mercredi 28 décembre 2016

Scandale: 4 enfants accusent deux animateurs d'une maternelle de viols...la justice classe l'affaire sans suite


 Rappel des faits dans cet article de septembre provenant de LCI, seul média à avoir parler du sujet avec Le Parisien.

SUSPICIONS D’AGRESSIONS SEXUELLES DANS UNE ÉCOLE DE MONTREUIL : "NOUS REDOUTONS QUE L’AFFAIRE NE SOIT CLASSÉE SANS SUITE

 Les parents de trois élèves scolarisés en 2015-2016 à l’école maternelle Louis-Aragon de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, ont porté plainte en août contre deux animateurs qu’ils accusent de viols et d'agressions sexuelles. La brigade des mineurs de la sûreté territoriale est chargée de l’enquête. Pour les plaignants, "l’affaire n’avance pas".


29 sept 2016 19:43

C’est en Tunisie, où ils étaient en vacances, que les parents du petit Ali* déclarent avoir appris les faits. Selon eux, leur enfant de 5 ans leur a confié qu’un des animateurs de l’école maternelle Louis Aragon de Montreuil (Seine-Saint-Denis), où il était scolarisé, aurait, à plusieurs reprises entre janvier ou février 2016 et juillet 2016, date des vacances scolaires, eu un comportement déplacé à son égard. 

Dans la plainte déposée le 13 août, les parents indiquent ainsi que, selon leur fils, l’animateur aurait "sorti son zizi" alors que le petit "était assis sur lui" et "qu’il lui avait mis dans les fesses". Ils ajoutent qu’Ali leur aurait également dit que cet individu, chargé de s’occuper des enfants lors de la pause déjeuner et des activités extra-scolaires, "pratiquait des attouchements et des actes sexuels le midi et l’après-midi dans différents endroits de l’école, à savoir les toilettes des enfants, les toilettes des adultes, le dortoir, la cantine"… Ali aurait également mis en cause un autre animateur, par qui il aurait aussi été agressé sexuellement. 

Au total, trois plaintes de parents d’élèves de l’école Louis-Aragon ont été déposées entre le 13 et le 14 août. Les enquêteurs de la brigade des mineurs de la sûreté territoriale ont entendu les trois enfants, âgés de 5 ans et demi environ, juste après. Ces derniers ont également été examinés par des médecins.

Placés en garde à vue puis laissés libres

"Les deux animateurs ont été placés en garde à vue puis laissés libres, indique une source proche du dossier à LCI. Ils sont inconnus des services de police, ils contestent les faits, les perquisitions à leurs domiciles n’ont rien donné. Il n'y avait rien pour les mettre en cause." De quoi inquiéter les plaignants... 

"L’affaire n’avance pas. Nous redoutons qu’elle soit classée sans suite, insiste le père du petit Ali. Pourtant, les faits sont là. Un des enfants a une MST, mon fils a des fissures anales. Il a des tics qu’il n’avait pas avant. Il fait des cauchemars. Et même s’il a changé d’établissement puisqu’il est au CP, il a eu peur de faire sa rentrée de septembre…" "Deux des enfants n’ont pas maintenu leurs déclarations, commente de son côté la source proche du dossier. Concernant la MST d'un des enfants, elle peut s’attraper également par voie d’eau, piscine ou bain. Les investigations se poursuivent." 

Quoi qu'il en soit, les deux animateurs n’exercent plus à Louis Aragon mais ils n’ont pas été suspendus de leurs fonctions. "La justice n’a fait aucune demande, ni sur la suspension des fonctions, ni sur une éventuelle mesure d’éloignement, poursuit la source. Elle n’a aucune raison de le faire pour l’instant." 

Réunion à l’école

Mardi dernier, une réunion destinée aux parents d’élèves a été organisée dans l’établissement. "Une cellule de crise a été organisée pour les informer des trois plaintes déposées par des parents d’élèves du même établissement à la mi-août", rapporte Le Parisien. "Nous avons appris la tenue de cette réunion par hasard. Nous n’y étions pas conviés, dénonce le père d’Ali. Nous sommes quand même les premiers concernés. J’ai écrit à la ville de Montreuil qui l’organisait, je ne comprends pas cette attitude".  Fin juin, une plainte avait été déposée pour agression sexuelle commise au centre de loisirs de l’école Jules-Ferry, dans la même ville de Seine-Saint-Denis. Elle avait été classée sans suite.

Source: LCI


SUSPICIONS D'AGRESSIONS SEXUELLES DANS UNE ÉCOLE MATERNELLE DE MONTREUIL : L'AFFAIRE CLASSÉE SANS SUITE

Les parents qui avaient porté plainte attendaient beaucoup des investigations. Mi-septembre, ils déploraient cependant une affaire qui, selon eux, n'avançait pas et craignaient qu'elle ne "soit classée sans suite".  Elle l'a finalement été la semaine dernière.

Lundi soir, la mairie de Montreuil (Seine-Saint-Denis), citant un courrier adressé par la Procureure de la République de Bobigny, a en effet annoncé qu'"aucun acte d'agression sexuelle sur mineurs à l'école Louis Aragon" n'avait été commis. Et que la parquet avait donc classée l'affaire sans suite.

Dans sa lettre, datée du 17 novembre, la procureure Fabienne Klein-Donati rappelle avoir été avisée cet été d'une plainte déposée par les parents de plusieurs mineurs scolarisés à l'école Louis Aragon contre des personnes de l'établissement pour des faits d'agressions sexuelles sur mineurs. "Cette plainte a fait l'objet d'une enquête préliminaire, diligentée par la Sureté territoriale de Seine-Saint-Denis, écrit-elle. Après un examen minutieux des éléments recueillis par les enquêteurs, j’ai décidé de classer sans suite cette affaire, considérant qu’aucun élément du dossier ne permet de conclure à l’existence d’une infraction pénale".

"Une manipulation odieuse"

La municipalité montreuilloise, qui se réjouit de ce classement, rappelle en outre un précédent survenu quelques mois plus tôt dans la ville. "Sans attendre les résultats de l’enquête conduite par la Justice, certaines personnes ont fait circuler une rumeur imputant ces faits, révélés faux, à des agents de la ville. Cette manipulation odieuse rappelle celle déjà mise en oeuvre en juin dernier à propos de l’école Jules Ferry, peut-on ainsi lire. Bien que là-aussi la Justice ait démontré qu’il n’y avait eu aucune agression sur les enfants, une campagne indécente, diffamatoire et violente - manifestations et pétitions à l’appui - avait été lancée contre les agents de l’Education Nationale, contre ceux de l’administration communale et contre les élus". 

Pour la Ville, "le dénouement positif de l’enquête à l’école Louis Aragon et auparavant celle qui fût conduite à la maternelle Jules Ferry ont l’une et l’autre démontré l’intégrité absolue des personnels concernés". La municipalité ajoute dans son communiqué que "ces faits doivent interroger tous les Montreuillois sur celles et ceux qui alimentent directement et indirectement ces rumeurs, créant un trouble profond et compréhensible chez certains parents".

Source: LCI



"Des rumeurs dites-vous ?

Aux UMJ de Bondy, un des enfants a été diagnostiqué positif au Gonocoque (certificat à l’appui).

Il s’agit d’une MST (maladie sexuellement transmissible) qui ne peut se contracter qu’après un rapport sexuel.

Il ne s’agit donc pas d’une fausse rumeur, mais bien de la réalité.

La mairie justifie cette infection par un simple contact avec l’eau de la piscine municipale.

Doit-on se baigner avec un préservatif dorénavant pour ne pas être contaminé ?

Cette explication prêterait à sourire si l’affaire n’était pas aussi grave.

Face à des arguments aussi ridicules, nous pourrions également appeler ça « la théorie du complot CONTRE les familles ».

À vous de vous faire votre propre opinion.

Pour nous, elle est faite, ces enfants n’ont pas fabulé, ils n’ont pas menti, nous serons leurs voix tant que ces criminels ne seront pas jugés comme il se doit !

C’est pour cela que Wanted Pedo s’est créée, car nous sommes des citoyens indignés de voir des criminels en liberté pendant que les victimes, elles, ne sont pas entendues, pire, elles sont intimidées !

Pour rappel, en France, 95% des plaintes pour abus sexuels sur mineurs sont classées sans suite ou n’aboutissent pas à une condamnation.

Il y a de quoi s’insurger.

Certains voudraient nous faire accepter l’inacceptable, cela n’arrivera pas.

Force aux victimes et à leurs familles qui affrontent ces épreuves avec dignité.

Ne rien dire c’est accepter, ne rien faire c’est cautionner !

Honneur, Force et Courage
L’équipe Wanted Pedo""

L'association Wanted Pedo rappelle que des viols sur mineurs ne sont pas rares dans l'Education nationale mais qu'ils sont souvent niés:



5 commentaires:

  1. Ce sera toujours classé sans suite.

    http://dai.ly/x4ck3ju

    RépondreSupprimer
  2. Les suites, c'est seulement pour les victimes !

    RépondreSupprimer
  3. L’affaire est classé c’est un classique !!

    RépondreSupprimer
  4. ce qui est dangereux pour les gosses et pour tous ce sont les illusions d'optique en tout genres et veuillez voir par vous meme comment ces illusions d'optique à la façon subliminal peuvent jouer de mauvais tours , à la fois c amusant et dangereux et dire qu'il y tellement de jeunes et adultes qui sont addict à des jeux vidéos ou justement il y a ces hi-tech de danger .

    RépondreSupprimer
  5. genre vase de ruben ou on voit un profil de 2 visage cote à cote ect... et il y en à des milliers .

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

L'imposture Macron

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog