jeudi 30 novembre 2017

"Ils m'ont plaqué le visage contre le bureau" : la touriste qui accuse des policiers de l'avoir violée au 36, quai des Orfèvres témoigne


Chose incroyable, les policiers sont toujours en activité 3 ans après les faits alors même que l'examen après le viol "présumé"  révélait des lésions traumatiques au niveau du vagin et des contusions après les faits. Fawkes

-------

"Ils m'ont plaqué violemment le visage contre le bureau. Ça m'a assommée, j'ai vu des étoiles" : trois ans après les faits, Emily Sponton, la touriste canadienne qui accuse deux policiers de l'avoir violée dans les locaux de la police judiciaire parisienne, le 22 avril 2014, a livré son témoignage à France 3.

"Ils ont totalement changé d'attitude"

Elle avait rencontré des policiers dans un bar en face du 36, Quai des Orfèvres, et ceux-ci l'avaient invitée à visiter les célèbres locaux de la police judiciaire. Mais "ils ont totalement changé d'attitude quand j'ai refusé de faire ce qu'ils me demandaient", affirme la jeune femme. "J'avais trop peur que ça finisse encore plus mal, alors je me suis dit 'il faut que je fasse ce qu'ils veulent, sinon je ne m'en sortirai pas'". C'est une policière qui l'a retrouvée en larmes devant le bâtiment quelques heures plus tard. Elle présentait plusieurs ecchymoses et une lésion au niveau des parties génitales.

Jeudi, la chambre de l'instruction a ordonné que deux fonctionnaires de la prestigieuse Brigade de recherche et d'intervention (BRI), âgés de 39 et 48 ans, soient jugés pour "viols en réunion".




Source: France Info

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Archives

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Inscription à la newsletter

Archives du blog