mardi 17 octobre 2017

Un communiqué de presse de la NASA annonce une neuvième planète dans notre système solaire


La NASA a déclaré qu’il est fort probable que notre système solaire abrite une neuvième planète lointaine et massive. Son existence pourrait éclairer certaines questions brûlantes sur le cosmos.

Plus tôt ce mois-ci, la NASA a publié un communiqué de presse affirmant qu’il est probable que notre système solaire possède une neuvième planète ; même si elle s’avère difficile à trouver.


La planète pourrait avoir une masse dix fois supérieure à celle de la Terre et être située vingt fois plus loin du Soleil que Neptune. On parle de «Planet Nine» (la planète Neuf), et bien qu’il soit très difficile de se procurer des preuves concrètes de son existence, certains scientifiques sont absolument convaincus qu’elle est là-bas.

Les six objets connus les plus éloignés du système solaire avec des orbites exclusivement au-delà de Neptune (magenta) ont une inclinaison et un alignement qui ne peuvent être maintenus que par une force extérieure.

“Il y a maintenant cinq lignes d’observation différentes montrant l’existence de la planète Neuf”, a déclaré Konstantin Batygin, un astrophysicien planétaire au California Institute of Technology (Caltech), qui fait partie d’une équipe sur la recherche de la planète.

“Si vous retirez cette explication et imaginez que la planète Neuf n’existe pas, vous générez plus de problèmes que vous n’en résolvez. Tout à coup, vous avez cinq puzzles différents, et vous devez trouver cinq théories différentes pour les expliquer.”


La preuve

Dans un article publié en 2016, Batygin et son co-auteur Mike Brown ont détaillé six objets connus dans la ceinture de Kuiper qui se comportent de manière assez étrange. Tous ont des orbites elliptiques orientées dans la même direction, et toutes ces orbites sont inclinées de la même manière. Ces deux traits servent d’indices à la présence de la planète Neuf.

Les simulations informatiques qui ont pris en compte la planète hypothétique ont indiqué qu’il devrait également y avoir plusieurs autres corps avec des inclinaisons plus extrêmes du plan solaire, de l’ordre de 90 degrés. Brown s’est rendu compte que les astronomes sont déjà conscients de cinq de ces objets, ce qui signifie que la nature correspondait bien aux simulations.

La planète Neuf expliquerait aussi pourquoi le plan dans lequel l’orbite des autres planètes est inclinée d’environ six degrés par rapport à l’équateur du Soleil : au fil du temps, la gravité lointaine de la planète Neuf a fait vaciller tout le système du système solaire.



Enfin, il y a les objets de la ceinture de Kuiper qui tournent dans la direction opposée de tout le reste de notre système solaire.


“Aucun autre modèle ne peut expliquer l’étrangeté de ces orbites à forte inclinaison”, explique Batygin. “Il s’avère que la planète Neuf fournit une avenue naturelle pour leur génération. Ces choses ont été tordues hors du plan du système solaire avec l’aide de la planète Neuf et ensuite dispersées vers l’intérieur par Neptune.”

En se basant sur le comportement de ces objets lointains, les astronomes croient que la planète est une Super-Terre, une planète rocheuse massive extrêmement commune dans l’univers, mais qui manque étrangement à notre système solaire. La planète aurait pu se rassembler dans les zones froides de notre système au cours de millions d’années, se formée près du Soleil et ensuite s’éjectée vers l’extérieur, ou même capturée par le Soleil depuis un autre système.

Batygin et Brown utilisent le télescope Subaru à l’observatoire de Mauna Kea à Hawaï pour poursuivre leur recherche de la planète Neuf. Selon Batygin, ce télescope est le meilleur outil disponible pour traquer quelque chose de sombre et de lointain dans la vaste étendue du ciel.

Cependant, la planète Neuf n’est pas la seule explication des comportements orbitaux observés. Une étude récente du système solaire extérieur a permis de trouver plus de 800 objets transneptuniens. Une distribution aléatoire de cette matière pourrait également avoir le même effet sur l’inclinaison des traits observés sur diverses orbites ; Le verdict n’a pas encore été rendu.

Sources: TruthTheorySpace.comNASA

Traduction: Anguille Sous Roche

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Archives

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Inscription à la newsletter

Archives du blog