jeudi 29 juin 2017

Washington accuse Damas de préparer une attaque chimique, Moscou se dit visé par cette «provocation»


Washington annonce la couleur: False flag en approche. Le porte-parole de la Maison Blanche affirme détenir des preuves...par contre, un officier de l'United States Central Command (ou CENTCOM) qui coordonne les opérations militaires au Moyen Orient indique qu'il n'a pas la moindre idée de quoi il s'agit. ça sent mauvais tout ça. Fawkes
-------


Le porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a qualifié les déclarations américaines sur une possible attaque chimique que Damas aurait pu préparer, de «provocation» ciblant non seulement la Syrie mais aussi la Russie.

«Malheureusement, sans avoir présenté aucune preuve, Washington a de nouveau accusé le président syrien Bachar el-Assad de préparer une nouvelle attaque chimique. […] La situation ressemble une provocation massive sur l’échelle militaire et informationnelle qui vise non seulement les autorités syriennes mais aussi la Russie», a déclaré le porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova le 29 juin lors de la conférence de presse hebdomadaire.
Le  porte-parole a aussi précisé que Moscou possédait des données «concrètes» démontrant que la «mise en scène» d'une série d'attaques chimiques dans deux localités syriennes était en cours.

«Il y a effectivement de nouvelles données. Nous estimons qu'une provocation de ce type est en cours de préparation. Pour ce qui est du concret, il n'est pas à exclure qu'il puisse s'agir des localités de Sarakab et Ariha», a-t-elle précisé.

Le 27 juin, la Maison Blanche avait mis en garde Bachar el-Assad contre «les lourdes conséquences» que pourraient avoir une éventuelle utilisation d'armes chimiques contre des civils. Cet avertissement suivait une affirmation selon laquelle Washington disposerait d'informations laissant penser que le gouvernement syrien pourrait perpétrer une attaque de ce genre dans un futur proche.
«Les Etats-Unis ont identifié de potentielles préparations en vue d’une autre attaque à l’arme chimique par le régime d’Assad», a assuré Sean Spicer, responsable des relations avec la presse de la Maison Blanche. «Cette action pourrait conduire à un véritable meurtre de masse impliquant des enfants innocents», a-t-il ajouté, brandissant ainsi la menace de représailles de la part des Etats-Unis si une telle action était conduite. «Ils en paieront le prix fort», a ainsi affirmé Sean Spicer.

Le Kremlin a jugé «inadmissibles» les menaces de représailles lancées par la Maison Blanche contre la Syrie. «Nous considérons comme inacceptables de telles menaces contre le gouvernement syrien», a déclaré à des journalistes le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov ajoutant ne pas connaître les «raisons» ou preuves pouvant motiver les accusations de Washington. La Maison Blanche n'a d'ailleurs pas précisé ces éléments sur lesquels s'appuyaient ses accusations.

Source: RT



4 commentaires:

  1. Ça sent le false flag à venir.

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que la Russie va devoir tôt ou tard montrer ses muscles en neutralisant toute prochaine attaque contre la Syrie en provenance des USA et surtout de l’état imposteur d'Israël. Car à trop vouloir tergiverser et prendre des gants avec ces faucons de Washington, la Russie perd en crédibilité !
    De plus si la Syrie tombe, la Russie n'aura virtuellement plus aucun poids sur la scène politique mondiale !

    RépondreSupprimer
  3. "«Les terroristes ont l'intention d'actionner plusieurs charges explosives bourrées de substances toxiques dans une région de Deraa. La provocation ressemblera à l'attaque perpétrée dans la province d'Idlib début mai 2017», a indiqué l'interlocuteur de Sputnik."

    "«L'objectif de cette provocation est de déclencher une intervention de la coalition dirigée par les Etats-Unis qui entraînera le renversement du gouvernement syrien actuel», a ajouté la source."

    https://fr.sputniknews.com/international/201706291032040490-syrie-attaque-chimique-deraa-terroristes/

    Obama avait fait la même chose en 2013 en annonçant que si la ligne rouge était franchei, ils attaqueraient la Syrie. Heureusement, ça n'a pas eu lieu mais je doute que Trump hésite un instant lui. Soit les ricains vont organiser un truc soit les terroristes n'ont plus qu'à monter un truc par eux-mêmes et ils sauront qu'ils auront l'appui total des USA. C'est pratique ça: tout le monde est déjà au courant et le coupable est déjà désigné par avance.

    RépondreSupprimer
  4. On attend le flacon de pisse en guise de preuve...

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

L'imposture Macron

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Sidebar Google

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Médias citoyens

Archives du blog