lundi 22 janvier 2018

"Il y a beaucoup de cellules dormantes en France", affirme un jihadiste français détenu par les forces kurdes


Yassine est un Français originaire de Lunel, dans le Gard, parti en Syrie rejoindre son frère, jihadiste de l’organisation Etat islamique. Des photos le montrent armé, posant à côté de son frère, également les armes à la main. Il expose même ses blessures sur les réseaux sociaux, l’index dressé vers le ciel, un geste très prisé dans les rangs de Daech. Une posture très éloignée de l’image qu’il cherche aujourd’hui à donner, maintenant qu’il est aux mains des forces kurdes.
Le Français a appartenu à la katiba (unité de combattants) d’Abou Souleiman, lui aussi originaire de Lunel. Celui qui est surnommé "Abdel le légionnaire" est soupçonné d’être l’un des cerveaux des attaques terroristes de novembre 2015. A-t-il connu des gens du 13-Novembre ? "Euh, le 13-novembre, c’est quoi ? demande-il au journaliste du magazine '19h le dimanche’Le Bataclan ? Oui, oui, je les ai connus, je les ai vus." Il parle de deux des kamikazes de l’attaque de la salle de spectacles à qui il a trouvé une maison.

"Pour les Irakiens, la France, c’est le jackpot"

"Qu’ils allaient faire une opération ? Ça, c’est assez secret, ils ne vont pas le dire. Je les voyais le matin à la prière, quand ils faisaient leur sport… Ils m’invitaient à manger et je les invitais au restaurant, entre hommes… pas plus", affirme-t-il sous la garde d’un Français engagé volontaire dans les forces kurdes. Le jihadiste dit être "tombé de haut" quand il a su ce qu’ils avaient fait et s’être dit que pour lui, "la France, c’est croix rouge". Après l’attaque, il rapporte que tout le monde s’est réjouit, Français compris : "Ils ont travaillé et réussi une opération, fait des vidéos disant qu’ils allaient tuer et ils sont arrivés là-bas. L’opération militaire est une opération réussie."
"C’est normal qu’il y ait beaucoup d’opérations en France, poursuit-il. Pour les Irakiens, la France, c’est le jackpot. Dès qu’une opération se passait, ils n’en pouvaient plus. La France commence à devenir la tête de Turc parce qu’elle montre qu’elle a peur. En montrant sa fermeté, on voit qu’elle a peur. Elle ne montre pas qu’elle maîtrise." Pense-t-il qu’il y aura d’autres opérations en France ? "Ce que tout le monde sait, c’est qu’il y a beaucoup de cellules dormantes là-bas. C’est sûr, les gens discutent. J’ai connu des gens haut placés qui venaient à la maison. Je ne peux pas tout vous dire. C’est confidentiel. Après, je tiens à dire que je n’ai pas été un combattant."


Source: France TV

"Tu crois qu'on va oublier ?" : un Français des forces kurdes fait face à son détenu jihadiste qui veut rentrer en France


Faut-il juger en France les jihadistes français capturés en Syrie, le plus souvent par les forces kurdes ? Plusieurs d'entre-eux ont témoigné de leur volonté de rentrer dans leur pays. Et le débat agite la classe politique française. Mais qu'en pensent les forces kurdes ? Une équipe de "19h le dimanche", diffusée dimanche 21 janvier sur France 2, a eu un début de réponse quand elle a filmé cet échange entre un Français capturé par les Kurdes et son geôlier, un Français volontaire, qui l'interpelle en pleine interview.
"Tu penses que ça va être aussi facile que ça de rentrer chez toi après avoir été avec l'Etat islamique ? Avoir vu des gens se faire décapiter et ne pas avoir réagi ?", lance le jeune membre des forces kurdes. "Tu crois vraiment que les gens vont te laisser partir comme ça sans avoir rien fait ?"

"Je veux rentrer chez moi et oublier"

Avant d'être interrompu, le Français jihadiste exprimait sa confiance dans le fait d'être rapatrié : "Je veux retourner chez moi. Ils m'ont dit que je finissait les interrogatoires et que je rentrais chez moi." Yassine (son prénom a été changé), 30 ans, originaire de Lunel, assure qu'il ne s'est pas rendu en Syrie par conviction jihadiste mais pour "chercher mon petit frère". Les deux hommes se sont pourtant pris en photo ensemble en Syrie, armés et souriants. Et un journaliste du Point rappelle sur Twitter qu'il avait été menacé par Yassine.

"Je veux rentrer chez moi et oublier", assure Yassine. "Tu crois que nous on va oublier ?", lui réplique le garde français. "Qu'on va oublier tous les gens qui sont morts dans cette guerre ? Tous nos camarades qui sont tombés à cause des gens comme toi." "Je n'ai pas pris les armes", assure son prisonnier, considéré comme un combattant par les forces kurdes.



Au total, une quarantaine de Français auraient été arrêtés par les forces kurdes. En janvier, plusieurs femmes détenues au Kurdistan syrien, dont Emilie König, ont demandé à être jugées en France. Le gouvernement s'est montré ouvert à ce qu'ils soient traduits en justice par les Kurdes, à condition que leurs droits soient respectés.

Source: France TV

18 commentaires:

  1. Et on me disait y a peu de temps encore que les articles que j'ai publié sur une infiltration de djihadistes en provenance de Syrie c'était de la propagande mensongère...

    Pour ceux qui veulent voir le reportage dans son intégralité, on le trouve en replay ici (à partir de 17m30):

    https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/19h-le-dimanche/19h-le-dimanche-du-dimanche-21-janvier-2018_2561565.html

    Il faut dire qu'il ment aussi certainement sur certaines choses. Pour sa participation aux combats, c'est une certitude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. https://www.dailymotion.com/video/x694pxa

      Supprimer
  2. tu crois les merdias quand ca t arrange on dirais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne jamais croire ce que disent les médias est à peu près aussi bête et dangereux que de gober invariablement tout ce qu'ils disent. C'est à chacun de faire le tri.

      Inversement, je constate de plus en plus que certains ne se fient qu'aux médias alternatifs, y compris quand certains balancent des fakes grossiers. Il faut savoir faire la part des choses et prendre le meilleur des "deux mondes".

      Supprimer
  3. j'ai du mal a cerner les "forces kurdes", apparemment il y a pas mal d'occidentaux combattant sous cette appellation, d'autre viendrait du PKK...
    je ne suis pas certain que se soit une bonne chose que des terroriste potentiel tombe entre leurs mains (et je ne serais qu'a moitié surpris que la promesse ait bien été faite a yassin de le renvoyer en france...)



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil je me suis posé la question du c'est un quoi un français des forces kurdes ??!!

      Et surtout c'est quoi cette tête de PUNISHER qu'il affiche clairement ?? On a retrouvé ce même logo Marvel chez un CRS ;

      http://www.huffingtonpost.fr/2016/04/19/tete-de-mort-photo-matraque-punisher-crs-police-violences-_n_9728566.html

      Supprimer
    2. C'est aussi le logo de Craft International. C'est pour faire les bad boys je pense, rien de plus.

      De la même manière que certains sont partis en Syrie pour se joindre aux terroristes, certains européens sont partis les combattre (dont ce jeune français).

      Supprimer
    3. citoyen tranquille23 janvier 2018 à 07:46

      Il y a de cela quelques années, ce logo Punisher avait coûté sa carrière à un jeune militaire de l'Armée Française, il me semble.

      Supprimer
  4. citoyen tranquille22 janvier 2018 à 20:30

    Vous pariez que le Gouvernement "français" va se faire une joie et un devoir de rapatrier ces salopards avant de les relâcher dans la nature au nom des "droits de l'Homme (idiot)" ?....

    S'il y a des cellules dormantes en France (et dans les autres pays de la CE), vous pouvez être certain qu'il y a bien plus de sympathisants, notamment à l'extrême-gauche.

    Ca va être une monumentale claque dans la gueule des naïfs qui vénèrent la société multiculturelle, comme un douloureux rappel à la Réalité.

    Les services secrets français ont pourtant tirer la sonnette d'alarme depuis longtemps.

    RépondreSupprimer
  5. il faudrait arrêter d'appeler Français des salopards qui n'ont d'autre but que de semer la mort , perso je me sens insulté

    RépondreSupprimer
  6. C'est étrange qu"il veut retourner en France.les 100 vierges n'ont pas voulue de lui....!

    RépondreSupprimer
  7. On le savait déjà mais ce n'est qu'une confirmation de l''existence de cellules dormantes prêtes à en découdre. Où sont cachées leurs armes?

    Comme il le dit, ils ont tous sauté de joie lors du massacre du bataclan, car pour eux c'était un "acte de guerre réussi". Ce sont donc des ennemis de la nation comme en temps de guerre.

    Il indique aussi qu'ils se sentent forts envers la France car les français témoignent de leur peur. Ce sont effectivement des rapports de force en présence, et ils auront davantage de scrupule à s'en prendre à un Etat comme la Russie qui fait preuve de fermeté qu'à la France à la justice laxiste et au gouvernement de tempérance, sans compter les "padamalgam" et les bougies lors des attentats et surtout compte tenu de la politique européenne suicidaire d'ouverture des frontières, laissant passer les loups (djihadistes) dans les habits de brebis (réfugiés)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Selon les aveux de ce professeur de criminologie à l’université de Paris II, le terrorisme islamiste serait donc plutôt un terrorisme d’État et l’attentat du Bataclan le fruit d’un complot.

      « Plus ça va, plus on se rend compte que cette opération était extrêmement sophistiquée, qu’elle impliquait des dizaines de personnes différentes, qu’il y avait dans ce complot-là, dans cette conspiration-là des tas de rôles différents pour beaucoup d’individus différents, plusieurs cercles concentriques avec chacun un niveau de connaissances différent. Mon sentiment personnel est qu’il serait fort étrange que tout cela ait pu être monté par des demi-débiles qui, un jour, étaient au bistrot et le lendemain à la mosquée. (…) Ça pose la question de savoir s’il n’y a pas un commanditaire et qui est-il. (…) Si on creuse suffisamment, on finira par tomber sur quelque chose qui n’est sans doute pas très loin du terrorisme d’État. » Xavier Raufer (de son vrai nom : Christian de Bongain)

      http://www.lelibrepenseur.org/xavier-raufer-parle-de-complot-pour-lattentat-du-bataclan/

      Supprimer
  8. C'est impossible, l'islam est une religion de paix.

    RépondreSupprimer
  9. on lui file des clopes c'est cool prisonnier, en plus il doit toucher le rsa il est bien recherche d'emploi de terrain maintenant!!!
    n'est ce pas ! quel beau métier - en plus il a l'air sympa sans flingue lol!. comme quoi l'habit ne fait pas le moine !
    un bon conseil, ils peuvent le garder en souvenir, ça ne me gênera pas!

    RépondreSupprimer
  10. Je n'ai pas pris les armes,je rentre chez moi et j'oublie tout...

    quelques photos prouvant le contraire : http://www.midilibre.fr/2017/12/13/yassine-du-petit-delinquant-de-lunel-au-combattant-de-daech,1602426.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On les voit déjà dans le reportage, rien de nouveau.

      Supprimer
    2. Du nouveau : si une peine de mort est prononcée contre les djihadistes français capturés au moyen-orient, l'Etat français proposera de négocier pour les récupérer.

      Ils vont exposer la population à des meurtriers de masse et à des bombes à retardement. C'est irresponsable.

      http://www.20minutes.fr/societe/2210419-20180128-etat-interviendra-si-djihadistes-francais-condamnes-mort-assure-ministre-justice

      Supprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Médias citoyens

Archives du blog