jeudi 29 décembre 2016

Obama tient visiblement à pourrir la présidence de Trump avant son départ: il expulse 35 diplomates russes et menace Moscou


On dirait bien qu'Obama, en mauvais perdant, tient absolument à partir avec un dernier baroud d'honneur. Alors que Craig Murray a confirmé récemmment qu'il n'y a même pas eu de piratage vu que les mails venaient du parti démocrate même, Obama continu à nous servir le roman des méchants russes qui en veulent à la démocratie. On se croirait dans un mauvais film d'espionnage. Sauf que là, il y a de vraies conséquences et Obama a encore 3 semaines pour nous pourrir la vie. Un temps qu'il a vraiment décidé de mettre à profit jusqu'au bout visiblement. Vivement qu'il prenne sa retraite celui là. On ne le regrettera pas. Fawkes

-------
Les autorités américaines ont décidé le 29 décembre d'expulser 35 diplomates russes et fermer deux sites de la Fédération à New-York et dans le Maryland. Les accusations d'ingérence de Moscou dans le processus électoral américain en sont à l'origine.

A quelques semaines de quitter la Maison Blanche, Barack Obama a fait des annonces fracassantes. Le toujours locataire de la Maison Blanche a pris la décision d'expulser 35 diplomates russes du pays et de fermer deux sites russes à New-York et dans le Maryland. Les diplomates de l'ambassade russe à Washington et du consulat de San Francisco ont 72 heures pour quitter les Etats-Unis.

Selon lui, ces actions «sont une réponse nécessaire et appropriée aux efforts pour attaquer les intérêts américains en violation des normes internationales».  
Barack Obama n'a pas hésité à lancer que «tous les Américains devraient être alarmés par les actions de la Russie».
«Le vol et la divulgation de données n'ont pu se faire qu'avec l'accord des plus hautes autorités du gouvernement russe», a déclaré le président américain faisant référence au piratage de données du Parti démocrate diffusées par la suite par le site Wikileaks. Il a souligné que ce type d'activités avaient «des conséquences».

En plus de l'expulsion des diplomates et de la fermeture des deux sites, le président américain a sanctionné neuf entités et personnes incluant les services de renseignement russes du GRU et du FSB ainsi que quatre officiers du GRU et trois de ses fournisseurs de matériel.

Ne serait-ce qu'un début ?


D'après les déclarations de Barack Obama, le FBI s'apprête à publier des informations techniques sur les cyber-activités civiles et militaires de la Russie.
Mais ce n'est pas tout. Le locataire de la Maison Blanche assure que ces mesures «ne constituent pas la totalité de la réponse américaine aux activités agressives de la Russie».


«Les Etats-Unis continueront à prendre une variété de mesures selon un calendrier et un lieu de notre convenance dont certaines ne seront pas rendues publiques», a-t-il ajouté.
Barack Obama en a appelé à ses alliés afin «de travailler ensemble pour s'opposer aux efforts de la Russie de sapper les normes internationales et interférer avec le processus démocratique».
Le président américain assure que son administration fournira un rapport au Congrès au sujet des «efforts pour interférer avec notre élection et de la cyber-activité nocive relative à notre cycle électoral dans les élections précédentes».
Barack Obama a également justifié cette batterie de mesures de rétorsion par «le niveau inacceptable de harcèlement» qu'aurait subi les diplomates américains à Moscou l'année dernière de la part des services de sécurité et de la police.
Le ministre des Affaires étrangères russe a réagi à ces «sanctions contre-productives qui vont nuire à la restauration des liens bilatéraux» entre les deux pays.

Comme annoncé


Barack Obama avait promis des représailles contre la Russie après les piratages informatiques qui ont touché le Parti démocrate au printemps dernier. Si de l'aveu même du procureur général des Etats-Unis, l'origine des piratages n'a pas été établie, Washington et le camp d'Hillary Clinton n'ont pas cessé d'accuser Moscou et ses agences de renseignements d'avoir activement participé au vol de ces dizaines de milliers d'e-mails de responsables Démocrates afin de les transmettre au site Wikileaks. Ce que son fondateur Julian Assange a toujours fermement démenti.

La publication de ces e-mails par le site du lanceur d'alertes a jeté une lumière crue sur les coulisses du camp Démocrate notamment le traitement de faveur qu'a reçu Hillary Clinton par rapport à son adversaire du même camp Bernie Sanders ou encore les relations de l'ex-candidate malheureuse avec certaines monarchies du Golfe et de grandes banques d'affaires.
Donald Trump, le président élu, a quant à lui affirmé qu'il ne «croyait pas» à ces accusations, qualifiées par ailleurs par le porte-parole du kremlin Dimitri Peskov de «non-sens».

Les décisions de Barack Obama interviennent quelques semaines avant qu'il doive laisser sa place à Donald Trump. Le milliardaire et son homologue russe ont exprimé à plusieurs reprises leur désir de travailler à l'amélioration des relations bilatérales entre les deux puissances. Récemment, le président élu a accusé Obama de tout faire pour saper la transition et le mettre en difficulté. 

Source: RT

6 commentaires:

  1. Mister clairvoyant

    C'est incroyable ce qui se passe à 20 jours du changement de président ! j'ai le sentiment qu'il se trame quelque chose de mauvais... trump va t il enfin devenir président ou va t on expérimenter la loi martiale sous obama ?

    RépondreSupprimer
  2. obama la raclure jusque au bout ! dehors négro de maison. l'escroquerie et une passade. voyons l’émergence ?
    Trump ne seras pas assassiné sur ce coup là du moins au départ !! çà serais trop GROS .. après un vote populaire.

    RépondreSupprimer
  3. oh je me fais pas de soucis pour tous ces chefs des tas de m.... , comme obama et consort , avant lui et après lui , car il vont tous souffrir horriblement sur cette terre , le retour du baton .
    tous de la base au sommet vont passer par la , ou qu'ils soient à travers le monde , les dictateurs africains , asiatiques , américains du nord et sud et centrale , europe , proche , moyen , extrème orient , pays scandinave , russie , chine , japon , les 2 corée , les iles ect... , tous ceux qui ont commis et font encore des crimes et autres infamie seront frappé d'abominable maladie et autres souffrance et chatiment ainsi que leurs sbires et cela pour le mal qu'ils se sont acquis et après ce sera l'autre monde ou se sera ultra- pire .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah bon, moi j'ai plutôt l'impression que ceux qui font le bien partent trop tôt tandis que ceux qui font le mal ont une longue vie sans trop de problèmes...
      Et s'il n y avait pas de jugement après la mort ? Et s'ils le savaient, eux... ?

      Supprimer
    2. à resistant : votre logo est bien , c un peu comme le yin et le yang et en meme une arme ! oui les gens qui font le bien et qui partent trop tot ont une mission à remplir que dieu seul sait et ceux qui sont partis avant eux les rejoignent ;
      et ce qui font le mal ont une longue vie et après c'est quoi , la mort et à leurs grande surprise de terreur ils , elles verront la survie dans l'au-dela , et ils verront tous leurs actes en mal qui les envelopera, pour comprendre ce mystère il y a un bon livre du père brune qui est très agés maintenant : les morts nous parlent paru en 1996 .

      Supprimer
  4. ils sont tous génétiquement modifié depuis bb pour faire le mal et suivre les ordres de leurs maitres maudits et cela dans leurs labs et centre et instituts damnés .
    l'humanité n'a pas besoin d'eux ou d'autres ect....
    avec leurs interets malfaisants , ils sont capables d'anéantir l'humanité avec bombes A ect...

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Archives

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Inscription à la newsletter

Archives du blog