samedi 15 juillet 2017

Le mystère du suaire de Turin enfin résolu: une nouvelle étude démontre la présence de sang d'un homme torturé et tué


Une nouvelle étude du suaire de Turin a confirmé l’authenticité des traces de sang retrouvées sur le tissu. Cette découverte pourrait mettre un terme aux différends qui opposent les chercheurs quant à l’intérêt de cet artefact.

Des chercheurs italiens ont probablement résolu le mystère du suaire de Turin, signale le quotidien La Stampa. Ils ont découvert que le tissu de l'artefact comprenait des nanoparticules de créatinine avec des éléments endommagés de ferrihydrite (ocre ferreuse), inhérente à la ferritine, une protéine qui permet le stockage du fer dans le corps. Selon le professeur Giulio Fanti de l'Université de Padoue, ce fait a montré que la «structure particulière, la taille et la répartition des nanoparticules ne pouvaient pas être dues à des artefacts apposés au fil des siècles sur le tissu du suaire».
«À l'aide des microscopes électroniques et microscopes grand angle à rayons X, nous avons réalisé une analyse de microscopie atomique du suaire. Grâce à cela, nous avons pu examiner pour la première fois les propriétés nanométriques des fibres de bois provenant du suaire de Turin», a expliqué le chef d'étude Elvio Carlino, professeur à l'Institut de Cristallographie de Bari.
 Selon Elvio Carlino, les nanoparticules attachées à la fibre de lin prouvent que la personne qui a été enveloppée dans le suaire souffrait beaucoup.

Le suaire de Turin est un morceau de tissu dans lequel le corps du Christ aurait été enveloppé après sa mort. La question de l'authenticité de l'artefact a passionné les scientifiques pendant plus de cent ans: certains pensent que le corps d'un homme décédé a été enveloppé dans le tissu, d'autres estiment qu'il ne s'agit que d'un canular médiéval.

Lien connexe:

Source: Sputnik


49 commentaires:

  1. Le premier document écrit concernant ce suaire est originaire de Lirey en Champagne. Il date de 1357. L’évêque de Troyes y interdit l’ostension de l’objet : après avoir mené une enquête sur ce linceul, il conclut qu’il s’agit d’un faux.

    Trente ans plus tard, son successeur en arrive à la même conclusion... L’antipape Clément VII, parent de la propriétaire de l’objet, Jeanne de Vergy, autorise l’ostension et qualifie l’image de « représentation » en 1390.

    Le carbone 14 a donné des résultats INCONTESTABLES, n’en déplaise à certains...Le suaire date de la période médiévale.

    http://www.wukali.com/Le-Suaire-de-Turin-une-imposture-historique-2251

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Empêcheurdetourneren-rond-rond

      Au stade ou j'en suis dans mes recherches sur le sujet , il est fort probable que cela ne date pas de 2 milles ans

      Supprimer
    2. ça dépend d'ou on cherche. Quand on souhaite que ce soit faux, on trouve toujours de quoi nous satisfaire. La datation du carbone 14 c'est vraiment pas fiable.

      2008

      Linceul de Turin : la datation au Carbone 14 est fausse

      http://www.la-question.net/archive/2008/03/01/linceul-de-turin-la-datation-au-carbone-14-est-fausse.html

      2014

      La nouvelle datation du Linceul de Turin relance le débat

      "De nouveaux résultats

      Les résultats des analyses réalisés par l’équipe du professeur Fanti confirmeraient tous que le lin du linceul date bien de l’époque où Jésus-Christ a été crucifié à Jérusalem. Pour l’analyse avec la spectroscopie infrarouge, la date est de 300 av. JC, avec une imprécision de plus ou moins 400 ans. Pour celle avec la spectroscopie Ram la date est de 200 av.JC (imprécision de 500 ans). Et pour l’analyse multiparamétrique, la date est de 400 après .JC (plus ou moins 500 ans). En effectuant la moyenne des trois dates, on obtient celle de 33 av JC, à 250 ans près."

      https://fr.aleteia.org/2014/02/28/la-nouvelle-datation-du-linceul-de-turin-relance-le-debat/

      Supprimer
    3. Fake news , aucun nouveau prélèvement de matériel, à des fins de recherche, n'a été réalisé sur le Saint Suaire après le 21 avril 1988.

      Ce que ton lien ne dit pas ;

      "En mars 2013, Giulio Fanti, professeur de mécanique et de mesure thermique de l'Université de Padoue mena une batterie de tests sur des fibres qu'il pensait provenir du suaire lors de la datation de 1988. Il parvint à la conclusion qu'elles étaient datées de 300 BC à 400 AD rendant potentiellement compatibles le suaire et la période où vécut Jésus de Nazareth"

      L'archevêque de Turin, Cesare Nosiglia, conservateur du suaire répondit que puisqu'il est impossible de déterminer que les fibres sur lesquelles ces expérimentations ont été conduites, le Saint-Siège et le custode pontifical déclarent qu'aucun crédit sérieux ne peut être octroyé à ces expérimentations.

      Science et avenir 2015 ;

      https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/2-etudes-montrent-que-le-suaire-de-turin-date-en-fait-du-moyen-age_21857

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Datation_au_carbone_14_du_suaire_de_Turin

      Echec et mat.

      Supprimer
    4. Ton article date du 23/04/15 or, cet autre article du 14/08/15 affime que cette datation a été invalidée:

      "Avec notre invité, l'historien Jean-Christian Petitfils, nous retraçons l’histoire de la découverte de ce linceul, sa datation au carbone 14, qui en fixe l’origine au Moyen-Age. Mais cette datation a depuis été invalidée."

      http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/du-nouveau-sur-le-saint-suaire-dans-les-aventuriers-de-l-impossible-7779390225

      L'autre article indique:

      "De nombreux articles scientifiques ont remis en cause la datation de 1988. Notamment sur la manière dont a été effectuée la sélection des échantillons et leur traitement. En effet, l’échantillon examiné en 1988 ne provient pas de l’image du corps du suaire, mais d’une autre zone du tissu, qui aurait pu être rajouté au moyen âge. Comme en 1534, lorsque les sœurs de l’ordre des clarisses avaient cousu des pièces de lin sur la toile originale"

      Quand à cet article, il a été publié par "La Stampa", l'un des quotidiens italiens les plus diffusés, donc je doute que ce soit une fake news comme tu dis.

      http://www.lastampa.it/2017/07/11/vaticaninsider/eng/inquiries-and-interviews/shroud-new-study-there-is-blood-of-a-man-tortured-and-killed-c1jdACNKkTlD9YBPS4kFXM/pagina.html

      Supprimer
    5. À la réticence des autorités de Turin d’accepter un nouveau test au carbone 14 de peur d’endommager le Linceul en coupant une pièce supplémentaire, Fanti propose d’utiliser la matière qui a été collectée du Linceul lors de la fameuse restauration de 2002.

      https://fr.aleteia.org/2017/06/10/linceul-de-turin-pourquoi-la-datation-au-carbone-14-serait-invalide/

      Supprimer
    6. Je lis dans ton dernier lien ;

      "sans parler des rumeurs selon lesquelles l’échantillon prélevé devant les observateurs aurait été remplacé par un autre,..."

      Difficile de s'y retrouver dans tes liens déclaratifs...je n'y vois aucune rigueur scientifique digne de ce nom.

      L'Eglise elle même dit qu'aucun crédit sérieux ne peut être octroyé à ces expérimentations et tu penses bien qu'il se seraient empressé d'annoncer la bonne nouvelle vu leur perte de vitesse...

      Ce n'est pas avec ce genre de légende que le christianisme fera de nouveaux adeptes, après tu as le droit d'y croire mais savoir est une autre chose.

      Supprimer
    7. Je n'ai pas cité cela et ces déclarations n'engagent que celui qui est interviewé. L'article dont on parle aujourd'hui indique qu'une analyse de microscopie atomique a été réalisée donc il ne s'agit pas de légende mais d'examens scientifiques classiques.

      Je sens dans ton commentaire une certaine mauvaise foi. Mais comme j'ai dit plus haut, quand on veut pas, on veut pas et tout est bon pour dénigrer les recherches qui ne vont pas dans le sens de son paradigme.

      De même que certains ont trouvé un soi disant Évangile de Barnabé pour dénigrer la Bible et essayer de plobmer le christianisme, les gens ont toujours une imagination débordante.

      http://www.fawkes-news.com/2014/05/le-papyrus-evoquant-le-fait-que-jesus.html

      Supprimer
    8. Bof...les musulmans n'ont pas besoin de l'évangile de Barnabé , le Coran leur suffit amplement.

      Par contre je m'étonne toujours de voir un chrétiens se contenter seulement des 4 évangélistes canoniques tout en faisant fi de dizaines de bibles apocryphes...sachant que ni Luc , ni Marc, ni Matthieu n'ont connus ou même approchés Jésus, c'est normal ils ont vécu 2 siècles plus tard...

      Ce bout de tissu est satanique, voilà ce que j'en pense ,peut être même une oeuvre de De Vinci,un évêque très futé avec l'aides de plusieurs savants et scientifiques ont mis à jour la supercherie en 1357...pas besoin de carbone 14 : et la preuve aussi que les chrétiens du moyen âge étaient beaucoup plus éclairés que ce qu'on veut nous faire croire.

      Tout ceci est passionnant et n'y vois aucune attaque personnelle, à toi ta religion et à moi la mienne, cette article a le mérite de poser le débat.

      Supprimer
    9. C'est pourtant très simple, le contenu de ces textes apocryphes est plus proche du merveilleux "enfantin" que de la réalité déjà bien "tordue" des textes canoniques...

      Supprimer
    10. Hello, je ne sais pas si vous connaissez Fomenko, mais ça vaut le coup de s'y pencher : https://youtu.be/SFCFnPNXVnQ
      Ca paraît complètement perché a premier abord mais la falsification de l'histoire "par Scaliger et consorts semble plausible quand on creuse un peu plus loin, Newton lui même avait plus que des doutes sur la manière dont on avait daté les époques alors. Si ça vous intéresse, je vous conseille de regarder les analyses de Jan Irvin et Jacob Duellman (unspun) qui plongent dans les textes historiques de Scaliger et ses contemporains

      Supprimer
  2. citoyen tranquille15 juillet 2017 à 17:34

    Info ou intox? Ce suaire est-il connu pour avoir fait des miracles dignes d'être reconnu par le Saint-Siège ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi demander à un suaire de faire des miracles? C'est bien typique des hommes qui ne croient en rien que d'attendre constamment des miracles. Vous pouvez toujours attendre.

      Supprimer
  3. La vrai question est croyez-vous en l'existence du christ et du message qu'il portait? ils peuvent peut être prouver qu'un homme a été enveloppé dans ce lin, et se contenteront de faire les liens avec Jesus(preuves par déduction), ce qui ne constitue aucune certitude en soit, absolument rien d'irréfutable. Cette histoire telle quelle et à ce stade reste insoluble, tout juste bonne à vous faire perdre votre temps en vous détournant de l'essentiel. J'ai cru entendre dernièrement qu'ils avaient trouvé des traces infimes de radiation, énergie déployé par le corps lors de l'ascension, expliquant la nature unique et non reproductible du dessin. De plus ils prétendent que le lin est un hologramme contenant d'autres informations, bref on a de quoi s'occuper pour les 30 prochaines années. Comme dit l'anonyme dans sa sagesse : "vous pouvez toujours attendre". Mais c'est pas grave vous avez l'habitude, le temps, c'est moins sure.

    RépondreSupprimer
  4. Il paraît que le visage que l'on voit serait celui de léonard de vinci. D'ailleurs c'est vrai qu'il ressemble à son autoportrait. L'église lui aurait demandé de fabriquer un suaire, il aurait utilisé un procédé similaire à l'appareil photo, la "camera obscura", à base de produits photo-sensibles. Il y a des pages de son carnet qui évoquent ce dispositif.

    Perso ça ne m'étonnerait pas de De vinci d'avoir fait ça, sachant comment il tenait bas dans son estime le clergé, ca a dû le faire marrer.

    RépondreSupprimer
  5. Les chrétiens se font moins nombreux,les musulmans,moins fidèles à leurs engagements non pas par manque de preuves mais par insuffisance de foi.
    La supercherie de l'évolution à été dévoilé et nous savons qu'il y'a nul place pour le hasard dans l'Univers,ceci est amplement suffisant comme preuve.

    RépondreSupprimer
  6. Empêcheurde..

    Comme pour tout les sujet il y à et à boire et a manger . Chacun verra midi devant sa porte .
    S'il y a du sang humain sur le tissu pourquoi ne pas le cloné. comme ça nous serions fixé .

    RépondreSupprimer
  7. salut à vous,
    lisez Maria Valtorta et rencontrez le Christ Jésus, la Vierge Marie,...
    M Valtorta oeuvre, M Valtorta asso

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi lire tout Valtorta plutot qu'une autre oeuvre ?

      Le temps nécessaire pour tout lire de son oeuvre est immense... et quelle est sa légitimité.

      Ces questions sont difficiles et je découvre avec plaisir les débats qui découlent de cet article.

      C'est la première fois que je lis les commentaires attentivement sur Fawkes et je trouve que le niveau est vraiment digne.

      Merci, je vous lirais tous plus souvent.

      Va falloir que je me cré un compte.

      ALIVE

      Supprimer
    2. petite réponse facile pourquoi lire Maria Valtorta? ,les autres vidéos témoignages ne peuvent que vous y encourager. on peut aussi l'écouter raconter, une bonne partie de l'oeuvre, tout l'Evangile et qques autres livres, est disponible sur CD. fermez les yeux, écouter, vous y êtes, en Palestine, il y a 2000 ans avec Jésus, les apôtres,... c'est incroyable. il y des passages disponibles sur le site associés à certains chapitres, c'est marqué "écouter en MP3". vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche en tapant Jésus, Paul, apôtres, Marie, baptême, croix, passion, amour ou sensualité... bonnes découvertes, fraternellement

      Supprimer
  8. Bonjour , comment obtient t on un visage reconnaissable à plat à partir d'un "original" cylindrique ??? observez bien les mains, ils correspondent à une manière de peindre typique d'une certaine époque...c'est pas nouveau que les crédules cherchent à faire coller leurs fariboles à la réalité ///

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a aucune peinture sur ce linceul, ça se saurait. D'ailleurs, il ne vient pas du moyen âge. La datation est érronnée et Les échantillons n'ont pas été prélevés à des endroits adéquats.

      Supprimer
    2. Que ce soit une peinture, ou plus probablement un badigeon aqueux avec un pigment de la famille de la Bergamote,ou tout autre moyen, n'enlève rien à la question : Comment obtenir une image plane d'un corps cylindrique, car même si ce corps "irradie" il ne peut être reproduit à plat en gardant ses proportions...La jonction en haut du crane révèle que l'on a bien affaire à un objet en 2D c'est à dire dessiné...Outre les mains, les bras aussi sont de longueurs dissymétriques et plus longsque la normale...

      Supprimer
    3. Elément de réflexion : epitaphioi

      Supprimer
  9. Dans le numéro 33 du 14 février au 13 mars 2017 dans un article sur le catharisme il est écrit à propos du suaire de Turin :
    "De plus, les analyses aux rayons X ont formellement établi que ce drap mortuaire ne présentait aucune trace de peinture, et les expériences effectuées au Centre d'Etudes Nucléaires de Grenoble en 1992 révélèrent que l'oxydation du tissu - dû à l'irradiation des fibres sur une profondeur de 45 microns - avait été causé par un bombardement de protons, lequel aurait été provoqué par une soudaine explosion d'énergie ayant fait "éclater" les noyaux de deutérium présents dans l'eau qui compose environ 60% du corps humain.
    Enfin, d'après les conclusions de l'expert judiciaire Grégoire Kaplan, "le linceul porte une image qui ressemble à un négatif photographique mais qui, en vérité, n'en est pas un, car les variations d'intensité de la coloration ne viennent pas d'un jeu d'ombres (ce qui est le propre de la photographie) mais de variations de distances entre l'objet représenté et le linceul. C'est donc une image porteuse d'une information tridimensionnelle."
    Raspou

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir à tous,
    Il est toujours malheureux de lire les commentaires de ceux qui n'y connaissent rien mais qui critiquent par simple haine de la religion chrétienne.
    La datation au carbone 14 est exacte. Les échantillons analysés datent bien du 14ème siècle. Le problème est que ces 3 échantillons analysés en Italie, en Suisse et au Royaume Uni ne provenaient pas du Saint-Suaire. Les véritables échantillons ont été remplacés par des faux correspondant exactement à l'époque pour laquelle on ne connait pas précisément le parcours du Suaire. Tout ceci a été organisé par le Grand Orient d'Italie. Je n'en ai malheureusement pas de preuve à vous apporter. Croyez-en ce que vous voulez, mais je tiens cette information d'un conférencier expert sur le sujet.
    Maintenant, je vous en prie, prenez le temps de l'étudier en toute honnêteté si vous vous intéressez au sujet, au lieu de raconter des âneries. Il est évident que cette œuvre ne peut être un faux; aucune main d'homme n'est capable de la concevoir, surtout avec les technologies de l'époque supposée. Si vous prenez le temps de l'étudier, vous y lirez l'intégralité de la Passion du Christ. On y retrouve une foule de détails comme la flagellation, le couronnement d'épines, le portement de croix, la plaie au cœur avec l'écoulement de sang et d'eau, les pièces de monnaie de l'époque sur les yeux, les traces de pollens de Palestine, etc.
    Mais surtout, le plus important:
    les études microscopiques ont montré que ce tissu a bien recouvert le corps d'un supplicié et qu'il n'y est resté enveloppé que quelques jours mais surtout, chose impossible humainement, les fibres du tissu n'ont subi absolument aucun arrachement lors de la séparation du corps tuméfié et du linceul. Le corps a littéralement traversé la pièce de tissu sans l'endommager.
    Le Saint-Suaire est non seulement authentique mais c'est aussi et surtout une preuve de la résurrection du Christ.
    Voilà la raison pour laquelle il est autant calomnié de la part des ennemis d' l’Église Catholique.
    TOM-TOM.

    RépondreSupprimer
  11. "Croyez-en ce que vous voulez, mais je tiens cette information d'un conférencier expert sur le sujet."

    Cool, tu dois avoir le bras long...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé mais je ne vois pas en quoi le fait d'assister à une conférence aurait une incidence sur la longueur du bras...

      Supprimer
    2. Ha ok..., si le monsieur expert te l'a dis c'est que c'est forcément vrai, amen.

      Supprimer
    3. Vu la pauvreté de votre argumentaire jusqu'à présent, M. l'Anonyme, il en connaissait certainement plus que vous sur le sujet.
      Maintenant, si vous avez des arguments contradictoires à apporter, je vous écoute (ou vous lis plutôt)...

      Supprimer
    4. Alors nous avons
      -un tissage qui correspond à la façon de faire en Palestine, à l’époque
      -Les pollens de plantes typiques de la région
      -une datation carbone14 faussée
      -Une image 3D plus fine qu’un cheveu, sans aucun pigment ou autre apport, ce que la science ne sait pas faire ou reproduire aujourd’hui
      -La nature du sang correspondant à celui d’un homme torturé
      -Toutes les marques de sang et d’eau correspondant précisément à la passion décrite par les mystiques et surtout l’emplacement d’un clou dans un poignet qui correspond à l’exacte position du pouce alors que traditionnellement, on placait et place encore les deux clous dans les paumes
      -le sang de groupe AB qui lui aussi correspond au lieu, à l’époque
      -groupe sanguin correspondant aux miracles eucharistiques de Lanciano et à celui de Buenos Aires (l’Hostie devient Cœur vivant. Impossible ! eh ben si)
      -j'en oubli surement, mon « enquête » date un peu mais c’est déjà assez pour se faire un avis, non ?

      Supprimer
    5. "Alors nous avons"...mdr...rien que sur les pollens y aurait matière à dire...33 espèces de pollen du moyen orient sur la même pièce de tissus...à force de vouloir trop prouver mdr..d'ailleurs Max Frei n'a produit que des images de pollen de "référence", aucune publication scientifique " (à referee) n'a suivi cette tentative pathétique...Vous n'avez pas l'air au courant de la reproduction faite par Le Pr. Randall R. Bresee et d’Emily A. Craig à partir du moyen technique ultre simple obtenu par l'artiste Walter Stanford ?
      Et le bras droit de l'icone qui une fois déplié amène la main à hauteur du genou ça ne permet pas de se faire un avis ?

      Supprimer
    6. Les bras ont été désarticulés au moment de la crucifixion.
      Ceci est d'ailleurs retranscrit dans le film de Mel Gibson.

      Supprimer
    7. l'un est néanmoins plus long que l'autre ! quant au tissus lui même: "Par ailleurs, le procédé de tissage implique selon Jean-Théo Flamme (ancien chercheur à l'Institut belge de recherche scientifique pour l'industrie et l'agriculture) l'utilisation d'un métier horizontal à quatre marches, inventé par les Chinois un peu avant le cinquième siècle et apparu au Moyen-Orient au sixième." donc...Au sujet de l'image elle même, les hommes de l'époque et de l'endroit étaient imberbes avec des cheveux courts :http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/10/07/l-une-des-plus-anciennes-images-du-christ-exposee-en-espagne_4502151_3224.html

      Sinon, c'est sympa cette habitude de vouloir mettre du merveilleux dans notre vie de tous les jours, continuez, on passe un bon moment...mdr

      Supprimer
    8. oui je me rappelle avoir rencontré cette reproduction et autres expériences mais ce n'était jamais concluant, toujours approchant ou jamais sans apport comme l'oxyde de fer et même gélatine je crois. pas de 3D comme dans le linceul. quand au bras?... les pollens, 33, pourquoi pas, et pourquoi pas plus, ben c'est comme ça

      Supprimer
  12. L‘Épitaphios (en grec : Επιτάφιος, epitaphios, ou Επιτάφιον, epitaphion ; en slave : Плащаница, plashchanitsa ; en arabe : نعش, naash) est une icône, existant le plus souvent aujourd'hui sous la forme d'un grand tissu brodé et souvent richement orné. Elle est utilisée au cours des offices du Vendredi Saint et du Samedi Saint dans l'Église orthodoxe et les Églises orientales catholiques de rite byzantin. L'icône existe également peinte ou en mosaïque...."Pourtant, le culte de l’épitaphios n’est apparu que très tardivement dans le rite byzantin, au 14e siècle." 14 ème siècle
    ? Tiens tiens

    RépondreSupprimer
  13. pour en finir Otoosan, j'ai pas trop envie de batailler, en conclusion, pour ma part, en deux temps, je te propose
    ...C'est le tour de Jésus. Doux il s'allonge sur le bois. Les deux larrons étaient tellement rebelles, que n'arrivant pas à le faire, les quatre bourreaux avaient dû demander l'intervention des soldats pour les tenir, pour qu'à coups de pieds ils ne repoussent pas les argousins qui les attachaient par les poignets. Mais pour Jésus, il n'est pas besoin d'aide. Il se couche et met la tête où on Lui dit de la mettre. Il ouvre les bras comme on Lui dit de le faire, allonge les jambes comme on le Lui ordonne. Il s'occupe seulement de bien ajuster son voile.

    Maintenant son long corps, mince et blanc, se détache sur le bois sombre et le sol jaunâtre. Deux bourreaux s'assoient sur la poitrine pour la tenir immobile. Et je pense à l'oppression et à la souffrance qu'il doit avoir ressenties sous ce poids. Un troisième Lui prend le bras droit en le tenant d'une main à la première partie de l'avant-bras et de l'autre au bout des doigts. Le quatrième, qui a déjà dans les mains le long clou dont la tige quadrangulaire est en pointe, se termine en une plaque arrondie et plate, large comme un sou d'autrefois, regarde si le trou déjà fait dans le bois correspond à la jointure radio-ulnaire du poignet. Il va bien. Le bourreau applique la pointe du clou au poignet, lève le marteau et donne le premier coup.

    Jésus, qui avait les yeux fermés, pousse un cri et a une contraction à la suite de la douleur aiguë et ouvre les yeux qui nagent dans les larmes. Ce doit être une douleur atroce qu'il éprouve... Le clou pénètre en rompant les muscles, les veines, les nerfs, en brisant les os...

    Marie répond au cri de son Fils torturé par un gémissement qui a quelque chose de la plainte d'un agneau qu'on égorge, et elle se courbe, comme brisée, en tenant sa tête dans ses mains. Jésus pour ne pas la torturer ne crie plus. Mais les coups sont là, méthodiques, âpres, du fer contre le fer... et on pense que dessous c'est un membre vivant qui les reçoit.

    La main droite est clouée. On passe à la gauche. Le trou ne correspond pas au carpe. Alors ils prennent une corde, lient le poignet gauche et tirent jusqu'à déboîter la jointure et arracher les tendons et les muscles sans compter qu'ils déchirent la peau déjà sciée par les cordes de la capture. L'autre main aussi doit souffrir car elle est étirée par contrecoup et autour de son clou le trou s'élargit. Maintenant on arrive à peine au commencement du métacarpe, près du poignet. Ils se résignent et ils clouent où ils peuvent, c'est-à-dire entre le pouce et les autres doigts, exactement au centre du métacarpe. Là le clou entre plus facilement, mais avec une plus grande souffrance car il doit couper des nerfs importants, si bien que les doigts restent inertes alors que ceux de la main droite ont des contractions et des tremblements qui indiquent leur vitalité. Mais Jésus ne crie plus, il pousse seulement une plainte rauque derrière ses lèvres fortement fermées, et des larmes de douleur tombent par terre après être tombées sur le bois.

    Maintenant c'est le tour des pieds... la crucifixion

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...Pour les Linceuls, ensuite, j’ai pensé, d’autant que je ne suis plus hébreu et donc plus sujet à l’interdiction du Deutéronome sur les sculptures et représentations, de faire, comme je sais le faire, une statue de Jésus Crucifié — j’emploierai un de mes cèdres géants du Liban — et de cacher à l’intérieur un des Linceuls, le premier, si toi, Mère, tu nous le rends. Cela te ferait toujours trop de mal de le voir, parce que sur lui sont visibles les immondices avec lesquelles Israël a frappé de manière sacrilège le Fils de son Dieu. En outre, certainement par suite des secousses reçues dans la descente du Golgotha, secousses qui déplacèrent continuellement sa tête martyrisée, l’image est si confuse qu’il est difficile de la distinguer. Mais pour moi cette toile, bien que l’image soit confuse et qu’elle soit souillée, m’est toujours chère et sacrée parce que sur elle il y a toujours de son sang et de sa sueur. Cachée dans cette sculpture, elle sera sauvegardée, car aucun israélite des hautes classes n’osera jamais toucher une sculpture.
      Mais l’autre, le second Linceul qui fut sur Lui depuis le soir de la Parascève jusqu’à l’aurore de la Résurrection, doit te revenir. Et — je t’en avertis, pour que tu ne sois pas trop émue en la voyant — et sache que plus les jours ont passé et plus sa figure est apparue nettement, comme elle était après qu’on l’a eue lavée. Quand nous l’avons enlevée du Tombeau elle paraissait avoir simplement conservé l’empreinte de ses membres couverts par les huiles auxquelles s’étaient mêlées des traces de sang et de sérosités venant des nombreuses blessures. Mais, ou bien par un processus naturel, ou, ce qui est bien plus certain, par une volonté surnaturelle, un de ses miracles pour te donner une joie, plus le temps avançait, plus l’empreinte devenait précise et claire. Il est là, sur cette toile, beau, majestueux, bien que blessé, serein, paisible, même après tant de tortures. As-tu le courage de le voir ?"

      "Oh ! Nicodème ! Mais c’était mon suprême désir ! Tu dis qu’il a l’air paisible... Oh ! pouvoir le voir ainsi et non avec cette expression torturée qu’il a sur le voile de Nique" répond Marie en joignant les mains sur son cœur.

      Alors les quatre déplacent la table pour avoir plus de place, puis avec Lazare et Jean d’un côté, Nicodème et Joseph de l’autre, ils déroulent lentement la longue toile. On voit d’abord la partie dorsale, en commençant par les pieds, puis, après la quasi jonction des têtes, la partie frontale. Les lignes sont bien claires, et claires les marques, toutes les marques de la flagellation, de la Couronne d’épines, frottements de la croix, contusions des coups qu’il a reçus et des chutes qu’il a faites, et les blessures des clous et de la lance.

      Marie tombe à genoux, baise la toile, caresse les empreintes, baise les blessures. Elle est angoissée, mais aussi visiblement contente de pouvoir avoir cette surnaturelle, miraculeuse image de Lui"

      Après l’avoir vénérée elle se tourne et dit à Jean, qui ne peut être près d’elle, occupé comme il l’est à tenir un coin de la toile : "C’est toi qui le leur as dit, Jean. Il n’y a que toi qui as pu le dire car toi seul connaissais le désir que j’en avais."

      "Oui, Mère, c’est moi. Et je n’ai pas achevé de leur dire ton désir que tout de suite ils y ont adhéré. Ils ont pourtant dû attendre le moment favorable pour le faire..." les linceuls

      Supprimer
    2. Ha.... c'est beau comme l' Antique...quelle imagination, j'en ai les larmes aux yeux...ça me rappelle quand Luc Skywalker rencontre son père,...

      Supprimer
  14. Voici un autre article paru ce jour:
    http://www.medias-presse.info/preuve-de-lauthenticite-du-saint-suaire/77053/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le même article, saucissonné à l'infini, c'est un vieux truc de journaleux...quant à la vérité, ...tiens, ça me rappelle les articles enthousiastes racontant la recherche de l' Arche de Noé...alors que l'on sait parfaitement qu'il s'agit d'une histoire de fiction, inspirée d'une autre culture...je sens qu'il va y avoir des décus au moment de mourir lol...

      Supprimer
    2. Empêcheurde.
      Je préfère pensé que l'autre côté est un autre monde carcéral que de me projeté dans un hypothétique monde paradisiaque

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. @ Empêcheurde,
      Pardonnez-moi de vous l'écrire mais ce que vous préférez penser n'a absolument aucun intérêt, pas plus que ce que moi-même d'ailleurs préfèrerais penser.
      Une seule chose compte: LA VÉRITÉ.
      Et elle est accessible pour qui la recherche avec humilité.
      Cordialement.

      Supprimer
    5. La vérité risque de ne pas faire plaisir à tout le monde, surtout avec un sujet comme celui là ))

      Supprimer
    6. Le but n'est pas de "faire plaisir". Cependant, savoir que l'existence de notre monde n'est pas due au hasard, qu'il y a un créateur qui nous aime, qui a offert (et continue d'offrir chaque jour sur les autels) son fils unique en sacrifice pour que nous ayons la vie éternelle, cela peut tout de même faire plaisir!

      Supprimer
    7. ''offert (et continue d'offrir chaque jour sur les autels) son fils unique en sacrifice pour que nous ayons la vie éternelle, cela peut tout de même faire plaisir'' Vous imaginez un peu dans la vraie vie, un père qui sacrifie son fils ? Vous imaginez un démiurge omnipotent n'avoir que ce moyen là pour nous "aimer", et nous punir si j'en crois l' Ancien Testament...Avec un peu d'attention on s'aperçoit que tout ça est tellement incohérent que s'en est pathétique...et comme toujours CUI BONO ...

      Supprimer
    8. Je suis désolé Monsieur mais c'est votre raisonnement qui est totalement incohérent, mais de toute façon, je ne vois pas avec quelle cohérence vous pourriez contredire la doctrine catholique.
      Il est complètement absurde de vouloir comparer le créateur à la créature. Oui, le père sacrifie son fils mais il ne le fait ni pour nous aimer, ni pour nous punir. Qui plus est, cela ne provient pas de l'Ancien Testament.
      Quand l'homme pèche, c'est Dieu qui est offensé, et la dignité de Dieu étant infinie, aucune créature n'était digne de nous racheter. C'est pourquoi Dieu le Père a sacrifié son propre fils pour nous ouvrir le ciel.
      Et cela ne sert à rien d'essayer de caser des citations latines pour tenter de dissimuler votre ignorance.
      Voilà, je crois que je vais m'arrêter là dans la discussion qui est totalement stérile étant donné que de votre côté, il n'y a absolument aucun argument, juste de l'opposition frontale et stupide.
      Je vous souhaite néanmoins une bonne soirée, et prie pour votre conversion un jour, le meilleur qui puisse se produire dans votre vie!

      Supprimer
    9. "...aucune créature n'était digne de nous racheter. C'est pourquoi Dieu le Père a sacrifié son propre fils pour nous ouvrir le ciel..."...si ça c'est cohérent !
      "caser des citations latines..." en fait j'aurais pu utiliser la citation française de Voltaire "“Tant qu’il y aura des fripons et des imbéciles, il y aura des religions", ça revient au même, en plus long..."votre côté, il n'y a absolument aucun argument" Parce que de votre coté, il y en a ? mdr...c'est toujours avec plaisir...

      Supprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

L'imposture Macron

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Sidebar Google

Rechercher dans ce blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog