jeudi 21 décembre 2017

Après le voyage à 1,3 million d'euros du premier ministre, Macron veut acheter un avion présidentiel à 150 millions d'euros


Renseignements pris, ce type de déplacement à l'autre bout du monde est toujours hors de prix. Selon Le Parisien, celui-ci aurait coûté 1, 3 million d’euros (aller-retour), les 350 000 euros du vol privé compris. Sauf qu'en 2016,  Le vol de Manuel Valls avait coûté 2 millions d’euros, et 1,6 million pour celui de Jean-Marc Ayrault. 


Donc au final, ces coûts exhorbitants semblent assez courants dans le cadre des déplacements du gouvernement. C'est juste que le petit peuple n'est que rarement au courant et qu'on n'a du mal à concevoir des sommes pareilles pour un seul voyage. C'est la crise mes amis, il faut se serre la ceinture il parait. Mais tout le monde n'est pas logé à la même enseigne. Fawkes
-------

Le coût du voyage retour du Premier ministre et de sa délégation depuis la Nouvelle-Calédonie continue de faire polémique. Dans le calcul final, il conviendrait d'ajouter le prix facturé par l'Armée de l'air pour le retour à vide de son Boeing.

Pour rentrer de Nouvelle-Calédonie, où il était arrivé par un vol commercial, le Premier ministre Edouard Philippe a mobilisé le 5 décembre un A340 de l'armée de l'air. Mais, lors de son escale à Tokyo, le chef du gouvernement accompagné de sa délégation a décidé de changer d'appareil et a embarqué sur un A340 version luxe, loué à l'entreprise AeroVision. Une opération qui a coûté à l'Etat 350 000 euros, comme Matignon l'a confirmé à l'AFP, suscitant une vive polémique.

Sauf que l'Airbus A340 de l'Armée de l'air, délaissé par Edouard Philippe et sa délégation, n'est pas rentré gratuitement. Pour faire le calcul total des coûts induits par le changement d'avion du Premier ministre, le site M6 Info a sollicité René Dosière, ex-député socialiste, présenté comme un spécialiste des questions liées aux dépenses de l'Etat. «L'armée facture environ 10 000 euros de l'heure ces vols», a-t-il estimé, donnant un ordre de grandeur. Un chiffre qui a été confirmé par un consultant aéronautique ainsi qu'une source proche de l'armée, souhaitant toutefois rester anonyme, selon le même média.

Le retour à vide de l'avion de l'armée de l'air – 13 heures de vol pour un Tokyo-Paris – aurait donc coûté quelque 130 000 euros. Le voyage retour d'Edouard Philippe et de la soixantaine de membres de sa délégation l'ayant accompagné en Nouvelle-Calédonie aurait donc coûté 480 000 euros à l'Etat, et non 350 000. Soit environ 8 000 euros par accompagnant du Premier ministre. Ce dernier, face à la polémique grandissante, avait assumé le motif de son confort. Le Boeing de l'Armée de l'air n'est en effet pas pourvu de fauteuils de type business class, permettant de dormir lors d'un vol de nuit.

Autre argument avancé, la règle de la continuité de la présence de l'exécutif en métropole. L'avion privé affrété à Tokyo auprès de la compagnie privée AeroVision aurait permis à Edouard Philippe de gagner deux heures de voyage et d'arriver à Paris avant que le président de la République Emmanuel Macron ne s'envole pour l'Algérie, le 6 décembre. 

Source: RT


A cause du vol polémique Tokyo-Paris, Macron renoncerait à commander son «Air Force One» avant Noël

Emmanuel Macron aurait souhaité commander avant Noël un avion Airbus A319neo, pour les transports présidentiels. Malheureusement pour lui, la controverse liée au vol Tokyo-Paris du Premier ministre Edouard Philippe en aurait retardé la commande...
Selon des sources concordantes citées par La Tribune Emmanuel Macron comptait faire l'acquisition d'un avion Airbus A319neo à usage gouvernemental, d’une valeur estimée entre 130 et 150 millions d'euros. L’avion devait être acheté par la direction générale de l’armement (DGA). L'Elysée aurait même souhaité qu'une commande soit passée avant Noël... avant que n'éclate la polémique sur le coût exorbitant du voyage Tokyo-Paris de l’équipe d’Edouard Philippe à son retour de Nouvelle-Calédonie. Cette gabegie aurait encouragé l'Elysée a reporter ce projet de commande, ainsi que son annonce officielle. 
En France, Nicolas Sarkozy se déplaçait dans un Airbus A330, qu'il avait fait acheter d'occasion – un avion puissant capable de se rendre jusqu’en Asie sans escale. Une partie de la flotte avait été renouvelée sous son mandat. François Hollande, en son temps, pensait lui aussi commander un avion après la panne de cet A330 au Pérou en 2016. «Il existait un projet d’achat d’un A319 par les équipes précédentes», a confirmé l’Elysée le 21 décembre.
Mais avant de passer commande, le nouvel exécutif a souhaité réfléchir à un plan d'économies sur les transports en avion. «En mai, quand Emmanuel Macron est arrivé, il a mis en stand-by le projet et il a décidé avec le gouvernement de lancer le mois dernier une étude approfondie des coûts et des contraintes des déplacements réalisés par les membres du gouvernement», a expliqué le 21 décembre une source à l'Elysée, citée par Reuters. 

Auteur: Vidéo de présentation de l'Airbus A319néo

Preuve de cette réflexion aboutie, le 10 novembre à l’Assemblée, Christop



Christophe Castaner, secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement (et encore porte-parole du gouvernement), avait proposé une baisse de 11% de ces coûts. Comment ? En limitant le recours à l'utilisation de l'avion présidentiel et «en encadrant plus étroitement les déplacements des délégations et le niveau de prestations et par l'utilisation plus régulière de la billetterie aérienne plutôt que des avions privés». Une déclaration qui prête à sourire  après l'épisode Paris-Tokyo...

Source: RT


9 commentaires:

  1. pour le roi soleil il lui faut une fusée, avec ça il pourra aller sur la lune, voir sur Mars, voir plus loin.
    Attention à ce qu'il ne se cogne pas la tête contre quelque chose de plus dur que lui!!

    RépondreSupprimer
  2. Temps qu'il n'achete pas des pizzas, c'est déjà bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A moins qu'il ne préfère les hot dogs...?

      Supprimer
  3. total déconnexion avec le peuple, on en est à faire de l'ironie tant l'énormité de la chose dépasse l'entendement.
    Grande précarité, récession, crise sans fin, banques au bord du gouffre, dette abyssale, élite corrompue, environnement empoisonnée,Big pharma... et eux ! qu'est qu'on attends ?

    RépondreSupprimer
  4. Normal... cet avion sera payé avec la dette imposée par les banquiers de chez qui il sort...la boucle est bouclée.

    RépondreSupprimer
  5. «C’est terrible»: une députée LREM déplore que son mari doive se priver de Porsche Cayenne

    https://francais.rt.com/france/46759-cest-terrible-deputee-lrem-depitee-mari-puisse-pas-rouler-porsche-cayenne

    Y a pas à dire, ils savent créer des polémiques les macronistes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. faisons un cagnotte pour la porsche playmobil!!! elle le vaut bien quand même ! ouverture aux dons ! sauvons la députée de la pollution 0g co2

      Supprimer
  6. Confort actuel du luxueux avion présidentiel A330-200 équipé antimissiles en 2016 comprenant:

    Un espace privé du président avec une chambre (composée entre autres d'un lit double et d'un dressing) et d'une salle de bain (un cabinet de toilette et une douche);

    Un bureau et salon présidentiel , composé d'un grand bureau et d'une table basse entourée de fauteuils ;

    Un espace secrétariat; Une cuisine;Une salle de réunion , insonorisée, comprenant une table de conférence pouvant accueillir 12 personnes ;

    Une salle de communication, où s'effectue la transmission de messages chiffrés, permettant ainsi au président de continuer à diriger le pays, désormais 24 heures sur 24 ;

    Un centre-médical, qualifié de « mini salle d'opération », pouvant effectuer des interventions chirurgicales, en cas d'extrême urgence ;

    Une cabine accompagnateur, pouvant accueillir 60 personnes ; Un carré économique, pouvant accueillir 12 personnes et les membres de l'équipage.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cotam_Unit%C3%A9

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un soucis de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog