lundi 22 janvier 2018

La pédocriminalité continue d’exploser et ce n’est pas du à la libération de la parole


Le 12ème rapport au gouvernement et au parlement de l’observatoire de la protection de l’enfance publie les données de la pédocriminalité pour l’année 2016.

Ces données produites par le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI) sont celles qui ne sont plus mises à jour sur le site Cartocrime (INHESJ/ONDRP) depuis mai 2016 et qui avaient fait l’objet d’analyses et de cartographies par département dans des articles précédents pour la période 1996-2014 et pour l’année 2015.
Ces données ne sont publiées qu’au niveau national et empêchent toute analyse plus fine du phénomène pédocriminel (situation, localisation, âge, etc).
Néanmoins elles sont un indice de l’évolution de la pédocriminalité en France.

Hélas, les chiffres 2016 confirment l’explosion des viols et agressions sexuelles sur mineurs constatée depuis 2011.


Chiffres 2016

Les services de police et de gendarmerie comptent sur la France métropolitaine (pas de chiffres publiés en 2016 pour les DOM-TOM) :
12.650 agressions sexuelles sur mineurs (+3,30% par rapport à 2015)
7.050 viols sur mineurs (+2,95% par rapport à 2015)
Ces données confirment que
80% des victimes sont des filles.
Par contre il permet une fois de plus de battre en brèche l’idée reçue selon laquelle l’immense majorité des actes seraient des incestes commis dans le cercle familial.
70% des mineurs victimes d’abus sexuels le sont
en dehors du cadre familial !


Tendance depuis 10 ans

Une étude des données sur les 10 dernières années montrent une explosion des viols et agressions sexuels sur mineurs en France à partir de 2011.
Une augmentation de 57% sur 5 ans est constatée pour les agressions sexuelles sur mineurs, soit une vertigineuse augmentation annuelle de +9,7% !
On double tous les 8 ans !

Une augmentation de 30% sur 5 ans est constatée pour les viols, soit une augmentation annuelle très importante de +5,4%.
On double tous les 13 ans.

Ces chiffres sont à multiplier a minima par 10 puisque d’après les études annuelles de victimation “Cadre de Vie et Sécurité” (CVS) menées par le ministère de l’intérieur (15.000 personnes interrogées), moins d’un acte sur 10 fait l’objet d’une plainte.
NDLR: Une étude de victimation consiste à demander à un échantillon aléatoire de plusieurs milliers personnes ce qu’elles ont subi comme délits ou crimes au cours de leur vie.
En moyenne moins de 8% des victimes d’abus sexuels majeures portent plaintes d’après les enquêtes 2011-2015.
On peut supposer que ce chiffre est encore inférieur pour les mineurs (autonomie, confiance en soi, choc psychologique).
Donc nous parlons bien a minima
de 90.000 mineurs victimes de viols
et de 160.000 mineurs victimes d’agressions sexuelles
en France en 2016.
Ceci n’est que pour une seule année.
Ces chiffres ne comptent pas les actes mais bien les victimes: une fillette violée tous les jours pendant 10 ans compte pour 1.
Au global il existe un consensus sur la question entre les administrations, associations, chercheurs qui se retrouvent sur les chiffres suivant :
d’une fille sur 6 (15%) et un garçon sur 14 (7%)
victimes d’abus sexuels avant 18 ans.
On rappellera que l’enquête de victimation “Virage” de 2015 prouve sur un échantillon de plus de 27.000 personnes interrogées que des abus sexuels sont commis pour la première fois :
  • avant 18 ans pour 60% des personnes
  • avant 11 ans pour 30% des personnes

Quand on parle d’abus sexuels en général,
en fait on parle de pédocriminalité.
Cela mets aussi à mal l’idée reçue selon laquelle l’essentiel de la pédocriminalité serait subie à l’adolescence.

Libération de la parole ?

Souvent le lobby pédo argumente que ce n’est pas la pédocriminalité réelle qui augmente mais c’est simplement la libération de la parole qui fait monter les statistiques.
La proportion des victimes de violences sexuelles qui déposent une plainte est analysée lors des études de victimations du ministère (ONRDP/SSMSI) sur la période 2006-201.
Ces résultats permettent de se faire une idée claire et fiable de l’ampleur de la soi-disante “libération de la parole”.
Les variations constatées sont très faibles et les différences ne sont pas statistiquement significatives.

En d’autres termes le taux de dépôt de plaintes ne varie pas suffisamment pour que ça veuille dire autre chose que l’effet du hasard lors de l’échantillonnage des personnes interrogées.
On aurait du mal à croire que ce taux varie de manière différente pour les mineurs…
Donc on en tire la conclusion que si la parole se libère dans les repas de famille, avec des amis ou des confidents, cela ne se traduit pas pour autant par des plaintes et des actions en justice(douloureuses, coûteuses, fastidieuses… mais salvatrices psychologiquement par la reconnaissance publique des faits).
Et il faut donc en déduire que hélas c’est bien la pédocriminalité réelle qui explose et non le taux de dépôt de plaintes des victimes.

Maintenant on passe à l’offensive!

Nous faisons face à un phénomène de société réel, brutal, omniprésent et quantitativement très important.
Cela a certainement été favorisé par Internet, l’hypersexualisation des enfants et le déni ou le manque de vigilance des parents qui préféreraient vivre dans un monde sans “pédo”.
Nous aussi, mais ce n’est pas le cas…
Sans tomber dans la paranoïa ou l’anxiété permanente, il est temps de veiller rationnellement sur nos enfants en prenant nos dispositions dans tous les moments où ils pourraient être exposés à des prédateurs.
Quelles sont les situations où je confie mon enfant ?
Qui peut-être amené à être en contact avec mon enfant ?
Pour faire quoi, aller où et dans quelles conditions ?
Quels éléments ai-je en ma possession pour donner ma confiance ?
Dois-je vraiment afficher mes enfants sur les réseaux sociaux?
Réveillons nous et assumons de manière responsable le monde dans lequel nous vivons car les gosses violés n’en ont rien à faire de nos états d’âmes, de nos œillères ou de nos paresses coupables.
C’est en parents et en citoyens responsables que nous devons agir.
Nos enfants sont la société de demain, protégeons-les, quitte à bousculer les habitudes, à parler de ce qui fâche ou de ce qui mets mal à l’aise.
Protéger nos enfants est notre droit le plus fondamental et notre devoir biologique le plus essentiel.
En cas de découverte d’un cas d’enfant abusé sexuellement, le réflexe à avoir est d’abord et avant tout chose d’aller faire des examens médicaux et de consulter un pédopsychiatrique le plus vite possible.
Ensuite exigez une procédure MELANIE lors de l’audition unique de l’enfant par les services de forces de l’ordre.
Cela consiste en un enregistrement audio et vidéo du témoignage de l’enfant victime recueilli par un personnel formé et spécialisé !
Demandez aussi à ce qu’ils vérifient que la caméra et les micros marchent avant car les procédures MELANIE sont trop souvent inexploitables à cause de matériel défectueux, de mauvaise manipulations, mais ça vous ne le saurez qu’après…
Honneur, force et courage !
L’équipe Wanted Pedo

Source: Wanted Pedo

13 commentaires:

  1. Etienne2,
    Quelque chose ne passe pas avec cette association, ses méthodes ne me conviennent pas.
    Je crois qu'il y a peu d'associations capable de tenir la barre face à ce fléau; après avoir vu le reportage sur le harcèlement hier soir sur LCP (on entrevoit,la complicité,la complaisance,le déni collectif de nombreux de nos élus),lutter contre des pédophiles dépositaire de l'autorité, "c'est violent" la pression subit et je sais de quoi je parle, ça paralyse psychologiquement un enfant;
    Un de mes enfants a été dernièrement victime à plusieurs reprises de violences et d'attouchements de la part de 2 cadres et d'un enseignant au sein d'un même établissement:
    l'inspection académique répond par une mesure de protection de son personnel et d'un enquête sociale à l'encontre de la victime et de la famille...au lieu de favoriser la recherche de la vérité et même en protection potentiellement d'autres enfants!
    Au préalable, après avoir informé 3 autorités compétentes qui sont restées silencieuses, j'ai du effectué un signalement au commissariat central de Blois.
    Je suis tout à fait conscient, qu'il est totalement impensable de la part des autorités locales,que 2 responsables d'un même établissement ainsi qu'un enseignant soient mis en cause, donc tout les paravent, ragots et intimidation sont là non seulement pour réduire au silence et même condamner.
    C'est une réflexion personnelle par rapport à des expériences vécues: je pense que derrière la pédophilie selon les degrés de gravité, ce sont des forces occultes très puissantes qui ont une bonne maitrise de l'espace invisible et une puissance de manipulation et d'accusation pour se défausser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les affaire de pédophilie classées sans suite, c'est classique en France. La parole des enfants est très souvent remise en question ce qui est terrible pour eux. Il y a très souvent un déni collectif pour ne pas dire une couverture de ces faits par la justice et la police.

      Scandale: 4 enfants accusent deux animateurs d'une maternelle de viols...la justice classe l'affaire sans suite

      www.fawkes-news.com/2016/12/scandale-4-enfants-accusent-deux.html

      Affaire AMIDLISA: Deux enfants ont été placés chez un père membre d'un réseau pédophile par la justice

      http://www.fawkes-news.com/2017/04/affaire-amidlisa-deux-enfants-ont-ete.html

      "Ma fille a été violée à la maternelle, mais ni l'école, ni la mairie ne l'ont soutenue"

      http://www.fawkes-news.com/2017/02/ma-fille-ete-violee-la-maternelle-mais.html

      La justice française protège un réseau pédocriminel aux ramifications militaires qui ferait des expériences de contrôle mental

      http://www.fawkes-news.com/2017/08/mk-ultra-20-la-justice-francaise.html

      Supprimer
    2. Etienne2
      merci pour les liens, je crois que j'en ai assez vu et assez entendu, j'ai le droit d'être fatigué pour un temps mais pas question de lâcher le morceau; pour l'instant je n'ai effectué qu'un signalement; mi- février si rien n'avance j'attaque; à partir du moment où mon fils n'arrête pas de pleurer quand on l'interroge avec mon épouse chacun de notre côté avec toujours la même version,on a compris,stop!
      Le principal du collège en question a exclu mon fils par une mesure "officielle" conservatoire après qu'il aurait abusé de son innocence?ce serait un monologue de prédateur vu les documents en main avec témoignages contradictoires de 3 élèves de sa classe!Le médiateur du rectorat tenterait de prendre le parapluie!
      Il est fort probable que l'avocate M.Grimaud n'a pas affabulé lors de ses propos dans les médias suite à la non condamnation d'un professeur pour une soi-disant relation consentante avec une élève de...11 ans en nov dernier!
      Pour redorer le blason de l'Education Nationale? un bon coup de balaie!J'ai un très bon souvenir des enseignants et du directeur durant mes années de collège au début des années 80,mais rien à voir avec cette fange!
      Il veulent nous faire avaler des couleuvres!

      Supprimer
    3. Pour etienne, je vous conseillerais d'ecouter des infos de ce monsieur, qui a l'air un peu foufou, mais peut etre que la vérité est par la...cherchez sur son blog :

      https://m.ok.ru/dk?st.cmd=movieLayer&st.discId=455734397500&st.retLoc=friend&st.rtu=%2Fdk%3Fst.cmd%3DfriendMovies%26st.mode%3Down%26st.friendId%3D587538992188%26st.frwd%3Don%26st.page%3D1%26_prevCmd%3DfriendMovies%26tkn%3D5452&st.discType=MOVIE&st.mvId=455734397500&_prevCmd=friendMovies&tkn=8596#

      Supprimer
    4. Etienne2
      Oui tout à fait,garder ses yeux et son esprit bien ouvert avec un regard d'adulte,mais surtout maintenir son âme d'enfant clé de la compréhension;nous sommes à l'orée d'une période très sombre où la confusion sape toute entreprise de mettre les choses au clair!

      Supprimer
  2. malheureusement, Etienne 2 vous avez complètement raison, j'ai vécu une affaire moins grave que la votre mais effectivement l'éducation nationale étouffe les choses c'est effarant . du coup on fait l'IEF.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il faut savoir que la plupart des inspecteurs d'académies font partis de la FM

      Supprimer
  3. une part de cette augmentation peut etre expliquée par l'arrivée massive de migrants? j'ai un peu l'impression que c'est de la propagande mais il y a pas mal de personne qui "denonce" la corrélation entre arrivée massive de migrant et augmentation des viol/agression sur mineurs, je ne suis pas convaincu mais l'hypothèse peut etre mentionnée tout de meme

    sinon quand la plainte déposée par le mineur n'est pas suivis en justice (qu'on accuse le mineur de mentir) ou finie en non lieu, est ce que cela apparait dans les stats ci dessus? (pour les stats sur majeurs c'est clairement précisé "taux de plainte" mais pour les mineurs c'est moins clair...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une part peut-être. En tout cas en Suède par exemple, on observe une correlation flagrante entre l'afflux de migrants et l'augmentation des viols (pas forcément que sur des enfants)

      "Suède – Le Conseil suédois pour la prévention du crime (Brå) signale que 7.200 viols ont été déclarés à la police au cours de l’année 2017, soit une moyenne d’environ 20 viols par jour.

      Ces chiffres montrent une augmentation substantielle de 10% par rapport à 2016, soit 667 viols supplémentaires de plus qu’en 2016. Dans le même temps, ce sont toutes les formes de délits à caractère sexuel qui sont en augmentation.

      La ville de Stockholm, capitale suédoise, est particulièrement touchée par cette recrudescence des viols avec une augmentation de 29% par rapport à l’an dernier. Si on compare à 1996, l’augmentation grimpe à 400%. Mais peu d’observateurs politiques osent faire le lien avec l’entrée croissante d’immigrés en Suède durant cette même période."

      http://www.medias-presse.info/explosion-des-viols-en-suede/86522/

      Dans d'autres pays à forte immigration on observe aussi des cas de pédophilie en provenance de mineurs:

      http://www.contre-info.com/ahmed-un-afghan-de-14-ans-accuse-davoir-viole-la-fillette-de-4-ans-de-sa-famille-daccueil-berlinoise

      Notre société entière est malade et ceux qui vivent dans une situation précaire le sont d'autant plus.

      Supprimer
    2. oui j'avait entendu ça en suede aussi, merci pour les précisions j'avoue que je ne savais pas trop quoi faire de cette info a première vue

      Supprimer
  4. Il faut déposer une plainte pénale, soit directement par enregistrement auprès d'un officier de police judiciaire (commissariat le plus proche)et non pas une maincourante (systématiquement non suivie d'effet) soit à la gendarmerie. Vous pouvez aussi adresser un courrier recommandé au procureur de la république.

    S'il rejette la plainte, ou s'il ne répond pas dans un délai de 3 mois, vous pouvez déposer une plainte pénale avec constitution de partie civile entre les mains du doyen des juges d'instruction. Il doit néanmoins être procédé à une consignation (dépôt d'une somme pour éviter les plaintes abusives ou rien si vous bénéficiez de l'aide juridictionnelle).

    Si les faits sont graves et face à la lourdeur du système, il faut prendre un avocat. Si ce sont des enfants qui sont concernés, le coût de la procédure est généralement pris en charge par l'assurance multirisques habitation qui contient une assurance de protection juridique; il faut remplir une déclaration.

    Si c'est un personnel d'une institution qui est coupable, la victime dispose aussi d'un recours en responsabilité et en indemnisation à l'encontre de l'institution elle-même soit devant les juridictions administratives, soit devant les juridictions civiles selon le statut de l'institution, ce qui explique leur silence.

    Les enfants s'expriment fort bien et il existe des brigades spécialisées qui utilisent des jouets pour les y aider; même un enfant de deux ans en fonction de son degré d'éveil est capable de donner bien des précisions.

    RépondreSupprimer

  5. FRANCE - Pédophilie : Les attouchements dans le cadre familial ne justifieront plus la prison…
    http://www.brujitafr.fr/article-france-pedophilie-les-attouchements-dans-le-cadre-familial-ne-justifieront-plus-la-prison-123766726.html


    Désormais en famille ou entre amis, tout est permis !

    RépondreSupprimer
  6. VIDEO = Des dizaines de milliers de pédophiles se font piéger par une fillette virtuelle

    L'ONG Terre des Hommes a annoncé lundi avoir créé une fillette philippine virtuelle que des dizaines de milliers de "prédateurs" ont alors contactée, prêts à payer pour voir cette enfant de dix ans se livrer à des actes sexuels par webcam, ce qui a permis d'identifier plus de mille d'entre eux.
    http://www.brujitafr.fr/article-des-dizaines-de-milliers-de-pedophiles-se-font-pieger-par-une-fillette-virtuelle-120959333.html

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog