mercredi 23 août 2017

D'après une chercheuse scientifique sénior du MIT, la moitié des enfants américains risquent de devenir autistes d’ici 2025


Pourquoi? Des preuves démontrent la toxicité du glyphosate provenant de la sur-utilisation de l’herbicide Roundup de Monsanto sur notre alimentation.
Pendant plus de trois décennies, le Docteur Stephanie Seneff a étudié la biologie et la technologie, publiant au fil des ans plus de 170 articles revus par des pairs scientifiques. Au cours des dernières années, elle s’est concentrée sur la relation entre l’alimentation et la santé, abordant des sujets tels que la maladie d’Alzheimer, l’autisme et les maladies cardiovasculaires, ainsi que l’impact des carences nutritionnelles et des toxines environnementales sur la santé humaine.

Lors d’une conférence à Groton (Massachussetts) sur les OGM, elle a pris le public par surprise lorsqu’elle a déclaré « à ce rythme, d’ici 2025, un enfant sur deux sera autiste. » Elle a noté que les effets secondaires de l’autisme ressemblent de près à ceux provoqués par la toxicité du glyphosate, et a montré des résultats indiquant une corrélation remarquablement cohérente entre l’utilisation de l’herbicide Roundup sur les cultures (et la création de Roundup-Ready pour les semences OGM) et le développement de l’autisme. Chez les enfants autistes on a détecté un niveau élevé de glyphosate, des carences en zinc et en fer, des convulsions, ou encore des maladies mitochondriales.
Ses collègues on rapporté que, après la présentation du Dr Seneff « Les 70 personnes présentes étaient contrariées, probablement parce qu’elles avaient désormais de sérieux doutes concernant ce qu’elles servaient à leurs enfants, tout ce qui contient du maïs ou du soja, qui sont presque tous génétiquement modifiés et donc pulvérisés de Roundup et de son glyphosate. »
Le Dr Seneff a noté l’omniprésence de l’utilisation du glyphosate. Comme on le pulvérise sur le maïs et le soja, toutes les boissons gazeuses et les bonbons sucrés avec du sirop de maïs et toutes les chips et les céréales qui contiennent des additifs au soja contiennent de petites quantités de glyphosate, quant au bœuf et à la volaille, ils sont nourris au maïs ou au soja OGM. Le blé est souvent traité au Roundup avant d’être récolté, ce qui signifie que tous les pains au blé et les produits à base de blé non biologique contiennent aussi du glyphosate. La quantité de glyphosate dans chaque produit n’est peut-être pas importante, mais l’effet cumulatif pourrait être dévastateur. Une étude récente montre que les femmes enceintes qui vivent près des fermes où l’on pulvérise des pesticides, ont une augmentation du risque de 60% d’avoir un enfant atteint d’un trouble du spectre de l’autisme.
D’autres substances toxiques peuvent également augmenter le risque d’autisme. Vous vous souvenez peut-être de l’histoire de l’informateur des CDC qui a révélé la dissimulation délibérée du gouvernement du lien entre le vaccin ROR (contre la rougeole, les oreillons et la rubéole) et une forte augmentation du risque d’autisme, en particulier chez les garçons afro-américains. D’autres études montrent désormais un lien entre l’exposition des enfants aux pesticides et l’autisme. Les enfants qui vivent dans des maisons avec des sols vinyle, qui peuvent dégager des phtalates (produits chimiques) sont plus susceptibles de souffrir d’autisme. Les enfants dont les mères fumaient étaient également deux fois plus susceptibles d’être atteints d’autisme. Des recherches reconnaissent désormais que les contaminants environnementaux tels que les PCB, les PBDE et le mercure peuvent altérer le fonctionnement des neurones du système nerveux avant même qu’un enfant soit né.
L’USDA a publié une étude concluant que bien qu’il n’y ait pas de niveaux détectables de résidus de pesticides dans plus de la moitié des aliments testés par l’agence, 99% des échantillons prélevés avaient une teneur jugée acceptable par le gouvernement, et on a découvert que 40% des échantillons n’avaient aucune trace détectable de pesticides. Néanmoins, l’USDA a ajouté qu’en raison des « problèmes de coûts », il n’y a pas de test pour les résidus de glyphosate. Répétons-le encore une fois: ils n’ont jamais testé l’ingrédient actif de l’herbicide le plus utilisé au monde. « Des problèmes de coûts? » C’est absurde, à moins qu’ils signifient que cela leur coûtera en termes de relation spéciale entre l’USDA et Monsanto.
De plus, comme nous l’avons précédemment indiqué, le nombre d’effets indésirables des vaccins peut être également en corrélations avec l’autisme, bien que Seneff indique qu’il ne coïncide pas autant qu’avec le Roundup. Ces mêmes corrélations entre l’application du glyphosate et l’autisme apparaissent dans les décès dus à la sénilité.
Bien sûr, l’autisme est un problème complexe avec de nombreuses causes possibles. Cependant, les données du Dr Seneff sont particulièrement importantes compte tenu de la forte corrélation, et parce que cela vient d’une scientifique avec des références impeccables. Elle a parlé à la conférence sur l’autisme et présenté un grand nombre de ces mêmes faits; cette présentation est disponible sur Youtube.
Monsanto affirme que le Roundup est inoffensif pour les humains. Les bactéries, les champignons, les algues, les parasites et les plantes utilisent une voie métabolique en sept étapes connue sous le nom de voie de synthèse du shikimate pour la biosynthèse des acides aminés aromatiques ; le glyphosate inhibe cette voie, entraînant la mort de la plante, c’est pourquoi il est si efficace comme herbicide. Monsanto affirme que les humains n’ont pas cette voie de synthèse du shikimate, par conséquent, c’est parfaitement sans danger.
Le Dr Seneff souligne néanmoins que nos bactéries intestinales ont cette voie, et elle est cruciale car ces bactéries fournissent des acides aminés essentiels à notre organisme. Le Roundup tue donc les bactéries intestinales bénéfiques, permettant aux agents pathogènes de se développer. Il perturbe la synthèse des acides aminés y compris la méthionine, ce qui entraîne des pénuries de neurotransmetteurs essentiels et d’acide folique; il supprime des minéraux importants comme le fer, le cobalt, le manganèse et bien plus encore.
Pire encore, elle note que des substances chimiques présentes dans le Roundup ne sont pas testées parce qu’elles sont classées comme « inertes », mais selon une étude de 2014 de BioMed Research International, ces produits chimiques sont capables d’amplifier les effets toxiques du Roundup de plusieurs centaines de fois.
Le glyphosate est présent en quantités anormalement élevées dans le lait des mères américaines allant de 760 à 1600 fois la limite autorisée dans l’eau potable en Europe. Des tests d’urine montrent que les américains ont une accumulation de glyphosate dix fois plus élevée que les européens.
« À mon avis, la situation est presque irréparable », a déclaré le Dr Seneff après sa présentation. « Nous devons prendre des mesures draconiennes. »
Traduction: ASR

6 commentaires:

  1. Le 17 Octobre 2017, vingt et un Faucheurs et Faucheuses volontaires d'OGM comparaissaient devant le tribunal de Foix pour avoir rendu impropres à la vente des bidons d'herbicides dans plusieurs magasins de la région,. Il s'agissait de bidons de Roundup de Monsanto contenant du glyphosate et d'autres composants hautement toxiques. A la suite d'une audience très courte, la procureur a choisi de suivre la défense et de demander au tribunal de saisir la Cour de Justice Européenne. Cette saisine aura pour objet la mise en question la législation européenne sur les pesticides, notamment sur leurs méthodes d'évaluation la plupart du temps insuffisantes et biaisées. La réponse du tribunal sera donnée le 12 Octobre 2017.
    https://www.youtube.com/watch?v=mx1vw_Edir8

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. compte en rendu
      https://www.youtube.com/watch?v=THd1J7X2ii8

      Supprimer
  2. citoyen tranquille23 août 2017 à 18:18

    Courageux de la part de cette chercheuse mais j'ai comme l'impression qu'elle va au devant de gros soucis quant à sa carrière:

    -la Presse occidentale va soit la censurer, soit mener contre elle & ses travaux une campagne haineuse de dénigrement

    -elle risque un "accident fatal", bref un meurtre déguisé en accident ou en suicide perpétré par les pros des agences de renseignements (inutile de les nommer).

    Si cette chercheuse prouve le lien entre les vagues d'autisme et le glyphosate type Round-Up de Monsento, alors les parents d'autistes pourraient se regrouper au sein d'une class action, une plainte collective selon le Droit U.S. qui signifierait des milliards de dollars de dédommagement au frais de cette compagnie douteuse.

    Le succès de cette class action ferait boule de neige à l'échelle internationale. Fini la vente du Round-Up & autres saloperies toxiques made in Monsento.

    Monsento ne le permettra pas. Derrière Monsento il y a les banksters & la CIA, vous voyez ce que je veux dire .....

    RépondreSupprimer
  3. dans le très bon doc Vaxxed les chercheurs parlent de 80% d'autisme dans les décennies à venir (à cause du vaccin ROR ) si rien ne change.

    RépondreSupprimer

  4. on peut rajouter sans tomber dans l'extrémisme le plus malsain qu'il y'a "quelque chose" qui en veut à la peau de l'humain, l'humanité, tant les faits sont nombreux et que notre monde est infesté par des milliards de tonnes de produits les plus toxiques les uns que l'autre sans parler de toutes les autres pollutions innombrables qui dévastent la terre sans omettre bien sûr la pollution vaccinale qui devrait finir d'achever l'humain bref a moins d'être un bisounours on se dit quand même qu'on est mal barré.

    RépondreSupprimer
  5. http://www.snopes.com/medical/toxins/glyphosate.asp

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Archives

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Inscription à la newsletter

Archives du blog