samedi 5 mai 2018

Macron se fait rembourser 30 000 euros de maquillage, 5500 euros de «Photoshop»...et 18 kg de fraises Tagada pour ses frais de campagne


Dire que nos impôts vont servir à rembourser ce genre de futilités. Un coach vocal? Non mais sérieusement? Macron est allé jusqu'à donner des fraises tagada avec ses tractes. Et alors le summum c'est les 5500€ de dépensés pour photoshoper une seule photo. Les prestataires se lâchent quand il s'agit d'une présidentielle on dirait. C'est un prix exhorbitant et qui ne se justifie absolument pas. Fawkes

-------

Pour envoyer une image impeccable aux électeurs, le candidat Emmanuel Macron n'a pas regardé à la dépense lors de la campagne présidentielle. Si ses frais de maquillage ont été remboursés, cela n'a en revanche pas été le cas pour son coach vocal.

Soucieux d'apparaître sous son meilleur jour, le candidat du mouvement En Marche ! n'a pas lésiné sur les dépenses liées à son image, lors de la campagne présidentielle. 
Selon la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), Emmanuel Macron a ainsi fourni une facture de 29 042 euros pour 35 séances de maquillage – soit plus de 800 euros la séance. 

Une somme si conséquente que la Commission, soupçonnant des «dépenses apparemment personnelles», souhaitait que le président justifie leur caractère électoral. Ce que son équipe a fait en citant un décision du Conseil d'Etat, selon Le Monde, qui stipule que «les frais de maquillage sont considérés par le juge électoral comme des dépenses à finalité électorale et peuvent donner lieu à remboursement dès lors que ces frais ont été exposés en vue de collecter des suffrages».

Les journalistes de l'émission Quotidien sur TMC, ont en outre déniché une facture des retouches de la photographie de l'affiche de campagne du second tour. Pour 5 500 euros, le candidat Macron a ainsi pu présenter un profil aux sourcils moins blonds, se faire recoller les oreilles ou encore masquer une calvitie naissante. «On pensait que c'était Marine Le Pen [dont l'affiche de campagne] avait été la plus photoshopée, mais il y a une égalité entre les deux candidats du second tour de la présidentielle», commente le journaliste de Quotidien Paul Larrouturou, qui ne précise pas, en outre, si ces frais de retouche photo ont été remboursés.



L'équipe d'Emmanuel Macron n'a par ailleurs pas été en mesure de se faire rembourser les 7 000 euros dépensés pour un coach vocal. La Commission des comptes, qui avait à ce sujet demandé des explications sur le caractère électoral de cette dépense, a pris acte de la décision de l'équipe de campagne du candidat d'accepter «la réformation proposée», qui a accepté par là ne pas intégrer ces factures aux dépenses éligibles à un remboursement de l’Etat.

Source : RT

-------

Alors que la commission des comptes de campagne a demandé à l’équipe d’Emmanuel Macron de prouver «le caractère électoral» de l’achat de 18 kg de fraises Tagada pendant sa campagne, des internautes sembleraient deviner pourquoi le candidat à la présidentielle en a été si friand…
La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a dû être étonnée lorsqu'elle a retrouvé cette facture de 17,8 kg de fraises Tagada pour un montant total de 102,80 euros parmi les dépenses de campagne pour la présidentielle 2017 du futur Président, comme l'a révélé La Dépêche du Midi.
«Veuillez fournir des éléments démontrant le caractère électoral de cette dépense», a exigé l'organe chargé de contrôler les comptes des candidats à la présidentielle.
Cependant, il ne faut pas s'inquiéter sur la santé ni la taille du Président car les plus de 3.000 fraises Tagada n'étaient pas destinées à Emmanuel Macron en personne.
Comme le précise le média, l'achat a été fait par un certain Mickaël Nogal, à l'époque référent départemental d'En Marche!.
«À l'occasion de la journée du droit des femmes du 8 mars, nous présentions aux Toulousains les propositions d'Emmanuel Macron sur ce sujet. Nous avions distribué des flyers pour la venue de Marlène Schiappa et les militants avaient eu comme idée de les accompagner de petits sachets de fraises Tagada», explique-t-il cité par le journal.
Cette information a suscité l'attention non seulement de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques mais également des citoyens français.
Et tandis que certains internautes n'ont pas pu s'empêcher de plaisanter sur cette «découverte»…
[...]
Source: Sputniknews

7 commentaires:

  1. Tarlouze. Oups, désolé c'était plus fort que moi là.

    RépondreSupprimer
  2. citoyen tranquille6 mai 2018 à 13:25

    Le général C. De Gaulle mettait un point d' honneur à régler sur ses deniers propres ses factures d' électricité, d'eau et de papèterie en tant que résident principal de l' Elysée.

    Autres temps, autres mœurs .......

    RépondreSupprimer
  3. çà donne envie de lui refaire le portrait à Macron, moi je travaille sur Paint sho pro. 5500 euros pour 3 petites retouches !!!??? Grave.

    RépondreSupprimer
  4. https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/brigitte-macron/croquettes-dentifrice-nuitees-d-hotel-les-macron-reglent-eux-memes-l-integralite-de-leurs-depenses-privees_2729405.html

    Croquettes, dentifrice, nuitées d'hôtel : les Macron règlent eux-mêmes la quasi-totalité de leurs dépenses privées

    Courses personnelles, chambres d'hôtel lors les déplacements privés, dentifrice, croquettes pour leur chien Némo : préoccupés par un souci d'exemplarité lorsqu'il s'agit de deniers publics, le couple Macron assume la quasi-totalité de ses dépenses personnelles, selon les informations de franceinfo recueillies auprès de l'Élysée dimanche 29 avril, confirmant des informations du Parisien. À l'image, en somme, de François Hollande, le locataire de l'Élysée précédent, qui, plus tôt, s'était imposé des règles identiques.

    S'il ne paie pas de loyer pour ses appartements privés de l'Élysée, "nécessité absolue de service", précise l'Élysée au Parisien, oblige, le président de la République s'acquitte toutefois d'une taxe d'habitation à l'Élysée.

    Emmanuel Macron adresserait même un chèque au ministère de la Défense lorsqu'il utilise un avion ou un hélicoptère de la République, pour une somme égale à celle qu'il aurait dépensé pour un vol commercial. Les frais liés à leur sécurité, en revanche, sont assumés par l'État.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et les call boys c'est avec son fric ?

      Supprimer
    2. Je croyais que tu le faisait gratuitement...

      Supprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog