mardi 14 mars 2017

Attentats : la justice a-t-elle sciemment ignoré des informations dans le dossier Coulibaly ?


ENQUÊTE - Selon Mediapart, un indicateur de la gendarmerie a acheté les armes qui se sont retrouvées entre les mains d'Amedy Coulibaly. Une implication que la justice aurait volontairement ignoré.


Deux ans et deux mois après le drame, l'enquête reste au point mort "par crainte des révélations", affirme Mediapart dimanche 12 mars. Selon le site d'information, ce dossier pose en effet "la question de la défaillance et de la responsabilité de l'État dans la surveillance des réseaux ayant fourni les armes aux terroristes des 7, 8 et 9 janvier 2015." "Au total, cinq ou six services de l'État au moins ont donc dysfonctionné, en laissant filer des armes en direction des terroristes, sans le savoir, jurent-ils en chœur". Et la justice n'a rien fait, "préférant orienter l'enquête dans d'autres directions."




CLAUDE HERMANT, L'INDICATEUR

Dès le départ, l'affaire prend un mauvais tournant. Les responsables de la Brigade criminelle et de la Sous-direction antiterroriste ne précisent pas, dans leur rapport au parquet du 20 janvier 2015 sur les attentats du début de la même année, les informations relatives à l'achat d'armes en provenance de Slovaquie par une société lilloise, Seth-Outdoor. Grâce aux informations d'Interpol, les enquêteurs disposaient pourtant de l'information depuis le 14 janvier. 

Au même moment, Claude Hermant, figure de la mouvance identitaire du Nord, est interpellé par la police judiciaire lilloise dans le cadre d'une commission rogatoire internationale portant sur un trafic d'armes. Il est l'acheteur des armes slovaques. Sa compagne est également arrêtée. Il s'avérera que la société Seth-Outdoor est la sienne. Le quinquagénaire, ex-militaire, explique lors de son interrogatoire avoir "pris conscience" que "les armes citées" après les attentats de Paris pouvaient être des armes qu'il avait "été amené à fournir" à un dénommé Samir, un voyou, "à l'occasion d'opérations d'infiltrations pour le compte de la gendarmerie". 

Il assure en effet être un indicateur de la gendarmerie. Mediapart confirme de son côté son rôle, assurant qu'il est une source "immatriculée" depuis mars 2013. Pour autant, la police lilloise ne le questionne jamais sur les attentats. D'ailleurs, Samir Ladjali, "intermédiaire vraisemblable entre l'indicateur et le réseau Coulibaly", ne sera interrogé, puis mis en examen, que quatre mois plus tard. Claude Hermant lui a été écroué et mis en examen en janvier. 

LA FICTION D'UNE INTERPELLATION FORTUITE

Finalement, le 22 juin 2015, la juge antiterroriste Nathalie Poux informe officiellement les magistrats lillois qu'elle dispose "de l'identification des armes transmise par Interpol cinq mois plus tôt", précise le site d'information. Elle écrit que "quatre pistolets semi-automatiques Tokarev en possession d'Amedy Coulibaly sont identifiés formellement comme ayant été vendus à Seth-Outdoor, tandis qu'un autre pistolet semi-automatique Tokarev et un fusil d'assaut CZ sont susceptibles de provenir de Seth-Outdoor", alors que l'information est déjà établie.

Elle demande la transmission des interrogatoires réalisés à Lille, et les éléments sur "les relations de Claude Hermant et des autres mis en examen avec les personnes susceptibles d'avoir fourni des armes à Amedy Coulibaly". Ce que lui envoie le 12 août 2015 le juge lillois en charge du dossier, Stanislas Sandraps. Le magistrat "développe la fiction d'une interpellation fortuite" de l'indicateur et de sa femme, rendue possible par le service des douanes.

HERMANT DE NOUVEAU INTERROGÉ EN DÉCEMBRE 

Le 24 janvier, La Voix du Nord titrait ainsi : "Trafic d'armes : la police judiciaire va-t-elle remonter de l'ultradroite jusqu'à Coulibaly ?". Pourtant, ce n'est qu'en décembre que Claude Hermant, déjà en prison, sera interrogé dans le cadre de l'enquête sur les attentats de janvier. On lui demande de décrire ses livraisons d'armes à Samir Ladjali, ce qu'il avait déjà fait à Lille. "Donc, vous avez acheté des dizaines d'armes, dont celles ayant été utilisées par Amedy Coulibaly à l'Hyper Cacher et celles retrouvées chez lui, avec la bénédiction de la gendarmerie ?, ironise le brigadier-chef de la Sous-direction antiterroriste (SDAT). "Oui, bénédiction est un terme un peu trop fort, mais c'est ça", assure l'indicateur.

"Pour aller plus loin, le service d'enquête aurait dû procéder à d'autres auditions", explique Mediapart. À savoir : Samir Ladjali, deux gendarmes qui ont surveillé Claude Hermant durant plus d'un an, ou encore l'entourage de ce dernier, "parmi lesquels d'autres indicateurs, Antoine Denevi et Christophe Dubroeuq, eux aussi acteurs du trafic, en relation avec un ancien commandant de police de Lille". Mais à part l'ex-militaire et sa compagne, personne d'autre n'a été entendu par la SDAT. 

Par ailleurs, ni Claude Hermant ni Samir Ladjali ne sont poursuivis dans l'enquête à ce stade.

Lien connexe:


6 commentaires:

  1. - HS -
    SNOOP DOGG - BADBADNOTGOOD
    https://www.youtube.com/watch?v=E4i3bAtEuJE
    Après Marylin Manson, Madonna, voici Snoop Dog.
    La Moquerie est un signe de la fin des temps.
    Snoop et ses Klowns (K comme Killers).
    Ne les suivez pas...

    RépondreSupprimer
  2. c'est comme si : des abrutis de base qui ont fait quelques heure de pilotage en çesna petit modèle ont détourné des aéronefs grand modèle et ont percuté les wtc , meme des pilotes chevronné et qui ont des milliers d'heures de vol à leurs actifs disent en secret ! , qu'ils ne pourraient pas le faire et en + avec la gigantesque toile de renseignement que les states ont ?! , ils n'ont pas vu arriver cela , ce sont les ignares et naif qui vont avaler leurs fausse version de cette tragédie du 11/09/2001 , qu'ils ont eux meme fait .
    en ce qui concerne l'affaire de cet article c idem mais en petit format : le surnom en taule de cet individu était : hugo la masse ! mais pas spagiari !, et l'autre qui se nomme : rouillan et qui est condamné pour apologie du terrorisme et pour quel motif : parce qu' il a dit : que ces gars la sont courageux ! , en fait ce qu'il voulait dire c : ces gars la sont courageux car avec tous les forces de l'ordre dans paris ils ont pu faire cela !.
    en bref avec ces quelques petites écritures , on fait un peu de vérité pour qui sait raisonner et comprendre le vrai de l'ivraie .

    RépondreSupprimer
  3. Qu'en est-il de la rumeur de vente du marché cashèr à quelques jours de l'attentat ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après Panamza (document à l'appui), le magasin a été vendu la veille:

      http://www.panamza.com/wp-content/uploads/2015/03/AGE080115.pdf

      Le Bataclan aussi a été vendu deux mois avant à Lagardère:

      https://www.lesechos.fr/23/09/2015/lesechos.fr/021348958735_lagardere-rachete-le-bataclan-a-paris.htm

      Supprimer
  4. Cet article est un rideau de fumée....tout le monde sait que l'attentat a été organisé au + haut niveau politique et des services de renseignement. False flag dont ne parleras pas Mediapart, of course...

    RépondreSupprimer
  5. à 05:18 , cela n'est pas une rumeur , car cela est vrai que le hyper kachèr ! à bien été vendu avant le false flag , donc cela veut tout dire et c'était idem pour le bail des wtc avant aussi le false flag et leurs propriétaires .
    et à 09:27 , tout le monde ne le sait pas , surtout si il y a des tonnes d'hugo la masse à regarder leurs télé avec série genres novelas !
    mais ce qui est dangereux c avoir une masse d'hugo et cerveaux de spagiari , mais la aussi ils ont leurs faille : avec une petite dose d'anesthésiant ,et ils dorment .

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

L'imposture Macron

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Sidebar Google

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Médias citoyens

Archives du blog