mardi 2 mai 2017

En marche: le nom du mouvement de Macron et ses références au régime de Vichy et au fascisme (MAJ)



Nous avons vu récemment que Macron a lui-même repris un slogan nazi quasiment à l'identique. Le nom de son mouvement politique a également été emprunté a une production de propagande du régime de Vichy qui avait pour but de glorifer Pétain et le régime de Vichy (qu'il appelait "l'ordre nouveau").



Et ce n'est pas tout.


En Marche...avec Le Francisme, parti fasciste et collaborationniste


Cet article de Breiz-Info montre une autre référence intéressante.



 "Emmanuel Macron est-il aussi vierge de toute pollution idéologique qu’il le dit ? Son mot d’ordre : « En marche ! » est-il vraiment inédit, original ? Pas tout à fait.


Scrutée de près, l’histoire de France, peut réserver des surprises.


Marcel Bucard est le fondateur d’une variante française du fascisme italien. Ce normand a 19 ans en 1914, il se prépare à la prêtrise. Mais son patriotisme est tel qu’il s’engage comme simple soldat. Il finira la guerre capitaine, blessé deux fois, croix de guerre, dix citations.


Il renonce à la soutane et s’engage en politique. Admirateur de Mussolini, il fonde un petit parti, le « Francisme » qui réunit quelques milliers de militants. Chemise bleue, béret, ceinture et bottes, salut « franciste », ils se donnent des allures militaires et paradent beaucoup. On les voit à l’œuvre le 6 février 1934. Mais Bucard n’a rien d’un Jacques Doriot ou même d’un Marcel Déat, les chefs « fascistes » les plus en vue dans les années 30. L’idéologie clamée par le Francisme est aussi confuse que péremptoire, mystique ultra-catholique, ouvriérisme, internationalisme fasciste et culte du chef…



Le 18 juin 1936, le Francisme est dissous comme ligue factieuse. Il renaît après la débâcle. Désormais, le héros de la Grande Guerre, le patriote, collabore. Il réunit autour de 10 000 adhérents, peu opérants. Mais Bucard proclame : « Nous n’avons aucun goût pour l’esclavage ! » (5 octobre 1941). En août 1944, il fuit en Allemagne. On le retrouve à Sigmaringen. Après la capitulation de l’Allemagne nazie, il cherche à gagner l’Espagne de Franco. Il est arrêté, jugé pour haute trahison et condamné à mort. Bucard est passé par les armes le 21 février 1946."



Avec Macron, ce sera la France en marche...vers le nouvel ordre mondial.

A noter que, sans remonter jusqu'au au régime de Vichy, Macron a carrément repris le nom de son mouvement du parti "La France En Marche" qui a déposé ce nom le 12 janvier 2016 alors que Macron a officialisé le sien à peine 3 mois plus tard. En plus de repomper les discours de François Hollande et de recycler des slogans nazis, il n'est même pas capable de trouver un nom de parti original.

MAJ: Breiz-Info a trouvé d'autre références à souligner dans un nouvel article.

Paul Ricœur, le mentor pétainiste de Macron

il n’est pas inintéressant de se pencher sur une des personnalités qui a eu le plus d’influence sur le candidat d’En Marche ! : Paul Ricœur, philosophe français reconnu, auprès duquel il a travaillé pendant deux ans.

Paul Ricœur, admirateur de l’Allemagne nazie ?

En 1939, Paul Ricœur, avait loué certains aspects du discours d’Hitler devant le Reichstag le 30 janvier 1939. Problème de taille : dans ce discours, Adolf Hitler exprimait clairement l’idée d’une « annihilation de la race juive en Europe ». Dans son article pour la revue Terre Nouvelle, le mentor d’Emmanuel Macron condamnait les « valeurs impures » défendues par les démocraties. Est-ce cet article qui motiva les autorités nazies à l’inviter à l’université d’été de Munich la même année ?

Un fervent pétainiste

Confronté à un passé de propagandiste pétainiste, Paul Ricœur avait reconnu une « erreur de jugement », un bref moment d’égarement de 1940 à 1941 durant son emprisonnement en Allemagne en tant qu’officier de l’armée française. Des articles favorables au maréchal Pétain et des conférences dans un cercle pétainiste, voilà qui détonne pour un mentor d’Emmanuel Macron.

Or, Robert Levy, professeur agrégé de philosophie et co-fondateur du mensuel Raisons, a découvert que la chronologie défendue par Paul Ricœur était clairement fausse.
Pour lui, après de minutieuses recherches, la période de fascination pour le pétainisme commence dès 1939 avec cet article pour Terre Nouvelle étrangement complaisant avec Adolf Hitler. Cette même année, Paul Ricœur participait même à l’université d’été de Munich, dans l’Allemagne nazie.

Quant à sa période de doctrinaire et propagandiste pétainiste, elle se serait en réalité terminée vers 1944. C’est en effet cette année là, en mai 1944, que Georges Gusdorf rencontre Paul Ricœur dans un camp de prisonnier allemand. A cette date, Gusdorf mentionne explicitement l’ambiance pro-Pétain du baraquement et sa colère contre Paul Ricœur, qu’il accuse de haute-trahison.

Que pense Emmanuel Macron du passé de Paul Ricœur ?

Alors que Paul Ricœur parle d’une courte période d’égarement de moins d’un an, c’est en réalité pendant près de cinq ans que le mentor d’Emmanuel Macron a sans doute admiré et défendu Pétain.

Emmanuel Macron était interrogé sur ce passé pétainiste sur France Culture. Le candidat à la présidentielle a d’abord rappelé à quel point l’influence de Paul Ricœur avait été importante : « J’ai beaucoup appris auprès de lui. »

Puis, Emmanuel Macron a défendu ce passé sombre en faisant appel à la compréhension de situations complexes. « Bien souvent, dans les procès ou les polémiques politiques, on examine l’histoire sans l’épaisseur de celle-ci. C’est-à-dire en écrasant le regard contemporain sur quelque chose qui s’est passé. »


Si pour Emmanuel Macron on doit éviter de juger les actes passés avec notre regard contemporain, ce beau message semble disparaître lorsqu’il s’agit d’adversaires politiques. Un deux poids, deux mesures peu étonnant mais très grave pour le débat démocratique… qu’abhorrait tant le mentor d’Emmanuel Macron.

Lien connexe:


Cazeneuve appelle à voter Macron pour «poursuivre» ce qu'a accompli le gouvernement socialiste



Publié par Fawkes News





18 commentaires:

  1. Oui mais tu comprend ils sont gentil eux :D
    l'inversion accusatoire marche Même actuellement on verras vite au résultat si cela fonctionne.

    RépondreSupprimer
  2. Il va peut-être nous dessiner une petite voiture pour le peuple de sans dents aussi.

    RépondreSupprimer
  3. https://networkpointzero.wordpress.com/2017/03/08/macron-cible-par-la-cia/

    Hola Guy , un article que tu ne connais peut-etre pas ? Si Macron est l elu de la Cia , ça veut dire que les cibles seront les patriotes.. et personne n ignore les methodes de la Cia ...

    RépondreSupprimer
  4. "il n'est même pas capable de trouver un nom de parti original."

    Au contraire Guy .Que de symbolismes

    En Marche = E.M = Emmanuel Macron

    En marche c'est aussi En Ma Arche ( Arche de l'alliance , arme redoutable )
    Macron anagramme = Monarc ou Mon Arc
    Tous cela font référence aux Arch-ontes Arch-anges....

    Empêcheurde..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Emmanuel macron c'est l'anagramme de " Mamon m'enculera ".

      Supprimer
  5. Macron en pré-campagne en 2016 à Las Vegas : 381 000 € d’argent public
    http://www.brujitafr.fr/2017/03/macron-en-pre-campagne-en-2016-a-las-vegas-381-000-d-argent-public.html

    On voit que Macron a fait mettre une énorme pression pour organiser cet évènement le 6 janvier 2016 – pression qui a nécessairement conduit au dérapage (c’est comme si je demandais à quelqu’un de gagner 12 000 € demain. ce sera dur de le faire honnêtement…). Et que cet évènement a couté 381 000 € – OUBLIONS l’histoire de l’appel d’offres, peu importe.


    Et, oh, hasard, que s’est il passé le lendemain, 7 janvier 2016 ? Eh bien Macron faisait enregistrer le nom de “en-marche.fr” pour sa future campagne .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Macron était donc bien en pré-campagne et dépensait en lobbying patronal.

      Le tout, donc, avec 381 000 € d’argent public, dont 100 000 € d’hôtel…

      Supprimer
  6. Je sais pas si vous vous rendez compte que vous vous decridibilisez en employant des arguments aussi vagues et instables... Parce que votre accusation derrière c'est que ces ressemblances sont délibérés. Sauf qu'aucun indice ou déclaration ne pointe cette hypothèse.

    C'est un peu comme si je m'amusais à dire que "Fawkes News" a choisi son nom en référence aux Fake News, pour decridibiliser davantage les conspirationnistes.

    En tous cas faut pas s'étonner enuite d'être dénigré par la presse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De quels arguments "vagues et instables" vous parlez au juste? Ce sont exactement les même slogans et non des ressemblances comme vous dite, c'est un fait. Si cela vous dérange, ça vous regarde. Si Macron l'a choisi en connaissance de cause ou pas ne change rien au problème.

      "aucun indice ou déclaration ne pointe cette hypothèse."

      Le vrai fascisme de nos jours se cache derrière des valeurs en apparence nobles comme l'égalité et la justice. Il n'y a qu'à voir la théorie du genre qui est l'exemple parfait du fascisme idéologique qui voudrait imposer à une majorité les choix déviants d'une minorité en leur faisant croire que c'est juste. Pareil pour les soi-disant droits sexuels de l'ONU.

      Et puis, entre ce qu'affirme un candidat en campagne et ce qu'il fait réellement une fois qu'il est élu, bien souvent, c'est le jour et la nuit.

      Voilà de quoi vous rafraichir la mémoire:

      Dans l'Ohio, Donald Trump annonce la fin de l'interventionnisme américain à l'étranger

      https://francais.rt.com/international/30061-ohio-donald-trump-annonce-fin-interventionnisme-americain

      Enfin, Fawkes news a été crée en 2013, bien avant toutes ces polémiques sur les fausses nouvelles. Bien évidemment, toutes ces années, cela n'est jamais venu à l'idée de personne de traiter mon site de "Fake News". Maitenant, certains viennent faire cette blague douteuse vu que c'est dans l'air du temps. En modifiant deux lettres à un mot, vous pouvez lui faire dire beaucoup de choses, c'est sûr. Je ne vois pas le rapport avec cet article. Vous déviez du sujet avec des arguments pauuvres parce que ça vous arrange.

      Macron devrait plutôt s'intéresser à son programme plutôt que d'essayer de jouer sur la peur des français et leur annoncer la guerre si le FN gagne. Il joue la carte de l'anti-frontisme alors qu'il utilise lui-même des slogans douteux et qu'il entend régner en roi par ordonnance. Sans parler de son cinéma lors de ses meetings.

      Supprimer
    2. Je veux dire par là que Lepen et le FN ont des centaines d'anecdotes pires que ces histoires de slogans, et je les vois rarement être mis en avant ici.

      Prenons un exemple récent: les proches collaborateurs de MLP, Nicolas Crochet, Axel Loustau, Frédéric Chatillon. Trois ex-néo-nazis, avec plein de rapprochement à faire avec le facsisme. Ou encore la fraude de Riwal l'agence de com du FN, qui extorque des millions d'euro aux contribuables. Envoyé spécial en a fait un documentaire plutôt bien foutu pour une fois.

      Et même, relever que le slogan de macron est similaire à celui de pétain pourrait être intéressant. Mais là, quelle est la conclusion:
      "il n'est même pas capable de trouver un nom de parti original."
      Super.
      Avec un peu de documentation je suis sûr qu'une réflexion intéressante aurait pu être exposée au sujet des méthodes de communication des politiques, des similarité avec l'histoire, des pièges à éviter pour les citoyens. Mais non, ça s'est conclu par une pichenette.

      Bref, "vague" parce que cette anecdote n'est publiée pour rien d'autre que pour nuire (si au moins ca prouver que Macron représente un risque, mais non).
      "Instable" parce qu'à côté de ça vous ne sautez pas sur les occasions d'accuser MLP de flirter avec le fascisme.

      Et non, je ne suis pas un agent du système qui protège macron.

      Mais, là c'est le FN, s'ils passent on aura toutes une bande de gouvernants haineux et magouilleurs au pouvoir. Il n'y a qu'à voir le résultat pour les villes ayant eu un maire FN, rien de bon en est sorti, et particulièrement pour les gens les plus défavorisés.

      Supprimer
    3. Vous croyez que ""il n'est même pas capable de trouver un nom de parti original." est la conclusion a tirer de cet article? Franchement?

      L'article a été mis à jour avec d'autres éléments qui montrent qu'il y a trop d'éléments pour croire que ces références collabo / nazis sont le pur fruit du hasard. Et l'article qui va suivre vous en dira plus sur le danger Macron.

      Supprimer
    4. @Anonyme du 3 mai à 13:29

      Vous pourrez chercher dans tous les partis, vous n'en trouverez pas un seul qui soit blanc comme neige. Parce que les partis sont dirigés et tenus par des êtres humains, avec leurs qualités et leurs défauts.

      Vous dites que si le FN passe, on aura une bande de gouvernants haineux et magouilleurs au pouvoir. Tiens donc. Vous avez oublié raciste, non? ... (pensez-vous, ils veulent supprimer la discrimination positive et considérer les français sur un seul pied d'égalité, loin des divisions et revendications communautaires ! Quelle haine, assurément !)

      Alors je ne dis pas que le FN est meilleur que les autres : il n'a jamais gouverné le pays... Par contre vous avez tort pour ce qui concerne leur gestion des communes dans lesquelles le FN a été élu, puisque la grande majorité des habitants s'avère particulièrement satisfaite ! (je vous laisse vérifier... vous pourrez entre autres constater que les impôts, dans ces villes, ont baissé ou du moins les hausses ont été contenues)(j'aurais bien aimé vivre dans une ville FN perso pour ça)

      Supprimer
  7. Son programme en marche dans vos poches.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. https://www.youtube.com/watch?v=vQ5fOIt5My8

      Supprimer
  8. Quand mon père a vu Macron gueuler à la fin d'un de ses meeting il a dit:" oulààààà on dirait Goebbels"
    et lui qui ne vote pas parce que pas Français et donc qui ne s'intéresse pas à tout ce ramdam a bien cerné le personnage on dirait!!!!!

    RépondreSupprimer
  9. Macron : son Premier ministre sera...
    Il y a ceux pressentis par le Tout-Paris
    le candidat d'En marche ! reste muet sur ses préférences pour Matignon.

    Il a pourtant distillé quelques indices sur son favori : il ou elle ne doit pas avoir été ministre d'un gouvernement précédent, doit avoir une « forte » expérience parlementaire et doit incarner le fameux « renouvellement des visages ». Mais il exclut les personnalités issues de la société civile. Emmanuel Macron admet également qu'une femme à la tête de Matignon serait « plutôt (s)on souhait ».


    À en croire le portrait-robot qu'a dressé Emmanuel Macron, elle est la candidate parfaite pour le poste....
    http://www.brujitafr.fr/2017/05/macron-son-premier-ministre-sera.html

    RépondreSupprimer
  10. Tu sembles connaitre les mensonges concernant 1789"et sa"révolution du peuple",il serait opportun de revoir l'histoire sur Vichy & Pétain.Y'à une vidéo sur factuelle 66,entre autre,intitulée"80 ans de mensonges"visionne là en on reparle si tu veux..

    RépondreSupprimer
  11. En marche arrière toute oui

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog