mercredi 11 avril 2018

Alerte rouge: Le Royaume Uni aurait ordonné d'envoyer des sous-marins à distance de frappe de la Syrie. De possibles frappes dans les 72H...



Selon l'ancien ambassadeur de France Michel Raimbaud, l'attaque chimique à Douma est un false flag.

Theresa May aurait ordonné d'envoyer des sous-marins à distance de frappe de la Syrie


Les sous-marins britanniques doivent s'approcher à portée de tir de la Syrie conformément à un ordre émis par la Première ministre Theresa May. Londres pourrait porter sa frappe dès jeudi, d'après le journal The Daily Telegraph.
Theresa May aurait ordonné d'envoyer des sous-marins britanniques opérant en Méditerranée à distance de frappe de la Syrie, a annoncé mercredi soir le journal The Daily Telegraph qui se réfère à des sources au sein du gouvernement.
Selon le journal, Mme May a convoqué une réunion urgente du cabinet des ministres, interrompant ainsi leurs vacances pascales, pour discuter de l'éventuelle opération militaire britannique.
Londres pourrait porter sa frappe dès jeudi soir.Le porte-parole du Premier ministre a refusé de commenter les informations sur la disposition de Londres de porter une frappe contre la Syrie, d'après Reuters.
D'après The Daily Telegraph, Theresa May n'aurait pas pris de décision définitive sur la participation du Royaume-Uni à une opération militaire en Syrie, mais elle voudrait être en mesure de tirer des missiles de croisière Tomahawk contre des cibles en Syrie.
Des pays occidentaux ont accusé les autorités syriennes d'avoir mené une attaque chimique sur Douma, une banlieue de Damas. Moscou a démenti les informations sur une bombe au chlore que les militaires syriens auraient largué sur Douma. Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que cette intox était destinée à justifier les actions des terroristes et les éventuelles frappes étrangères.
Source: Sputniknews

Frappes en Syrie: la France va-t-elle céder aux sirènes de Washington et de Londres?
La tension entre les pays occidentaux et la Russie a franchi un nouveau palier depuis l’attaque chimique supposée du quartier syrien de Douma. Malgré le veto de Moscou à l’ONU, Washington, Paris et Londres se concerteraient dans l’optique de potentielles frappes en Syrie. La conflagration est-elle inévitable?
Les Rafale sont en piste, sur leur base de Saint-Dizier, et n'attendent plus que le signal d'Emmanuel Macron pour lancer le feu français sur la Syrie. De leur côté, les autorités syriennes renforceraient les défenses antimissiles de Damas.



​Un état d'alerte qui, côté français, tranche avec les propos tenus la veille par le Président de la République. En effet, lors d'une conférence de presse conjointe avec le prince héritier d'Arabie Saoudite, Mohammed Ben Salman, Emmanuel Macron déclarait que la décision de frapper en Syrie serait prise et annoncée «dans les prochains jours» après échanges d'informations «techniques et stratégiques avec nos partenaires, en particulier britanniques et américains».



Une démarche des occidentaux qui s'inscrit dans la volonté de frapper les autorités syriennes, malgré le veto russe à l'ONU. Damais tenu par Washington pour responsable de l'attaque chimique supposée, le 7 avril dernier, dans la dernière poche de résistance à la Ghouta.
«Une telle frappe sur le plan du droit international demeure extrêmement questionnable,»
réagit à notre micro le général (2s) de brigade aérienne Jean-Vincent Brisset, directeur de recherche à l'Institut des relations internationales et stratégiques. Pour lui, la conflagration «semble inévitable», mettant en avant des programmes politiques, «particulièrement français et américains». Cependant, si tout est techniquement prêt, il évoque l'ultime obstacle que constitue le droit international: «il est possible aussi que ces dirigeants se demandent ce qu'ils vont pouvoir faire pour justifier —sur le plan de la légitimité- cette frappe.»
Pour Emmanuel Macron, cela semble clair comme de l'eau de roche. Face aux questions des journalistes, il explique que la priorité de la France en Syrie est de lutter contre Daech et les autres groupes terroristes, mais hors de question pour Paris de fermer les yeux sur une atrocité ayant pu être commise par le gouvernement syrien à l'encontre de son peuple. Rappelons à cet égard que de très lourds soupçons (et le mot reste faible) de provocation, en vue de pousser les Occidentaux à intervenir contre l'armée syrienne, pèsent sur ce supposé gazage survenu en fin de semaine dernière dans la Ghouta et documenté par les sulfureux Casques blancs.

​«On n'est pas dans de la gestion politique sérieuse, on est dans de la communication à destination électorale, au moins pour la France,» analyse le Général Brisset,
qui évoque une situation «compliquée» pour Emmanuel Macron. Car si, selon lui, bon nombre d'électeurs du Président souhaitaient voir la France agir militairement contre Damas, dans un tel contexte de porte à faux avec le Conseil de Sécurité de l'ONU, «dire que l'on est favorable à une frappe, c'est renier Dominique de Villepin qui a refusé de suivre Colin Powell sur une falsification d'armes chimiques en Irak. C'est aussi quelque chose qui fait la fierté d'un certain nombre de gens qui, pour beaucoup, ont voté Macron.»
Carte du Proche-Orient
© FOTOLIA/ ZEROPHOTO
Reste également à déterminer quelle forme pourrait prendre cette mission française. «On est dans l'illégitimité internationale si on pénètre l'espace aérien syrien» comme le rappelle Jean-Vincent Brisset. Pourtant, une telle illégitimité n'a par le passé (Yougoslavie, Irak, Libye, Syrie actuellement) posé aucun problème à la «communauté internationale». Autre option, des tirs de missiles de croisière depuis des bâtiments en mer ou des aéronefs, comme l'évoque le général (2 s) Dominique Trinquand sur le plateau de BFMTV, une option qui aurait cependant «beaucoup moins de signification», de l'avis de Jean-Vincent Brisset. «Là, il y a un vrai problème: est-ce que la France est capable d'accepter de perdre un équipage, de perdre un Rafale, pour une telle mission?»
En février, un chasseur bombardier F-16 israélien avait été abattu par la défense antiaérienne syrienne. Une leçon visiblement retenue par l'armée de l'air de l'État hébreu qui, lundi 9 avril, a bombardé une base aérienne syrienne depuis l'espace aérien libanais. Mais au-delà des pertes que pourrait occasionner une mission de bombardement en Syrie, d'autres questions se posent visiblement pour la France:
«On ne donne pas un coup de sifflet en Syrie ou on ne donne pas un coup de pied dans la fourmilière syrienne impunément»,
met en garde sur LCI Vincent Hervouët, chef du service «Étranger» de la chaîne d'information de TF1. Mettant en avant la complexité du conflit syrien, il souligne les conséquences que pourraient avoir un aventurisme militaire de la France en Syrie, alors même qu'il serait «trop tard» pour renverser Bachar al-Assad, fustigeant les nombreuses «erreurs d'analyse» d'Européens ayant été «pusillanimes» sur un conflit qui s'éternise depuis sept ans.
Des frappes qui, selon lui, viseraient à «restaurer un peu de notre crédit», le tout dans un pays où la France est «hors-jeu», malgré un passé particulièrement riche en liens et en influence.
Mettant en avant ses débuts durant la guerre au Liban, il relate la guerre souterraine menée alors par la France à l'Iran, un conflit que les Français n'avaient «pas bien compris», mais dont les conséquences furent concrètes
«À chaque fois qu'on s'est opposé à l'Iran, on l'a payé, il faut le savoir. On a déjà les gens de Daech qui veulent nous faire la peau et nous faire souffrir, on les vaincra sans doute, mais les Iraniens… se les prendre de front ou de biais, c'est prendre un risque qu'il faut assumer.»
Une inquiétude, vis-à-vis d'une possible intervention française en Syrie, partagée par d'autres journalistes spécialisés dans le Moyen-Orient et la Défense. Certains pourtant plaident pour plus de fermeté encore de la part des Occidentaux, à l'exemple d'Ulysse Gosset. L'éditorialiste international de BFMTV, rappelant les frappes américaines lancées il y a quasiment un an jour pour jour après l'attaque au gaz supposée à Khan Cheikhoun, déclare,
«Il faut, cette fois, que la force soit utilisée de manière encore plus forte pour que cela serve effectivement de leçon pour l'avenir.»
Des inquiétudes, d'autant plus que si Emmanuel Macron souligne qu'il ne souhaite «aucune escalade dans la région» et recherche uniquement le respect du droit humanitaire international, certains ne sont pas de cet avis, comme l'ancien député LR Jacques Myard. Pour lui, «le risque d'escalade est certain», évoquant une «faute» que serait une action unilatérale en Syrie. L'ancien parlementaire, qui s'était rendu en Syrie, appelle à raison garder.Autre argument en faveur des sceptiques et inquiets, la réaction des États unis: ce partenaire —et leader de l'OTAN- avec lequel Emmanuel Macron dit que la France va continuer les échanges d'information. Ce mercredi, dans le style typique de Donald Trump, le Président américain a lâché l'un de ses tweets… évocateurs:
«La Russie jure d'abattre n'importe quel missile tiré sur la Syrie. Que la Russie se tienne prête, car ils arrivent, beaux, nouveaux et "intelligents!" Vous ne devriez pas vous associer à un Animal qui tue avec du Gaz, qui tue son peuple et aime cela.»
​Un phrasé qui ne surprend en rien le Général Brisset, qui évoque la géopolitique brutale et typique du Président américain:
«C'est du Trump tout craché: on met plein de choses sur la table, puis on négocie à huis clos. On est dans une autre manière de voir la politique, qui est une manière acceptée par Trump, acceptée par Poutine, mais qui n'est absolument pas comprise par les gens qui en France sont restés à une manière dépassée de voir la science politique.»
Quoi qu'il en soit, attaque chimique ou pas, orchestrée ou non par Damas, tout ne reste finalement qu'une question d'opinion publique quant à la décision de bombarder les forces gouvernementales Syriennes. Une opinion publique européenne chauffée à blanc contre la Russie —allié «indéfectible» de Damas- suite à l'affaire Skripal.
Un empoisonnement survenu, d'ailleurs, au moment où paraissait la nouvelle doctrine britannique en matière de défense nationale et faisant de la Russie, l'Iran et la Corée du Nord, les nouvelles menaces principales pour Londres, au même titre que le terrorisme islamique résultant de l'effondrement de Daech.
Source: Sputnik

Syrie: les compagnies aériennes alertées sur de possibles frappes

Des compagnies aériennes desservant les pays de l'est du bassin méditerranéen ont ajusté leurs plans de vols après une mise en garde mardi de l'agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) sur de possibles frappes sur la Syrie, ont-elles indiqué mercredi.
"La France va suivre la consigne EASA de recommander à nos transporteurs français de ne pas voler dans les prochaines 72 heures dans le nord de la FIR/Nicosie" (la zone de contrôle aérien (FIR) Méditerranée orientale/Nicosie, ndlr), a indiqué à l'AFP un porte-parole de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC).
Air France a d'ores et déjà ajusté ses plans de vol. "Air France a pris en compte l'information de l'EASA et ajusté ses plans de vol sur les lignes concernées, principalement Beyrouth et Tel-Aviv", a indiqué la compagnie française. "La Direction de la sûreté de la compagnie suit de près l'évolution des événements", a-t-elle ajouté.
La compagnie libanaise Middle East Airlines (MEA) a également "changé les plans de vols des avions à destination de Beyrouth à partir de ce soir (mercredi)", a indiqué un responsable à l'aéroport libanais à l'AFP. "La décision concerne à partir de jeudi tous les vols à l'arrivée et au départ, à la suite de la mise en garde de l'EASA", a-t-il précisé.
Les vols en provenance du Golfe seront particulièrement affectés et enregistreront des retards de 30 à 40 minutes, au lieu de survoler le nord de la Syrie, ils passeront au dessus du Sinaï égyptien, selon lui.
Un porte-parole de l'EASA a indiqué à l'AFP que l'agence avait "informé hier (mardi) les États membres de l'EASA et Eurocontrol" (l'Organisation européenne pour la Sécurité de la Navigation aérienne, NDLR) de la possibilité "de frappes aériennes sur la Syrie avec des missiles air-terre et/ou de croisière dans les 72 heures à venir, à partir d'hier, et de possibles perturbations par intermittence du fonctionnement de l'équipement de radionavigation".
Par conséquent, l'organisation a invité les compagnies à prendre ces éléments "en considération pour l'élaboration des plans de vols pour l'est du bassin méditerranéen, dans la zone de contrôle aérien (FIR) Méditerranée orientale/Nicosie", a-t-il ajouté.
Les Occidentaux, Washington en tête, ont fait planer la menace d'une riposte militaire imminente contre le régime de Bachar al-Assad après une attaque chimique présumée dans le bastion rebelle de Douma près de Damas, imputée au régime, qui dément toute responsabilité.

Source: AFP




28 commentaires:

  1. Avec déjà deux destroyers US plus un sous marin britannique et d'éventuels Rafales français, ça commence à faire du monde qui arrive en Syrie. Les chacals sortent du bois puisque même l'Arabie Saoudite se dit prête à frapper (facile quand les copains sont là aussi). On dirait bien que la DCA syrienne va avoir du boulot dans les prochains jours. La Russie va avoir fort à faire. Le top ce serait de les stopper dans leur élan par un brouillage éléctronique mais ça va pas marcher coup sur coup cette affaire. En tout cas, avec tout le tapage médiatique qu'il y a eu, on ne pourra pas dire qu'ils se font cueillir par surprise, ça c'est sûr. Ils les attendent de pied ferme.

    RépondreSupprimer
  2. Je l'avais personnellement dit à mes proches en 2013 quand poutine avait calmété les ardeurs françaises des américains et des français, que ce n'était que partie remise, 5 ans plus tard revoilà le même scénario qui se déroule sous nos, avec le même prétexte des armes chimiques.

    Je ne suis pas devin mais c'est simple, le NOM est un plan qu'ils s'évertuent à mettre en place depuis des décennies, voire des siècles et des millénaires si on part du principe religieux que c'est une idée du diable en personne.

    Ils ne làcheront donc jamais le morceau et comme l'a prévenu ce vieux débris d'attali, si les nations n acceptent pas le NOM de gré alors ils leur imposeront de force.

    Si la Russie ne se couche pas alors il y aura fatalement une guerre, sauf si Dieu en décide autrement.

    RépondreSupprimer
  3. C'est de la pure folie. Les anglais sont remontés contre May à cause de son false flag dans l'affaire skripal; et juste après une seconde affaire aussi sordide que la 1ère : elle s'arroge le droit au delà de son mandat de frapper en Syrie sans preuve,sans accord parlementaire ni enquête préalable.Corbyn est furieux. De quoi ont-ils peur? qu'une enquête sur place des autorités révèle que tout a été fabriqué et déjoue le plan machiavélique préparé par les mondialistes à l'usage de leurs caniches. Il n'y a aucune trace de produit chimique ni aucune personne asphyxiée dans les hôpitaux de Damas ; sur euronews on parle de 40 victimes et dans les journaux britanniques de 500 : ces imbéciles ne sont même pas fichus d'apprendre le scénario. C'est une intox d'une débilité absolue, entièrement fabriquée de toutes pièces pour justifier une guerre.

    Quant à Macron , absolument rien n'est établi, et il veut agir en dépit du droit international. Nous n'avons pas à violer le territoire d'un pays souverain, et Macron n'a pas été élu pour engager notre nation dans des guerres pour des intérêts étrangers à ceux de la nation, ceux d'israel et de l'arabie saoudite. Et comme par hasard, au moment propice, il vient, sans se soucier de ses valeurs droitsdel'homistes, de recevoir la visite du prince saoudien à l'élysée. Si réellement Macron prend une telle décision au péril de nos vies, les français ne lui pardonneront jamais et il sera politiquement fini. La nation est déjà un bazar sans nom à cause de ses réformes injustifiées qui créent et creusent des inégalités, l'invasion migratoire et la crise des migrants, calais, le terrorisme, la répression policière des écologistes et des étudiants, les grèves des cheminots, du personnel des Ehpad, des avocats, des étudiants; si en plus il nous rajoute une guerre et sème la mort...

    Quel est le plan? sur la base de fausses accusations et toujours au nom de la tarte à la crème des droits de l'homme, nous allons tuer des populations civiles, faire des dommages collatéraux comme les sanguinaires disent, verser le sang d'innocents, prendre des vies humaines pour le bénéfice de qui? du plan Yinon de grand israel, pour démanteler la syrie, y installer un gouvernement fantoche, spolier ses ressources naturelles, installer un pipeline de gaz? de la manipulation, du mensonge, du vol, de la spoliation et des crimes de guerre à la clef? Quelle honte! Ce n'est pas cela la France, ce ne sont pas nos valeurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. macron a été élu pour détruire la France et ses primo-habitants. Il ne fait qu'obéir à la cabale mondialiste qui le paie et lui donne ses ordres.

      L'angleterre a toujours été à la pointe dans la mise en place des guerres mondiales.

      Supprimer
  4. effrayant : avertissement du 12/04/2018

    La Russie et l’Iran riposteront immédiatement à toute agression militaire étrangère en Syrie
    (article de strategika 51)

    "Le commandement des forces armées de la fédération de Russie dont l’ensemble des unités est en état d’alerte maximale a pris des dispositions spéciales pour assurer une riposte immédiate et foudroyante face à toute agression militaire US/OTAN/Supplétifs terroristes visant les forces russes déployées légalement en Syrie. 

    L’Iran pour sa part a décidé d’intervenir militairement et de riposter à toute nouvelle attaque US ou israélienne en Syrie avec l’appui du Hezbollah libanais et d’autres forces alliés.

    Enfin, le haut commandement de l’Armée Arabe Syrienne (AAS) a notifié les unités de la défense aérienne du territoire, les troisième et quatrième divisions blindées ainsi que la force balistique de l’imminence d’une attaque combinée menée par les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France, Israël, la Turquie et leurs forces terroristes supplétives au sol contre la Syrie.

    Les bâtiments de surface des marines de guerre US dont l’USS Donald Cook sont déjà à la portée des missiles iraniens et syriens.

    Des avions de combat US, britanniques et français ont été déployés ou sont en phase de déploiement en Jordanie et en Irak.

    Moscou estime que toute attaque étrangère visant l’un de ses aéronefs ou unité militaire en Syrie serait un casus belli de premier ordre entraînant de facto une riposte militaire visant la suppression de la menace ennemie..."

    https://infosdanyfr.wordpress.com/2018/04/12/dernieres-nouvelles-a-propos-de-la-possible-attaque-occidentale-de-la-syrie/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que je n'apprécie pas avec Strategika c'est qu'ils ne citent jamais la moindr source. Donc autant dire qu'ils peuvent tout aussi bien écrire n'importe quoi (ce qui de fait a déjà été le cas dans le passé). Je ne pense pas que ce soit une source fiable personnellement. Si on sait pas d'ou sortes ses informations, comment savoir ce qu'elles valent?

      Supprimer
  5. Les ricains envoient la grosse cavalerie en Syrie (8 + les destroyers USS Donald Cook et USS Porter déjà quasiment sur place qui devraient être les premiers à se faire couler en cas de conflit). Les autres devraient arriver bien après. S'ils rammènent tout ces navires c'est que ça pu la guerre massive et qui va durer:

    "L'US Navy a annoncé que le groupe de porte-avions USS Harry S. Truman, actuellement stationné à Norfolk, en Virginie, se dirigera vers un nouveau déploiement au Moyen-Orient. Le porte-avions, avec le croiseur à missiles guidés USS Normandy et les destroyers USS Arleigh Burke, l'USS Bulkeley, l'USS Forrest Sherman et l'USS Farragut, partira pour sa nouvelle désignation le 11 avril.

    Selon l'US Navy, deux autres destroyers, l'USS Jason Dunham et l'USS The Sullivans, rejoindront le groupe de frappe plus tard. Il a également été rapporté que la frégate allemande FGS Hessen accompagnera le groupe pendant la première moitié du déploiement."

    https://sputniknews.com/military/201804101063415161-usnavy-redeploys-carrier-strike-group/

    RépondreSupprimer
  6. Macron a dit ce midi qu'il a les preuves d'une attaque chimique mais se garde bien de les énoncer. Il faut exiger qu'il nous montre ses preuves car c'est un pur mensonge.

    Les médias rapportent en boucle que l'OMS a fait un communiqué de presse selon lequel 500 personnes ont consulté des médecins ayant des problèmes à cause d'agents toxiques. Les représentants de l'OMS sont à Genève et non en Syrie, n'ont rien constaté du tout, et ne sont pas habilités ni compétents pour déterminer l'existence d'atteintes corporelles de nature de gaz chimiques. Le représentant de l'organisation Tarik Jasarevic a déclaré avoir reçu les informations de "partenaires dans le secteur de la santé" mais il a été incapable de donner leur nom sauf une agence turque qui aurait reçu l'information depuis la turquie, à plus de 470 km de Douma.

    On connaît le degré de pertinence des preuves fabriquées et les montages des casques blancs financés par l'USAID et disposant de studios hollywoodiens. Ces casques blancs ne parlent du reste que de 30 victimes ??? Aucune prétendue victime n'a été retrouvée dans les hôpitaux de Damas (Douma près de Damas) ni aucune trace de produit chimique.

    Donc nos gouvernants vont prendre un risque de conflagration générale sur la base de fake news. Nos vies sont en danger par l'imminence d'une décision irresponsable ; les journalistes et les français doivent exiger les preuves de Macron.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. article important
      https://www.veteranstoday.com/2018/04/08/proof-intel-drop-trump-bolton-behind-syria-chemical-attacks-confirmed/

      Supprimer
    2. Etienne2
      @ Guy,
      Il es vrai que ces bruits de guerres imminentes ne peuvent que mettre en soucis sur sa vie, son foyer et l'on pense à nos enfants...
      Le Prophète de Galilée, dans Matthieu 24,a (aurait) annoncé ces troubles: l'Eternel des Armées ne permettra en aucun cas que l'humanité soit détruite: il a son plan bien au dessus de élucubrations de nos pseudo-dieu qui nous gouvernent.
      Il est fort probable que nous soyons dans les prémices; il serait bon de se préparer dans nos esprits.
      La Révélation de Yéhoshua à Jean, après le titre et l'adresse nous oriente vers 7 églises au sein de la Turquie, c'est écrit.
      Je crois que les élites occultes mondiales ne savent pas grand chose du plan de YHWH; Yéhoshua interviendra, c'est la promesse, pour le règne de 1000 ans, l'espoir est là, sinon c'est le chaos total!
      Cordialement.

      Supprimer
    3. Une partie de l'humanité va y passer (peste, guerre...). Mais ne craignez pas la mort, craignez plutôt d’être jugé comme "méchant" et d'aller en enfer pour l'éternité.

      Le 3eme temple doit d'abord être construit, ainsi que l'antichrist, proclamé par tous (regardez leurs fruits) comme étant Dieu. Ainsi que la marque de la bête (sans laquelle on ne peut ni vendre, ni acheter). Cette marque sera sur le front ou la main, pour tous (riche, pauvre, petit, grand). Ne prenez pas cette marque (666). C'est alors qu’apparaîtra Jésus (le vrai messie).

      Mais il faut se préparer car tout va aller très vite.

      "L'esprit est bien disposé mais la chair est faible."

      Spirituellement trouver le "Phare" lol (Dieu le vrai). "Cherchez et vous trouverez...".

      Nous sommes en plein dans les rumeurs de guerre.
      Les douleurs de l'enfantement.
      C'est après l'enfantement que ça va devenir terrible car le diable sera jeté sur la Terre avec ses démons pour attraper l'enfant, tuer les saints...

      Oui ça semble surréaliste mais tout a été annoncé d'avance.

      Croyez plutôt cette histoire, que les fables des films.

      Courage, soyez bons et faite la paix avec Dieu. Demandez pardon... Rappelez-vous qui est mort il y a 2000 ans pour nous. A cause de nos péchés... alors de soyez pas hypocrites ou aveugle. Ceux-là iront en enfer.

      Supprimer
    4. N'importe quoi l'évangéliste! C'est du même niveau que tous les messianistes talmudistes qui sont aux anges, mettent la pression pour la guerre sur les réseaux,les BHL, les valls, les kouchner, les Léa Salamé,les rabbins, les loubavitch, et nous parlent de gog et magog. Vos guerres et votre messianisme bricolé sachant que tous les livres religieux ont été réécrits et brodés, on n'en veut pas. On veut la vie sur terre et le plus longtemps possible en paix et en bonne santé pour tous. Cessez ce messianisme et cette fatalité. Laissez Jésus où il est.

      Supprimer
    5. Prouve le que c'est faux.

      Les prophéties sont faites s'accomplir et ça se passe devant nos yeux mais vous n'avez jamais cru en Dieu.

      Supprimer
    6. Etienne2,
      @ hotchiwawa
      Répondre à ce monsieur, sans nom,c'est perdre son temps;le début du messianisme authentique daterait au moins depuis Hénoch; après le sujet de base du post demeure une énième provocation, il s'agit bien d'occultisme (du verbe "occulter", empêcher de voir), ceci étant, je pense que la vigilance doit être permanente: toujours observer le comportement de la nature, des animaux... des enfants innocents!
      Cordialement.

      Supprimer
    7. Etienne, non ce n'est pas perdre notre temps.

      "Personne n'allume une lampe pour la mettre dans un lieu caché ou sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, afin que ceux qui entrent voient la lumière."

      Supprimer
  7. Où sont les preuves de l'intoxication? Aucun journaliste français digne de ce nom pour enquêter? Le peuple doit-il croire sur parole Macron alors qu'il y a un risque sérieux de guerre à grande échelle ? Cette complaisance des journalistes est à gerber...Les merdias, au lieu d'enquêter, nous parlent en boucle pour nous endormir des états d'âme de Laetitia haldiday dont nous n'avons strictement que foutre alors que se joue l'avenir de l'humanité.

    RépondreSupprimer
  8. L'ETRON SUPREME dit : nous sommes gazés en permanence par les chemtrails et en Russie ça doit être pareil. Que fait l'ONU contre ce crime contre l'humanité? Ce n'est pas la peine de se faire peur avec le grand méchant russe qui va nous dévorer tout cru, c'est deja fait par le complexe militaro-industriel-pharmaceutique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. réponse stupide d'un troll mondialiste pour dévier le sujet ; il ne s'agit pas d'un post de géoingéniérie. Nous sommes au bord d'un conflit face à des puissances nucléaires et tout peut rapidement s'embraser.

      Supprimer
    2. Je crois qu'il n'y pas d'épandages en Russie. Il y en a seulement dans les pays soumis à l'OTAN.

      Supprimer
    3. L'ETRON SUPREME répond à Anonyme 12 avril 2018 à 20:35 c'est celui qui le dit qui est mondialiste, désolé je ne sais pas ce que signifie TROLL, je ne comprend que le français, je ne suis pas mondialiste comme vous et comme les russes. RUSAL est une entreprise productrice d'aluminium créée au printemps 2000. RUSAL est le PREMIER PRODUCTEUR D'ALUMINIUM DU MONDE. C'est une société internationale à capitaux et dirigeants russes. RUSAL a réalisé une introduction en bourse en janvier 2010, à Hong Kong qui a débouché sur quelques controverses financières. Sachant que la géoingénierie utilise des tonnes d'aluminium, CQFD.

      Supprimer
    4. L'ETRON SUPREME dit: En ce qui concerne l'Iran, une grande partie des additifs alimentaire artificiels pétrochimiques y sont fabriqués pour alimenter ensuite le marché mondial des mondialistes. Un exemple d'additif: E110, (jaune orangé S) Colorant artificiel pétrochimique de la famille azoïque et dérivé du naphtalène. Les colorants azoïques sont très répandus car ils sont bon marché, faciles à produire et à incorporer. On les trouve surtout dans les textiles, l'ALIMENTATION transformée, les PHARMACEUTIQUES et les cosmétiques. On retrouve le E110 dans la vitamine C de UPSA.

      Supprimer
  9. L'Allemagne et l'Italie refusent de rejoindre les frappes aériennes en Syrie

    https://www.zerohedge.com/news/2018-04-12/germany-italy-refuse-join-syria-airstrikes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le canada refuse aussi de s'associer.

      Une source, qui a parlé sous condition d'anonymat, a déclaré à CNBC que les Etats-Unis envisageaient de frapper huit cibles potentielles sous réserve de confirmation car Trump doit recevoir ses généraux.
      https://www.cnbc.com/2018/04/12/trump-decision-on-syria-strikes-coming-fairly-soon.html

      Poutine réclame la réunion du conseil de sécurité.

      Supprimer
  10. De mieux en mieux. La télé russe invite les gens à acheter de l'eau et des masques à gaz...

    http://www.newsweek.com/russia-prepares-nuclear-war-us-instructing-citizens-buy-water-and-gas-masks-881823

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toute cette mascarade est économique.
      Mais ça pourrait très mal tourné, à force de pousser le bouchon trop loin.

      "achetez nos missiles d'interception"
      "achetez nos F40"
      "achetez nos bouclier atomiques"

      et pareil dans tous les pays environnant.

      Supprimer
  11. LES DÉMONS HUMAINS ( CAR IL EXISTENT NUL PART AILLEURS QUE SUR TERRE , LA BÈTE 666 C'EST BIEN L'HOMME ET PERSONNE D'AUTRE )LES PROPHÉTIES SONT INSTRUITE PAR L'HOMME AINSI QUE LEUR MISE EN EXÉCUTION !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bête 666 n'est pas humaine mais une puissance tombée du ciel.

      6 est le nombre de l'homme mais 666 est puissance 3 on va dire (le père, le fils et l'esprit de la bête). Certains disent que c'est à la fois économique, politique et religieux.

      Supprimer
  12. LE MOYEN-ORIENT REMPLACE L'HISTOIRE DES DEUX DERNIÈRES GUERRES MONDIALE 1914 ET L'ARCHI DUC , ET 1940 DANS LES DÉBUTS FURENT LES BALKANS , LÀ , ILS CHANGENT DE LIEU POUR DÉCLENCHER LA 3ÈME GUERRE MONDIALE !

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog