lundi 5 mars 2018

Stevia tue le pathogène de la maladie de Lyme mieux que les antibiotiques, confirme une étude


Avec l'été qui va bientôt arriver, le risque de rencontrer des tiques, ces bestioles nuisibles responsables de la propagation de la maladie de Lyme, est en hausse. La maladie de Lyme est une maladie insidieuse et compliquée à traiter, tant pour le monde de la médecine allopathique que pour les praticiens de médecine alternative, en raison de ses capacités à changer rapidement de forme. 


Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), environ 300 000 personnes sont diagnostiqués de la maladie de Lyme chaque année aux États-Unis seulement. Alors que les tiques existent dans la moitié des états américains, les cas de maladie de Lyme sont concentrés dans le Nord-Est et le Haut Midwest, avec 14 états représentant plus de 96% des cas signalés aux CDC. 

Le CDC affirme que si 80 à 90 % des cas signalés sont considérés comme résolus par le traitement aux antibiotiques, 10 à 20 % des patients développent la forme chronique, une maladie persistante et parfois dévastatrice qui peut endommager n'importe quel organe du corps, y compris le cerveau et le système nerveux. 

Le coupable de la maladie de Lyme est Borrelia burgdorferi, une infection bactérienne qui répond le mieux aux antibiotiques doxycycline et amoxicilline 




Cependant, Borrelia burgdorferi peut exister sous des formes morphologiques, y compris spirochetes, sphéroplaste (ou forme L), corps ronds, et biofilms. Lorsque les conditions sont jugées défavorables pour la bactérie, elle a la capacité de se transformer en un corps rond dormant, puis de se cacher sous forme de biofilm. Quand les conditions sont favorables, cependant, il peut revenir à sa forme spirochete. 

Bien que les antibiotiques conventionnels puissent traiter certaines formes de la maladie, ils ne sont pas efficaces pour traiter TOUS les types de la maladie, car ils ne réussissent souvent pas à produire une guérison à long terme. 

Cependant, de nouvelles recherches suggèrent qu'un traitement à long terme pourrait être imminent. 

Une étude récente publiée dans le European Journal of Microbiology and Immunology a révélé que le stévia, un édulcorant et un substitut du sucre, a mis fin à l'état avancé ou chronique de la maladie de Lyme. 

L'étude, menée par des chercheurs du Département de biologie et des sciences de l'environnement de l'Université de New Haven à West Haven, Connecticut, a révélé que l'extrait de feuilles entières de stévia, en tant qu'agent individuel, était un traitement efficace contre toutes les formes morphologiques connues de B. burgdorferi. 

Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont examiné l'effet antimicrobien de quatre extraits de feuilles de stévia par rapport à des antibiotiques individuels (doxycycline, céfopérazone, daptomycine), ainsi qu'une combinaison des trois. 

Les tests en laboratoire ont révélé que, même si un extrait était plus puissant que les autres, probablement en raison de ses conditions de croissance et des pratiques agricoles utilisées, tous les extraits étaient efficaces pour traiter toutes les formes de la bactérie. 

En fait, il a été prouvé que l'extrait de stévia agit même contre les bactéries les plus résistantes aux antibiotiques, connues sous le nom de biofilm. Les antibiotiques individuels, d'autre part, ont en fait augmenté le biofilm. 

Bien que les chercheurs reconnaissent que les résultats doivent faire l'objet d'études et d'essais cliniques plus poussés pour corroborer la conclusion, ils espèrent que ces résultats indiquent que nous sommes sur le point de trouver un traitement efficace, même pour les formes les plus persistantes de la maladie de Lyme.

Lien connexe:

Effectiveness of Stevia Rebaudiana Whole Leaf Extract Against the Various Morphological Forms of Borrelia Burgdorferi in Vitro



Traduction: SOTT

5 commentaires:

  1. (nux )

    merci !!!!

    j'ai de la Stévia en pots depuis des années , mais la qu'elle info !!

    la Nature nous offre vraiment tout ce dont nous avons besoin , pas étonnant qu"elle soit incompatible avec leurs saloperie de nouvelle ordre mondial de mes ....

    il nous faut plus que jamais protéger cette Nature , chacun a son échelle doit agir , rien n'est inutile , même a petite échelle , les petits ruisseaux forme les grande rivière ..

    la semaine dernière un mec me disait que si je voulais me passer de désherbant (chose que je fait depuis 16 ans environs ) j’allais vite en avoir marre de taper de la pioche , je lui ai répondu que je préférais taper de la pioche , que de voir mes enfants faire de la chimio !!

    RépondreSupprimer
  2. citoyen tranquille6 mars 2018 à 19:48

    Info très intéressante. Cependant la question est de savoir quel type de stévia et comment l'utiliser avec précaution, ainsi que les contre-indications. Sans la méthodologie d'utilisation, vos espoirs de guérison échoueront.

    La maladie de Lyme est un grave problème mais la toxoplasmose est un problème bien plus récurrent du fait de notre proximité avec les chats, principaux vecteurs de la bactérie Toxoplasmosis Gondi.

    La stévia agit-elle sur la T.Gondi ?

    Prudence, attention aux faux espoirs ....

    RépondreSupprimer
  3. Ce ne sont pas les chats qui propagent la toxoplasmose, mais l'ignorance !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. citoyen tranquille7 mars 2018 à 08:28

      @Saurer

      Différentes études scientifiques ont confirmées depuis longtemps la symbiose entre la toxoplasmose et le chat en tant que vecteur de cette maladie.

      Le but de la bactérie T.Gondi est de se réfugier dans le tube alimentaire d'un chat et pour y parvenir, cette bactérie est capable de manipuler le psychisme de son hôte (humain ou animal) pour rechercher la compagnie des chats.

      Il reste encore beaucoup de choses à découvrir sur le pouvoir de manipulation mentale de ce genre de bactérie parasite. Renseignez vous. :)

      Supprimer
  4. si les chercheurs qui ont fait cette étude ne sont pas sponsorisés par ceux qui commercialisent la stévia, c'est encourageant, mais il faut se méfier à cause de la corruption ambiante dans le milieu scientifique aussi
    Gérard

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript![ ? ]

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog