lundi 12 février 2018

On l'accusait d'être le "candidat des complotistes" pour ses positions sur la Syrie: le temps lui a donné raison



Le Secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a reconnu vendredi 2 février 2018 que les États-Unis d’Amérique n’ont jamais eu la moindre preuve démontrant que le gouvernement syrien avait utilisé du gaz toxique contre sa propre population, qu’il s’agisse de la tragédie de la Ghouta survenue en août 2013 ou de la tragédie de Khan Cheikhoun survenue en avril 2017.



Traduction du titre : « Et maintenant, Mattis reconnaît qu’il n’existe aucune preuve que Assad a employé des gaz toxiques contre sa propre population ». Source : http://www.newsweek.com/now-mattis-admits-there-was-no-evidence-assad-using-poison-gas-his-people-801542

Quatre jours plus tard, le mardi 6 février 2018, c’est l’ancien ambassadeur américain en Syrie, M. Robert Ford, qui a jeté un autre pavé dans la mare, en déclarant devant le comité des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, que l’administration américaine a dépensé pas moins de 12 milliards de dollars ces quatre dernières années pour déstabiliser le gouvernement de Damas.
Traduction du titre : « L’ambassadeur américain confirme que des milliards ont été dépensés pour renverser le régime syrien, ce qui démasque le mythe selon lequel « Obama n’aurait rien fait » ». Source : http://therealnews.com/t2/index.php?option=com_content&task=view&id=31&Itemid=74&jumival=21110

Ces informations, qui n’ont pas été reprises par les médias de grande diffusion français, sont de toute première importance.
  • 1°) Elles démontrent que les gouvernements américains successifs, tant sous l’administration Obama que sous l’administration Trump, ont fabriqué sciemment des « fausses informations » (ou « fake news » en américain), immédiatement reprises comme vérités d’Évangile par les médias de grande diffusion américains et français, en pointant – sans preuve – la responsabilité du gouvernement syrien dans les massacres de la Ghouta et de Khan Cheikhoun.
S’agissant du massacre de la Ghouta, l’Union populaire républicaine (UPR) rappelle qu’une étude du prestigieux MIT avait déjà sérieusement mis à mal la version officielle de M. Obama.

  • 2°) Elle démontrent que le gouvernement américain a dépensé des sommes colossales pour soutenir les prétendus « rebelles » syriens, ce qui constitue une ingérence dans les affaires intérieures syriennes, en violation flagrante du droit international et de la Charte des Nations-unies, en particulier son article 2, alinea 4. Elles révèlent au monde entier l’attitude mensongère et criminelle de Washington qui prétendait ne pas agir directement en Syrie, notamment sous l’administration Obama.
Là encore, le soutien du gouvernement américain à des organisations extrémistes au Moyen Orient était déjà connu : voir par exemple cette information de France24 « le Pentagone aurait dépensé plus d‘un demi-milliard de dollars pour produire de fausses vidéos djihadistes », reprise aussi par Les Échos.
L’UPR rappelle aussi l’étonnante enquête publiée par la BBC le 13 novembre 2017, intitulée « Raqqa’s dirty secret », qui avait révélé que la coalition occidentale, menée par les États-Unis et ses alliés kurdes et arabes, a laissé secrètement et volontairement s’échapper de Raqqa des centaines de combattants de l’État islamique avec leurs armes et leur famille. Le reportage de la BBC avait aussi relaté que les avions et drones de la coalition occidentale ont escorté les camions convoyant les combattants de l’État islamique et guidé leur route.

Ces actes et ces aveux formulés par les plus hautes autorités américaines devraient normalement justifier la saisine de la Cour Pénale Internationale. Mais les États-Unis d’Amérique ont refusé de ratifier le Statut de Rome, exemptant ainsi par avance leurs propres dirigeants de toute poursuite devant ce tribunal pénal international !

  • 4°) Ces informations ont aussi une vertu pédagogique pour les électeurs français : elles démontrent que, pendant la campagne présidentielle française de 2017, François Asselineau a eu raison de refuser d’attribuer au gouvernement syrien la responsabilité du massacre de Khan Cheikhoun tant que l’on ne disposait pas de preuve convaincante. Le président de l’UPR a maintenu cette position en refusant toute intimidation, alors que certains journalistes, piétinant sans vergogne la déontologie de la Charte de Munich régissant leur profession, s’érigeaient en une sorte de tribunal de la pensée unique euro-atlantiste. Ce fut notamment le cas sur France Info le 12 avril 2017, où François Asselineau a dû subir l’assaut unanime des journalistes, qui l’insultaient en le qualifiant de « candidat des  complotistes » et le « sommaient de s’expliquer » parce qu’il refusait d’accuser Bachar Al Assad sans aucune autre preuve que les communiqués du gouvernement américain.
François Asselineau a également eu raison de s’opposer à l’attaque aérienne ordonnée par M. Trump dans la foulée du massacre.
Bien différente avait été l’attitude de M. Macron qui avait adopté une position confuse, attribuant servilement à Bachar Al-Assad la responsabilité de l’attaque, demandant une enquête en même temps, puis déclarant « prendre note », non sans cacher son approbation, de la décision de M. Trump d’aller bombarder le territoire syrien en violation pure et simple du droit international.
Le Temps révèle ainsi quel candidat avait vraiment l’étoffe du chef d’État qu’attendent les Français.
Ci-dessus : invité de « 8h30 Apathie » le 12 avril 2017, François Asselineau passa devant une sorte de tribunal de journalistes qui le « sommèrent de s’expliquer » parce qu’il avait refusé de croire immédiatement et sur paroles la version américaine attribuant aux troupes de Bachar Al-Assad le gazage présumé de 87 civils à Khan Cheikhoun, le 4 avril précédent. Pour contribuer à faire passer auprès des téléspectateurs le président de l’UPR pour un dangereux illuminé, la chaîne de « service public » France Info laissa en surbrillance, pendant toute la durée de l’entretien, la mention « Asselineau, candidat des conspirationnistes ? »... Dix mois après ce tribunal digne de l’Inquisition, les aveux du secrétaire américain à la Défense, James Mattis, reconnaissant que les États-Unis d’Amérique n’ont jamais eu la moindre preuve démontrant que le gouvernement syrien avait utilisé du gaz toxique à Khan Cheikhoun, constitue une éclatante victoire politique et morale pour le candidat Asselineau et devrait inciter France Info à lui présenter ses excuses publiques. Source : https://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/video-francois-asselineau-dit-avoir-des-doutes-sur-l-affaire-syrienne_2142176.html
 
Résumé de l’entretien avec François Asselineau le 12 avril 2017, écrit et publié par la rédaction de France Info sur son site en ligne au sujet  Source : https://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/video-francois-asselineau-dit-avoir-des-doutes-sur-l-affaire-syrienne_2142176.html

Conclusion : il faut lutter contre les « fake news » pour de bon !

En conséquence des révélations stupéfiantes faites en personne par le Secrétaire américain à la Défense et par l’ancien ambassadeur américain en Syrie, l’UPR demande solennellement à M. Macron :
  • 1°) De qualifier publiquement de « fausse nouvelle » l’affirmation selon laquelle Damas a gazé sa population en août 2013 à la Ghouta et en avril 2017 à Khan Cheikhoun, puisqu’il a manifesté son intention de lutter contre les « fausses nouvelles »,
  • 2°) D’expliquer aux Français que l’action conduite par les États-Unis d’Amérique en Syrie repose sur des mensonges, comme cela avait déjà été le cas en 2003 au moment de l’invasion de l’Irak, et qu’elle est en outre expressément contraire au droit international, puisqu’elle n’a reçu l’aval ni du gouvernement syrien ni du Conseil de sécurité de l’ONU,
  • 3°) De retirer immédiatement la France de la coalition internationale emmenée par Washington en Syrie pour, prétendument, lutter contre le terrorisme, et de demander à l’ensemble des composantes de cette coalition de faire de même afin de se conformer au droit international et d’arrêter d’occuper illégalement un État étranger.
L’UPR demande par ailleurs aux médias français de grande diffusion de se faire largement l’écho :
  • des déclarations du Secrétaire américain à la Défense du 2 février 2018,
  • des déclarations de l’ancien ambassadeur américain en Syrie du 6 février 2018.
L’UPR exige enfin un droit de réponse à France Info et des excuses de cette chaîne de service public.
Nous demandons :
  • que Jean-Michel Apathie invite de nouveau François Asselineau pour rediffuser et débattre, devant les téléspectateurs, du passage de 1m 18 s de l’émission du 12 avril  2017, pendant laquelle France Info a affublé le président de l’UPR du qualificatif « Asselineau, candidat des conspirationnistes ? »
  • que France Info rétablisse la vérité dix mois après, en informant ses auditeurs, dans la même émission et pendant la même durée, que les révélations venues de Washington en ce mois de février 2018 prouvent que le président de l’UPR ne faisait que dire la pure vérité aux Français le 12 avril 2017.
  • que la chaîne de service public France Info, financée par tous les contribuables, présente officiellement ses excuses aux 332 000 électeurs de François Asselineau pour le parti pris, la propagation de « fake news » et l’atmosphère de maccarthysme qui avaient régné dans cette émission à l’encontre du président de l’UPR.

Source: UPR

-------

Fawkes: 


Le clown Ayrault nous annonçait pourtant je cite: "la responsabilité du régime ne fait pas de doute". Donc les américains n'auraient aucune preuve mais la France oui?




 Eh non, même pas. Cette supposée preuve a été dementie par Åke Sellström, expert en charge de la commission d'enquête sur le potentiel recours aux armes chimiques dans le conflit en Syrie.





"La rapport de la France blâmant Assad s'appuie également sur la «signature» de la présence d'hexamine. Sauf que le responsable des investigations de l'ONU concernant les armes chimiques en Syrie indique que ce c'est pas une signature."

Nos médias ont pourtant complaisément relayé cette intox pendant des mois...




Puis, ils ont le toupet de nous sortir ça...




Le gouvernement pense que les fausses nouvelles des autres sont un risque pour la démocratie. Eh bien les leurs sont un risque pour le monde entier. Pourtant, on va devoir les supporter encore longtemps.

2017




2018



Liens connexes:

Robert D. Steele, ex CIA : « Les Casques Blancs ont été payés pour créer une attaque chimique sous fausse bannière »













12 commentaires:

  1. C'est à gerber,et comme d'habitude,il n'y aura aucun écho dans les medias Français je suppose ?

    RépondreSupprimer
  2. Le gros problème des menteurs, c'est le mobile du crime, par compte de l'autre côté, ce n'est pas cela qui manque.

    RépondreSupprimer
  3. Nous ne pouvons plus compter sur les médias de masse pour nous informer, ils ont menti à quasiment chaque guerre, élection et autres.
    Heureusement que des bonnes volontés comme l'UPR, non seulement nous informent, mais nous expliquent les mécanismes "ignorés" par les médias, merci Mr Asselineau !

    RépondreSupprimer
  4. Encore une fois on nous prouve que certains médias et journalistes sont devenus de grosses merdes à la solde du système.

    RépondreSupprimer
  5. "" « Et maintenant, Mattis reconnaît qu’il n’existe aucune preuve que Assad a employé des gaz toxiques contre sa propre population ».""

    non, Mattis a dites ...

    ""Les Etats-Unis n'ont aucune preuve confirmant que des groupes humanitaires et d'autres groupes rapportent que le gouvernement syrien a utilisé le sarin chimique contre ses citoyens, a déclaré vendredi le secrétaire à la Défense Jim Mattis.""

    les etats unis ne possedent aucune preuve,,,,, qui confirme ce qui a ete rapportez par plusieurs source humanitaire et d'autres que Assad ete responsable.....
    ______________________________________
    ______________________________________


    "" « Raqqa’s dirty secret », qui avait révélé que la coalition occidentale, menée par les États-Unis et ses alliés kurdes et arabes, a laissé secrètement et volontairement s’échapper de Raqqa des centaines de combattants de l’État islamique avec leurs armes et leur famille. ""

    en faite , les negociations de cessez la feu et laisser sorti les civilians et combattants IS qui ne voulait plus se battre etait organiser par SDF kurdes et arabes ,,, qui eux travaille avec , pas sous l'ordre de,, la coalition us UK FR etc etc

    les SDF ont assuree la coalition (US UK FR etc etc) que les combattants IS ne porterait que leur armes personnelles (fusile chasse et "hand guns") et qu'aucune combattant IS de l'etranger ne serait dans la convoie ...

    la seule chose les americains etait censée faire c'etait de survoler le convoie appartir d'une certain endroit ....

    quand les camions et buses ont arriver a Raqqa il y avait aucune membre de l'SDF et les chauffeurs etait toute seule,,,,

    les vehicules etait pris d'assault par les combattants IS qui avait refuser au debut d'accepter les conditions d'evacuation , mais qui ont changez d'avis apres les negociations etait clos ....

    leurs femmes portait des ceintures explosif et les combattants des armes de geurre lourd.....

    les americains ont vu les armes lourd et combattants armee et qui protait des explosifs et ont decidez de ne pas tirer dessous a cause de plus de 2500 civiles.....

    donc dire que le coalition menée par l'US ont laissé secrètement et volontairement s’échapper de Raqqa des centaines de combattants de l’État islamique avec leurs armes et leur famille.

    c'est completement faux...
    _________________________________________
    _________________________________________

    "" Le clown Ayrault nous annonçait pourtant je cite: "la responsabilité du régime ne fait pas de doute". Donc les américains n'auraient aucune preuve mais la France oui? ""

    beh apparement...

    "" Eh non, même pas. Cette supposée preuve a été dementie par Åke Sellström, expert en charge de la commission d'enquête sur le potentiel recours aux armes chimiques dans le conflit en Syrie. ""

    ça na pas ete dementi, ils dise seulement qu'il peut y avoir d'autre raison d'hexamine etant presente

    de plus c'est une petite parti des soit disant preuves contre Assad,,,

    il y a plusieurs groupe humanitaires et d'autres groupes qui ont dite que c'etait Assad la responsable.

    il y a pas que d'hexamine il y a des obus non explosée qui a ete examinez et comparrer avec d'autres connu d'etre du fabrication Assad.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le roman que tu évoques ne changes strcitement rien à l'affaire: oui, les Etats-Unis ont laissé partir des terroristes et pas uniquement des armes personnelles.

      "Les chauffeurs auraient finalement eu à convoyer d'importantes quantité d'armement et de munitions. «Un essieu [de camion] s'est cassé sous le poids des munitions», se rappelle ainsi Abu Fawzi."

      https://francais.rt.com/international/45591-accord-tacite-etats-unis-terroristes-daesh-fui-raqqa

      Et Le Figaro indique eux même qu'il s'agissait d'un accord secret:

      http://www.lefigaro.fr/international/2017/11/14/01003-20171114ARTFIG00209-syrie-les-soldats-de-daech-auraient-beneficie-d-un-accord-pour-quitter-raqqa.php

      Tu peux tordre ça dans tous les sens, c'est la même chose. Des terroristes ont fuit alors qu'ils étaient fait comme des rats et certains ont même pu rentrer en France.

      Et ça sort d'ou ces histoires d'explosifs? C'était dans le documentaire de la BBC? Je n'ai lu aucun article qui en parlerait.

      Concernant l'hexamine, eh bien si, le fait que ce soit une preuve a été débunké puisque cela n'est pas une signature. Si ça peut venir d'autres raisons, ça vaut zéro comme preuve.

      "il y a plusieurs groupe humanitaires et d'autres groupes qui ont dite que c'etait Assad la responsable."

      Des groueps humanitaires? Comme ces escrocs de casques blancs? Le témoignage de ces guignols n'a aucune valeur. Ils sont partis prenante de ce conflit, encoquinsé jusqu'aux oreilles avec les djihadistes. Les seuls preuves intéressantes doivent venir d'enquêtes indépendantes de pays non engagés dans le conflit. Hors on voit que ceux qui lancent ces enquêtes (comme la France) ne cherche pas la vérité, ils cherchent juste à trouver des preuves contre Assad (quitte à en inventer s'il le faut).

      Supprimer
    2. Pierre le corf, connaît très bien le sujet sur les casques blancs, pour moi c'est un héros ce mec pour tout ce qu'il a fait là-bas. allez voir ces vidéos

      Supprimer
    3. @Guy

      ""Le roman que tu évoques ne changes strcitement rien à l'affaire: oui, les Etats-Unis ont laissé partir des terroristes et pas uniquement des armes personnelles.""

      uniquement des armes personnelle etait selon l'accord entre l'SDF kurde et arabes avec l'EI...

      mais vu que l'SDF n'etait pas sur place et l'EI n'ont pas respectée l'accord, ils ont parti avec bcp plus...

      "" Et ça sort d'ou ces histoires d'explosifs? C'était dans le documentaire de la BBC? Je n'ai lu aucun article qui en parlerait. ""

      http://www.bbc.co.uk/news/resources/idt-sh/raqqas_dirty_secret

      CITATION ...

      "" Un des conducteurs trace la route du convoi

      "Nous avions peur à partir du moment où nous sommes entrés à Raqqa", dit-il. "Nous étions supposés aller avec le SDF, mais nous sommes allés seuls. Dès que nous sommes entrés, nous avons vu des combattants de l'EI avec leurs armes et leurs ceintures suicidaires. Ils ont piégé nos camions. Si quelque chose devait mal tourner dans l'affaire, ils exploseras tout le convoi. Même leurs enfants et leurs femmes avaient des ceintures suicidaires. "

      l'accord etait negocier entre les SDF kurdes et arabes avec l'EI

      aucune americain a participe au negociations

      ceux qui devrait partir c'etait des civiles et quelque combattants de l'EI qui ne voulait plus se battre et qu'ils devrait prendre uniquement leur armes personnelle

      les combattants issue des pays etrangere ne devrait pas partir , l'SDF ont assurer la coalition que les etrangeres de l'EI ne serait pas autoriser a partir.

      l'SDF n'etait pas presente pendant l'evacuation

      quand les chauffeurs ont arrivée , leur vehicules etait pris d'assault par des centaines de combattants avec armes lourd de geurre et portant des ceintures explossif, meme les femmes et enfants, et ont menacée d'exploser toute la convoye

      les americains qui n'avait qu'une part mineur dans l'affaire devrait survoler avec une drone pour assurer la securite des civiles parce que dans la passez l'EI ont tirer sur des civiles qui ont tente de fuir.

      quand les americains ont rendu compte de ce qui ce passez ils ont decide de ne pas tirer sur la convoye a causse de environ 2500 civiles...

      https://www.voanews.com/a/us-forces-deny-allowing-is-to-evacuate-raqqa/4125102.html

      ""“It was monitored by drones, [but] the terrorists were mixed in with the population, which prevented airstrikes being carried out,” Steiger told reporters in a weekly briefing Thursday.""

      http://specialoperations.com/31998/us-backed-sdf-deny-allowed-isis-fighters-escape-raqqa/

      ""French army spokesman Patrik Steiger stated that they have special forces operating in Raqqa province, as well as aircraft operating in the area said the coalition could not take action against the IS convoy because of concerns about civilian causalities.""

      Supprimer
  6. INFORMATION GRAVE : MACRON veut nous entraîner dans une guerre en Syrie si les preuves sont avérées d'une attaque chimique https://francais.rt.com/france/48062-en-cas-preuves-averees-darmes-chimiques-france-frappera-en-syrie

    RépondreSupprimer
  7. Le Pentagone a payé 540 millions de dollars US pour de fausses vidéos sur Al-Qaïda

    http://www.brujitafr.fr/2016/10/le-pentagone-a-paye-540-millions-de-dollars-us-pour-de-fausses-videos-sur-al-qaida.html

    RépondreSupprimer
  8. Sérieusement, qui l'accusait d'être complotiste?? Les salauds au mains de l'oligarchie, les soumis habituels et des gueux de consommateurs qui ne s'intéressent dans le fond, pas à ces choses là! Alors franchement, il n'a pas à perdre son temps à se défendre de quoi que se soit!

    RépondreSupprimer
  9. Vous faites tout un roman alors que Mattis ne parle que du gaz Sarin qui aurait (ou non) été utilisé dans les dernières attaques évoquées (janvier 2018 : http://www.lalibre.be/actu/international/en-syrie-5-ans-de-chlore-de-gaz-moutarde-et-de-gaz-sarin-5a66fab1cd70b09cefd040aa). Et il reconnait (à tort ou non) l'emploi d'autres types de gaz (toujours en janvier 2018).
    Sur le site de son "ministère" (j'ai mis le lien à la fin de mon post)
    Q: Is there evidence of chlorine gas weapons used -- evidence of chlorine gas weapons?
    SEC. MATTIS: I think that's, yes.
    Par ailleurs "Mattis says it is clear that Assad’s government has weaponized and used chlorine gas in the Syrian civil war" (https://apnews.com/bd533182b7f244a4b771c73a0b601ec ou https://edition.cnn.com/2018/02/02/politics/mattis-syria-chemical-weapons-warning/index.html) L'article de Newsweek (http://www.newsweek.com/now-mattis-admits-there-was-no-evidence-assad-using-poison-gas-his-people-801542 => https://www.bellingcat.com/news/mena/2018/02/09/newsweek-engages-easily-debunkable-syria-chemical-weapon-trutherism-help-ian-wilkie/) n'est en fait qu'un éditorial (autant dire que son rapport au réel est relativement lointain).

    Mais autant aller directement à la source : https://www.defense.gov/News/Transcripts/Transcript-View/Article/1431844/media-availability-by-secretary-mattis-at-the-pentagon/

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog