dimanche 1 avril 2018

Avant la fermeture, la société américaine Whirlpool propose un sèche-linge aux salariés en guise d’augmentation


Le pire c'est que le site ferme pour délocalisation (un classique) pas pour cause de problèmes financiers. Maintenant vous savez quelle marque ne pas choisir, si vous devez acheter un appareil élétroménager. Fawkes
-------


Ce mercredi 28 mars, la réunion de négociations annuelles obligatoires (NAO) n’a pas duré longtemps au sein de l’usine Whirlpool d’Amiens. Et pour cause. Alors que les syndicats demandaient une forte augmentation pour les derniers mois d’activité, l’usine de fabrication de sèche-linge fermant le 31 mai prochain, la direction du site amiénois a proposé un sèche-linge en guise de gain de pouvoir d’achat. Une attitude qui a provoqué la colère des représentants syndicaux, toutes tendances confondues, n’en croyant pas leurs oreilles.
« Ils ont pété des records au niveau des dividendes des actions cette année et on nous propose un sèche-linge », déplore Frédéric Chantrelle, délégué CFDT. Autant dire que « la réunion s’est mal passé » : « C’est du foutage de gueule après des années de bénéfices record. C’est indécent », tonne-t-il. « Si la direction ne revient pas vers nous, nous envisageons des actions. Nous demandons donc 700 euros mensuels avant que l’usine ne ferme. L’an dernier, on avait obtenu 4 %. Pour le collège des ouvriers, cela représente 80 euros pour un salaire de 2 000 euros brut », souligne-t-il.
Même son de cloche d’un représentant CGT : «  On demandait 10 % d’augmentation avec rétroactivité à partir de janvier, avant que le site ne ferme. On se fout des gens jusqu’au bout  ». Écœuré, le syndicaliste cégétiste lance même que le produit proposé par la direction est «  un sèche-linge de mi-gamme d’une valeur d’une centaine d’euros, soit le coût de production.  » Contacté, le directeur du site, Carlos Ramos, n’a pas donné suite à notre demande.
Ce mercredi en fin d’après-midi, une colère froide montait dans la zone de production, à tel point qu’une action du personnel est envisagée dans les prochains jours. «  On réfléchit à une action en début de semaine prochaine, le temps que l’on s’organise et que l’on fasse le tour des salariés  », prévient Frédéric Chantrelle. Un dernier baroud d’honneur qui ferait à nouveau mauvaise publicité au groupe Whirlpool, avant son retrait du site.
Pour rappel, la multinationale américaine a annoncé la fermeture de l’usine amiénoise en janvier 2017.La production sera cessée le 31 mai prochain après la délocalisation à Lodz, en Pologne. Nicolas Decayeux, un industriel picard créateur de la société WN, reprendra l’usine pour y lancer diverses productions (voitures électriques avec Secma, scooters électriques, casiers réfrigérés intelligents) au cours du printemps.
***

Déjà en 2002, une machine à laver offerte aux salariés

Ironie du sort, le représentant de la CFDT du site amiénois Whirlpool, Frédéric Chantrelle, se souvient d’une situation comparable au début des années 2000, lors de l’abandon de la production des machines à laver dans l’usine d’Amiens. « C’était en 2002, au moment de l’arrêt de la production des machines à laver, la direction en avait offert une aux salariés », se rappelle-t-il.
À l’époque, Whirlpool Europe s’était lancé dans une restructuration de son site amiénois qui employait alors 860 salariés dévolus à la fabrication de sèche-linge et de machines à laver. La stratégie de l’époque consistait à rationaliser les productions en suivant le principe d’un produit par usine. En 2002, la production du site amiénois atteignait 730 000 sèche-linge et seulement 300 000 lave-linge.

Source: Courrier Picard

3 commentaires:

  1. Sans même parler de ça, c'est une marque qui use et abuse de l'obsolescence programmée.
    Deux gros appareils électroménagers (sèche-linge et four) achetés il y a 4 ans, le premier a duré 4 ans environ, le second 1 an et demi...
    Plus jamais Whirlpool.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 4 ans c'est sympa comme ça celui qui a prix une extension de garantie, il l'a doublement dans l'os. Dans l'éléctroménager, les marques c'est parcois décevant. J'ai déjà acheté un frigo et un lave vaisselle premier prix qui a duré plus de 10 ans. C'est toujours en fonctionnement d'ailleurs. J'ai bien l'impression que parfois on paye surtout le "prestige" de la marque plus que la qualité du produit. Certains ont l'air de se moquer de la durée de vie de ce qu'ils proposent, ils misent sur leur notiété.

      Concernant le deal proposé par Whirlpool, il est vraiment culoté le DRH. Imaginez si c'était une boite qui vent des préservatifs...

      Supprimer
  2. des vrais vendeurs de tapis ces multinationales !

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un soucis de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog