dimanche 4 juin 2017

« Vous tuez mon peuple ! » : un chef indien s’adresse à la France concernant le gaz de schiste


Les Sioux ont déjà perdu la bataille face à Donald Trump concernant la construction de nouveaux pipelines sur leurs territoires. Un chef de tribu adresse une vidéo à deux banques françaises qui prennent part à ce projet inhumain et climaticide.

Ce cas illustre les dérives de la mondialisation dans toute leur splendeur. La mondialisation exacerbée est la cause de nombreuses situations reprenant le schéma suivant : l’enrichissement des uns cause le malheur de certains autres dont la qualité de vie peut être impactée à l’extrême. La future construction de nouveaux pipelines en Amérique du Nord n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.


Juan Mancias est le chef de la tribu Esto’k Gna (Sioux) et située dans la réserve de Standing Rock, à cheval sur la frontière entre les états du Dakota du Nord et Dakota du Sud où vivent environ 8500 personnes. L’intéressé se bat depuis des décennies contre l’industrie pétrolière et depuis un peu moins longtemps, contre l’exploitation du gaz de schiste.

Le fait est que la réserve indienne se trouve en plein milieu d’un gigantesque gisement (voir carte ci-dessous) faisait l’objet du projet de construction du pipeline Dakota Access que Donald Trump a récemment relancé.



Juan Mancias a découvert que deux banques françaises faisaient partie du projet : BNP Paribas ainsi que la Société Générale. Celui-ci a donc décidé de mener des actions dont la première est la publication de la vidéo à visionner en fin d’article.

« Ce n’est pas seulement une question de climat et d’environnement, c’est une question d’humanité. », estime le chef indien.

Juan Mancias s’étonne par ailleurs du fait que l’exploitation du gaz de schiste soit interdite en France, mais que des banques de notre pays soutiennent ce type de projet à l’étranger. L’intéressé a contacté des activistes français au nom de la solidarité et c’est dans ce cadre qu’à eu lieu l’action militante du lundi 22 mai 2017 dans une agence de la Société Générale parisienne.

Une quinzaine de militants a bloqué la banque à l’aide d’un long tube en plastique, réplique d’un pipeline. Juan Mancias faisait partie du groupe et est à son tour entré avant de tendre aux employés de la banque une lettre qu’il a lui-même qualifié de « déposition ». Celle-ci contient les preuves que la Société Générale finance des projets de terminaux d’exportation de gaz de schiste dans la réserve indienne de Standing Rock.

« Vous tuez mon peuple ! Vous participez à un génocide ! Vous devez arrêter d’investir dans ces projets ! », a lancé Juan Mancias avant de quitter les lieux.


Source: CItizen Post

6 commentaires:

  1. on ne peut que souscrire à une telle initiative face à l'inertie générale. Le mondialisme détruit un peu plus chaque jour notre planète. Le profit prime sur la santé vitale de notre planète et ceux qui y vivent et comme d'habitude au seul profit de quelques individus et à leur cohorte d'actionnaires ( exemple, Al Gore
    dans le denier livre de Feu Claire Séverac ). Tant que le peuple
    humain laissera faire ils continueront. Il y' a longtemps que la
    limite de la limite a été franchit, que restera t'il aux générations futures ? Il semble que tout cela fait parti d'un
    plan ou un agenda, les preuves sont là mais dans notre société
    intoxiquée et malsaine il est difficile d'en parler sans se
    faire taxer de complotiste. Ils ont absolument tout prévu dans les moindres détails. Bilderberg, trilatéral, CFR...

    RépondreSupprimer
  2. citoyen tranquille4 juin 2017 à 11:26

    L'exploitation du gaz de schiste est une aussi une façon de soumettre les peuples en détruisant l'accès à l'eau naturelle.

    Pour paraphraser le criminel mondialiste Henry Kissinger: si vous contrôlez l'eau & la nourriture, vous contrôlez les peuples. D'une main de fer.

    De plus les gisements de gaz de schiste ne sont pas rentables à long terme. Par contre la pollution qu'ils génèrent peut durer un siècle & plus.

    Le Gouvernement Mondiale condamnera ainsi à la famine quiconque ne se soumettra pas à sa tyrannie.

    Et Nicolas Hulot, que fait cette arriviste pour empêcher ce scandale? Il détourne pudiquement le regard ???....

    RépondreSupprimer
  3. Quid: Combien d'indignés ayant un compte dans ces banques vont le clôturer ? A cet égard, si on veut combattre les requins du système il n'y a qu'une action possible: le boycott. Le reste n'est que littérature

    RépondreSupprimer
  4. oui, Nicolas Hulos restera un mystère lui qui accepte d'entrer dans le gouvernement Macron. Bienvenue au banquet du système et de l'oligarchie. Certains prédisent déjà qu'il n'y restera que quelques
    mois. On verra si ces convictions profondes seront plus fortes que l'attrait d'un ministère et tout les fastes qui vont avec. Triste
    politique française prostituée aux intérêts des plus riches.

    RépondreSupprimer
  5. Sa tête me disait quelque chose...
    Et j'ai fini par trouver:
    https://choualbox.com/Img/1416394365295.jpg

    RépondreSupprimer
  6. Il reste encore des indiens ?

    1 ou 2 alors...

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

L'imposture Macron

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Sidebar Google

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog