jeudi 15 décembre 2016

La CIA a encore menti: pas de piratage au parti démocrate mais une fuite orchestrée par un membre du parti


Pour ceux qui diront que c'est de la propagande ruse, raté, l'information provient d'un ancien ambassadeur britannique qui collabore avec Wikileaks et qui a accordé une entrevue au Daily Mail. Pourtant, la CIA y croyait dur comme fer allant jusqu'à affirmer que "le gouvernement russe a également voulu faire élire Donald Trump". L'Agence France Propagande a également publié un article aujourd'hui accusant Poutine d'avoir supervisé l'opération. 

"Selon NBC, Vladimir Poutine n'aurait jamais pardonné à Hillary Clinton des déclarations publiques faite lorsqu'elle était chef de la diplomatie américaine, mettant en doute en 2011 l'intégrité d'élections législatives en Russie. Il l'aurait aussi accusée d'avoir alors encouragé les manifestants à descendre dans la rue".

 Une version qui ferait un bon livre de science-fiction, sans aucun doute. La crédibilité déjà très maigre de la Maison Blanche, la CIA et des médias de masse en général vient d'en prendre encore un sacré coup.

Cette compilation de vidéos montre à quel point les médias US ont répété les mêmes mensonges ad nauseam. Édifiant:




 Fawkes News

-------

Les tentatives de saboter la présidentielle aux États-Unis, le référendum sur le Brexit, ou encore le piratage de la correspondance du Parti démocrate (perpétré par Poutine lui-même!)… telle est la longue liste des « forfaits » perpétrés par les terribles Russes aux yeux de l'Occident.

 N'en déplaise aux phobiques qui voient flotter partout la Main du Kremlin, un proche collaborateur de Julian Assange, Craig Murray, vient de vendre la mèche: les documents fuités du Parti démocrate provenaient de l'intérieur même de cette formation politique!

 « Aucun des fuites ne provenaient de Russie. La source avait un accès légal à l'information. Les documents ont été obtenus par des fuites de l'intérieur, pas par des cyberattaques », a déclaré M. Murray dans une interview au Daily Mail.

Selon lui, la source au sein du Parti démocrate lui a remis les documents en mains propres à Washington. M. Murray a récupéré le paquet lors d'une réunion clandestine dans une zone boisée près de l'Université américaine, dans le nord-ouest de la ville. La personne qu'il a rencontrée n'était pas celle qui a obtenu l'information, mais un intermédiaire, a précisé M. Murray.

L'employé a ajouté que la source avait pris la décision de transférer ces informations à WikiLeaks à cause de la corruption régnant au sein de Fondation Clinton et de l'élimination de Bernie Sanders de la course présidentielle.

Plus tôt, le secrétaire américain à la Sécurité intérieure Jay Johnson a déclaré qu'aucune piste pointant une ingérence extérieure dans le processus de l'élection présidentielle américaine n'avait été décelée au cours de l'enquête.

Rappelons que le gouvernement américain a, sans jamais fournir la moindre preuve, formellement accusé la Russie en octobre d'avoir conduit des attaques informatiques contre les organisations politiques américaines, notamment le Parti démocrate, avant l'élection du 8 novembre. Le président russe Vladimir Poutine a toutefois nié toute implication de la Russie, qualifiant toutes accusations de la part de Washington d'« hystérie électorale ».

Source : Sputniknews

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Médias citoyens

Archives du blog