mercredi 18 juillet 2018

En Inde, des missionnaires de la congrégation de mère Teresa kidnappent des enfants pour les vendre


Le 15 juillet, dans l’État indien du Jharkhand, la police indienne a sauvé le dernier des quatre enfants enlevés d’un des orphelinats de la congrégation fondée par mère Teresa. Trois d’entre eux avaient été vendus à différentes personnes et le quatrième donné.
Le dernier des quatre enfants kidnappés à l'orphelinat Nirmat Hriday de la ville de Ranchi a été retrouvé le 15 juillet par la police de l'État indiendu Jharkhand.
Le surintendant de la police Aman Kumar a confirmé cette information sans dévoiler les détails de cette affaire «hautement confidentielle».
Le 14 juillet, sœur Konsalia de la Charité, congrégation catholique fondée par mère Teresa à Calcutta en 1948, a avoué avoir vendu trois de ces enfants à différentes personnes et qu'elle avait donné le quatrième. Elle a été arrêtée le 5 juillet dans le cadre de l'enquête ouverte sur leur disparition.
Selon la police, d'autres religieuses de l'orphelinat de Nirmat Hriday sont également impliquées dans ce crime. L'une d'elles a été arrêtée le 4 juillet.
Le premier bébé a été sauvé le 3 juillet. Cinq jours plus tard, le deuxième a été découvert dans la localité de Morabadi. Quant au troisième enfant, il a été retrouvé le 11 juillet dans la ville de Simdega.
L'enquête se poursuit.
Source: Sputniknews

Inde: accusés de trafic d’enfants, les foyers de Mère Teresa inspectés


L'organisation des Missionnaires de la charité, fondée par Mère Teresa en Inde, est sous le coup d'une enquête pour commerce de nourrissons. Cela est arrivé après qu'un couple a révélé il y a 10 jours avoir dû payer pour adopter un des nouveau-nés pris en charge par l'association. Le gouvernement vient de réagir en demandant que tous les centres de l'organisation soient inspectés.

Avec notre correspondant à New Delhi,  Sébastien Farcis

1 500 euros. C'est le prix qu'un couple indien a dû payer pour adopter un nourrisson né dans un centre des Missionnaires de la charité, dans l'Etat du Jharkhand, au nord-est du pays. Une soeur et une employée ont avoué avoir procédé à la transaction qu'elles ont fait passer pour des frais d'accouchement.

Quatre autres enfants auraient ainsi été vendus par ces deux travailleuses de l'organisation fondée en 1950 par Mère Teresa. Les autorités régionales craignent que ce trafic dure depuis longtemps, car dans ce centre, qui accueille des femmes enceintes et célibataires, 450 enfants sont nés depuis 3 ans, mais seulement 170 ont été enregistrés.


Or c'est justement il y a 3 ans que les Missionnaires de la charité ont arrêté de fournir des enfants à l'adoption publique, suite à un renforcement des procédures.

L'organisation catholique nie l'existence d'un tel commerce et affirme que ceci est une opération de calomnie de la part des groupes hindouistes. La ministre fédérale pour la cause des femmes et des enfants a toutefois demandé une enquête immédiate dans tous leurs centres du pays.

Source: RFI

2 commentaires:

  1. Mère Teresa était une sorcière satanique, c'est connu dans l'underground initié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes propos modérés et étayés par des faits précis
      Je t'invite à prier le Saint Esprit pour qu'Il t'éclaire

      Supprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un soucis de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du sujet de départ. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog