lundi 11 juin 2018

BATACLAN. Déclaration fracassante du Général Bruno Le Ray


Tout en conduisant ma voiture ce matin, j'écoutais le zonzon de France Bleue se déroulant sans grand intérêt, quand tout à coup, je fus alerté par le sujet traité. La tragédie du Bataclan avec un dépôt de plainte contre X par une trentaine de victimes ou familles de victimes. Motif de la plainte "Non-assistance à personne en péril" afin qu'une enquête soit menée sur l'absence d'intervention des militaires le soir du 13 novembre 2015.

Jusque-là, pas d'interrogations. Puis vint l'interview du Gouverneur Militaire de Paris, (GMP), le Général Bruno le Ray. Glaçante sa déclaration. Impossible de la trouver sur le net ce jour (comme par hasard...) mais en substance, il a déclaré ce qui suit : 
"... Un militaire n'a pas pour vocation d'intervenir dans une zone qui n'est pas en guerre... Il est impensable de mettre des soldats en danger dans l'espoir hypothétique de sauver d'autres personnes... C'est à la BAC et à la Gendarmerie d'intervenir..." Choquant et répugnant. Et je pèse mes mots.

Pas en guerre ? Il faudrait savoir. Manuel Valls et François Hollande n'arrêtaient pas d'asséner aux Français que nous l'étions, et de l'autre notre bon GMP qui déclare le contraire. 
Dans un rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats du 13 novembre, un officier de la BAC du Val-de-Marne racontait notamment avoir demandé l’autorisation de les faire intervenir afin « d’atteindre le terroriste embusqué derrière l’issue de secours ». « "Devant la commission, il a expliqué avoir reçu pour réponse de la Préfecture de police de Paris : "Négatif, vous n’engagez pas les militaires, on n’est pas en zone de guerre". L’un des militaires lui aurait également indiqué qu’il ne pourrait engager le feu, faute d’avoir reçu un ordre en ce sens », décrit le rapport.
Plus loin : « On leur a interdit une intervention physique, c’est-à-dire de rentrer (dans le Bataclan), mais aussi le prêt de matériel médical de premiers secours à des policiers...« On n’aurait peut-être pas empêché la mort de 90 personnes, mais au moins évité des hémorragies qui ont donné la mort ».
Cette question a déjà été posée, notamment par des parlementaires. En 2016, alors qu’une commission d’enquête parlementaire est fondée pour étudier ces attentats, Georges Fenech, député Les Républicain et ancien magistrat, s’interroge déjà sur la non-intervention des militaires. Selon ce dernier, «  clairement, un ordre a été donné aux soldats Sentinelle de ne pas engager le feu alors qu’ils avaient en ligne de mire des terroristes  ». «  À la question  : qui a donné l’ordre aux soldats de ne pas intervenir  ? On n’a jamais su, regrette Georges Fenech. Avec les autres parlementaires, on était sidérés  ».
Georges Fenech, ancien juge d'instruction, aurait certainement pu pousser plus loin l'investigation. Curieusement, rien de concret n'est sorti de cette commission d'enquête. Tout semble verrouillé. 
Mais revenons à notre bienveillant Général. Il déclarait dans une interview dans le Figaro du 10 avril 2017 * : (l'analyse de ses réponses est en italique.). 
Question : comment le dispositif « Sentinelle » s'est-il adapté à la menace terroriste depuis 2015 ?
- « Sentinelle » n'a plus rien à voir avec ce qu'il était il y a deux ans. Initialement, le dispositif avait une forte dimension symbolique. Nous avons rapidement considéré que nous n'étions pas à la hauteur de la menace. Nous devions cesser d'être statiques, d'être des pots de fleurs dans le paysage. 
- Crépusculaire. D'un côté, les militaires ne doivent pas intervenir et de l'autre, ils ne doivent pas jouer les potiches. La valse hésitation dans toute sa splendeur ! 

L'esbroufe continue plus loin. Impayable ce Général Gouverneur. 
Question : mon général, à quoi sert le GMP ?
- "Je suis l’héritier de celui qui défendait Paris contre les invasions."

 - Ah bon ? Les terroristes ne sont pas invasifs ?
- "Évidemment, tout cela a changé, mais le GMP conserve un rôle essentiel en matière de sécurité de la capitale et de l’Ile-de-France. Mes fonctions ne se limitent pas au défilé du 14 juillet et j’ai avant tout un rôle opérationnel."
- Nous sommes heureux de l'apprendre, mais ce funeste soir du 13 novembre 2015, la sécurité des citoyens et le rôle opérationnel de l'armée semblaient en panne.
Droit dans ses bottes le Général. Idem pour les soldats présents ce soir-là autour du Bataclan et qui n'ont pas réagi faute d'ordres. A la place de ces personnes, j'aurais du mal à me regarder dans une glace après cela. On peut toujours justifier après coup, mais un fait reste un fait et une inaction reste une inaction.
Un militaire à quand même pour vocation précise de défendre les civils en cas de conflit. Si c'est pour avoir des militaires dans les rues sans qu'ils puissent intervenir, ça ne sert qu'à dépenser l'argent des contribuables. Pour les impressionner ?
"Wikipédia : "La fonction de gouverneur militaire de Paris (GMP) remonte à la guerre de Cent Ans, qui amène les rois de France à se préoccuper de la défense de leur capitale, Paris, et de sa région... Je vous passe le reste de l'historique... Depuis janvier 2015, le gouverneur militaire de Paris est le commandant opérationnel de l'opération Sentinelle en île de France. Sous son commandement, jusqu'à 7 000 militaires ont été engagés pour participer aux côtés des forces de sécurité intérieures à la lutte contre le terrorisme dans la capitale et dans toute la zone de défense."
Hilarant ! Le GMP semble plutôt concentré sur les feux d'artifice de notre fête nationale et sur les parades.
Moins de bla-bla et plus d'actions concrètes, s'il vous plaît. 
Claude Janvier

4 commentaires:

  1. La non intervention pose alors un autre problème que foutent alors des militaires en dehors de leur caserne?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirais que leur présence est essentiellement cosmétique. ça rassure les gens. On pourrait dire que c'est dissuasif sauf que dans les faits, ça n'a jamais découragé des djihadistes de passer à l'acte. Pire certains se font carrément agresser.

      Il me semble qu'ils ne peuvent ouvrir le feu que si on leur tire dessus. Cela dit, ils ont déjà abattu un homme qui avait déjà tué deux personnes au couteau dans la rue:

      http://www.opex360.com/2017/10/01/des-militaires-de-loperation-sentinelle-ont-abattu-lauteur-dune-attaque-au-couteau-marseille/

      Du coup, on se demande pourquoi ils peuvent ouvrir le feu dans la rue (en flag) et n'ont rien fait au Bataclan. Espérons qu'on connaitra un jour le responsable de cet ordre inique qui a coûté de nombreuses vies. Si la mission Sentinelle était intervenue, ça aurait pu changer la donne.

      Supprimer
  2. Ce type est un traitre et un lâche.

    RépondreSupprimer
  3. La question essentielle est de savoir à qui a profité le crime.
    Tout en gardant en tête que se poser des questions est bien, mais essayer de trouver des réponses est encore mieux.

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un soucis de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog