mercredi 19 septembre 2018

Benalla aperçu à Londres en compagnie d'un individu fiché S




Il est en ce moment en train d'être auditionné par le Sénat et sort énormités sur énormités. Il prétend qu'il n'a jamais été garde du corps de Macron et qu'il portait une arme pendant les déplacements de Macron pour sa propre sécurité et non celle de Macron. Qui peut croire une chose pareille? Fawkes
-------


Fréquentations. L’ex-chargé de mission auprès de l’Elysée aurait été vu aux côtés d’un proche de l' homme d’affaires Alexandre Djouhri.
Alexandre Benalla semble recéler encore de nombreux secrets. L’ancien garde du corps est épinglé par le Canard enchaîné, à paraître mercredi 19 septembre, pour un mystérieux voyage à Londres, au Royaume-Uni, « en compagnie d’un individu fiché S ».

« Ils se connaissent »

Cette personne surveillée par les services de renseignement français serait, selon le palmipède, un proche d’Alexandre Djouhri, homme d’affaires franco-algérien mis en examen début 2018 dans l’enquête sur le financement libyen présumé de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy. Alexandre Benalla se serait rendu outre-Manche le 5 septembre dernier. À en croire les observations de la police aux frontières (PAF) rapportées par l’hebdomadaire, les attitudes des deux hommes repérés en gare de Saint-Pancras, à Londres, « laisse entendre qu’ils se connaissent ». « Ils discutent ensemble », lit-on également. 

SUR LE MÊME SUJET
 
De quoi faire réagir le syndicat de policiers Vigi-MI, qui s’est étonné auprès du Canard que la voiture de service de l’ancien chargé de mission n’ait pas été perquisitionnée, tout comme son téléphone portable, ni saisi, ni « ausculté ». « Même Nicolas Sarkozy n'a pas eu le droit à tant d'égards ! », glisse-t-on. Quoi qu’il en soit, cette relation plus qu’opaque entre un ancien proche d’Emmanuel Macron et un fiché S inquiète. Le 20 juillet dernier, lors de la perquisition du domicile d’Alexandre Benalla à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), les enquêteurs n’avaient pas pu mettre la main sur le coffre-fort censé contenir ses armes. Il avait alors invoqué l’intervention d’un « ami ». 

18 commentaires:

  1. José

    Alexandre Benalla explique être au chômage, les internautes lui proposent de "traverser la rue"

    https://www.huffingtonpost.fr/2018/09/19/alexandre-benalla-explique-etre-au-chomage-les-internautes-lui-proposent-de-traverser-la-rue_a_23532084/

    Peut-être même que Macron pourra l'aider à traverse la rue mdr.

    RépondreSupprimer
  2. Benalla n'était pas le garde du corps de Macron.

    Il était là pour:
    1. Lui faire des répliques à la con
    2. Niquer sa femme
    3. Boire et manger ses plats
    4. Promener son chien
    5. Le suivre comme un con
    6. Blanchir son linge

    :o

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Benalla avait la place et l'attitude d'un garde du corps et son port d'arme avait été autorisé pour "assurer des missions de police" donc il se fout grave de notre gueule. Les députés n'ont pourtant pas bronché pendant l'audition. Cette commission d'enquête est une grosse blague. Il n'y a pas d'autres mots.

      Supprimer
  3. Le problème c'est moins les fichés S que les fichés C (Con) qui pullulent au gouvernement et dans l'entourage du fiché SC (Super Con).

    Benalla qui a un permis d'arme, un passeport diplomatique et une abilitation secret défense rencontre un fichier S à Londre. Et alors ? Ne soyez pas complotiste c'était juste pour lui proposer un plan hébergement.
    - j'ai un pote, Macao, qui a un pote, Jawad, qui peut te loger sur Paris si tu veux.

    RépondreSupprimer
  4. Interview de Makao. La vérité sort de la bouche de Makao.

    Makao parle sans ambiguité. Il dit avoir été engagé comme Garde du Corps du Président Macron. Avoir été "contacté" et engagé par Benalla qu'il désigne comme le Directeur de Sécurité du Président. La journaliste utilise les mêmes termes et le cite comme Agent de Sécurité du Président Macron.
    On ne peut plus clair.

    De plus, elle nous apprend que Makao est l’Un DES Agents Chargés de la Sécurité Rapprochée du Président.

    Donc, Makao engagé comme Agent de Sécurité auprès du Président Macron travaillait sous l’autorité de Benalla. Benalla étant le Directeur de Sécurité du Président, il dirigeait une équipe d’Agents de Sécurité à la protection rapprochée du Président.

    Si jusqu’à présent Benalla nie avoir été Agent de Sécurité ou Garde du corps du Président, ce n'est pas sans raison.
    Le rôle de Benalla comme Directeur d’agents de sécurité dévoilé dans cet article a des conséquences pénales comme vous le verrez dans l’article suivant.
    http://www.83-629.fr/2018/07/lrem-en-infraction-penale-securite-privee-et-alexandre-benalla.html

    Qui de Makao ou Benalla est le menteur ? L'interview a eu lieu au mois de mars 2018, soit 1 mois avant les évènements de la Contrescarpe. A cette date, Makao ne pouvait pas prévoir le comportement impétueux de Benalla lors de la manifestation du 1er mai et ses répercussions médiatiques et judiciaires. Aussi c'est librement et en toute innocence qu'il s’exprime devant la journaliste, ne connaissant pas le degré d’incohérence juridique de son statut et de l’inconséquence de ses employeurs.

    Donc, il ne fait plus aucun doute que Benalla ne dit pas la vérité !

    ---------------------------------------------

    MAKAO, L’EX-GARDE DU CORPS de MACRON, vit à Tours
    Publié le 22/03/2018 dans La Nouvelle République.

    L’EX-GARDE DU CORPS DU PRÉSIDENT, qui a aussi participé à Secret Story, est tourangeau. Rencontre avec ce géant impressionnant et désarmant de gentillesse.

    Mesurant 2,13 m, pesant 146 kg, coiffé comme un rappeur et doux comme un agneau, Makao, l’UN DES AGENTS DE SÉCURITÉ QUI ENTOURAIENT LE PRÉSIDENT MACRON lors de sa visite à Tours, le jeudi 15 mars, est repérable à plus d’un titre.
    ....

    Makao est également connu des amateurs de téléréalité puisqu’il a fait partie de la dernière saison de Secret Story, débutée en septembre, son secret étant justement d’avoir été le GARDE DU CORPS DU PRÉSIDENT.
    ...

    « Je ne travaille plus auprès du PRÉSIDENT car il faudrait que j’intègre la police. C’EST SON DIRECTEUR DE SÉCURITÉ, ALEXANDRE BENALLA, qui sait que j’habite à Tours, qui avait voulu faire une surprise au chef qui m’a fait la bise sur le front, tellement il était content de me revoir. »

    COMMENT DEVIENT-ON GARDE DU CORPS d’un candidat à la présidentielle lorsque l’on est né à Kinshasa ?

    « A la base je suis rugbyman. J’ai joué dans l’équipe nationale du Congo. Je viens d’avoir 27 ans et je suis venu en France en 2013 pour jouer à l’AS Roanne puis à Compiègne. C’est en me promenant dans Paris que j’ai été repéré par quelqu’un de la BAC (NDLR : Brigade anticriminalité). J’ai alors été agent de sécurité dans de nombreuses boites de nuit parisiennes. J’ai aussi fait les concerts Booba et la tournée de French Montana (NDLR : deux rappeurs français). Comme j’étais trop grand, ce dernier a dû louer une grosse voiture pour que je puisse suivre la tournée. C’est après qu’ALEXANDRE BENALLA M’A CONTACTÉ. »

    Quels ont été les moments les plus chauds de la campagne d’Emmanuel Macron ?
    « A Amiens, avec les syndicalistes de Whirpool car Marine Le Pen était passée avant. Aussi à Albi, où l’ON A ARRÊTÉ TROIS FICHÉS S. »

    https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/makao-l-ex-garde-du-corps-de-macron-vit-a-tours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Extraits d’un article publié sur un blog professionnel de la Sécurité Privé.

      http://www.83-629.fr/2018/07/lrem-en-infraction-penale-securite-privee-et-alexandre-benalla.html
      ------------------------------------------------------------------------

      Alexandre Benalla était bien salarié de LREM : Donc soumis au CSI livre VI !!

      Ce qui pose un sérieux souci sur le plan légal

      Si M. Alexande Benalla était bien payé pour assurer la protection "personnelle" du président Macron (Ce qui semble à priori bien le cas, grâce aux vidéos diffusées partout), et qu'il était bien une personne "opérationnelle" (il assurait cette mission, lui personnellement - Ce qui semble être le cas au vu des vidéos):

      - 1 : Alexandre Benalla aurait dû posséder une carte professionnelle d'agent de protection rapprochée

      - 2 : Il n'aurait jamais pu exercer sur la voie publique sans autorisation du préfet (sauf pour des missions de protection rapprochée)

      - 3 : Il était donc soumis au code de déontologie de la sécurité privée (interdiction de violence même légère, respect du public, etc...) http://www.83-629.fr/2014/11/telecharger-gratuitement-le-nouveau-code-de-deontologie-de-la-securite-privee-nouvelle-codification.html

      - 4 : LREM aurait dû reverser 0,60% de son salaire à l'Etat (Taxe CNAPS pour les services internes de sécurité)

      - 5 : LREM aurait dû demander la création d'un service interne de sécurité au CNAPS, et celui-ci aurait dû l'autoriser (ou non...)

      - 6 : LREM ne peut pas faire appel, pour assurer une partie de son service d'ordre, à des auto-entrepreneurs (comme Vincent Crase ...), sans que celui-ci ne soient agréé par le CNAPS !

      C'EST DU PENAL ... si Alexandre Benalla n'est pas titulaire d'une carte professionnelle ...
      S'il s'avère qu'Alexandre Benalla n'est pas titulaire d'une carte professionnelle d'agent de sécurité privée, ou plutôt d'agent de protection rapprochée., il est en état d'infraction pénale relevant de l'Article L617-9 du code de la sécurité intérieure et par l'article L617-10 du même code

      Article L617-9 du code de la sécurité intérieure
      Créé par Ordonnance n°2012-351 du 12 mars 2012 - Annexe, v. init.

      Est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende le fait, pour les personnes mentionnées à l'article L. 612-25[Service interne de sécurité]
      1° D'employer une personne non titulaire de la carte professionnelle mentionnée à l'article L. 612-20, en vue de la faire participer à l'une des activités mentionnées à l'article L. 611-1 ;

      Article L617-10 du code de la sécurité intérieure
      Créé par Ordonnance n°2012-351 du 12 mars 2012 - Annexe, v. init.

      Est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende le fait de conclure un contrat de travail en tant que salarié d'une entreprise [de sécurité interne], en vue de participer à l'une des activités mentionnées à l'article L. 611-1 sans être titulaire de la carte professionnelle mentionnée à l'article L. 612-20.

      Supprimer
    2. Eh non, cette entrevue ne prouve rien car Makao était garde du corps de Macron pendant la présidentielle, pas pendant qu'il était président. Il est normal que Macron fasse appel à des privés pour sa sécurité tant qu'il n'est pas président.

      Aussi, ça n'a rien de secret ni de nouveau que Benalla était responsable de la sécurité du candidat Macron pendant la présidentielle (c'était largement repris dans tous les médias dès le mois de juillet).

      Ce qui est plus opaque, ce sont ses vraies fonctions depuis l'élection. Je n'ai jamais vu un contrat de travail aussi vague. Il est seulement fait mention qu'il était "chargé de mission". ça n'explique à aucun moment quels sont ses attributions, c'est vraiment louche:

      https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/agression-d-un-manifestant-par-un-collaborateur-de-l-elysee/ce-que-contient-le-contrat-de-travail-d-alexandre-benalla-revele-par-mediapart_2866377.html

      Supprimer
    3. "Mesurant 2,13 m, pesant 146 kg, coiffé comme un rappeur et doux comme un agneau, Makao, l’UN DES AGENTS DE SÉCURITÉ QUI ENTOURAIENT LE PRÉSIDENT MACRON lors de sa visite à Tours, le jeudi 15 mars, est repérable à plus d’un titre.
      ...."

      Makao était Agent de Sécurité attaché à la Protection rapprochée du Président, parmi une équipe de gardes du corps. Cela se passe le 15 mars 2018 à Tours ! A cette datte, cela fait près d'un an que Macron est déjà Président !!!

      Pour le reste relis l'article publié par "Sécurité Privé" pour comprendre les textes juridiques qui sont sans ambiguïté.

      Supprimer
    4. Effectivement, mais cet article n'est pas très clair. On ne comprend pas bien s'il était de service ou pas.

      "Devenu président, le chef de l’état a dû se séparer de Makao. Sa sécurité étant désormais assurée par le GSPR (Groupe de Sécurité de la Présidence de la République) dont les membres sont issus de la Gendarmerie et de la Police Nationale. Près de 10 mois après l’élection d’Emmanuel Macron, Makao a retrouvé le président, ce mercredi 14 mars, lors d’un déplacement du président à Tours.

      Emmanuel Macron a d’ailleurs semblé surpris et heureux de retrouver ainsi son ancien garde du corps. « Je ne te vois plus. Tu vas me donner des nouvelles. Heureusement qu’il y a Brigitte. Tu fais quoi là ? »"

      https://www.tf1.fr/tf1/secret-story/news/emmanuel-macron-retrouvailles-un-ancien-candidat-de-secret-story-0359349.html

      "le Président est tombé nez à nez avec son ancien garde du corps"

      https://www.voici.fr/news-people/actu-people/makao-secret-story-emu-lors-de-ses-retrouvailles-avec-emmanuel-macron-644815

      Si Macron était "surpris" et est "tombé nez à nez" avec Makao c'est bien qu'il ne faisait pas parti du dispositif de sécurité. Les articles précisent bien qu'il en est sorti quand Macron est devenu président.

      A part ça, petite info qui explique la relative molesse des questions du Sénat à Benalla:

      Macron a fait pression sur le Sénat et estime que cela a porté ses fruits.

      http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2018/09/affaire-benalla.macron-a-fait-pression-sur-le-senat-et-estime-que-cela-a-porte-ses-fruits.html

      Supprimer
    5. A qui faut-il accorder le plus de crédit ? :

      les ragots Non Signés de Secret Story ?
      ou
      l'interview d'une Journaliste accréditée qui reprend in texto les paroles de Makao ?

      L'article d'Évelyne BELLANGER dans la Nouvelle République est sans ambiguïté ! Il n'y a pas eu de démenti de la part de Makao.

      https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/makao-l-ex-garde-du-corps-de-macron-vit-a-tours

      Supprimer
    6. Je ne vois pas de ragots dans les articles que j'ai cité. L'article de TF1 n'est pas moins crédible que celui de la Nouvelle République (qui est le seul que j'ai lu prétendant que Makao faisait parti du service de sécurité de Macron encore en 2018). Tous les autres prétendent que Benalla a fait venir Makao pour faire une surprise à Macron.

      Cela dit, il est vrai que s'il tient un parapluie pour Macron, ça soulève des questions. En même temps, on voit bien dans la vidéo que les deux hommes viennent de se rencontrer ce jour là ce qui ne colle pas avec l'hypothèse selon laquelle il état de service ce jour là.

      Cette phrase confirme cela: "Je ne travaille plus auprès du Président car il faudrait que j’intègre la police."

      Supprimer
    7. La force est avec toi, Guy. Je renonce.

      Supprimer
    8. @ Guy bonjour
      Pendant son audition Benalla a affirmé qu'il ne s'occupait pas de la sécurité du président même pendant la campagne présidentielle.
      C'était LE "scoop" des auditions qui est d'ailleurs mal passé auprès des sénateurs et des journalistes mainstream.

      Supprimer
    9. Oublié de poster le lien
      http://www.lepoint.fr/video/alexandre-benalla-je-n-etais-pas-le-garde-du-corps-d-emmanuel-macron-et-je-ne-l-ai-jamais-ete-19-09-2018-2252447_738.php

      Supprimer
    10. Makao était porteur-de-parapluie et Benalla était bagagiste.
      Macron n'est pas homosexuel et Benalla n'est pas son amant.
      Toutes autres versions est pure invention.

      Supprimer
  5. Benalla c'est un plouc protégé par un autre plouc qui est protégé par d'autres grands ploucs!!!
    Tant que les grands ploucs ne sont pas "inquiétés" ils ne vont pas lâcher Benalla en pâture...
    On vit dans un monde où c'est le mensonge qui règne...
    Ça commence à se savoir.

    RépondreSupprimer
  6. Lahcene Ben Allah, alias Alexandre Benalla

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce nom fait parti des fantasmes autour de Benalla:

      http://www.fawkes-news.com/2018/09/benalla-bien-change-de-prenom-lage-de-4.html

      Je met au défis quiconque de me trouver une source fiable qui confirme qu'il s'appelle Lahcene (ou s'est appelé un jour comme ça).

      Supprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog