jeudi 29 mars 2018

Johnny Hallyday inculpé pour "tentative de meurtre" ? Comment l'Elysée lui a évité la case prison


Ce matin, sur RTL Amandine Bigot a évoqué, dans sa revue de presse, une affaire révélée par la revue Sang-froid mettant en cause Johnny Hallyday dans une affaire... de meurtre !

"Une affaire digne d'un western !" C'est par ces mots qu'Amandine Bigot a pu introduire l'investigation "très fouillée et documentée" menée par le magazine Sang-Froid dans sa revue de presse sur RTL ce 29 mars. Face à Yves Calvi, la jeune femme explique alors comment Johnny Hallyday a failli commettre un meurtre un soir d'août 1977 puis comment il fût sauvé in-extremis de la prison par l'Élysée. Alors que s'est-il passé il y a 40 ans pour que Johnny Hallyday perde la raison au point de (presque) passer à l'acte ?


Ce soir d'août 1977, c'est une longue soirée qui s'annonce pour Johnny Hallyday, qui, dans un esprit festif, a d'abord commencé la soirée dans une boîte de nuit de St Tropez, Les Caves du Roy, avant de la prolonger jusqu'au petit matin dans un autre bar connu de la ville, Le Gorille. Amandine Bigot rapporte alors de l'état du chanteur au moment de l'altercation, introduisant les mots du policier présent dans le bar ce soir-là : "Johnny est visiblement éméché et a du mal à tenir debout ". C'est l'arrivée dans le bar d'une "figure de St Trop' que Johnny a fait sortir de la boîte de nuit quelques heures plus tôt" que la violente dispute éclate.

Surnommée "Coin-coin" , cette persona non grata d'un soir "se jette sur le chanteur et les gardes du corps de la star se ruent sur l'agresseur", explique la journaliste. L'histoire aurait pu en rester là mais c'était sans compter sur le rockeur, en colère : "En fureur Johnny attrape une bouteille de ketchup, la fracasse sur le coin du comptoir, il s'agenouille, s'apprête à sectionner la gorge de son agresseur". Mais heureusement, la fin est plutôt heureuse : "Le policier intervient alors : un coup de pied dans l'avant bras de Johnny pour détourner son geste", il sort alors son arme et s'écrie : "Police !".

Coin-coin décide de porter plainte. Se joue alors pour le chanteur l'hypothèse d'une fin de carrière et la probabilité d'aller en prison. Johnny fait un rapide tour en cellule mais l'affaire remonte vite jusqu'à l'Elysée... et sera rapidement étouffée : après un rendez-vous à l'amiable, le rockeur paie 5 millions de francs (Trois millions d'euros) et Coin-coin retire sa plainte.

Mais comme l'explique si bien la journaliste de RTL, cette altercation traduisait des rancoeurs bien plus profondes. Les deux protagonistes s'étaient déjà rencontrés il y a longtemps : "Coin-coin a sauvé la vie de Johnny Hallyday et Sylvie Vartan, tous deux victimes d'un accident de voiture. Sauf qu'à cette occasion Johnny s'était fait voler une partie de ses cachets en liquide qu'il avait caché sous le siège conducteur de sa voiture et il était persuadé que c'était Coin-coin". Une enquête surréaliste à retrouver dans le magazine Sang-Froid.

Source: Programme TV

2 commentaires:

  1. En fait si on résume, ce débile profond de Johnny aurait préféré crever dans sa bagnole avec la totalité de son fric plutôt qu'on le sauve en lui en volant une partie.
    Bon je savais pertinemment que pour une bonne partie des dégénérés élitistes l'argent a plus d'importance que la vie, mais plus d'importance que sa propre vie... Ca c'est fort.

    RépondreSupprimer
  2. Resistant: tu ne voles pas quelqu'un que tu viens aider...ou alors tu es un gros naze, un pourris qui n'a rien compris...et qui est tu pour insulter et juger les autres..

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog