jeudi 18 mai 2017

Médias US: un coup d’État se prépare aux États-Unis


Depuis son élection, Donald Trump est la cible d’attaques des principaux médias américains. Des attaques qui se nourrissent de fuites au plus haut niveau de l’État, ce qui laisse à penser que Trump serait menacé de destitution. Parmi les accusations portées, celles d’avoir des liens avec Moscou ou de révéler des informations secrètes au Kremlin.

Des rapports récents sur les liens présumés de Donald Trump avec la Russie suggèrent qu'à Washington, l'on s'efforce en permanence de destituer M. Trump. C'est en tout cas ce qu'estime Jake Novak, chroniqueur pour la chaîne CNBS. De plus, le journaliste suppose que Donald Trump est la cible d‘un coup d'État.



Jake Novak est convaincu que la fuite d'informations sur ce que M. Trump discute avec Moscou ou de quelles donnés il a partagé avec son homologue est un plus grand scandale que le simple fait que Président d'un pays partage des informations avec un autre. Il rappelle que ce n'est pas la première fois que des personnes haut placées dans le gouvernement américain tentent de diffuser des informations non confirmées concernant des liens de M. Trump avec Moscou. Le journaliste est sûr que c'est un crime très sérieux.
M. Novak note que toutes ces fuites d'informations sur des liens entre le Président américain et la Russie ont quelque chose en commun. Toutes ont été immédiatement reprises dans de nombreuses déclarations de hauts fonctionnaires et visent à discréditer Donald Trump.
Selon Jake Novak, il y a deux sources possibles pour la fuite de ces informations. La première serait un proche du Président des États-Unis agissant comme « taupe » à la Maison-Blanche. Une autre piste serait à chercher du côté des structures de renseignement du Congrès.


Par ailleurs, le journaliste estime que M. Trump s'est lui-même compromis en licenciant James Comey, le directeur du FBI, ainsi que le conseiller de sécurité nationale, Michael Flynn. M. Novak souligne pourtant que ce n'est pas une base suffisante pour destituer un Président. Il rappelle que selon la Constitution des États-Unis, la destitution du Président ne peut être prononcée qu'en cas de haute trahison, corruption ou d'autres crimes graves.

En conclusion, le journaliste souligne qu'en réalité, il n'y a pas une seule preuve de l'une des accusations portées contre Donald Trump. Dans ce cas, toutes les attaques contre le Président des États-Unis ne font que renforcer la détermination de ses partisans, qui ont élu M. Trump, en voyant en lui un ennemi de la classe politique actuelle.
Source: Sputniknews

-------

Une procédure de destitution de Donald Trump préparée au Congrès

Un représentant des États-Unis a fait part de son intention de soumettre au Congrès une proposition de destitution du chef de l’État. La proposition serait soutenue par 48% des électeurs américains, selon un sondage réalisé le 16 mai.

Sur fond d'une vague de critiques à l'encontre du dirigeant américain Donald Trump, le député démocrate du Texas Al Green a déclaré qu'il souhaitait destituer le Président des États-Unis.
« J'appelle le Président de la Chambre des représentants à annoncer une procédure de destitution du Président des États-Unis pour obstruction à la justice », a-t-il déclaré.



Plus tôt, il avait déjà exprimé son intention sur Twitter.
« Aujourd'hui, devant le Congrès des États-Unis, je vais appeler à destituer le Président entre 9h et 10h », avait-il écrit.
Selon un sondage réalisé le 16 mai, 48 % des électeurs américains approuveraient le départ de Donald Trump.


Cette déclaration survient en pleine campagne d'accusations à l'encontre de Donald Trump d'avoir « divulgué des informations secrètes » au ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors de leur rencontre le 10 mai.

Se référant à des sources anonymes au sein des responsables américains, le journal Washington Post avait plus tôt assuré que lors de la réception du ministre russe des Affaires étrangères à la Maison-Blanche la semaine dernière, le Président Trump aurait révélé à ce dernier des informations sur l'organisation terroriste Daech classées top secrètes. La Maison-Blanche a qualifié ces propos de mensongers. Le secrétaire d'État américain Rex Tillerson, cité par la chaîne CNN, a déclaré que MM. Trump et Lavrov avaient évoqué lors de la rencontre les efforts et les menaces générales liés au terrorisme.
De son côté, le Président russe Vladimir Poutine a fermement rejeté ces accusations en soulignant que si Washington le jugeait nécessaire, la Russie était prête à livrer au Sénat des États-Unis l'enregistrement de l'entretien entre Donald Trump et Sergueï Lavrov.
Source: Sputniknews


7 commentaires:

  1. Ce que je ne comprends pas, pourquoi a t'il donné l'ordre de bombarder l'Afghanistan?

    (j'apporte une réponse possible à cette question)
    https://www.theguardian.com/world/2017/apr/15/us-mother-of-all-bombs-moab-afghanistan-donald-trump-death-toll

    On comprend le bras de fer avec la Corée du nord mais il n'a toujours pas commis l'irréparable avec ce pays.

    Je me demande si cette histoire d'attaquer l'Afghanistan (arrivée dans la même période que l'attaque supposée civile "Syrienne") qui semblait viser Isis n'a pas été déguisée pour dire que Trump attaquait des civiles. Faisant changer de camp les gens qui espérait en lui.

    Qu'a dit la presse française à ce sujet et internationale? Il faudrait vérifier.

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que Ivanka est celle qui espionne Trump ! La plus grosse trahison de Trump c' est de laisser sa famille zioniste dans la White Trash House.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jared Kushner est une des taupes

      Supprimer
    2. USA : Première destination du voyage diplomatique de Trump: l’Arabie Saoudite. Voilà pourquoi: le gendre de Trump, Jared Kushner, a conclu un accord de vente d’armes pour un montant de 110 milliards de dollars
      http://www.brujitafr.fr/2017/05/usa-premiere-destination-du-voyage-diplomatique-de-trump-l-arabie-saoudite.voila-pourquoi-le-gendre-de-trump-jared-kushner-a-conclu

      + QUI est Jared Kushner …..

      Supprimer
  3. citoyen tranquille18 mai 2017 à 20:32

    Il serait temps de faire le procès de Nuremberg des médias & des journalistes corrompues .....

    RépondreSupprimer
  4. Dans la phrase suivante, si on remplace les noms entre guillemet par ceux entre parenthèse, on voit que de ce coté là rien n'est fait en matière de destitution depuis au moins une décennie...

    ...celles d’avoir des liens avec "Moscou" (washington) ou de révéler des informations secrètes "au Kremlin" (à la maison blanche).

    signé ouinouin 17th

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous aurez bien sur compris de quel pays je parle...

      Supprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

L'imposture Macron

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Sidebar Google

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog