mercredi 8 novembre 2017

Le prix Nobel Montagnier dénonce la dictature vaccinale qui risque "d'empoisonner petit à petit toute la population"


Le prix Nobel de médecine Luc Montagnier a joint sa voix mardi à celle du controversé professeur Henri Joyeux pour dénoncer la "dictature vaccinale" que représente selon eux l'extension du nombre de vaccins obligatoires pour les enfants, lors d'une conférence à Paris.

"Nous ne sommes pas ici pour créer des polémiques mais pour lancer une alerte: nous risquons, avec une bonne volonté au départ, d'empoisonner petit à petit toute la population", a dit M. Montagnier, prix Nobel 2008 pour la découverte du virus du sida.

Le professeur Montagnier a estimé que certains vaccins pourraient être liés à des "risques de mort subite du nourrisson" en raison de la présence d'un adjuvant, l'aluminium, ce qui n'est corroboré par aucune étude.

Cette conférence était organisée dans un théâtre, devant des journalistes et un public acquis au discours anti-vaccin.

"Nous ne sommes pas contre les vaccins mais pour qu'ils soient utilisés à bon escient et qu'il n'y ait pas d'abus", a affirmé le professeur Joyeux.

Ce cancérologue a été radié de l'Ordre des médecins en première instance en 2016 après une pétition sur les dangers de certaines vaccinations mais fait valoir que cette radiation est suspendue par des procédures d'appel.

L'Assemblée nationale a voté le 27 octobre l'extension de 3 à 11 du nombre de vaccins obligatoires pour les enfants qui naîtront à partir du 1er janvier 2018.

L'argument premier de la ministre de la Santé Agnès Buzyn est la baisse du taux de couverture vaccinale et la réapparition de certaines maladies, dans un contexte de défiance grandissante envers la vaccination.

"Le meilleur de tous les vaccins, c'est le lait maternel", a lancé le professeur Joyeux.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande l'allaitement au sein de façon exclusive jusqu'à l'âge de six mois, puis complété par une autre alimentation jusqu'à au moins deux ans.

Faute d'allaitement maternel, le professeur Joyeux préconise que chaque médecin juge quel vaccin administrer aux enfants en fonction des cas, sans caractère obligatoire.

"Vous devez dire au médecin: +mon enfant a telle allergie+, et le médecin doit prendre ses responsabilités", a-t-il poursuivi.

"Des allergies, chez les enfants, il y en a beaucoup. Je ne dis pas (aux parents) qu'il faut dire que les enfants ont des allergies s'ils n'en ont pas, mais face aux allergies, les médecins ont la trouille" de vacciner, a-t-il dit.

"Rentrons en résistance, pas une résistance violente mais intelligente et scientifique", a-t-il ajouté, en dénonçant pêle-mêle "une dictature vaccinale", "une manipulation de la population" et "des experts dans les ministères qui sont extrêmement proches des labos".

Lien connexe:


L’Hebdo Politique avec le Docteur Gérard Delépine : Agnès Buzyn, VRP des vaccins


Source: Boursorama

8 commentaires:

  1. Réponses
    1. je n'accède pas à la vidéo

      Supprimer
    2. Témoignage intéressant. Par contre la musique est insupportable. Pour une fois, un médecin franchit la barrière et se retouve confronté à ce que les victimes d'accidents médicaux doit supporter au jour le jour. Peut-être avait-t-il lui même provoqué la même chose à de nombreux patients avant lui...

      Il n'y a que lorque ça les touchent personnellement qu'ils comprennent ce qu'ils ont fait subir aux autres.

      Supprimer
    3. +10 pour la dictature vaccinale.

      Supprimer
    4. Surement une version originale existe-t-elle quelque part sans ces montages destinés à influencer notre jugement, je n'ai pas cherché.

      Supprimer
  2. citoyen tranquille10 novembre 2017 à 19:19

    Quelqu'un a dit autrefois "il est plus facile de déplacer des montagnes que de lutter contre une idée préconçue" et c'est vrai quand on s'aperçoit du nombre incroyable de gugusses qui s'accrochent naïvement au dogme de la vaccination.

    Tout ce que je demande c'est la liberté de refuser de me faire vacciner. J'avoue mon impuissance face à Big Pharma et ne lui demande rien d'autre.

    En accordant la liberté vaccinale, Big Pharma pourra continuer à engranger des profits faramineux en empoisonnant les gens & les enfants à coups de vaccins.

    A chacun selon ses choix & sa conscience.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème étant qu'il ne s'agit là que d'informations sans aucune possibilité de tester personnellement afin de se forger une opinion. Chacun est plus ou moins obligé de se raccrocher à ce qu'affirme l'un et l'autre.

      La seule connaissance issue de l'expérience qu'il serait possible d'acquérir c'est celle qui consiste à étudier son entourage depuis que l'on a des souvenirs : Qui est tombé malade ? Pour quelle personne c'était dans le cadre d'un vaccin manquant ? etc.

      Et ce ceci est un principe qui s'applique à de nombreuses informations que l'on souhaite tester. Faites vos propres statistiques sur le micro-échantillon que vous côtoyez, cela vous évitera un grand nombre de peurs véhiculées par les médias.

      Supprimer
  3. Bonjour, je suis moi-même une victime de vaccin , le repevax, fait début 2009 sur le conseil du médecin de famille; Depuis, fatigue chronique, douleurs musculaires qui obligent à rester allongée, douleurs atroces comme des brûlures ou piqûres aux mains et aux pieds. Ma vie professionnelle est foutue je n'arrive plus à travailler; J'étais artiste-peintre et je ne peux plus dessiner.
    Je n'ai qu'un conseil, refusez les vaccins:sur vidal.fr , on trouve leur composition détaillée, en inscrivant le nom du vaccin dans la recherche. Pour le repevax, on trouve: de l'aluminium, du formol (pour embaumer les cadavres), du sérum bovin etc. Je comprends mieux pourquoi je suis malade en lisant tout cela.
    Sauvez-vous vous-mêmes et vos enfants en refusant ces vaccins qui relèvent du crime contre l'humanité.

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Archives

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Inscription à la newsletter

Archives du blog