mercredi 17 janvier 2018

Le télé publique japonnaise a envoyé à son tour une "fausse" alerte concernant une attaque imminente de missiles nord-coréens


Nous avons d'un côté les Etats-Unis qui menacent que s'il n'y pas de négociations et de désescalade, ils déclencheront une réponse militaire alors même que six bombardiers nucléaires US ont été dépêchés vers la péninsule coréenne et de l'autre côté, que le Sud et le Nord défileront sous un drapeau commun à l’ouverture des JO 2018 avec une seule équipe féminine de hockey sur glace représentera les deux Corées aux JO. Drôle de contraste. Concernant cette fausse alerte, quelles chances y-a-t-il pour que deux "erreurs humaines" identiques aussi graves aient lieu à 3 jours d'intervalle dans deux pays alliés? Fawkes

--------

* J'ai écouté un expert du militaire en entrevue dans une radio américaine et il a indiqué que le premier observateur à donner et sonner l'alarme d'une attaque imminente d'un pays étranger est l'État major, soit les plus hauts gradés de l'Armée du pays, qui ensuite communiquent avec une chaîne de commandement qui orchestrent les mesures d'urgence (Pentagone, FEMA, etc.). Il explique qu'il est impossible que les alertes d'attaque imminente récemment envoyées à la population d'Hawaï et du Japon soient des "erreurs humaines" puisque ces systèmes d'alerte comportent deux options qui doivent être confirmées à deux reprises avant d'être diffusées parmi la population:

1- essai du système d'urgence, qui exhorte la population à se mettre à l'abri, qui spécifie clairement que c'est un test;

2- envoi concerté et confirmé du système d'urgence, qui exhorte la population à se mettre à l'abri, qui indique clairement que ce n'est pas un test. 

Cet expert ne croit pas à l'erreur humaine concernant ces récentes alertes, il croit plutôt que ce sont des essais délibérément envoyés pour observer la réaction de la population, pour mesurer la fonctionnalité du système et de la chaîne de gestion des mesures d'urgence. Il a ajouté que ces "erreurs de test" sont plutôt préoccupants...

-------

Le radiodiffuseur public japonais a envoyé par erreur une alerte mardi aux citoyens d'un lancement de missiles nord-coréens et les a exhortés à chercher un abri immédiat, puis l'a corrigé quelques minutes plus tard, quelques jours après une erreur similaire à Hawaï.

La télévision de la NHK a diffusé le message sur ses sites d'information sur Internet et sur mobile, ainsi que sur Twitter, indiquant que la Corée du Nord semblait avoir tiré un missile sur le Japon. Le message indiquait que le gouvernement disait aux gens d'évacuer et de se mettre à l'abri.

"La Corée du Nord semble avoir tiré un missile", a déclaré la NHK, ajoutant qu'un avertissement du gouvernement avait été émis. "Le gouvernement: Cherchez un abri à l'intérieur des bâtiments et des sous-sols."

La fausse alerte est survenue quelques jours après que l'Agence de gestion des urgences d'Hawaï ait envoyé un avertissement erroné d'une attaque de missiles nord-coréens aux téléphones mobiles à travers l'état, déclenchant la panique.

NHK a déclaré que l'erreur était le résultat d'une erreur d'un membre du personnel qui exploitait le système d'alerte pour les nouvelles en ligne, mais n'a pas élaboré. NHK a supprimé l'avertissement de tweet et de texte après plusieurs minutes, a émis une correction et s'est excusé plusieurs fois.

"Le flash était une erreur", a déclaré NHK. "Nous sommes vraiment désolés."

La tension a augmenté au Japon au cours des essais de missiles nord-coréens, car ils se sont rapprochés des côtes japonaises. La NHK et d'autres médias japonais alertent généralement lors de chaque essai de missile et le gouvernement a émis des avis d'urgence lorsque les missiles ont survolé le Japon.

Le Japon intensifie également ses capacités d'interception de missiles et conduit des exercices de missiles à travers le pays dans lesquels les résidents, y compris les écoliers et les personnes âgées, se précipitent vers les centres communautaires, se couvrent la tête et se penchent sur le sol. Un exercice majeur est prévu au centre-ville de Tokyo la semaine prochaine.

Contrairement à l'avertissement erroné d'Hawaii, l'alerte NHK ne contenait pas la déclaration, "Ce n'est pas un exercice." La NHK a été capable de corriger son erreur en quelques minutes, bien plus vite que les 40 minutes qui se sont écoulées avant que l'alerte d'Hawaï ne soit retirée.

L'agence d'Hawaii a maintenant modifié ses protocoles pour exiger que deux personnes envoient une alerte et facilitent l'annulation d'une fausse alerte.

Source: ABC News

2 commentaires:

  1. Ils dont graves les ricains. Ils étaient tellement contents de ne pas être morts que la première chose qu'ils sont allés faire en masse...C'est se masturber sur Internet:

    https://fr.sputniknews.com/insolite/201801171034784713-alerte-missile-hawai/

    RépondreSupprimer
  2. Cette histoire d’Hawaï interpelle. Pour certains, c'est un test préventif, car c'est un des territoires US les plus accessibles depuis la Corée du nord, pour d'autres ce serait un piratage à distance. Certains médias nous prennent pour des gogos en prétendant que le gars en charge de lancer l'alerte aurait inscrit le code d'accès sur un post-it et ce serait fait filmer sur les réseaux...quant aux survivalistes, ils soupçonnent une préparation en vue d'un false flag imminent et conseillent l'achat d'iode et de masques. La population a été secouée.

    RépondreSupprimer

Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges. Cette possibilité est en test sur le blog.

Pas de spams, d'insultes, de discriminations, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Archives

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Inscription à la newsletter

Archives du blog