mardi 20 décembre 2016

BestOf2016 : Le dernier coup de poignard de Marisol Touraine : un rapport recommande d'imposer 11 vaccins obligatoires (MAJ: pétition)


10) Je n'ai pas encore lu tout le rapport mais l'idée aberrante qui s'en dégage est qu'afin de "rétablir la confiance" dans les vaccins, le gouvernement veut obliger les enfants à se vacciner avec de nombreux vaccins, dont certains très toxiques et parfaitement inutiles pour la tranche d'âge cible, tout en faisant miroiter aux français que cette obligation serait temporaire. Mouais...je rappel que le DTP a aussi été retiré du marché pour des raisons fallacieuses en 2008 et que ce retrait était aussi annoncé comme "temporaire":


"Une augmentation importante du nombre de manifestations allergiques à la suite de la vaccination par DTPolio® a été relevée depuis le début de l’année 2008 par rapport aux années précédentes. Ce vaccin est recommandé selon le calendrier vaccinal en rappel chez l’enfant âgé de 6 ans pour la prévention de la diphtérie, du tétanos et de la poliomyélite. Par mesure de précaution et en accord avec l’Afssaps, Sanofi Pasteur MSD a décidé de suspendre temporairement la distribution de la spécialité vaccin DTPolio® dans l’attente des résultats des investigations complémentaires. Un rappel des lots étant effectué le 12 juin 2008, le vaccin DTPolio® ne sera plus disponible dans les officines à cette date."

Drôlement longues ces investigations car 8 ans plus tard, on attend toujours le retour de ce vaccin. On peut toujours rêver d'ailleurs car cette soit disant recrudescence de manifestations allergiques a permis au labo de vendre des vaccins 3 à 6 fois plus cher depuis 2008. 

Aujourd'hui, la sinistre de la maladie voudrait même imposer le vaccin contre le VPH qui a déjà gâché la vie de nombreuses jeunes filles dont Savannah Snyder, 14 ans, qui a dû être "hospitalisée de nombreuses fois pour ses douleurs atroces suite à ce vaccin". "Elle éprouve des difficultés à parler, à marcher et ne peut plus se passer d’une sonde gastrique". L’année dernière, la sécurité et l’efficacité du Cervarix et du gardasil ont même été remises en question par la principale chercheuse de ces vaccins, c'est dire.

Lorsqu'il s'agit de vaccination, les effets secondaires peuvent être dévastateurs allant  parfois jusqu'à la mort ou des lourds handicaps, et dans ces cas, non seulement l'ONIAM évoqué dans l'article qui intervient déjà actuellement au titre de "la solidarité nationale", indemnise vraiment mal les victimes d'accidents médicaux et leurs familles mais en plus, on ne peut pas engager la responsabilité des laboratoires. Lorsqu'il s'agit de s'en mettre plein les poches, Big Pharma est là...par contre pour le SAV, allez voir ailleurs. Fawkes

------- 

Cette fois, je me suis dit que la folie s’était emparée des autorités de santé.
Mercredi dernier, le 30 novembre, après une année de pseudo « consultations démocratiques », le comité sur la vaccination a rendu son rapport, dans lequel il préconise de :

faire passer de trois à onze le nombre de vaccins obligatoires (nous parlons de onze valences évidemment, pas de onze piqûres) pour les nourrissons (plus les rappels) [1].

Cela ressemble au dernier coup de poignard de la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Ainsi, dans son esprit :

* puisque les gens demandent le retour du bon vieux vaccin DT-Polio sans aluminium ;
* puisqu’ils n’ont pas l’air contents qu’on injecte à la place à leurs bébés un super-vaccin avec aluminium et trois vaccins non obligatoires supplémentaires,

alors la solution la plus simple, selon elle, est de :

* rendre obligatoires tous les vaccins présents dans le super-vaccin
* et, tant qu’on y est, rendre obligatoires encore cinq vaccins supplémentaires (pneumocoque, méningocoque C et triple vaccin ROR).
Un tel abus de pouvoir paraîtrait déjà inimaginable.

Et pourtant, ce n’est pas tout.

Ce n’est pas tout

Pour nous « assaisonner » jusqu’au bout, le comité recommande de :

* mettre à la charge de la collectivité (c’est-à-dire vous et moi) les inévitables accidents qui découleraient de la généralisation des vaccins, par un « régime d’indemnisation pris en charge par la solidarité nationale », plutôt qu’à celle de l’industrie pharmaceutique (voir page 32 du rapport) ;

« la mise en œuvre sans délai de l’ensemble de ces recommandations » afin de ne pas nous laisser le temps de réagir (page 32 du rapport) ;

envisager le « changement de statut » – c’est-à-dire rendre obligatoire- du très controversé vaccin contre le papillomavirus (contre le cancer du col de l’utérus), et même d’étendre la vaccination « aux jeunes garçons » (page 33 du rapport) !

Que cherchent-ils à faire ?

À mettre le feu aux poudres ?

À déclencher un sentiment d’injustice et de révolte, et perdre le peu de crédibilité qui leur reste ?

Une vaste mascarade

Déjà, la crédibilité de cette consultation prétendument « démocratique » sur les vaccins avait été ébranlée en février lorsqu’un haut fonctionnaire avait claqué la porte du ministère de la Santé.

Ancien diplômé de Sciences-Po Paris, secrétaire général de la Conférence nationale de santé (CNS), Thomas Dietrich a démissionné pour dénoncer la « vaste mascarade » que constitue la « démocratie en santé » [2].

Il dénonçait, en particulier, le fait que le débat public sur la vaccination ait été confié à un institut faussement démocratique, fondé en 2015 et géré par une des anciennes conseillères de Marisol Touraine, l’Institut pour la démocratie en santé.

« Il lui fallait s’assurer que la démocratie en santé serait à sa botte », a-t-il expliqué au sujet de Marisol Touraine, selon « la volonté de la ministre de cadenasser l’ensemble des moyens d’expression de la démocratie en santé ».

De son côté, le quotidien Libération s’étonnait que « l’élaboration de cette parole citoyenne s’est faite en l’absence de toute publicité [3] ».

Je vous le confirme : au cas où vous vous seriez posé la question, je n’ai pas eu la possibilité de participer à ces débats prétendument ouverts, et personne dans mon entourage non plus !

La voix de son maître

Je n’ai pas été surpris de constater que les conclusions de la « consultation citoyenne » sur les vaccins reflétaient dans les plus menus détails la position personnelle de la ministre Marisol Touraine, qui avait fameusement déclaré : « La vaccination, ça ne se discute pas [4]. »

Néanmoins, je ne m’attendais pas à une telle agressivité, une telle hâte d’aller à l’encontre de la volonté des citoyens, un tel manque de respect pour les légitimes préoccupations de la population.

Personne ne souhaite le retour des grandes épidémies. Personne ne souhaite exposer ses enfants à des maladies. Il est faux également de taxer de dangereux « antivaccins » les personnes qui interrogent la politique vaccinale française.

Nous nous rappelons tous que, lorsque nous avons demandé le retour du vaccin DT-Polio avec l’IPSN et le professeur Joyeux, les accusations « d’antivaccins » n’ont pas tardé à fuser.

Cela ressemblait à une tactique pour empêcher le débat. Pourtant, aucun acte médical n’est anodin et ce n’est pas un crime que de réfléchir et de débattre.

Au contraire, selon la loi Kouchner du 4 mars 2002, « aucun acte médical, ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne ».

Est-on encore libre si l’État vous menace de rétorsion, d’exclusion, de répression en cas de désaccord ?

Ce n’est pas ma définition de la liberté.

Il est logique, normal et sain de se poser des questions avant de vacciner contre l’hépatite B et le papillomavirus des petits enfants qui n’ont aucun risque d’attraper ces maladies.

Quant aux autres, c’est à voir au cas par cas. Dès qu’on aborde le sujet des vaccins, on agite le chiffon rouge du retour des grandes maladies infectieuses, des hécatombes. On oublie un peu vite que :

les pays qui n’ont aucune vaccination obligatoire n’ont pas plus d’épidémies que la France (l’Allemagne et l’Espagne notamment) ;
la fin de l’obligation de vacciner contre la tuberculose n’a donné lieu à aucune recrudescence de la maladie chez les enfants.

Dernier coup de poignard de Marisol Touraine : agissez pour l’en empêcher

La question est de savoir maintenant si Marisol Touraine va oser mener l’offensive jusqu’au bout pour faire passer dans la précipitation ces nouvelles obligations vaccinales.

Sachant que les élections sont dans six mois et qu’elles signeront de façon presque certaine la fin de son ministère, il est à craindre, en effet, qu’elle ne tente de passer en force.

D’un autre côté, cette affaire de « rapport sur les vaccinations » était certainement pour elle aussi un moyen de sonder l’opinion, et de tester les résistances.

C’est pourquoi nous devons nous mobiliser, chacun à son niveau, pour manifester haut et fort notre totale opposition à ces procédés indignes d’une démocratie.

Une immense mobilisation citoyenne doit avoir lieu pour protester contre ces mesures dangereuses et injustes. Je sais que l’Institut pour la protection de la santé naturelle est sur le coup. Ses pétitions ont régulièrement dépassé le million de signatures.

Mais il ne faut pas qu’il soit seul à réagir. Le mouvement doit être divers, solidaire, multiple, et atteindre si possible plusieurs millions de personnes, stoppant net ce dernier « coup de poignard » de Marisol Touraine.

J’appelle tous les citoyens à réagir. Montrons-lui que nous ne sommes pas des moutons. Et que nous sommes aussi nombreux que déterminés !

Envoyez-moi vos initiatives (rassemblements, lettres ouvertes, manifestations, pétitions) en cliquant ici. Je les relayerai auprès de tous les lecteurs de Santé Nature Innovation.

Je compte sur vous.

Tous ensemble, nous pouvons changer le cours de l’histoire !

À votre santé !


Liens connexes:






Source: Santé Nature Innovation


MAJ 14/12: L’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle s'insurge à son tour suite à la publication de ce rapport

"Tout semble avoir été écrit par les labos pharmaceutiques. 

Ce Comité Vaccination qu’on nous avait présenté comme « représentatif » est une supercherie. 

« L’élaboration de cette parole citoyenne s’est faite en l’absence de toute publicité », a d’ailleurs souligné le journal Libération. [5]
Déjà, la crédibilité de cette consultation prétendument « démocratique » sur les vaccins avait été ébranlée en février lorsqu’un haut fonctionnaire avait claqué la porte du Ministère de la Santé.
Ancien diplômé de Sciences-Po Paris, Secrétaire Général de la Conférence Nationale de Santé (CNS), Thomas Dietrich a démissionné pour dénoncer la «   vaste mascarade » que constitue la « démocratie en santé ». 

Il dénonçait, en particulier, le fait que le débat public sur la vaccination ait été confié à un institut faussement démocratique, fondé en 2015 et géré par une des anciennes conseillères de Marisol Touraine, l’Institut pour la Démocratie en Santé.
« Il lui fallait s’assurer que la démocratie en santé serait à sa botte », a-t-il expliqué au sujet de Marisol Touraine, selon « la volonté de la ministre de cadenasser l’ensemble des moyens d’expression de la démocratie en santé ».
Seuls les acharnés de la vaccination et les industriels avaient été invités !! 

Le Président du Comité de Vaccination, Alain Fischer a reçu en 2013 le prix Sanofi Pasteur, une distinction propre à ce laboratoire pharmaceutique qui est l’un des plus grands fabricants de vaccins du monde ! "




19 commentaires:

  1. http://www.lessymboles.com/cest-officiel-les-enfants-non-vaccines-sont-nettement-en-meilleure-sante/

    RépondreSupprimer
  2. on devrait nous montrer qui vaccine ses enfants ? en politique :D très peu j'imagine.
    quant je pense que mon neuve à était vacciné :/ , élever au biberon de lait industriel en poudre réchauffer au micron-onde! seras enseigner au public :/ pauvre goss.

    RépondreSupprimer
  3. Mehdi

    @vic Je compatis pour ton neveu.

    "Au contraire, selon la loi Kouchner du 4 mars 2002, « aucun acte médical, ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne »."

    Alors je déconseille aux parents d'invoquer la loi Kouchner pour se défendre, parce que dans la loi française, les médecins ont autorité absolu sur les mineurs.
    Preuve: https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006072665&idArticle=LEGIARTI000006685769&dateTexte=&categorieLien=cid

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "uniquement "dans le cas où cette dernière s'oppose expressément à la consultation du ou des titulaires de l'autorité parentale afin de garder le secret sur son état de santé".

      Donc cette prise d'autorité médicale se fait uniquement si le mineur refuse d'en parler à ses parents. Ils n'ont pas tout pouvoir.

      Supprimer
    2. Mehdi

      «Dans le cas où le mineur maintient son opposition, le médecin ou la sage-femme peut mettre en œuvre l'action de prévention, le dépistage, le diagnostic, le traitement ou l'intervention. Dans ce cas, le mineur se fait accompagner d'une personne majeure de son choix.»

      C'est cette phrase la plus importante.

      Supprimer
  4. c'est un crime contre l'humanité , c'est mon opinion .
    de meme que après la tuerie de masse qu'était le 1er conflit mondial , ils ont fabriqués en labos des virus de la grippe , dite espagnole et qui à fait encore des millions de mort à travers le monde et après ils font des expériences à l'unité 731 , et en allemagne , lors du second conflit mondial avec des savants fous comme mengèlé ect ... et à fort détrick et font après l'opération "paper clip " ou trombone et les russes en ont fait de meme " penenmunde" , et actuellement les stocks d'armes biologique , chimique , atomique se trouvent partout , en israel , usa , russie , chine , europe ect... , et que vont devenir les enfants de maintenant et quel sera leurs vie et avenir devant ce présent de cauchemar .

    RépondreSupprimer
  5. Chris

    Vous avez raison, arretez de vacciner vos enfants cela fera de la sélection naturelle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nash :

      un troll... rémunéré peut-être même...

      Dans la nouvelle France, ils peuvent nous rajouter des vaccins contre la galle, la dengue, la syphilis, la peste et le choléra... merci les nouveau français clandestins... Voilà de quoi faire tourner les hopitaux plein pot et les laboratoires !

      Supprimer
  6. ça ressemble à un génocide programmé, et en plus il faut payer pour ça

    RépondreSupprimer
  7. Voilà c' est fait, j' ai signé cette pétition.

    La taupe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai signé aussi, continuons !

      Supprimer
  8. Qu'on injecte les 11 vaccins à l'"aérosol Touraine" la première! Nous voulons être sûrs que c'est inoffensif, ahah..aïe
    Et si c'est obligatoire, alors ça doit être gratuit, car le Peuple pensera que c'est le seul moyen qu'ils ont trouvé pour faire encore plus de fric...

    Paix sur vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou à son fils le délinquant plutôt qui séquestre les vieilles dames pour voler leur argent.

      Supprimer
    2. "car le Peuple pensera que c'est le seul moyen qu'ils ont trouvé pour faire encore plus de fric..."

      Rectification : Non le peuple ne pense plus. Il payera sans sourciller le poison qu'on lui injectera dans le corps, et il sera même plutôt content de le faire.
      Nous sommes déjà dans l'obligation de faire ou d'accepter pas mal de choses aberrantes donc une de plus ou une de moins... Ca passera comme une lettre à la poste pour une grande majorité.

      Supprimer
  9. On se fout de la santé du peuple, l'important c'est le fric qu'ils se font sur le dos du troupeau.

    RépondreSupprimer
  10. Quels sont les liens entre MST et le lobby pharmaceutique? On vient d'apprendre qu'elle a placé un de ses proches qui n'a que des compétences en administration hospitalière mais non en cancérologie comme n°2 de l'IGR (Gustave Roussy)ce qui ne traduit pas une parfaite éthique et elle est membre de cercles d'influence: le siècle et la french american fondation..., ce qui signifie donc sa proximité avec les lobbies. Les parents doivent impérativement résister et mobiliser leurs élus, également adhérer à des associations.Si un médecin veut forcer une vaccination, il faut immédiatement en changer et le cas échéant, le faire citer devant le tribunal correctionnel pour tentative d'empoisonnement et mise en danger.Il faut être inflexible et la santé et la sécurité de vos enfants passent avant les intérêts financiers des multinationales pharmaceutiques et l'obéissance à des gouvernants corrompus.Si on consulte les décisions de justice, il y a plusieurs cas de personnes victimes de sclérose en plaque mettant en cause des vaccins fabriqués par des laboratoires ayant pignon sur rue....donc être très méfiant.Vous pouvez observer l'hypocrisie du discours de MST : si elle propose un fond d'indemnisation de victimes, c'est précisément parce qu'il existe des accidents médicaux de vaccination ;il vaut mieux laisser vivre et s'épanouir un enfant en bonne santé avec le minimum de vaccins sans risque d'effets secondaires que de le coincer toute sa vie durant dans la souffrance et un fauteuil roulant en gérant un lourd handicap, tout cela pour satisfaire et engraisser les lobbies pharmaceutiques qui attachent plus d'importance au fric qu'à l'humain. Ne pas oublier que ce sont les mêmes lobbies qui étaient complices des nazis (IG Farben) et se sont engraissés durant le IIIème reich, dont certains dirigeants ont échappé au procès de nuremberg et ont reconstruit des filiales, qui sont aujourd'hui les fabricants de vaccins et qui viennent de racheter monsanto, le fabricant d'OGM et de pesticides...On ne peut pas se prétendre philanthrope d'une part et travailler pour l'industrie de la mort d'autre part. Le business de la vaccination est comme celui de la chimiothérapie, très juteux, ce qui ouvre la porte à la corruption. A quand le respect de la vie? https://explicithistoire.wordpress.com/2014/10/14/les-dessous-de-la-vaccination/ https://explicithistoire.wordpress.com/2015/08/27/les-dessous-du-cartel-pharmaco-chimique/

    RépondreSupprimer
  11. https://www.youtube.com/watch?v=x5YofOVvTkY

    RépondreSupprimer
  12. Les décodeurs du Monde (plutôt les intoxicateurs du web) essayent maintenant de faire croire que c'est faux:

    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/12/23/les-mensonges-d-une-video-antivaccins-qui-circule-sur-facebook_5053297_4355770.html#

    Avec des argument vraiment médiocre d'ailleurs...comme c'est souvent le cas, Sénécat ronge les quelques os qu'il trouve, c'est assez pathétique.

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

L'imposture Macron

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Sidebar Google

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog