mercredi 14 juin 2017

Pour lutter contre la «désinformation» sur internet, Israël lance le «Dôme de fer de la vérité»


C'est étonnant car les supposés "mensonges" au sujet d'Israël évoqués dans l'une des vidéos s'avèrent pour certains tout à fait véridiques comme le fait que le pays a déjà coupé l'éléctricité à Gaza, des organes ont bien été prélevés sur des palestiniens sans le consentement des familles des victimes, ou le fait que 40% des 600 enfants détenus par Tsahal entre juin et novembre 2014 ont été victimes de violences sexuelles.

Amnety International indique que "Des membres de l’armée, de la police et de l’Agence israélienne de sécurité ont continué de torturer et maltraiter les détenus palestiniens, y compris les enfants (voir témoignages), particulièrement au moment de leur interpellation et pendant les interrogatoires, et ce en toute impunité.""L'Unicef dresse un tableau précis des arrestations des enfants. Au milieu de la nuit, des militaires entrent sans prévenir à leur domicile et ordonnent à la famille de sortir. Des meubles et des vitres sont parfois cassés. L'enfant est emmené dans une jeep, sans autres précisions, sans qu'il ait pu changer de vêtements. Les soldats ne précisent pas aux familles où sont emmenés leurs enfants. Certains sont parfois arrêtés dans les rues à proximité de leur foyer.

De leur lieu d'arrestation jusqu'au lieu de l'interrogatoire, le transfert peut durer une journée entière. Des menaces et des accusations verbales sont proférées par des soldats. Les enfants ont les yeux bandés et les mains liées par des menottes en plastique qui leur écorchent la peau. Ils manquent d'eau, de nourriture, on les empêche de dormir, et ils ne peuvent aller aux toilettes.

Au cours de leur interrogatoire, aucun avocat ou membre de la famille n'est présent. Les enfants sont rarement informés de leur droit, et lorsqu'ils signent leur confession, cette dernière est rédigée en hébreu, qu'ils ne comprennent pas. Cet interrogatoire est un «mélange d'intimidation, de menaces et de violences physiques, avec le but évident de forcer l'enfant à se confesser», explique le rapport de l'Unicef. Puis, en attendant l'audience du tribunal, les enfants sont détenus dans une cellule d'isolement pendant une période pouvant aller jusqu'à un mois. Une fois jugés, beaucoup d'entre eux plaident coupable de peur de voir leur peine augmenter."

Donc voilà, cette initiative pour la "vérité" est une pure opération de propagande mensongère. Fawkes News
-------

En collaboration avec une organisation américaine, Israël a mis au point une application et un site destiné à aider ses soutiens à défendre la réputation de l'Etat juif.

«Aujourd'hui, nous lançons le Dôme de fer de la vérité !», a annoncé le ministre israélien des Affaires stratégique Gilad Erdan lors d'une manifestation pro-israélienne à New York le 11 juin.

Référence au système anti-missile destiné à protéger le territoire israélien des attaques venant de la bande de Gaza, l'initiative israélo-américaine veut venir à bout des critiques visant l'Etat juif sur internet en organisant la riposte sur internet à l'aide d'une application pour smartphone et d'un site internet.

«L'Etat d'Israël est constamment la cible d'attaques d'individus cherchant à diaboliser Israël sur internet et à affaiblir notre légitimité en tant qu'Etat du peuple juif», a expliqué Gilan Erdan.

«Pour cette raison, j'initie un effort international pour unir les soutiens d'Israël dans le monde et leur fournir une plateforme afin de renforcer leurs activités, des outils qui nous aideront tous pour combattre la haine, et des ressources pour diffuser la vérité», a-t-il poursuivi.

La campagne est actuellement alimentée par des vidéos destinées à montrer Israël sous un meilleur jour, dont l'une met en avant la défense du droit des homosexuels, ou encore l'aide apportée aux syriens. Le tout présenté par deux israéliennes. 




Une autre vidéo est un faux journal télévisé attaquant la campagne Boycott désinvestissement sanctions (BDS). Dès le début du document, le ton est donné : «Nous prétendons défendre les Palestiniens, mais tout ce que nous voulons c'est voir Israël disparaître», déclare la fausse journaliste. Une émission prétendument financée par «le djihad mondial», faisant ainsi un lien entre BDS et le terrorisme.





L'application donne elle des «missions» à accomplir comme partager sur Facebook ou Twitter des articles favorables à Israël, ou encore le signalement de vidéos YouTube ou de posts Facebook qui seraient au contraire, défavorables à l'Etat juif. La signature de pétitions pro-israéliennes fait aussi parti des outils mis à dispositions des utilisateurs, qui peuvent ainsi gagner des points et des badges destinés à distinguer les meilleurs défenseurs d'Israël. 

Déjà sortie en langue anglaise et en hébreu, ce site et cette application seront disponibles dans d'autres langues, à destination du public européen, dans les mois à venir. 

Source: RT

2 commentaires:

  1. ça fait très campagne de recrutement je trouve... l'armée de cyber troll sionistes va encore augmenter...

    RépondreSupprimer
  2. Sam, tes trucs révisionnistes tu peux te les garder. Si tu veux en parler, t'a qu'à ouvrir un site sur le sujet et on verra combien temps il reste ouvert ok?

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

L'imposture Macron

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Sidebar Google

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog