dimanche 5 mars 2017

Suède : Les ambulanciers réclament des équipements militaires contre les attaques à la grenade




Paula Neudding de la chaîne de télévision suédoise DGS a interviewé la semaine dernière Gordon Grattidge. Ce dernier est à la tête du syndicat des ambulanciers suédois. Grattidge a été interrogé sur les situations dans lesquelles les ambulanciers doivent intervenir dans la Suède d’aujourd’hui.


Des “No-go zones”

Ses déclarations sont hallucinantes. Il a en effet mentionné l’existence de zones interdites (« no-go zones »), où les ambulanciers se retrouvent encerclés par des groupes d’immigrants de 20 à 30 personnes, armés de pierres et éventuellement, de grenades à main. En Suède, ces zones sont de plus en plus nombreuses, a dit Grattidge.


Pour le moment, les travailleurs sociaux sont équipés d’une armure et d’un casque. Le syndicat des ambulanciers a réclamé plus d’équipements militaires pour leur permettre de se protéger pendant leurs interventions, mais les autorités suédoises n’ont pas encore répondu à cet appel.

Selon Grattidge, il semble que le nombre de ces zones interdites, ainsi que les dangers qu’elles font encourir, ne fera que croître à l’avenir.


Des pierres et des grenades

Souvent, les ambulanciers ne peuvent même pas pénétrer sans ces zones interdites, indique le responsable du syndicat des ambulanciers. Les voitures sont endommagées, les sauveteurs sont menacés physiquement. On leur lance des pierres, et parfois des grenades.

« Nous sommes traités comme des intrus, absolument», dit-il. « C’est un problème constant pour toutes les personnes qui doivent travailler dans ces environnements. Il y a de la peur et cela affecte les gens, ils peuvent souffrir de stress post-traumatique (PTS), par exemple, ce qui peut aboutir à des maladies, des congés médicaux et la perte de l’emploi ».

Bien sûr, il y a d’autres types de menaces et de violence (…) et nous avons ces zones avec de grands groupes violents. Ils peuvent être très nombreux. Les groupes de 20 à 30 personnes sont très fréquents. (…) La première chose que nous faisons est de partir. Au moins une fois par semaine. Nous savons d’expérience que c’est une zone dangereuse, et que nous devons attendre la police ».


Les sanctions pour la détention de grenades à main ont été récemment durcies en Suède

En Janvier, le Premier ministre suédois Stefan Löfven a été contraint de durcir les sanctions pour la détention de grenade, après qu’il est apparu que cette arme avait été utilisée dans divers combats de gangs. En août de l’année dernière, un garçon de 8 ans est mort lorsqu’une grenade a été lancée par la fenêtre dans l’appartement où il dormait à Göteborg.





4 commentaires:

  1. citoyen tranquille7 mars 2017 à 09:54

    Le rêve multiculturel du modèle suédois tant vanté par la propagande mondialiste s'effondre comme un château de cartes. Prévisible.

    "il n'est pas pire aveugle que celui qui ne veux pas voir"

    RépondreSupprimer
  2. on a les mêmes, viendez ki disaient.

    RépondreSupprimer
  3. "les sauveteurs sont menacés physiquement. On leur lance des pierres, et parfois des grenades."

    Heu...une vidéo ? Caillassage possible mais grenades,sérieux :))) ?!!

    Pays d'accueil des migrants, la Suède scrutée par la fachosphère, au moindre fait diver les voila à faire monter la mayonnaise...

    Pourquoi la Suède obsède-t-elle à nouveau les identitaires ?

    Cet intérêt pour le royaume de Suède a surtout repris corps récemment à cause d’une tirade de Donald Trump lors d’un meeting en Floride le 18 février 2017, durant lequel il a fait le lien entre immigration et terrorisme :

    «Vous regardez ce qui se passe en Allemagne… Vous regardez ce qui se passe la nuit dernière en Suède… En Suède ! Qui aurait cru… en Suède ! Ils ont accueilli un grand nombre [de migrants]. Ils ont des problèmes qu’ils n’auraient jamais crus possibles. Regardez ce qui se passe à Bruxelles. Regardez ce qui se passe dans le monde entier. Regardez Nice. Regardez Paris.»

    Sérieux basta avec votre white power rincé et au lieu de vous en prendre aux réfugiés de guerre , prenez vous en aux faiseurs de guerre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là tu recrache la soupe des médias qui ont inventé des propos que Trump n'a pas tenu. Ils affirment qu'il a fait une relation entre les migrants en Suède et le terrorisme. Mieux encore, qu'il aurait inventé un attentat en Suède: tout cela est faux.

      http://www.fawkes-news.com/2017/02/fausse-nouvelle-le-monde-co-reinvente.html

      Ensuite, le site n'est ni identitaire, ni "white power". Par contre, il montre la crise migratoire est présentée sous un angle différent qui déplaît au gouvernement et aux médias, certes.

      Je pourrais aussi te dire basta avec le roman des gentils réfugiés de guerre (comme celui là qui est venu confectionner des bombes en Europe):

      https://fr.sputniknews.com/international/201703071030362968-attentats-paris-bruxelles-artificier/

      Voler et agresser:

      http://www.fawkes-news.com/2017/02/suede-la-quasi-totalite-des-suspects.html

      Et tant d'autres qui viennent violer dans les pays qui les accueillent:

      http://www.fawkes-news.com/2017/02/la-verite-sur-la-suede-vostfr.html

      Je m'attarde plus volontiers sur le cas de la Suède car non seulement, cela fait parti de l'actualité mais aussi car c'est un exemple frappant...à ne pas suivre.

      Concernant les grenades, il est vrai que cela parait étonnant mais il existe plusieurs types de grenades, je ne sais pas des quels il s'agit. Le témoignage de ces secouristes n'est pas à remettre en cause juste parce qu'il n'y a pas de vidéo. Crois-tu que ceux qui se font agresser ont le temps ou l'envie de prendre des photos souvenirs?

      Supprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

L'imposture Macron

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Médias citoyens

Archives du blog