vendredi 9 mars 2018

Le Mi5 empoisonne un autre actif russe pour salir Poutine dans la guerre de propagande qui est en cours


Comme vous l'avez peut-être remarqué dans le titre, je vais droit au but. De nos jours, le contexte est essentiel pour comprendre les grands événements géopolitiques. 


Sergei Skripal est un ancien colonel de l'armée russe qui a travaillé pour le renseignement militaire soviétique pendant la guerre froide. A la fin des années 1990, il a été recruté par le MI6 comme agent double. En décembre 2004, Skripal a été arrêté et accusé de "haute trahison pour espionnage" et condamné à 13 ans de prison.

 En juillet 2010, il a été libéré dans le cadre d'un échange d'espions contre dix agents russes qui avaient été arrêtés aux Etats-Unis dans le cadre du "Illegals Program". Skripal a ensuite été installé au Royaume-Uni par le MI6 dans la ville de Salisbury. Hier, il a été trouvé sur un banc public avec sa fille de 33 ans, Yulia. Les deux avaient été une attitude incohérente et/ou étaient dans un état d'incapacité. Lorsque le personnel médical est arrivé, certains membres du personnel seraient alors également tombés malades. 

Quelques heures après la découverte du couple, les médias et les politiciens britanniques avaient décidé qu'ils avaient été empoisonnés à la demande de Vladimir Poutine lui-même, avec une certaine "substance inconnue". Les journaux britanniques l'ont dit, donc ça doit être vrai. Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a menacé de nouvelles sanctions visant la Russie s'il est prouvé qu'elle a empoisonné un agent double russe et a qualifié le pays de " force nuisible et perturbatrice ". Aucune preuve n'a été invoquée pour étayer ces allégations, parce que tout le monde "sait" que Poutine est un dictateur impitoyable qui aime juste se débarrasser des gens qu'il n'aime pas. Les journaux et les politiciens britanniques l'ont dit, c'est donc vrai. 


Lavrov-johnson


Lavrov la fait !
BOMBE: Le capitaine Barril, ancien commandant du GIGN :
 « J’ai la preuve de qui a tué Litvinenko – Ce n’est pas la Russie »
Pour les malheureux crétins qui refusent encore d'avaler le récit anti-Russie, le gouvernement britannique et les médias britanniques vous demandent de vous souvenir du cas d'Alexander Litvinenko, un autre ancien agent de renseignement russe devenu un agent de renseignement britannique. Litvinenko a été, "tout le monde sait", assassiné en 2006 par le polonium qui lui a été donné par deux espions russes sur les "ordres directs de Poutine. 

Le problème, c'est qu'il n'y a pas eu, et qu'il n'y a pas aujourd'hui, de preuves tangibles de cette allégation. Mais qui a besoin de preuves quand on a un porte-voix de propagande pour brouiller les pistes. Les cerveaux-en-bouillie sont de toute façon complètement réfractaires aux preuves. Il vaut beaucoup mieux citer les paroles d'Alexander Goldfarb, activiste anti-Poutine de longue date, auteur du témoignage de Litvinenko accusant Poutine et promoteur des activités des "Pussy Riot". Sur la situation Skripal, Goldfarb, qui était (par coïncidence) un ami proche de Skripal, a déclaré :
"Toute personne raisonnable penserait immédiatement que la Russie a eu l'occasion, le motif et un historique antérieur sur ce type de crime, il est donc raisonnable de penser que ce pays a été impliqué dans cette attaque. C'est le mode opératoire du Kremlin. Il y a beaucoup de précédents. Ce qui est intéressant maintenant, c'est que cela se passe juste avant les élections présidentielles en Russie."
Alexander Goldfarb


Alexander Goldfarb, perfide...

L'événement Skripal, et la manière dont il est rapporté, ne peut être compris que dans le contexte de la campagne de diffamation et de calomnie brutale et persistante que les gouvernements et les médias occidentaux ont menée contre la Russie au cours des dernières années. Autrement dit, l'événement Skripal n'est qu'un chapitre de plus dans cette campagne de diffamation. Les raisons de l'hystérie anti-Russie de l'Occident ont tout à voir avec le fait qu'au cours des 10 à 15 dernières années, la Russie est réapparue en tant qu'acteur indépendant puissant sur la scène mondiale, capable de repousser les projets anglo-américains de longue date en matière de contrôle mondial. Les pays d'exception avec un sérieux trait mégalomaniaque (et leurs laquais) n'aiment pas être repoussés, même pas d'un pouce. Quand ils n'arrivent pas à leurs fins et qu'ils n'ont pas les cojones pour se battre équitablement, ils recourent à des ruses et à des campagnes de dénigrement, dans lesquelles ils sont très habiles. 


Mais vraiment, n'y a-t-il PAS de preuves ? Eh bien, le UK Independent a informé ses lecteurs aujourd'hui que, bien qu'il n'y ait toujours pas de nouvelles sur les rapports de toxicologie,"certains experts" suggèrent que Skirpal et sa fille ont peut-être été empoisonnés par des "agents neurotoxiques" parce qu'un témoin a décrit M. Skripal et sa fille qui vomissent, tremblent et sont incapables de bouger. Les Indy hacks nous ont alors informés que l'un des agents neurotoxiques les plus puissants est le VX, "une toxine développée dans les installations Porton Down du ministère britannique de la Défense, qui a été utilisée pour assassiner Kim Jong-nam - le frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, à l'aéroport international de Kuala Lumpur en février 2017". 

Sans un soupçon d'ironie, le député de Salisbury, John Glen, a déclaré à la BBC aujourd'hui:"Heureusement, juste en bas de ma circonscription, à Porton Down, il existe des laboratoires dans le domaine de la défense, des sciences et de la technologie. En effet, Porton Down est à environ 8 km du banc où Skripal et sa fille ont été retrouvés. Très chanceux en effet, et plus qu'une petite coïncidence. 

Le nom de l'installation de recherche de Porton Down a subi de nombreux changements au fil des ans, bien que les mots "chimique" et "défense" aient été utilisés de façon constante, donnant l'impression que... eh bien... qu'ils ne sont utilisés que pour la recherche sur la "défense" contre les armes "chimiques". En 1991, cependant, le "Centre for Applied Microbiology and Research" du Royaume-Uni a déménagé à Porton Down et son nom a été changé pour le "Chemical and Biological Defence Establishment", reflétant l'ajout de la recherche sur les agents de guerre biologique à la liste des "services" que Porton Down offrait. En 2004, avec la culture du Politiquement correct en pleine expansion dans les pays occidentaux, le nom a été quelque peu assaini à "Defence Science and Technology Laboratory"

Voici quelques-uns des faits notables connus de l'installation de Porton Down : 

Lorsque le virus de la fièvre aphteuse a ravagé les bovins britanniques en 2002, il a été révélé par la suite que l'épidémie a probablement été causée par la disparition d'une ampoule du virus dans l'établissement. 

Entre les années 1950 et 1980, 20 000 "volontaires" ont été involontairement impliqués dans des essais d'armes chimiques et biologiques à Porton Down, ce qui les a laissés avec des problèmes de santé à long terme. 


Ronald Maddison


Ronald Maddison

Ronald Maddison, 20 ans, est décédé 45 minutes après que 200 mg de sarin, un agent neurotoxique mortel, eut coulé sur un morceau de son uniforme au niveau de son bras à Porton Down. On lui a dit qu'il testait un vaccin contre la grippe. 


Des milliers d'orphelins britanniques considérés comme "faibles d'esprit" ont été apparemment utilisés pour tester des drogues destinées à la guerre froide. 

Bien qu'aucune source officielle ne l'ait confirmé (pour des raisons évidentes), il est fort probable que Skirpal a été installé par le MI5 à Salisbury parce que son nouvel emploi était à 8 km de Porton Down. La partie peut-être la plus dangereuse du travail pour les services de renseignement occidentaux au XXIe siècle, surtout si vous êtes un agent double russe, est que votre vie est implicitement sacrifiée au service du nouveau grand jeu de l'Occident, "arrêter la Russie à tout prix". Litvinenko et (probablement) maintenant Skirpal et sa fille l'ont découvert un peu trop tard.


Source: SOTT

Fawkes: Je serais moins définitif dans mes conclusions que SOTT pour ne pas tomber dans les mêmes travers que nos médias mais cela s'imbrique effectivement à merveille dans le plan de propagande anti-russe, en particulier le timing. Qu'on aime ou pas Poutine, on ne peut pas nier que c'est un homme intelligent et stratégique (il l'a prouvé maintes fois ces dernières années). Et objectivement, faire assassiner un espion transfuge en pleine campagne présidentielle pour sa réelection serait une énorme erreur. 

Quelles sont les chances pour que cette tentative d'assassinat soit réellement de son fait? Proche du zéro absolu. Car il sait très bien que cela lui reviendrait directement en pleine poire. Mais ce qui est extraordinaire de nos jours c'est que les preuves ne sont même plus indispensables pour salir copieusement ses opposants. De simples présomptions suffisent pour les 3/4 des gens. Pire encore, cela suffit pour les médias qui s'empressent de souffler dans la direction du vent, comme d'habitude.



Manque de chance pour Midi Libre,
  ce n'est pas le Kremlin non plus qui a tué Litvinenko...










10 commentaires:

  1. Le simple fait que Sergei Skripal vive au Royaume Uni suite à un échange d'espions US-Russie démolit le dossier à charge contre Poutine qu'ils tentent de monter.
    Si vraiment il avait été gênant pour le pouvoir russe, connaissait bien trop de secrets, il aurait moisi à l'ombre en Russie.
    De plus, comme rappelé, Poutine est bien trop stratégique pour agir ainsi.

    Intéressant à noter: à 10km de Salisbury se trouve Porton Down, un laboratoire militaire d'armes chimiques anglais.
    https://twitter.com/ShoebridgeC/status/971514821781925889

    Et encore plus curieux et intéressant, cette info dénichée par 'Moon of Alabama':
    "A security consultant who has worked for the company that compiled the controversial dossier on Donald Trump [Le fameux 'dossier Steel' de Chris Steel, ex-agent du Mi6 qui impliquait Trump dans des escapades sexuelles en Russie] was close to the Russian double agent poisoned last weekend, it has been claimed."
    https://twitter.com/MoonofA/status/971668255269146624

    RépondreSupprimer
  2. après les dernières declarations de poutine, il fallait s'y attendre... la propagande antirusse va certainement monter en puissance, c'est comme ça que fonctionnent les usa et leurs alliés
    je ne serait qu'a moitier etonné que les russes soit accusé de choses bien plus grave (usage d'arme chimique ou autre)

    quand un diplomate russe est assassiné en turquie, on remarque que les russes ne se jettent pas sur l'occasion de blâmer les usa (ou israel etc...) sans preuve, on sait quel camp fait preuve du plus de démagogie

    RépondreSupprimer
  3. citoyen tranquille9 mars 2018 à 10:12

    Très bon article 100% pertinent.

    Quand il y a une affaire politique qui fait scandale et que la presse occidentale accuse immédiatement un gouvernement ou une puissance étrangère, il faut alors s'interroger en prenant en compte deux critères de déduction:

    1) a qui profite réellement le crime ?
    2) le timing opportuniste

    En effet, Poutine est trop fin stratège pour s'embarrasser à faire éliminer un vieil espion à la retraite qui n'a plus aucune info pertinente à négocier.

    Mais il faut prendre en compte la puissance de persuasion mensongère des médias et le caractère passif & moutonnier des 3/4 de l'opinion publique. Donc .... :)

    RépondreSupprimer
  4. Petite question pour ceux qui ont confiance en Poutine, comment mettez vous en relation le fait qu'il balance des chemtrails sur sa population si il est si indépendant et en lutte contre l'état profond?

    RépondreSupprimer
  5. A "je ne suis pas sûr". Des preuves SVP !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut fortouna voila une courte vidéo : https://www.dailymotion.com/video/xqyaek
      et sinon je vous conseille les livres de claire sévérac qui en parle ( je crois ça fait un bail que j'ai lu),les vidéos de meta tv, ou les différentes associations françaises sur les chemtrails qui nous disent toutes que la russie fait aussi ça et donc de fait poutine , à moins qu'il se fasse endormir par les bidasses mais je doute fort. Je veux pas inonder de liens, regardez les assoc françaises ou les journalistes citoyens qui parlent de ce sujet etc.., tous dénoncent que ça se dait aussi en russie et la vidéo que je vous ait mis, c'est les russes qui se plaignent que l'armée fait ça. Bonne recherches : )

      Supprimer
    2. Vous verrez dans la vidéo que contrairement à partout , les russes( l'armée) avoue clairement qu'elle fait ça, elle dure à peine 5 min la vidéo, poussez les recherches , vous allez voir.Bonne soirée.

      Supprimer
    3. citoyen tranquille10 mars 2018 à 21:47

      Effectivement "Je ne suis pas sur" marque un point concernant les chemtrails en Russie et nous rappelle ainsi que nous ne devons pas nous laisser tromper par les apparences. Bien joué! :)

      Au fait, quel est le but des chemtrails et comment l' Elite mondialiste se protège elle et ses enfants contre ses pratiques-là ?

      Supprimer
    4. Merci à toi pour ton honnêteté intellectuelle, ça m'a fait bizarre aussi de tomber sur ça :). Je sais qu'il a fait plein de bonnes choses pour son pays , même ses détracteurs le reconnaissent, mais ça c'est chelou.

      Aucune idée, enfin rien de factuel, j'ai du poser cette question 10 fois pour autant de réponses différentes, donc je sais pas en vérité , la plus courante est qu'ils ont des éléments pour s'en prémunir, mais j'ai rien trouvé du tout à propos donc je sais pas trop. Ce qui est sur c'est que j'ai vu des documents déclassifiés avec les livres de Claire Sévérac, et qur je vois mon ciel se faire chemtrailler la face :)

      Supprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog