mercredi 4 juillet 2018

RT France dans la ligne de mire du CSA



Alors qu'ont lieu les débats sur la loi sur les fake news, l'écrivain et reporter français Jacques-Marie Bourget, pourfendeur assidu de la censure et de la désinformation, revient sur la mise en demeure de RT France par le CSA.

En général, le pouvoir profite du Tour de France pour jouer un tour à la France. Pour prendre des mesures scélérates : décision attentatoire aux libertés, diminution du revenu des plus pauvres, bombardement exotique, Liban, Irak, Libye, Mali, Syrie, pour faire comprendre aux indigènes qu’ils doivent rester à leur place, celle du mort. Aujourd’hui un autre chloroforme planétaire est proposé à la rescousse, le «Mondial» de foot. C’est peut-être pour cette raison que le peuple français a peu protesté contre la dernière mesure prise par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), alors qu’il vient d’interdire l’activité de toutes les chaines de télévision émettant en France !

Je vous vois, lecteur vétilleux et honnête, hurler à la «fake news», et aussi contre mon modeste moi, décrit comme ayant abusé du savennières… 

Vous vous trompez, dans un édit qu’il a cloué à son pilori d’internet, le CSA a bien publié une règle qui coupe le sifflet, et les images, à toutes «nos» télés. Pour faire simple je vous livre un extrait du texte, écrit à la tronçonneuse collective, par la tête de gondole qui dirige ce Conseil «Supérieur», fort d’un demi-millier de «sages» payés chaque mois. La loi du CSA, l’outil de censure qui autorise l’expression à la télévision et à la radio, est la suivante :

«Les journalistes, présentateurs, animateurs ou collaborateurs d’antenne veillent à respecter une présentation honnête des questions prêtant à controverse et à assurer l’expression des différents points de vue» ; que l’article 2-3-6 relatif à l’honnêteté de l’information et des programmes prévoit notamment que : «L’exigence d’honnêteté s’applique à l’ensemble des programmes […]. [L’éditeur] fait preuve de rigueur dans la présentation et le traitement de l’information. Il veille à l’adéquation entre le contexte dans lequel des images ont été recueillies et le sujet qu’elles illustrent.» … 

Stop, n’allons pas plus loin, la fête de la liberté est finie. Si l’on applique l’exigence de nos pères et mères fouettards, tous les écrans seront noirs et les radios diffuseront du Michel Legrand, ce qui va être pénible. Avouez que je ne suis pas tombé dans le «fake», et vous ai démontré que la pénurie d’informations nous attend. Car bien sûr, le CSA va abattre, affutée, sa faux sur le faux, celui de toutes les chaines.  Quand j’écris «faux», c’est bien sûr pris du point de vue d’un certain Olivier Schramek qui préside cette PME qui administre la vérité.

N’étant pas Hitchcock je ne vais pas vous faire trembler plus longtemps. La conduite d’airain prescrite par le CSA ne s’adresse qu’aux post bolchéviques, aux poutiniens de souche qui travaillent à Paris au sein de la chaine russe, «RT France». On peut donc continuer de rire. Et de se régaler avec ces experts en mensonges qui font la queue devant les studios pour dire le vrai qui convient. L’officiel.

Revenons à ce crime franco-russe, qui ne supporte pas la réfutation et n’est donc pas un entre «mais». Monsieur Schramek et son orchestre (pas rouge) écrit :

«Considérant en premier lieu que le service RT FRANCE a diffusé, au cours du journal télévisé de 11 heures du 13 avril 2018, un sujet intitulé "Attaques simulées" contestant la réalité des attaques à l’arme chimique dans la région syrienne de la Ghouta orientale et attribuant au groupe "Jaysh al Islam" l’initiative de la mise en scène des effets des attaques sur la population ;

considérant que ce sujet comportait un extrait vidéo dans lequel des personnes civiles intervenaient en dialecte syrien ; que la traduction orale en français accompagnant l’extrait diffusé témoignant de la simulation de l’attaque chimique était dénuée de lien avec les propos effectivement tenus par les intervenants qui traitaient de la situation de famine sévissant dans la zone ; qu’il est apparu que cette traduction se rapportait à une autre version, plus longue de la vidéo, non diffusée ; que, même si les propos ayant fait l’objet d’une traduction erronée ont par ailleurs été tenus, un tel fait caractérise un manquement à l’exigence de rigueur dans la présentation et le traitement de l’information énoncée par les stipulations précitées de l’article 2-3-6 de la convention du service RT FRANCE ;


considérant que la traduction française de certains propos de témoins interviewés dans le sujet précité a substitué au pronom "ils", employé par les témoins, le nom du groupe "Jaysh al Islam" pour désigner ceux qui auraient demandé à la population locale de simuler les effets d’une attaque à l’arme chimique ; qu’une telle substitution, qui induit une lecture différente du sujet diffusé, caractérise un manquement aux exigences d’honnêteté et de rigueur dans la présentation et le traitement de l’information énoncées par les stipulations précitées de l’article 2-3-6 de la convention du service RT FRANCE;

considérant en second lieu que lors de l’ensemble des éléments diffusés au cours du journal télévisé de 11 heures du 13 avril 2018 traitant de la situation syrienne, un point de vue a été présenté dans des conditions aboutissant à un déséquilibre marqué dans l’analyse du sujet et qu’en particulier un traitement univoque a été présenté de la question des armes chimiques, alors que la sensibilité et le caractère controversé du sujet imposaient que les différents points de vue soient exposés afin d’en garantir l’honnêteté ; qu’une telle présentation constitue un manquement aux exigences de présentation honnête des questions prêtant à controverse et d’expression des différents points de vue en méconnaissance des stipulations précitées de l’article 2-3-1 de la convention du service RT FRANCE ;

considérant qu’il résulte de ce qui précède qu’il y a lieu de mettre en demeure la société RT FRANCE de se conformer, à l’avenir, aux stipulations précitées des articles 2-3-1 et 2-3-6 de la convention du 2 septembre 2015 ;

Après en avoir délibéré,
Décide :
Art. 1er. – La société RT FRANCE est mise en demeure de respecter, à l’avenir, les stipulations précitées des articles 2-3-1 et 2-3-6 de la convention du 2 septembre 2015.
Art. 2. – La présente décision sera notifiée à la société RT FRANCE et publiée au Journal officiel de la République française.»
Je sais que cette lecture a épuisé votre attention. Que ce texte est écrit avec un manche de pioche par des journalistes du CSA que nous étions si contents de ne plus lire dans nos journaux… Donc, pardon pour la pénitence. Mais vous avez bien lu : tout citoyen qui, avec BHL et consorts, n’a pas respiré du chimique dans la Ghouta aura la tête tranchée.

La présidente de RT France, Xenia Fedorova, a réagi aux observations si objectives du Conseil «Supérieur» : «La mauvaise association entre la traduction et une vidéo spécifique diffusée le 13 avril dernier était une erreur purement technique, qui a été corrigée. Nous maintenons que RT France couvre tous les sujets, y compris le conflit en Syrie, de la manière la plus équilibrée, en donnant la parole à toutes les parties…» Le crime avoué, aucun «fake», mais une erreur de mixage, ne sera jamais pardonné. Pour RT France émettre sous le feu du général Schrameck reste un sport de combat.

La contre information (ou désinformation)  à propos de la Syrie, le centre de cette guerre médiatique dans la guerre qui tue, le débat est là. En vrai le CSA est envoyé au casse-pipe pour défendre la pertinence des missiles que le bon président Macron a expédiés sur la Syrie le 13 février dernier (avant même de conduire une enquête), pour «punir Assad d’une attaque chimique». Rassurez-vous, le CSA, commandeur du croyant, en pondant sa mise en garde contre RT France, ne fait pas de politique. Il se contente d’administrer la vérité, à lui révélée. A l’ORTF on a jadis connu de tels défenseurs de «l’objectivité», ils sont visiblement toujours à l’attaque.

Puisque ses 500 salariés sont trop occupés à zieuter RT France, je ne vais pas fournir au CSA ma liste. Les cas de mensonges urgents, répétés, structurels, institutionnels qui sautent aux yeux, sauf à ceux de monsieur Schrameck. Je ne vais pas le faire car on ne peut lutter pour la liberté de s’exprimer en dénonçant les mensonges des autres. Un indice quand même, par charité confraternelle, que le CSA, quand il en aura terminé avec la vodka, examine avec son peigne anti-poux la production de l’ensemble des chaines qui émettent en français, je veux dire la diffusion des reportages et commentaires faisant suite aux derniers massacres de Gaza. Pour cette bagatelle, visiblement (faute de crédits ?), le téléphone de monsieur Schrameck a été coupé. Les ordres de «mise en demeure» sont restés aux vestiaires.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Source: RT

Fawkes: Voyez maintenant comment Europe 1 a retranscrit cette information. A aucun moment ils n'indiquent que les propos calés par erreur sur la mauvaise bande vidéo ont effectivement été tenus. Europe 1 laisse entendre que RT aurait délibérément inventé une traduction erronée. Mais bien sûr, eux ne seront jamais sanctionnés par le CSA pour cet exercice de désinformation.

  Même chose pour France Info qui indique simplement que " le CSA a notamment observé que la traduction orale des propos tenus par un témoin syrien ne correspondait en rien à ce qu'il exprimait à l'antenne" sans autre précision (qui est pourtant primordiale dans le contexte). Il est clair que la décision du CSA donne dans l'excès de zèle et vise à entraver le travail de la chaîne russe. C'est le premier avertissement du CSA à l'encontre de RT France qui risque de l'avoir sur le dos en permanence, à guetter la moindre erreur. En se comportant de la sorte, ils font preuve eux-même de partialité puisque les médias hexagonaux n'ont pas à subir des remontrances pour si peu.

8 commentaires:

  1. Un amendement vient d'être adopté concernant le projet de loi sur la réforme constitutionnelle écrit par un député socialiste-LREM de l'Isère, Olivier Véran, médecin de clinique, pour retirer de la constitution les mots "sécurité sociale" et les remplacer par "protection sociale". Les conséquences sont lourdes pour les français, puisque il s'agit d'une atteinte considérable à leurs droits constitutionnalisés et au système social de santé depuis 70 ans.

    Cela signifie la volonté pour le gouvernement de privatiser la sécurité sociale pour la confier à des assurances privées, comme l'avait déjà souhaité la députée LREM, Amélie de Montchalin, ex cadre Axa et analyste politique à la commission européenne, young leader 2018, lors d'une question posée à l'assemblée nationale fin mars 2018. Seuls pourront se soigner ceux qui auront les moyens de cotiser et qui ne seront pas exclus suite à de lourdes pathologies. L'heure est grave.

    http://www.assemblee-nationale.fr/15/amendements/0911/CION_LOIS/CL694.pdf
    https://www.humanite.fr/modele-social-la-macronie-veut-supprimer-la-secu-de-la-constitution-657752
    http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-6928QE.htm

    RépondreSupprimer
  2. quand MACRON aura terminé son mandat , ce petit soldat mis en place par les mondialistes aura parfaitement détruit tous les acquis sociaux des français qui ne semblent pas saisir la gravité de la situation et l'aspect dictatorial de ce si petit monsieur manipulé manipulateur, et comme dirait un psychiatre Italien un profil de psychopathe, narcissique et complétement obnubilé par le pouvoir et l'argent.Mais avis que ceux qui se servent de cet homme de si peu d'honneur, seront heureux du résultat qu'ils attendaient depuis au moins SARKOZY!!!à savoir casser la France , sa souveraineté, la substance même de sa culture sociale, politique et civilisationnelle(à voir le groupe invité à l'Elysée pour la fête de la musique!quelle honte, quelle décadence!

    RépondreSupprimer
  3. Qui siège au CSA? rien d'étonnant car à mon avis dès le départ, ils ne voulaient pas que le peuple entende d'autres informations que celles orientées édictées par le biais de l'AFP, et en plus venant des "méchants" russes, horreur!

    De nombreux français se réveillent. L'avantage avec RT, c'est que leurs nombreux journalistes sont sur le terrain et très réactifs; ils ne se contentent pas d'avoir le cul sur la chaise et de relayer des infos récupérées venant d'autres.

    Quand certains évènements surviennent, vous êtes prévenus quasi instantanément, alors qu'avec les autres médias, cela peut mettre jusqu'à 24h. C'est assez comique, car parfois des choses graves surviennent en soirée, mais BFM passe en boucle toujours les idioties du matin en différé sans informer de ce qui se passe, sauf avec leur bande écrite avec des fautes. Je zappe la soupe AFP, regardant seulement Euronews (les moins pires) + le net dont RT (soucieux de la vérité des faits). Longue vie à RT et vive la liberté d'expression!

    RépondreSupprimer
  4. Il y a belle lurette que je ne compte plus sur RT pour m'informer! Tout au plus je consulte ce site mainstream de pseudo infos alternatives afin d'avoir une idée de ce que le système pourrait chercher à faire croire en 2nde main... ou débunker une éventuelle autre "fausse piste".
    Poutine fait partie intégrale du grand show, comme Xi Jiping, les Ayatollahs, les Saoudiens, Erdogan et tout le reste!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ce que je me demande depuis un moment déjà.
      Est-ce une guerre entre psychopathes avides de pouvoir ou est-ce une véritable guerre contre l'humanité entière ?
      Je crois y voir dans tout cela une intention de nuire, non pas seulement à l'humain, mais à tout ce qui vit sur cette planète.
      Sans entrer dans des considérations purement religieuses et donc de croyances naïves (ne me parlez pas de foi, pour moi c'est un concept totalement subjectif), qui serait à l'origine de ce Mal ? De simples psychopathes dégénérés ou quelque chose d'autre qui dépasse notre entendement ? (questions rhétoriques bien sûr, mais vos avis sont tout de même les bienvenus)

      Supprimer
    2. La question à se poser est : "comment de simples psychopathes dégénérés auraient ils pu parvenir à s'accaparer le pouvoir absolument partout en ce monde?" Ma réponse est qu'il ne peut y avoir qu'une force supérieure malfaisante (associée à une ou plusieurs sociétés occultes: Illuminatis/FM/Jesuites/Elite juive) pour les y avoir aidés.
      Le NWO, vers lequel "ils" veulent nous amener: cf agenda 2030, n'est rien d'autre que la résurgence de la Tour de Babel de Nimrod. Prends la peine de lire Genèse 11: 1-9 et tu comprendras... peut-être...

      Supprimer
    3. Merci. Je ne m'estime pas très intelligent, mais pas totalement débile non plus :)
      Je comprends surtout que ceci provient d'un vieux bouquin. Bouquin certes intéressant d'un point de vue eschatologique mais ça reste un bouquin. Et étant un grand lecteur de SF, fantasy et fantastique, je sais à quel point l'imagination humaine peut être fertile.
      Mais en effet, s'il y a une part de vérité là dedans (ce qui me semble assez plausible, pourquoi pas), ça pourrait expliquer pas mal de choses.

      Supprimer
  5. « Informer ne consiste pas en affirmations péremptoires et spéculatives mais à évoquer les événements avec toute l'objectivité et l’honnêteté requises , sous peine d' anéantir la déontologie trop souvent bafouée , et cependant indispensable à la crédibilité des informations transmises ; en réalité depuis de nombreuses années l'indépendance de la presse et la liberté d'expression sont devenues d'extravagants moyens de manipulation au profit des oligarchies financières (et) ou occultes » « Si l’homme ne devait poursuivre que deux buts ce seraient l’amour de la vérité et l’amour de la justice »

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Médias citoyens

Archives du blog