samedi 18 mars 2017

LA RÉÉCRITURE DE L’HISTOIRE EN MARCHE = La direction du magazine HISTORIA censure son propre numéro 675 de mars 2003 sur le rôle de la CIA dans la construction européenne et met en demeure l‘UPR d‘en supprimer la reproduction



Par une mise en demeure du 17 mars 2017, l’avocat de Sophia Publications, la société éditrice du magazine Historia, a exigé que nous retirions du site Internet de l’UPR la reproduction de l’article « Quand la CIA finançait la construction européenne » de Rémi Kauffer, figurant dans le numéro 675 (mars 2003), que François Asselineau a montré en direct dans le journal de 20h de TF1 du 13 mars. La loi nous oblige à obtempérer.

Nous signalons que ce texte était vieux de 14 ans (édition de mars 2003) et qu’il figurait depuis plusieurs années sur le site Internet d’Historia, auquel notre article renvoyait.
Nous signalons que ce dossier de Rémi Kauffer n’est plus disponible sur le site d’Historia et cela prétendument « pour des raisons techniques ». Le lien est ici : http://www.historia.fr/parution/mensuel-675 

== HISTORIA CENSURE HISTORIA ==  La direction du magazine Historia a retiré de son site en ligne le dossier CIA de mars 2003 qui y figurait pourtant depuis des années. Le motif invoqué pour cette soudaine censure est que ce dossier n’est plus disponible « pour des raisons techniques ». La présentation ce dossier encore en ligne continue cependant à préciser que « Entre 1949 et 1959, les États-Unis vont s’efforcer de contrer les Soviétiques en finançant largement la construction européenne »…
 Nous signalons que notre article qui en assurait la promotion et la reproduction figurait sur notre site upr.fr depuis le 13 mars 2014, il y a donc plus de 2 ans.
Si l’avocat de la société éditrice du magazine Historia nous demande soudain de le supprimer après tant d’années de mise en ligne, c’est parce que François Asselineau, alors que démarre la campagne pour l’élection présidentielle, a commencé à faire naître un débat aussi salutaire que nécessaire sur le rôle de la communauté du renseignement américain dans la construction européenne et sur la proximité de certains « pères fondateurs » avec l’administration américaine.
Il mérite d’être précisé ici qu’un « agent de la CIA » n’est pas la même chose qu’un « employé de la CIA » ; certains journalistes ne semblent pas conscients de cette différence.
Dans un éditorial, la rédaction d’Historia a tenu à se désolidariser de façon alambiquée du contenu même du texte de Rémi Kauffer (sans même citer le nom du journaliste).
Nous exprimons notre impatience à connaître sa réaction face à l’article – basé sur des archives déclassifiées – d’Ambrose Evans-Pritchard « Des fédéralistes européens financés par des chefs de l’espionnage américain » (Daily Telegraph, 19 septembre 2000).
Nous continuerons à informer les Français sur ce sujet important, qui permet de comprendre les origines et objectifs de la construction européenne. Nous allons d’ailleurs prochainement publier de nouvelles sources.
Pour finir, il est utile de préciser que le propriétaire de la société Sophia Publications (et donc d’Historia) est, depuis juin 2016, l’industriel et homme de presse Claude Perdriel, soutien officiel de la candidature d’Emmanuel Macron. (Fawkes: Oser y voir de la malveillance? Oh le complotiste ! ;)
Bureau National de l’UPR
18 mars 2017
Source: UPR

14 commentaires:

  1. Je rappel que ce n'est pas la seule source a accusé Monnet et Schuman de bosser pour la CIA:

    http://www.fawkes-news.com/2017/03/hier-soir-plus-de-5-millions-de.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que Michel Collon en avait aussi parlé.

      Supprimer
    2. et quand bien même, je ne vois pas le problème. A l'époque, le principal ennemi, c'est Staline, qui a satellisé toute l'europe de l'Est. Solidariser les nations libres à l'ouest ne semble pas une aberration. Si?

      Supprimer
  2. L'article "Quand la CIA finançait la construction européenne" de Rémi Kaufer dans le numéro 675 d'Historia est toujours disponible dans la wayback machine... On peut même le télécharger en pdf... Je ne donne pas l'url parce que je n'ai pas envie de voir disparaître cet exemplaire...

    RépondreSupprimer
  3. Il y a effectivement de nombreuses sources y compris américaines avec des documents déclassifiés, et ces guignols malhonnêtes ne parviendront pas à étouffer l'histoire.
    Ce qui est inquiétant c'est cette mafia des médias qui rode autour de macron pour obtenir probablement des avantages, avec des comptes débiteurs catastrophiques. Sophia publications est en redressement judiciaire depuis 2015 dirigée par un jean perdriel puis reprise par le groupe perdriel en difficultés avec le magazine challenge. C'est quoi tous ces montages? Avec BFM/drahi/sfr, on avait déjà des retours d'ascenseur? trafic d'influences? Il serait temps que le PFN s'intéresse sérieusement au cas Macron pour éviter que le pays ne sombre davantage et ne soit bradé à des intérêts privés étrangers.Quels sont les deals?
    http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/13/cest-bien-macron-qui-a-permis-le-rachat-de-sfr-par-drahi-6eme-fortune-francaise/
    http://www.medias-presse.info/emmanuel-macron-haute-trahison-et-pillage-de-lindustrie-francaise-vente-dalstom-aux-americains-et-de-sfr-a-drahi/68985/

    RépondreSupprimer
  4. L'authenticité d'une capture d'écran peut être aisément contestée, surtout lorsque le document original a "disparu". L'archivage croisé et systématique des sources (via archive.org, freezepage.com, webcitation.org, archive-it.org et bien d'autres) même s'il n'offre pas une protection absolue, est aujourd'hui aussi élémentaire qu'indispensable lorsqu'on souhaite prendre part au débat public, en particulier sur des sujets aussi sensibles. Malheureusement trop de journalistes ou militants, par exemple, semblent encore l'ignorer.

    Bernard

    RépondreSupprimer
  5. Il serait intéressant qu'Asselineau publie la lettre de mise en demeure de l'avocat!il n'y a pas de confidentialité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble bien que ces lettres de mise en demeure (comme tout courrier ! ) sont confidentielles, et qu'Asselineau ne peeut donc pas la publier.

      Supprimer
    2. Seul un courrier échangé entre avocats est de nature confidentielle, mais pas entre un avocat et un particulier; donc il serait intéressant de connaître le nom du cabinet d'avocat (ses éventuels liens avec le système)et analyser le contenu de la mise en demeure.L'union fait la force.Ce n'est pas non plus le courrier du cœur.

      Supprimer
  6. Le ministère de la vérité - George Orwell - 1984

    RépondreSupprimer
  7. https://www.developpez.com/actu/124158/Google-permet-desormais-a-des-partenaires-de-signaler-les-contenus-choquants-ou-offensants-dans-les-resultats-de-son-moteur-de-recherche/

    https://www.developpez.com/actu/124173/Un-tribunal-americain-ordonne-a-Google-de-livrer-les-informations-de-tous-les-internautes-qui-ont-cherche-le-nom-d-une-victime-de-fraude/

    Loi 2.0 en marche (entendez-vous le bruit de bottes?)

    ~~~

    Loi anti-blasphème de l'Islam votée au Canada:
    http://www.journaldemontreal.com/2017/02/17/ou-est-charlie

    Aldo Sterone:
    https://www.youtube.com/watch?v=GoodbJmjgto&t=5s

    Et la loi anti-chrétien????

    RépondreSupprimer
  8. à réécouter !!

    Benabar - L'agneau

    http://www.brujitafr.fr/article-benabar-l-agneau-111157137.html

    RépondreSupprimer
  9. Quand la CIA finançait la construction européenne –
    http://www.brujitafr.fr/2017/03/quand-la-cia-financait-la-construction-europeenne.html

    Tout commence à l’automne 1948. Déjà coupée en deux, l’Europe vit sous la menace d’une invasion totale par l’armée rouge. Au » coup de Prague » en février, vient de succéder en juin le blocus de Berlin. Un petit cénacle de personnalités de l’ombre jette alors les bases de l’American Committee for United Europe, l’ACUE – son existence sera officialisée le 5 janvier 1949 à la maison de la Fondation Woodrow-Wilson de New York. Politiques, juristes, banquiers, syndicalistes vont se méler au sein de son conseil de direction. De hautes figures gouvernementales aussi comme Robert Paterson, le secrétaire à la Guerre ; James Webb, le directeur du budget ; Paul Hoffman, le chef de l’administration du plan Marshall ; ou Lucius Clay, le » proconsul » de la zone d’occupation américaine en Allemagne.

    Bien tranquilles, ces Américains-là ?
    Non, car la véritable ossature de l’ACUE est constituée d’hommes des services secrets…….

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

L'imposture Macron

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog