mercredi 8 août 2018

Voici 410 films réalisés sous l'influence et la supervision directe du Pentagone



Il y a un an, les  auteurs Tom Secker et Matthew Alford ont présenté  un rapport détaillé sur l'ampleur réelle des programmes de partenariat d'Hollywood avec le Pentagone et la CIA, basés sur quelque 4 000 nouvelles pages de documents archivés précédemment classifiés.


Le  rapport notait à l'époque que  "ces documents démontrent pour la première fois que le gouvernement américain a travaillé dans les coulisses sur plus de 800 films majeurs et plus de 1 000 productions pour la télé".
En regardant la liste en constante évolution, le spectateur de cinéma moyen pourrait être choqué de découvrir quels films y sont inclus   il y a les plus prévisibles comme  "La Chute du faucon noir", Zero Dark Thirty et  "Du sang et des larmes" ; mais aussi des projets tout à fait inattendus qui, apparemment, avaient besoin de la propagande du complexe militaro-industriel, comme "Le père Noël est en prison",  "Karaté Kid 2",  "Le Silence des agneaux",  Twister, les  films "Iron Man"  et plus récemment "Pitch Perfect 3".
Lorsqu'un écrivain ou producteur hollywoodien se met en relation avec le Pentagone et demande à avoir accès à des moyens militaires pour réaliser son film, il doit soumettre son script aux bureaux de liaison du secteur du divertissement pour examen. En fin de compte, l’homme ayant le dernier mot est Phil Strub, le chef de la liaison avec Hollywood du Département de la Défense, qui a dirigé cet ancien département semi-secret depuis 1989.
S'il y a des personnages, des actions ou des dialogues que le DOD n'approuve pas, le cinéaste doit faire des changements pour répondre aux demandes de l'armée. S'ils refusent, le Pentagone remballe ses jouets et rentre chez lui. Pour obtenir une coopération totale, les producteurs doivent signer des contrats, appelés accords d’assistance à la production, qui les forcent à utiliser une version du script approuvée par les militaires.
Il y a quelques mois, Strub a de nouveau été présenté dans un rapport intitulé  Elisting an Audience: How Hollywood Peddles Propaganda , qui l'a cité en train d'essayer de faire face à la couverture médiatique croissante l'année dernière: «Nous n'essayons pas de laver le cerveau des gens! Nous sommes prêts à présenter le point de vue le plus clair et le plus authentique », a déclaré Strub à The Outline .
[...]

* * *
Vous trouverez ci-dessous une  liste partielle de films classés par ordre alphabétique dans lesquels le Pentagone était impliqué dans la rédaction du scénario ou dans la phase de production, selon les documents déclassifiés du gouvernement américain. Étonnamment, la liste des 410 films ne représente que la moitié du nombre total (par exemple,  Zero Dark Thirty et d'autres importants ne sont pas présents) et a été compilée par le site Web d'enquête FOIA  Spy Culture . 



Traduction: Fawkes News

Documentaire - Operation Hollywood :
Depuis les années 1920, Hollywood et l'armée américaine ont développé un protocole de réciprocité permettant aux films de guerres, le «cinéma de sécurité nationale», de bénificier de l'aide matérielle et logistique de l'armée américaine. Lorsque les films répondent à des exigences de pure propagande idéologique favorable à l'armée, et, de fait, aux États-Unis, celui-ci est autorisé à bénéficier de tout matériel sous la juridiction de l'armée. Lorsqu'un film de guerre ne remplit ni les obligations ni la censure de l'armée, il se verra dans l'obligation de ne pas bénéficier de l'accès aux soldats, avions, chars, portes-avions (etc.), dont la production pourrait autrement bénéficier.



4 commentaires:

  1. Truth Lover

    Y a même pas les schtroumpfs dedans.
    Pour une fois qu'il y avait un film honnête☺

    RépondreSupprimer
  2. H.S (ou pas car le lien Renseignement/Hollywood) est évoqué plus d'une fois) juste pour faire découvrir un blog dédié aux canulars et autres événements truqués de ce monde

    https://canularisme.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
  3. Manque probablement les Rambo et Matrix (quand ils entrent dans le batiment du FBI) :o

    Même les Transformers sont de la partie, pas étonnant avec les véhicules militaires et l'invasion extra-terrestre (avec Invaders from Mars)

    RépondreSupprimer
  4. Et encore une fois ce que je ressentais se révèle vrai les films qu'ils nous propose de regarder n'est qu'une toute petite ébauche de la réalité

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog