jeudi 29 mars 2018

Seconde Guerre froide: May n’écarte pas des «ripostes militaires» contre Moscou


Je vous laisse découvrir le "powerpoint accablant" de 5 pages (du lourd de chez lourd donc) qu'à présenté le gouvernement anglais aux représentants d’ambassades étrangères lors d’un briefing à l’ambassade britannique à Moscou le 22 mars pour désigner le coupable dans l'affaire Skripal. Finalement, il suffit de pas grand chose pour accuser quelqu'un de tout et n'importe quoi. 


Je rappel que l'assassinat de Litvinenko évoqué comme un précédant dans la supposée croisade belliqueuse ce la "Russie barbare" contre "l'occident civilisé" était bien un complot anglo-américain pour discréditer Poutine et déstabiliser la Fédération de Russie. Donc l'acharnement politico-médiatique auquel on assiste n'est pas juste une sorte de russophobie patentée qui se traduit par des erreurs de jugement et des accusations infondées. Non, c'est une machine bien huilée, tout est calculé, prévu à l'avance pour s'emboiter dans ce shéma de propagande. Et attendez qu'on arrive au mondial, ça va pas être triste. Qu'est ce qui pourrait bien calmer les ardeurs atlantistes à part "une bonne guerre nucléaire"? Fawkes.
-------

La Première ministre britannique a définitivement une dent contre Moscou. Après avoir convaincu ses alliés de se joindre à sa campagne d’expulsion de diplomates, Theresa May a assuré que Londres utiliserait «tous les moyens à [sa] disposition» pour lutter contre la Russie, quitte à déclencher une nouvelle Guerre froide, voire pire.
Jusqu'où Theresa May poussera-t-elle l'affaire Skripal? 26 pays occidentaux viennent de déclarer persona non grata près de 150 diplomates russes, mais la Première ministre britannique a d'ores et déjà annoncé son intention d'aller plus loin. Attaquant la Russie de manière à peine voilée, elle déclarait le 27 mars:
«Tant que nous défendrons nos intérêts et que nous affirmerons nos valeurs, il y aura ceux qui chercheront à nous déstabiliser et à nous attaquer. Mais ces personnes ne devraient avoir aucun doute quant au fait que nous utiliserons tous les moyens à notre disposition pour les vaincre.»
Le porte-parole de Theresa May s'est par la suite chargé de clarifier que la Russie était bel et bien visée. Dans des propos recueillis par Reuters, il assurait que le Royaume-Uni travaillait «avec ses partenaires internationaux sur une réponse à long terme au problème posé par la Russie».
Dans la foulée, le gouvernement britannique annonçait qu'un rapport sur les capacités pour la sécurité nationale serait publié le lendemain pour faire face à la fois au terrorisme islamiste et au «comportement inacceptable et dangereux de la Russie», placés au même rang de menaces pour le pays.
«Cette nouvelle doctrine de fusion assurera que nous faisions meilleur usage de toutes nos capacités pour assurer la défense de notre sécurité intérieure: depuis les leviers économiques jusqu'aux ripostes militaires, en passant par notre influence diplomatique et culturelle.»
Le Royaume-Uni semble déterminé à poursuivre sa campagne antirusse. Le porte-parole de la Première ministre expliquait que Londres comptait bien associer plusieurs autres pays à ce durcissement de ton. Une possibilité réelle d'après lui, puisque ces derniers n'agiraient, selon ses propres mots, «pas seulement par solidarité, mais aussi parce qu'ils ont reconnu la menace».
Sébastien Cochard, ancien diplomate et conseiller au Parlement européen, apparenté FN, ne partage pas cet avis et estimait au contraire que:
«Il s'agit visiblement de faire preuve de solidarité avec le Royaume-Uni —solidarité entre guillemets puisqu'on ne peut pas dire que le Royaume-Uni ait été attaqué. On ne sait pas si c'est un gouvernement étranger qui a commandité cette attaque.»
Au sein de l'appareil diplomatique russe, le comportement agressif et belliqueux de la Première ministre britannique suscite différents types de réactions. D'une part, ceux qui considèrent que non seulement Londres s'enfonce, mais qu'elle entraîne avec elle l'ensemble des pays du «bloc occidental», à l'image de l'ambassade de Russie à Londres qui observait qu'il serait difficile de convaincre au-delà des alliances traditionnelles du Royaume-Uni sans apporter la preuve des accusations portées contre Moscou.
«C'est l'opinion de près de 160 pays qui n'appartiennent pas au bloc occidental. Il est évident que personne, dans un monde plus large [que le seul Occident], ne croirait les Britanniques sur parole», déclarait l'attaché de presse de l'ambassade de Russie à Londres.
D'autre part, un nombre croissant de diplomates s'inquiète de la véhémence des propos de Theresa May, car cela participe à la détérioration des liens entre Moscou et les capitales occidentales, minée par les accusations d'ingérence —toujours non prouvées- dans plusieurs élections et pourrait aboutir à terme à une seconde Guerre froide, voire à une guerre réelle par «somnambulisme».
«L'Ouest doit comprendre que la campagne antirusse n'a aucun avenir […] Si cela continue, nous serons entraînés dans une situation de Guerre froide», déclarait Grigory Logvinov, l'ambassadeur russe en poste à Canberra. 
Lien connexe:

[Affaire Skripal] Le grotesque document anglais censé présenter les preuves contre la Russie



Source: Sputnik


14 commentaires:

  1. Complément d’information :
    Russian Scientists Explain ‘Novichok’ – High Time For Britain To Come Clean
    http://www.moonofalabama.org/2018/03/russian-scientists-explain-novichok-high-time-for-britain-to-come-clean.html

    RépondreSupprimer
  2. Déclaration du Ministère russe des Affaires étrangères :
    http://www.mid.ru/fr/foreign_policy/news/-/asset_publisher/cKNonkJE02Bw/content/id/3142491

    RépondreSupprimer
  3. je crois que cette gesticulation vise surtout à faire payer aux anglais le brexit,du style "l'europe c'est la paix" pas l'Europe la guerre

    RépondreSupprimer
  4. Je crois surtout que les américains qui ont toujours piloté les anglais à leur convenance (n'oubliez pas la teneur WASP de l'état profond) ont intérêt à maintenir l'Europe groupée comme entité après l'échec du TAFTA.
    De là à imaginer qu'une guerre ouverte avec la Russie - qu'est-ce que quelques dizaines de millions de morts comparés au bénéfices d'une économie de guerre, à l'ouverture d'un marché de 500 M de consommateurs, la conservation de la souveraineté du $ et de la pré-éminence au niveau mondial devant l'émergence de la Russie et de la Chine?
    Oups! Me serais-je laissé aller à tenir des propos "complotistes"?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En cas de guerre nucléaire avec la Russie, c'est plutôt en centaines de millions de morts qu'il faudra compter. Surtout maintenant qu'on sait que le bouclier antimissile US est un gruyère (couteux mais) inutile. Les missiles hypersoniques russes pénétreront facilement nos défenses et là, l'OTAN regrettera amèrement sa guerre de propagande et le temps de la guerre froide. Bien sûr, comme toujours, ce seront nous, les civils qui n'avont rien demandé, qui auront la primeur du feu nucléaire.

      Supprimer
    2. Non s'ils vont jusque là ils ne regretteront rien. C'est quoi cette manie de prendre les ricains systématiquement pour des cons ? Ceux qui sont aux commandes des US sont absolument tout sauf stupides.
      S'ils décident de déclencher une grande guerre, c'est que leur plan est déjà bien rodé.

      Supprimer
    3. Les Etats-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence: c'est sûr que c'est "un plan bien rôdé"!

      Supprimer
  5. ça y est la folle se déchaine, un vrai djinn sur patte !!! il serait grand de faire le tri.

    RépondreSupprimer
  6. N'y a-t-il pas des asiles avec la camisole chimique en GB ?

    Et regardez aussi du côté de son époux, PHILIP May, qui travaille pour des fonds d'investissement américain ayant une annexe en Angleterre ayant des parts dans des multinationales US y compris dans la défense...

    Les élites nous installent toujours les mêmes profils : Merkel et May,deux filles de pasteur, sans enfants, francs macs, ayant des époux liés d'intérêts avec les US.

    En attendant, Moscou répond à Washington par une série de sanctions : un point partout; Moscou vient d'annoncer l'expulsion de 60 diplomates américains ainsi que la fermeture de la représentation consulaire américaine de Saint-Pétersbourg.

    RépondreSupprimer
  7. Nous avons deux folles : haley à l'ONU, May en angleterre bien entouré par ses fous qu font honte à leur pays.

    RépondreSupprimer
  8. Poutine n'ayant pas envie de lécher le cul à l'oncle Sam comme toute les lopettes de la communauté européenne, ces derniers essaient tout ce qui est en leur pouvoir pour essayer le casser...

    RépondreSupprimer
  9. Retournement de situation : c'est Moscou qui demande des explications à la GB pour l'empoisonnement de citoyens russes en Angleterre, soupçonnant les services anglais.

    May veut aussi faire pression en saisissant les actifs des oligarques russes se trouvant en Angleterre, ayant accumulé des richesses de façon douteuse; Moscou applaudit car cela permettra le rapatriement des fonds dans le pays d'origine...

    Que va encore nous inventer la Calamity Jane british?

    RépondreSupprimer
  10. Qui est t'elle cette Theresa May, blanche comme une morte, comme un zombie pour donner des ordres! Qu'elle dorme un peu et prenne des couleurs, elle fait peur à voir.

    RépondreSupprimer
  11. La maladie de la vache folle continue de ravager l'angleterre, semble-t-il.
    Londres radioactif, ça pourrait commencer à les calmer un peu.

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog