dimanche 21 janvier 2018

Le documentaire d'Oliver Stone « L'Ukraine en feu », ou comment les États-Unis (et non la Russie) ont détruit l'Ukraine






Le documentaire phare d'Oliver Stone, "Ukraine on Fire", est enfin disponible en Occident. 


L'Ukraine, cette « frontière » entre la Russie et l'Europe dite « civilisée », est à feu et à sang. Depuis des siècles, elle est au cœur d'une lutte acharnée entre certaines puissances qui cherchent à contrôler ce riche territoire et l'accès de la Russie à la Méditerranée. 

Le massacre de Maïdan début 2014 a déclenché un soulèvement sanglant qui a débouché sur l'éviction du président Viktor Ianoukovytch, la sécession de la Crimée et sa réintégration au sein de la Russie, et une guerre civile dans l'Est de l'Ukraine. 

Les médias occidentaux ont présenté la Russie comme l'instigatrice de ces troubles, et cette dernière a été sanctionée et unanimement condamnée. Mais la Russie était-elle vraiment responsable de ces événements ? 

Ukraine on Fire offre une perspective historique sur les divisions profondes qui affectent la région et qui ont mené à la Révolution orange de 2004, aux soulèvements de 2014 et au renversement brutal du président Yanukovych démocratiquement élu. 

Présenté par les médias occidentaux comme une « révolution populaire », ce véritable coup d'État a été orchestré et perpétré par des groupes ultranationalistes et par le Département d'État américain. 

Le journaliste d'investigation Robert Parry révèle que, dans les années 80, des ONG politiques financées par les États-Unis et des agences de presse ont pris le relais de la CIA, et commencé à promouvoir les desseins géopolitiques des États-Unis à l'étranger. 

Oliver Stone, producteur délégué, a eu le privilège de découvrir les dessous de l'affaire en interviewant l'ancien président Yanukovych et l'ancien ministre de l'Intérieur Vitaliy Zakharchenko, qui lui ont expliqué que l'ambassadeur des États-Unis et différentes factions à Washington avaient activement conspiré pour provoquer un changement de régime en Ukraine. 

En outre, dans son premier entretien avec Vladimir Poutine, Stone a interrogé le président russe sur l'importance de la Crimée, sur l'OTAN et sur la longue tradition d'interférence des États-Unis dans la région, notamment leur ingérence dans les élections et leurs efforts pour instaurer un changement de régime. 

Ce documentaire est initialement sorti en 2016, mais comme on pouvait s'y attendre, Stone a rencontré des problèmes pour le faire distribuer aux États-Unis et dans les pays occidentaux. Une version doublée en russe avait rapidement vu le jour et avait été diffusée à la télévision russe, mais jusque-là, les peuples du « monde libre » n'avaient pas eu accès au documentaire dans son intégralité. 

C'est désormais chose faite : le film est disponible en intégralité sur YouTube. Évidemment, nous encourageons chacun à soutenir le travail d'Oliver Stone en se procurant le DVD de ce documentaire.


Liens connexes:

Ukraine



2 commentaires:

  1. Turquie aussi en feu : à force de jouer avec le feu chez les autres en Syrie...1 missile a frappé une ville turque. Espérons qu'il n'y ait pas d'escalade...

    https://francais.rt.com/international/47467-missiles-frappe-ville-turque-syrie

    RépondreSupprimer
  2. interview d'un djihadiste prisonnier des kurdes aspirant à rentrer à Lunel : confirmation de la présence de cellules dormantes en France
    https://www.francetvinfo.fr/monde/terrorisme-djihadistes/video-il-y-a-beaucoup-de-cellules-dormantes-en-france-affirme-un-jihadiste-francais-detenu-par-les-forces-kurdes_2573183.html

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Archives

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Inscription à la newsletter

Archives du blog