jeudi 21 décembre 2017

Rhumes, toux, maux de gorge: 4 huiles essentielles pour affronter l'hiver


Utilisées depuis des millénaires pour leurs propriétés thérapeutiques, les huiles essentielles contribuent à la fois à stimuler les défenses naturelles de l’organisme et à le protéger des infections microbiennes. Polyvalentes autant que puissantes, tea tree, saro et eucalyptus radié figurent parmi les incontournables de la saison. Découverte et mode d’emploi

L’huile essentielle de saro, impitoyable contre les virus

Toutes les promesses de l’huile essentielle de saro sont résumées dans son nom malgache, Mandravasarotra, qui signifie « tient le mal éloigné ». Assez proche de l’huile essentielle de Ravintsara pour ses propriétés anti-infectieuses et assainissantes, l’huile essentielle de saro, évite en effet la propagation des virus et des germes responsables des infections. Décongestionnante et expectorante, elle aide à la fluidification et à l’expulsion des sécrétions. Revigorante, elle accélère la convalescence.

Quand et comment utiliser l’huile essentielle de saro et pour quelles indications ?

  • L’huile essentielle de saro en prévention des infections virales et bactériennes

Par voie cutanée : 4 gouttes sur le thorax, le dos et la plante des pieds, matin et soir pendant les périodes à risques.


  •  L’huile essentielle de saro pour en finir avec rhumes et sinusites

Par voie cutanée : 3 gouttes sur le front, 3 à 4 fois par jour.

En inhalation : 1 à 3 gouttes dans un grand bol d’eau bouillante.


  • L’huile essentielle de saro efficace contre la toux, l’angine, les infections virales des voies respiratoires et les symptômes grippaux

Par voie cutanée : 8 gouttes sur le thorax, 6 fois par jour, jusqu’à atténuation des symptômes, comme pour toute huile essentielle.

L’huile essentielle d’eucalyptus radié

Expectorante, décongestionnante, antivirale, anti-inflammatoire et très énergisante, l’huile essentielle d’eucalyptus radié possède un large spectre lui permettant de traiter la plupart des affections ORL.

Quand et comment utiliser l’huile essentielle d’eucalyptus radié et pour quelles indications ?

  • En prévention des infections virales

A lire aussi:

La vitamine D prouvée plus efficace

 que les antiviraux et les vaccins

 pour prévenir la grippe


Par voie cutanée : en période d’épidémie contagieuse, 4 à 6 gouttes sur le thorax et le dos, ou sur la plante des pieds.

  • Toux, bronchites

Par voie cutanée : 3 à 4 gouttes dans 3 gouttes d’huile végétale de noisette, sur le thorax et le haut du dos, 3 fois par jour.

En inhalation : 1 grande inspiration directement au-dessus du flacon ouvert, 4 à 5 fois par jour.


  • Sinusite

En inhalation, après lavage du nez à l’eau de mer, déposer 2 gouttes sur un mouchoir, à inhaler 5 fois par jour, jusqu’à amélioration.

  • Otite

En massage, 1 goutte dans 4 gouttes d'huile végétale autour de l’oreille malade (jamais à l’intérieur), 3 fois par jour, jusqu’à disparition de la douleur.

  • Rhume

Par voie orale : 2 gouttes sur un sucre ou dans une cuillère à café de miel sous la langue, 3 fois par jour.

En inhalation : 1 grande inspiration directement au-dessus du flacon ouvert, 4 à 6 fois par jour. Demandez conseil à votre pharmacien pour les enfants à partir de 7 ans.


L’huile essentielle de tea tree (arbre à thé)

L'arbre à thé, ou tea tree, possède d’excellentes propriétés anti-infectieuses tout en stimulant le système immunitaire. Son huile essentielle est donc particulièrement indiquée en cas affections ORL ou d'état grippal.

Quand et comment utiliser l’huile essentielle d’arbre à thé et pour quelles indications ?

L’huile essentielle de tea tree est particulièrement efficace pour prévenir et traiter maux de gorge, sinusites, rhinites, otites, laryngites, pharyngites et bronchites.

  • Par voie cutanée : 2 gouttes mélangée à de l'huile végétale d'Argan sur le thorax et le haut du dos, 3 fois par jour pendant 6 jours.

  • Par voie orale : 2 gouttes mélangées à du miel ou déposées sur un sucre à laisser fondre sous la langue 3 fois par jour, pendant 5 à 7 jours.

  • En inhalation : imprégnez un mouchoir de quelques gouttes, puis inspirez profondément.

Huiles essentielles : les précautions d’emploi

L’usage d’huiles essentielles est généralement déconseillé aux femmes enceintes et aux nourrissons. L’avis de votre médecin ou de votre pharmacien est recommandé pour les enfants de moins de 7 ans, notamment en cas d'épilepsie, d'asthme ou de traitement médicamenteux en cours. En cas d’utilisation cutanée, toujours préférer une dilution de l’huile essentielle dans une huile végétale. Il est également préférable d’effectuer un test préalable au creux du coude et d’attendre 24 heures pour vérifier l’absence de réaction allergique.

Huiles essentielles : les synergies

Les huiles essentielles interagissent entre elles, c’est pourquoi il peut être intéressant d’en utiliser plusieurs en synergie, à choisir parmi les huiles « d’hiver » : ravintsara recommandée contre le syndrome grippal, thym, au pouvoir anti-infectieux puissant, ou encore menthe poivrée, antibactérienne et antivirale. Demandez conseil à votre pharmacien.

Les conseils pratiques de votre pharmacien pour vos huiles essentielles

Huiles essentielles, comment les choisir ?

Bio ou non, l’huile essentielle doit impérativement porter la mention « 100% pure et naturelle ».  Il conviendra également d’y trouver la dénomination botanique, l’origine géographique, la partie de plante utilisée, ainsi que le chémotype (CT), à savoir la composition biochimique d’une huile essentielle.

Huiles essentielles, comment les conserver ?

Les huiles essentielles se conservent à l’abri de la lumière et de la chaleur, jusqu’à la date indiquée sur le flacon.

Les huiles essentielles pour assainir l’air

En hiver, la diffusion d’huiles essentielles permet d’assainir les logements tout en boostant l’immunité de leurs occupants. Les durées recommandées varient de 3 à 10 minutes, selon la superficie de la pièce, à renouveler 3 fois par jour. À noter qu’il existe de nombreux modèles de diffuseurs adaptés aux différents besoins. Demandez conseil à votre pharmacien.
 

À lire aussi


Références
Huiles essentielles chémotypées, D. Baudoux, ML Breda, éditions JOM, 2016.



-------


L’huile essentielle de Ravintsara : la vedette des antiviraux

L’huile essentielle de Ravintsara est utilisée en aromathérapie pour aider à soulager temporairement la toux associée au rhume.
Originaire d’Asie, le Ravintsara (Cinnamomum camphora cineoliferum) pousse sur l’île de Madagascar où il est aussi appelé Camphrier malgache. Son huile essentielle est obtenue à partir de la distillation de ses feuilles, dont l’odeur rappelle celle du camphre. Reconnue comme un puissant antiviral et pour ses qualités antiseptiques naturelles, l’huile essentielle de Ravintsara a la réputation d’empêcher les virus de proliférer, tout en renforçant les défenses immunitaires. Riche en cinéole, elle agit aussi sur l’inflammation et grâce à sa concentration en terpène, sur le système nerveux comme relaxant.
A lire aussi:

Les multiples secrets 

de l’Extrait de pépins

 de pamplemousse

On l’utilise en application topique (adultes) : Mélanger 1 à 5 gouttes dans 1/2 cuillère à thé (2,5 ml) d’huile végétale qu’on applique uniformément en couche mince sur la poitrine aux 8 heures, jusqu’à 3 fois par jour. On peut aussi profiter de ses bienfaits en inhalation : ajouter 4 à 12 gouttes dans un bol d’eau chaude ou un diffuseur. Inhaler lentement et profondément pendant 5-10 minutes jusqu’à 3 fois par jour.
Il ne faut pas confondre le Ravintsara avec le Ravensare (Ravensara Aromatica), un arbre malheureusement en voie d’extinction, qui produit 2 huiles essentielles (selon que l’on utilise les feuilles ou l’écorce) dont les propriétés sont différentes de celles du Ravintsara.
Recettes en synergie – en application topique (adultes)
Début d’état grippal, rhume :
 Mélanger 4 gouttes d’huiles essentielles de Niaouli et 4 gouttes d’huiles essentielles de Ravintsara avec 1 cuillère à thé d’huile végétale pour massage (Jojoba, Amande Douce ou autre). Appliquer sur la nuque, les avant-bras et la poitrine.
Bronchite ou autres affections respiratoires : 
Mélanger 4-5 gouttes d’huiles essentielles d’Eucalyptus Globulus et 4-5 gouttes d’huiles essentielles de Ravintsara dans 1 cuillère à thé d’huile végétale pour massage (Jojoba, Amande Douce ou autre). Appliquer sur le dos et la poitrine.
Anti-Fatigue : Frictionner 1 goutte sur chaque poignet, pour un effet anti-fatigue.
Recettes en synergie – en diffusion
Mélanger 6 gouttes d’huiles essentielles d’Eucalyptus Radiata et 6 gouttes d’huiles essentielles de Ravintasara dans un bol d’eau chaude ou un diffuseur. Inhaler lentement ou profiter de la diffusion.

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Archives

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Inscription à la newsletter

Archives du blog