samedi 17 juin 2017

L’Union européenne a provoqué la mort d’un million d’animaux pour tester des produits chimiques


Selon PETA, une directive de l’Union Européenne censée protéger notre santé et l’environnement a donné naissance au plus grand programme d’expérimentation animale au monde. Des tests particulièrement cruels qui auraient déjà conduit à la mort de près d’un million d’animaux.

PLUS D’UN MILLION D’ANIMAUX TUÉS

2017 marque le dixième anniversaire de la directive REACH (pour Enregistrement, évaluation, autorisation et restriction des substances chimiques). Supervisée par l’Agence européenne des produits chimiques, cette directive visait à améliorer la protection de la santé humaine et de l’environnement. Pourtant, PETA révèle dans un nouveau rapport que « plus de 1 million d’animaux ont été tués dans le cadre de REACH et ont vraisemblablement connu des morts douloureuses et prolongées. »


LA DIRECTIVE REACH MISE EN CAUSE

Derrière sa législation qui vise à réduire les risques pour la santé et l’environnement, la directive REACH est aussi le plus grand programme d’expérimentation animale au monde. Elle contraint notamment les entreprises « à fournir les résultats des essais pratiqués sur les animaux et si elles ne les ont pas déjà faits, celles-ci sont tenues d’y remédier et d’en effectuer de nouveaux » souligne PETA.

L’Agence européenne des produits chimiques a révélé que de très nombreux animaux (souris, lapins, cochons d’Inde ou encore poissons) ont été soumis à des tests douloureux. PETA rapporte que « ces tests comprenaient des tests cutanés et oculaires douloureux, des tests de toxicité aiguë dans lesquels les animaux étaient exposés à d’importantes doses de produits chimiques, conduisant à des souffrances ainsi qu’à une mort terrible ». Lors de ces expériences, des produits chimiques dangereux sont appliqués sur les yeux ou sur la peau rasée des animaux. Certains d’entre eux auraient même été fécondés et empoisonnés dans le seul but cruel de disséquer leurs nouveau-nés.

UN COMBAT QUI PORTE SES FRUITS

PETA se mobilise depuis des années pour mettre fin à ces pratiques qui auraient déjà couté la vie à plus d’un million d’animaux. Leur engagement a ainsi permis de modifier la loi, qui précise désormais que les essais sur les animaux ne doivent intervenir qu’en « dernier recours ». Si cette mesure a permis d’en sauver certains, la directive REACH reste trop facilement contournable par les entreprises qui continuent à pratiquer leurs essais. En 2012, PETA UK avait déposé plainte auprès du Médiateur européen contre l’Agence européenne des produits chimiques, accusée de ne pas faire appliquer cette utilisation des animaux uniquement en « dernier recours ».
Une plainte qui s’est conclue par une première victoire, le Médiateur ayant émis des directives claires à l’attention de l’Agence européenne, qui doit exiger des déclarants qu’ils justifient le respect de la loi. Une décision qui marque une étape vers l’arrêt de ces tests horribles pratiqués sur des animaux. Aujourd’hui et alors que la révision de la directive REACH par la Commission européenne est attendue en octobre 2017, le combat continue pour PETA. L’association vient de lancer une pétition pour « exiger auprès de la Commission européenne d’en finir avec l’expérimentation sur les animaux et d’agir davantage pour promouvoir des méthodes sans animaux pour REACH ».


8 commentaires:

  1. Concrètement il me sembler que c'était devenu interdit (dans les pays européens) les tests d'animaux en laboratoire, je dois certainement me tromper.

    Quoi qu'il en soit c'est honteux, au nom du progrès nous dit-on, quel progrès ?

    RépondreSupprimer
  2. On en a manger combien ..On en a jeter combien ..du frigo ..
    Empêcheurde..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai mais (théoriquement) on ne les torturent pas et on s'en sert pour se nourrir, pas pour juste vendre du maquillage ou je ne sais quel produit futile.

      Supprimer
  3. On tue entre 65 et 150 milliards d'animaux par années pour la bouffe... alors quelques millions pour tester la dangerosité de la chimie...

    RépondreSupprimer
  4. https://www.planetoscope.com/elevage-viande/1172-nombre-d-animaux-tues-pour-fournir-de-la-viande-dans-le-monde.html

    RépondreSupprimer
  5. Encore le système démoniaque qui veut ça, le conditionnement des humains à bouffer du cadavre et pour les laboratoires. Pour baisser le karma, suffit de voir l'état du monde et des con-citoyens pour s'en rendre compte. Surtout qu'eux ils étaient avant nous sur cette planète et ce connard d'humain une fois débarquer fait la pire chose qui existe dans cet univers. Que le néant l'emporte.

    RépondreSupprimer
  6. alors se sera : la réalité depasse la fiction comme : l'armée des 12 singes ( film ) et pandémie mondiale de pathologie en tous genres et des millions de morts et le chaos qui va suivre .

    RépondreSupprimer
  7. et viendra un jour ou les cage de ces animaux qui souffrent seront ouverte en masse et ils vont s'échapper dans la nature et alors les dégats qui vont suivre , comme les p4 ou 5 ou 10 et qui se crient etre à l'abri ainsi que les virus qu'ils ont , et aussi tous les centrales nucléaires en france et europe , il n'y a pas de risque zéro , et d'autres entrepot chimiques , d'armes ect... , cela fait comme un déja vu , je ne sais pas ou .

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

L'imposture Macron

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Sidebar Google

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog