avant de les rendre publics, Bill Clinton a, lors de sa présidence, eu des liaisons amoureuses en série avec « des milliers de femmes »
  • Elle affirme également qu’Hillary Clinton a essayé de détruire les femmes avec qui son époux la trompait et dit avoir tout mis sur la place publique pour protéger Monica Lewinsky du danger qu’elle courait
Par J. TAYLOR RUSHING, journaliste politique étatsunien, pour DAILYMAIL.COM
Publié le 18 janvier 2016
La femme qui a dévoilé la liaison de Bill Clinton avec Monica Lewinsky, l’ex stagiaire de la Maison-Blanche, menant à la mise en accusation de celui-ci par la Chambre en 1998, a donné dimanche une interview radio dans laquelle elle critique sévèrement la conduite du couple Clinton pendant ses huit ans de présidence.
Linda Tripp, l’ancienne confidente de Lewinsky qui a secrètement enregistré ses conversations téléphoniques et les a remises à un procureur fédéral, a déclaré que l’ancien président avait des aventures avec des « milliers » de femmes et que l’ancienne première dame était au courant.
Tripp a également justifié ses révélations sur l’affaire Lewinsky-Clinton, affirmant les avoir faites pour sauver sa vie, car elle s’inquiétait à l’époque du danger auquel elle se trouvait exposée.
Tripp a donné dimanche une interview au journaliste de radio Aaron Klein. Dans l’interview, elle a affirmé que le président avait une liaison permanente avec un autre membre du personnel comme avec Lewinsky.
304D5AF400000578-0-image-a-18_1453134180216
L’ancienne stagiaire de la Maison-Blanche Monica Lewinsky, ici à New York en Octobre, a eu une brève liaison avec le président Bill Clinton dans les années 1990 qui a finalement conduit à la destitution de Clinton par la Chambre
Voir la vidéo
304D5B0300000578-0-image-a-17_1453134169451
Linda Tripp, montrée ici dans une photo non datée, a accablé la famille Clinton dans une interview à la radio dimanche
L’ancienne première dame non seulement connaissait la mauvaise conduite de son mari, mais « elle s’est donné comme mission personnelle de divulguer l’information et de détruire les femmes avec lesquelles il badinait, » dit Tripp.
Clinton se prétend défenseuse universelle des droits des femmes dans le monde, pourtant quand je vois toutes les femmes qu’elle a détruites pendant toutes ces années pour assurer sa survie politique, je suis écœurée, dit-elle.
Interrogée par Klein, Tripp a dit qu’elle a donné des cassettes de ses conversations avec Lewinsky à l’avocat indépendant Kenneth Starr parce que Lewinsky menaçait Clinton de dévoiler l’affaire, mettant ainsi sa vie et celle de Tripp en danger.
« Je dis aujourd’hui et je continuerai à dire que je pense que Monica Lewinsky est encore vivante aujourd’hui grâce à mes choix et à ce que j’ai fait, » a affirmé Tripp à Klein.
« Cela peut paraître mélodramatique à vos auditeurs, mais j’affirme que, d’après moi, je crois qu’elle et moi à l’époque étions en danger, parce que rien ne doit se mettre en travers de ces gens qui pourrait les empêcher d’atteindre leurs objectifs politiques. »
« Si cela n’avait pas été rendu public tout de suite… Nous aurions très bien pu être victimes d’un accident. C’est une situation qu’on ne peut comprendre que si on a vécu ce que j’ai vécu. »
Tripp avait un emploi non sensible dans l’administration Clinton pendant environ un an et demi. Son bureau se trouvait au début à l’extérieur du bureau ovale, puis plus tard près du bureau de la première dame au second étage.
Outre Lewinsky, Tripp a dit que Clinton avait une autre affaire pendant sa présidence – une affirmation qu’elle avait déjà faite durant ses dépositions dans le cadre de l’affaire Lewinsky, mais qui n’a pas été rendue publique. Elle n’a pas voulu révéler l’identité de la femme.
Tripp n’hésitait pas à critiquer Clinton pour son inconduite sexuelle – elle a continué de le faire, autant pour le président que pour la première dame, pour différents scandales pendant la durée du mandat.
Elle a affirmé à Klein qu’elle a vécu « des années de crainte avec ce qu’elle a vu à la Maison-Blanche des Clinton, particulièrement Hillary, avec des scandales divers, qu’il s’agisse du Filegate, Travelgate, Whitewater, Vince Foster. »
Voir la vidéo

« Tous les scandales précédents ont été totalement oubliés par les Américains du fait de la manière dont ils ont tous été présentés au public. »
« Ainsi j’observais un président menteur et une première dame menteuse débiter des mensonges au peuple américain, » dit-elle.
« Donc je savais déjà à quoi m’en tenir quand le scandale Monica Lewinsky a éclaté. Pour moi c’était très important que les Américains voient ce que je voyais tous les jours. Mes années avec les Clinton ont été pour moi inquiétantes à tous les niveaux. »
Tripp disait que tandis que Lewinsky « s’imaginait amoureuse, » le Président « s’imaginait dans son droit. » La stagiaire a finalement dit à Clinton que Tripp aussi était au courant de leur liaison, ce qui les a alors, selon Tripp, mises toutes deux en danger.
« Ce n’était rien de plus qu’un échange de services. Elle a idéalisé l’histoire en s’imaginant qu’il s’agissait d’une liaison. Et quand ça ne s’est pas passé comme elle l’aurait espéré… Elle a complètement perdu la tête et a commencé à agir de manière erratique et effrayante. Elle n’a jamais réalisé les risques qu’elle prenait en menaçant un président ou par son comportement. Moi, si. »
Tripp a poursuivi en disant que « tout le monde savait ce qui se passait dans l’aile ouest, en particulier ceux qui ont passé des années avec [le président], les milliers de femmes… Ce comportement a duré des années. Et l’abus des femmes pendant des années. »
« Donc, ce qui se passait dans l’aile ouest était de notoriété publique, c’est un fait. Et c’était encore plus de notoriété publique qu’Hillary était au courant. »
Jusqu’à présent, l’ancienne première dame a toujours refusé pendant sa campagne de parler du passé de son mari, et l’ancien président lui-même a également refusé de répondre aux questions le concernant, qui ont été soulevées notamment par le leader républicain Donald Trump.
Source : Daily Mail, le 18/01/2016
Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.
============================================================
Sinon, WikiLeaks a sorti des mails de 2014 de Colin Powell, l’ancien Secrétaire d’État sur Bill Clinton :
Un email intercepté : L'ancien secrétaire d'État américain Colin Powell sur Bill Clinton.
“Je préfèrerais ne pas avoir à voter pour elle, bien qu’elle soit une amie que je respecte. Une personne de 70 ans, avec plein de casseroles,  une ambition débridée, cupide, qui ne changera pas, avec un mari qui baise toujours des bimbos à la maison (selon le New York Post)” [Colin Powell, 26/07/2014]
Et puis pas toutes super consentantes les femmes :
trump-viol
Trump a sorti ce témoignage de Juanita Broaddrick, laquelle accuse (depuis longtemps) Bill Clinton de l’avoir violée dans une chambre d’hôtel en 1978 :
“J’ai essayé de le repousser, mais il était très grand. Je lui ai dit ‘Non Je ne veux pas du tout’. Il m’a à nouveau attrapée, avec force. Il a commencé à mordre ma lèvre supérieure. C’était très douloureux […] Et il m’a poussée sur le lit. [pleurs] C’est tellement dur d’y repenser. [pleurs] J’ai toujours peur de lui. […] Surtout si elle [Hillary] devient présidente.”
Dans une seconde partie de l’entretien publié par Breibart, Broaddrick affirme d’ailleurs qu’elle aurait à l’époque subi des pressions d’Hillary Clinton pour se taire, des pressions que Broaddrick situe plusieurs semaines après l’agression. Lors d’une levée de fonds des époux Clinton, Hillary Clinton lui aurait glissé à l’oreille, “Est-ce que vous comprenez tout ce que vous faites.” Question du journaliste de Breibart :“Pensiez vous qu’à ce moment-là elle savait que Bill Clinton vous avait violé ou savait-elle juste que quelque chose était arrivé ?” Et Broaddrick d’affirmer : “Je pense quelle savait. Oui et elle me disait de me taire.” ‘Source : @si)
Source: Les-crises
Note Fawkes News:
Dans cette vidéo, Paula Jones, Juanita Broaddrick et Kathleen Willey, interviewées par Breitbart, témoignent des abus du couple Clinton. Bill violait en série tandis que sa femme s'occupait de couvrir le tout et de menacer les victimes. Un vrai travail d'équipe. D'après Larry Nichols, ancien collaborateur de Bill Clinton, cette fake féministe d'Hillary serait allé jusqu’à ordonner des passages à tabac et des meurtres pour couvrir les traces de son mari. Voir "j'ai battu des femmes et des maris pour protéger les Clinton .... Non seulement j'ai tué des gens pour Bill Clinton mais je n'ai jamais été en prison ".

9 commentaires:

  1. Quand la vérité éclate les coupables tremblent.

    https://www.youtube.com/watch?v=4PEqFQXZoFk

    Personnellement je regrette que dans ce débat présidentiel les témoignages des victimes des programmes MK Ultra et Monarch telles que cathy o'brian et tant d'autres ne soient pas divulgués.

    Surement pour des raisons de sécurité nationale...

    Et pourtant c'est le clan des néo-consevateurs (reagan, bush, clinton, cheney, rumsfeld...) qui ont pratiqués ces atrocités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trump ne va pas l'attaquer avec des théories "vaseuses", trop facile à contrer. Par contre le viol ;)

      Supprimer
    2. Théories vaseuses le mk ultra?
      C'est pour ça qu'elles sont classées secret défense.

      Supprimer
    3. "vaseuse" dans le sens que c'est "instable"

      Classé défense => donc il ne peut en parler

      Je ne dis pas que tu as tord ;)

      Supprimer
  2. - HS - (mais lié aux droits sexuels de l'IPPF avec le sceau de l'ONU)
    https://www.youtube.com/watch?v=_rppE7oe-50

    A vérifier mais ça semble du lourd.

    IPPF: International Planned Parenthood Federation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Edit: voici la personne qui présente la vidéo

      DANGER - L'IMMORALITÉ SEXUELLE EST VOTÉE A L'ONU - MARION SIGAUT

      Regardez c'est très intéressant.

      Supprimer
    2. Théorie du genre, libération sexuelle, mariage gay, origine et dangers - Marion Sigaut

      https://www.youtube.com/watch?v=e2lH1POxvqw

      Rapport Kinsey et le déclenchement de la "libération des femmes": début légal de la pornographie...

      Supprimer
  3. "Breitbart" le site alternatif qu'Hillary voudrait fermer, si je ne me trompe ;)

    Tiens, tiens comme par hasard!

    RépondreSupprimer
  4. Quelques petites coquilles sur les Clinton :
    - http://www.dailymotion.com/video/x4x93kh

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Réseau Pédophile de l'Elite

Médias citoyens

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog