lundi 12 décembre 2016

La honte: la DGSI sous-traite la gestion de ses données...à la CIA


Submergée par les données informatiques liées au terrorisme, la DGSI vient de signer un contrat déléguant leur traitement à une société américaine, créée par la CIA. Une décision nécessaire dans un souci d'efficacité mais qui donne des informations secrètes aux services de renseignements américains et pose une question de souveraineté nationale.

La guerre contre le terrorisme se mène aussi sur Internet. Or, la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ne dispose pas des moyens technologiques pour traiter l'afflux de données informatiques liées ou échangées entre les djihadistes.


 Fin novembre, après plusieurs mois de négociations, le service policier de renseignement français a signé un contrat avec la firme américaine Palantir. Cette société, basée à Palo Alto en Californie, va désormais analyser le Big Data en matière de terrorisme pour le compte de la DGSI. Concrètement, la très puissante technologie de Palantir et ses experts, qui ont formé des agents français à leurs outils, vont extraire, recouper et décrypter les précieuses données informatiques permettant d'identifier et de remonter des réseaux terroristes, voire de déjouer des attentats.

Depuis la Syrie et via Internet, des djihadistes de l’État islamique, notamment le Français Rachid Kassim, ont pu recruter et commanditer plusieurs attentats. Celui-ci était en contact direct avec les auteurs des attaques de Magnanville, Saint-Étienne-du-Rouvray et de la tentative avortée d'attentat à la voiture piégée bourrée de bonbonnes de gaz en plein coeur de Paris. Pour communiquer, les terroristes utilisent des messageries cryptées, comme  Telegram. Ils ont aussi recours à des forums en ligne, tel Ansar-alhaqq (Les compagnons du Vrai) ou, plus simplement, à Facebook où les communications se comptent par plusieurs dizaines de milliers. Littéralement submergée, la DGSI n'a eu d'autre choix que de recourir à l'expertise et à l'expérience de Palantir. Cette firme a été créée en 2004 par la CIA via son fonds d'investissement In-Q-Tel, avec Alex Karp et Peter Thiel, le fondateur du système sécurisé de paiement en ligne PayPal.

Outre son activité pour la CIA, Palantir œuvre dans le traitement des données pour le compte de la NSA, du FBI et des forces armées américaines. On lui prête un rôle majeur dans la localisation d'Oussama Ben Laden qui a conduit à son élimination en mai 2011.

Une coopération internationale intelligente et non naïve

Cette nouvelle coopération franco-américaine (dûment tarifée), n'est pas sans soulever d'épineuses questions : la dépendance de la France vis à vis des États-Unis et les informations sensibles ainsi offertes aux services américains. Le mois dernier, Guillaume Poupard, directeur général de L'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI, le bras armé de l’État en matière de cyberdéfense) déclarait : « Nous sommes pour une coopération internationale intelligente et non naïve ».

Traduction faite pour Paris Match par un agent de la lutte antiterroriste : « Il est habituel et normal que la DGSI, comme les services secrets, la DGSE, partagent certaines informations avec des services de renseignement de pays alliés, au premier rang les États-Unis. Mais l'accord avec les Américains n'a pas été choisi, ils sont les seuls à disposer de cette technologie qui nous est nécessaire. Surtout, avec Palantir, les services US vont disposer d'une fenêtre grande ouverte sur des informations sensibles et notre lutte antiterroriste. C'est un moindre mal, mais il ne faut pas être dupe »

Source: Paris Match

8 commentaires:

  1. En d'autres termes cela s'appelle de la haute trahison.

    RépondreSupprimer
  2. et ce qui est plus grave pour la France c'est que le parc informatique de l'Armée Française est totalement de marque made in usa et je n'ose imaginer la suite si il y a piratage .

    RépondreSupprimer
  3. 1)il parait que des pc et sans algorithmes ( sans programme ect... ) arrivent à se communiquer entre eux avec clés indéchiffrable ( une partie seulement ) par les humains et c'est d'une extrème gravité .
    et il y a eu des expérience entre des neurones de rats combiné avec le hi-tech et cela à fonctionné , alors actuellement c le cauchemar .)
    et c'est animaux n'ont rien demandé à personne pour qu'on les traite de cette façon , c de la cruauté envers les animaux et c vaste comme sujet et un gigantesque bravo à l'association d'une Femme courageuse et de leurs Membres ( L214 )et de Tant d'autres qui luttent pour la cause animale et aussi humains ect... ,2) les test chez big pharma et chez les labs de recherche et développement en hi-tech des armées du monde et bien avant cela un certain psychopathe du nom de josé delgado et consort ont fait des expériences sur des taureaux en implantant dans leur cerveaux des implants ou électrodes dans des endroits spécifique et avec genre boitier d'émission d'ondes faisaient des actes cruels ect...
    et à cet instant en est en 2016 ( la date exacte on ne le sait pas !) , à vous de voir quel avancé , ils ont du faire et cela pour le mal .)

    RépondreSupprimer
  4. Ça veut dire quoi déjà DGSI?
    Direction Générale des Services Israëliens...

    RépondreSupprimer
  5. DeadNation
    Il se passe toujours des choses graves en début et en fin d'année . Les données certifiées de 65,9 millions de français , offertes gratuitement à un état étranger .

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Archives

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Inscription à la newsletter

Archives du blog