mardi 17 juillet 2018

Deux enfants meurent à Samoa dans les minutes qui ont suivi l’administration du vaccin ROR


Le premier Ministre de Samoa évoque le décès de ces deux enfants et parle de sa propre expérience avec son petit- fils
Tuilaepa Lupesoliai Neioti Aiono Sailele Maliegaoi, Premier Ministre de Samoa
« En tant que père et grand-père, je puis comprendre le chagrin causé dans ces familles par la perte de leur enfant. J’ai aussi, il y a plusieurs années, et dans des circonstances similaires, failli perdre mon petit fils. Mais par la grâce de Dieu, il a pu survivre. Il ne sera cependant jamais plus le même enfant car il ne sait plus parler. » Tuilaepa Lupesoliai Neioti Aiono Sailele Maliegaoi, Premier Ministre de Samoa. (rapporté par J.B. Handley)

Communiqué de presse de l’ Australian Vaccination-Skeptics Network  (AVN)
9 juillet 2018
Après le décès ces deux enfants, le Ministère de la santé a ordonné la saisie de tous les vaccins ROR et a ordonné une enquête immédiate.
Deux enfants sont morts dans les minutes qui ont suivi la vaccination contre la rougeole, les oreillons et la rubéole dans les villages de Safatou et de Sasina au Samoa. Les décès se sont produits le 6 juillet 2018.
La famille du premier enfant a déclaré aux journalistes que leur petite fille, Lannacallystah Samuelu est décédée dans les 3 minutes après que l’infirmière ait administré le vaccin.







La famille d’un autre enfant, Lameko Siu, âgé d’un an, ayant appris la mort de Lannacallystah qui était survenue deux heures plus tôt a poussé la maman à refuser la vaccination pour son fils de peur qu’il ne subisse un sort similaire.
Ignorant les souhaits de cette famille, l’infirmière de l’hôpital a administré le vaccin. Cet enfant est mort dans la minute qui a suivi.
Les vaccins ont été saisis dans le pays et une enquête fut immédiatement ordonnée.
Cette tragédie met en évidence les risques réels que peuvent présenter les vaccinations pour les enfants et les adultes.
Tasha David, Présidente d’AVN et d’origine samonane, est horrifiée par cette situation :
«  Il est bien écrit dans la littérature médicale que les communautés autochtones peuvent être beaucoup plus vulnérables aux dommages causés par les vaccinations. La santé de six de mes huit enfants a été endommagée, et la situation de ma famille n’est pas rare ! Pourtant le gouvernement australien veut nous forcer à mettre nos enfants en danger, tout comme l’hôpital de Samoa a porté préjudice à ces deux pauvres enfants.
Nous espérons sincèrement que l’enquête sera honnête, se déroulera rapidement et que la justice prévaudra. L’AVN est très soucieuse de la santé des enfants et de leurs familles. Tout ce que nous demandons c’est de pouvoir exercer nos propres choix éclairés en matière de santé et que ces droits soient respectés. »
Breaking News: Two children die in Samoa minutes after MMR Vaccination (AVN, 09.07.2018
Contrairement aux propos péremptoires du Pr Lévy qui a osé dire à la télévision qu’ « il n’y a pas de mort d’enfant liée aux vaccinations », en réalité c’est TOUT FAUX. Et c’est d’ailleurs tellement le cas qu’un programme officiel canadien (au Québec) inclut une indemnisation de décès y compris les frais funéraires. Or ces vaccins de même composition sont aussi injectés de l’autre côté de l’Atlantique où une forme particulière de négationnisme conduit à nier de façon affligeante cette même possibilité de décès et tous les handicaps qui sont indissociablement liés à la pratique vaccinale… Ce déni surréaliste est donc intenable, très clairement. Lorsque des décès surviennent, chez des patients immunodéprimés le plus souvent, et qu’ils sont mis en lien avec la rougeole, on a droit à un battage médiatique énorme mais c’est une fois encore un deux poids deux mesures puisque les décès et handicaps graves d’enfants après ces vaccins « sauveurs », eux, sont systématiquement classés parmi les « coïncidences », les « malheureux hasards ». Comment s’étonner que cet état des choses suscite une indignation et un malaise croissant… Les promoteurs de vaccins feraient bien, d'une part, de modifier en profondeur les critères d'évaluation des vaccins et d'autre part d'essayer (plutôt que d'imposer indistinctement à tous une vaccination avec ses risques propres) de mettre à jour les facteurs individuels de risque de complications

Voir aussi:
La fiche du M-M-RVAXPro sur le site Mesvaccins.net, laquelle fait état à "une fréquence indéterminée" de plusieurs complications neurologiques graves dont certaines peuvent être irréversibles (névrites, polyneuropathie, encéphalite, Guillain-Barré etc...)


Les vaccins sauveraient aussi des vies il parait...

Capture d'écran de la page du programme officiel d'indemnisation des victimes de vaccins au Québec
Source/Traduction: Initiative Citoyenne

7 commentaires:

  1. Les gens doivent savoir ...

    Je sais, certains en on marre des complots, mais quand on s'attaque à la race humaine et son environnement pour le détruire, ça je ne peux l'accepter.

    Propos troublant de Robert Mc Namara, ancien président de la Banque Mondiale, ancien secrétaire d'état des USA et un des instigateurs avec la Fondation Rockefeller, la Banque Mondiale et l'Unicef du PEV (Programme élargi de Vaccination universelle des enfants).

    Les propos en question, qui devraient pour moi mener à des accusations de crimes contre l'humanité, ont été relevés dans le N°2 de "J'ai tout compris" datant de février 1987, Ed. Machiavel : "Il faut prendre des mesures draconiennes de réduction démographique contre la volonté des populations. Réduire les taux de natalité s'est avéré impossible ou insuffisant. Il faut donc augmenter le taux de mortalité. Comment ? Par des moyens
    naturels : la famine et la maladie"

    RépondreSupprimer
  2. http://www.samoaobserver.ws/en/11_07_2018/local/34894/Doctor-says-too-early-to-determine-babies%E2%80%99-death.htm

    Il est trop tôt pour déterminer la cause de la mort de deux jeunes enfants après leur vaccination à Savai'i, explique le docteur Aiono Alec Ekeroma.

    Le directeur de la faculté de médecine de l'Université nationale du Samoa (NUS) a également exprimé des inquiétudes à propos des médias sociaux qui, selon lui, peuvent causer des dommages, car les personnes qui n'emmèneront pas leurs enfants à l'hôpital seront vaccinées.

    Il a déclaré que les autorités devront examiner un certain nombre de facteurs, y compris la raison pour laquelle les décès sont survenus seulement dans un centre de santé au cours de la même période.

    "Il est trop tôt pour dire ce qui a causé la mort", a-t-il déclaré.

    "De nombreux facteurs doivent être examinés et les investigations peuvent mettre en lumière les raisons pour lesquelles les décès sont survenus dans un seul centre de santé au cours d'une période définie."

    [...]

    "La réaction est compréhensible. Les préoccupations sont compréhensibles. Certains des commentaires sur les médias sociaux ne sont pas basés sur des preuves scientifiques et peuvent causer des dommages en réduisant les taux de vaccination. "

    Selon le Dr Helen Petousis-Harris, un expert néo-zélandais spécialiste des vaccins, le vaccin utilisé en Nouvelle-Zélande et au Samoa est sûr.

    «Le vaccin RRO est un vaccin administré après l'âge d'un an pour protéger contre trois maladies: la rougeole, les oreillons et la rubéole. Les vaccins RRO ont été utilisés pendant des décennies partout dans le monde, y compris en Nouvelle-Zélande et il existe une longue expérience de sécurité. Le vaccin utilisé en Nouvelle-Zélande et au Samoa est extrêmement sûr. Il n'y a jamais eu de décès associé à l'administration de ce vaccin en Nouvelle-Zélande ", a-t-elle dit.

    Elle a décrit les décès comme tragiques et a dit de sa compréhension qu'il pourrait y avoir deux raisons derrière ces décès.

    "Il y a deux raisons principales pour lesquelles quelque chose comme ça pourrait arriver. Erreur médicale, lorsque le vaccin est mal préparé et que la mauvaise substance est injectée. Contamination du vaccin due au fait de le laisser à température ambiante pendant une longue période de temps. Jusqu'à ce que nous ayons plus d'informations sur les événements, nous ne pouvons pas spéculer sur ce qui aurait pu se passer, mais nous essayons d'obtenir plus de détails. Nous devons d'abord comprendre ce qui s'est passé, puis ce qui peut être fait pour que cela ne se reproduise plus », a-t-elle ajouté.

    "Presque chaque enfant dans le monde reçoit un vaccin ROR ou similaire. Partout où ces vaccins ont été utilisés, la mortalité infantile a diminué. Lorsque le vaccin RRO a été administré correctement, nous voyons des événements liés au vaccin survenant environ deux semaines plus tard », a déclaré le médecin néo-zélandais.

    RépondreSupprimer
  3. "...Presque chaque enfant dans le monde reçoit un vaccin ROR ou similaire. Partout où ces vaccins ont été utilisés, la mortalité infantile a diminué..."

    Bonjour ... est-ce que je peux me faire l'avocat du diable ?

    J'ai découvert une façon de diminuer encore plus le taux de mortalité, presque à zéro! Si chaque enfant est emprisonné, sans contact, il n'y a plus de mort par accident de la route, d'empoisonnement avec des produits de nettoyages maison, plus aucune fugue non plus, aucun enfant enlevé ... la liste est presque sans fin ...

    Oui, c'est vrai que le taux de suicide infantile va augmenter, mais comment de vie sauvé !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Mario Trahan

      "la liste est presque sans fin "

      tu peut faire une liste d'arguments "reductio ad absurdum" , ad infinitum si tu le souhaite, mais c'est des arguments ridicule.

      Supprimer
    2. PS:-

      a propos des accidents de la route , il y a des lois que toute le monde doit respecter, limitation de vitesse en temps normal/en temps de forte pluie/en temps de verglas ou neige, états des pneus, règles de dépassement, conduire pas sous l'influence alcool/drogue, états des freins , ceinture de sécurité, etc etc etc

      les gens qui ne respecte pas ses règles de base sont responsable de les quasi-totalite des décès des accidents de la route.

      Supprimer
  4. Le problème est dans le fait que quand un enfant développe une maladie infantile il développe des anticorps humain , qui vont rester à vie dans le corps (mémoire cellulaire) être en harmonie avec notre physiologie ! l’homme sur terre interagit avec son environnement constamment une injection de ces produit sont anti naturelle et les anticorps en partie efficace vont rentrer en opposition avec nos anticorps de sauvegarde et ceux ci vont tenter de les éliminer, c'est pour cette raison qu’il font faire dès rappel, cela enraye fur à mesure tout le système immunitaire de protection basique. Apres Derrière çà ce plain ah merde le corps est incapable ? VITE vite une vaccination… bande de trou balle dégénéré inculte irrécupérable.

    RépondreSupprimer
  5. Le problème est dans le fait que quand un enfant développe une maladie infantile il développe des anticorps humain , qui vont rester à vie dans le corps (mémoire cellulaire) être en harmonie avec notre physiologie ! l’homme sur terre interagit avec son environnement constamment une injection de ces produit sont anti naturelle et les anticorps en partie efficace vont rentrer en opposition avec nos anticorps de sauvegarde et ceux ci vont tenter de les éliminer, c'est pour cette raison qu’il font faire dès rappel, cela enraye fur à mesure tout le système immunitaire de protection basique. Apres Derrière çà ce plain ah merde le corps est incapable ? VITE vite une vaccination… bande de trou balle dégénéré inculte irrécupérable.

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog