dimanche 12 novembre 2017

Le pédophile Polanski accusé à nouveau par 10 femmes d'agressions sexuelles


Renate Langer a parlé trop tard. La justice suisse a déclaré mercredi 8 novembre que les accusations de viol de cette ancienne actrice et modèle, proférées le 26 septembre dernier contre le cinéaste Roman Polanski, étaient prescrites.

"Dans la mesure où les faits se sont déroulés il y a 45 ans, la prescription pénale - elle était au maximum de 15 ans selon le droit en vigueur au moment des faits - est intervenue au plus tard en 1987", a affirmé dans un communiqué le ministère public du canton de Berne qui examinait cette plainte. 


"En application du principe de la non-rétroactivité du droit pénal, un acte doit être jugé selon le droit en vigueur au moment de sa commission. En l'absence d'exception à ce principe, celui-ci s'applique également aux délais de prescription", a précisé le parquet du canton de Berne.

5 nouveaux témoignages ?

Renate Langer, aujourd'hui âgée de 61 ans, accuse le cinéaste franco-polonais de l'avoir violée dans la station alpine de Gstaad, alors qu'elle avait quinze ans. Elle est la quatrième femme à s'être manifestée contre Roman Polanski, 84 ans. 

Depuis les révélations de l'affaire Harvey Weinstein, les langues se délient parmi les victimes présumées d'hommes puissants dans le monde du cinéma, des arts ou des médias. Roman Polanski n'a pas échappé à la vague de témoignages. Après Renate Langer, Marianne Barnard, artiste californienne, s'est entretenue avec le quotidien britannique The Sun pour témoigner de sa rencontre avec son agresseur. L'artiste a expliqué qu'elle aurait été abusée sexuellement par le cinéaste en 1975, alors qu'elle avait 10 ans.

Ce même quotidien britannique a publié le 7 novembre dernier un autre article dans lequel on peut lire que cinq autres femmes accusent le réalisateur d'agression sexuelle. Aucune plainte n'aurait cependant été déposée. Il s'agit en fait de témoignages recueillis via un site internet intitulé I Met Roman Polanski ("J'ai rencontré Roman Polanski"). 

Lancé par Matan Uziel, militant et curateur de la chaîne YouTube "Real Women Real Stories", le site se présente comme un appel à témoignages à l'encontre du cinéaste, présenté comme un "pédocriminel". The Sun ne publie qu'une copie de l'un de ces mails envoyés par les cinq anonymes.

Elles disent que les faits se seraient déroulés alors qu'elles avaient entre 9 et 16 ans de 1969 à 1976. La fiabilité de la plateforme numérique ne permet pas de donner une valeur juridique à ces témoignages tandis que le créateur du site avoue lui-même au tabloïd britannique être en train de recueillir des "informations et des preuves" pour aider à prouver ces accusations. 

Des accusations "sans fondement"

En 1977, Roman Polanski avait reconnu avoir eu des relations sexuelles illégales avec Samantha Geimer, alors âgée de 13 ans, dans la maison de Jack Nicholson à Los Angeles pendant que l'acteur était en voyage. 

En échange de cette admission, un juge avait accepté de ne pas retenir d'autres chefs d'inculpation plus graves. Mais convaincu que ce dernier allait revenir sur sa promesse et l'envoyer en prison, le cinéaste avait fui en France.

En 2010, l'actrice britannique Charlotte Lewis avait déclaré que le réalisateur l'avait forcée à avoir une relation sexuelle lorsqu'elle avait 16 ans. 

Une troisième femme, identifiée comme "Robin", l'avait accusé en août d'agression sexuelle lorsqu'elle avait tout juste 16 ans, en 1973.

Selon Hervé Temime, avocat du cinéaste, les accusations des trois dernières femmes sont "sans fondement".

A lire aussi:



Source: RTL

2 commentaires:

  1. citoyen tranquille13 novembre 2017 à 21:03

    L'affaire Polanski ou comment gâcher son talent & son image avec des turpitudes innommables. Dommage ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Talent ou pas on s'en fiche (tout le monde à un talent...), ce mec mérité toute la haine qui se déverse contre lui.

      Supprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Archives

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Inscription à la newsletter

Archives du blog