mardi 2 octobre 2018

JP Morgan prédit une super-crise, les « initiés » sortent du marché action


Alors qu'un rapport de la banque JP Morgan prédit une nouvelle crise, de nombreux PDG américains vendent les actions de leur entreprise.

JP Morgan prédit une super-crise économique pour 2020



10 ans après la faillite de Lehman Brothers et l'effondrement des marchés qui a suivi en 2008, la banque américaine JP Morgan compare la situation actuelle avec celle de 2008 et prédit une nouvelle crise.

Le principal constat est que depuis 2008, la dette mondiale a explosé.

La dette souveraine mondiale a augmenté de 26 points de PIB depuis 2007. La majeure partie de la hausse se situe dans les marchés développés (DM) où la dette par rapport au PIB a bondi d'environ 41 points, contre 12% dans les pays émergents. . Les déficits budgétaires étant encore relativement élevés, rien n'indique que le niveau de la dette diminuera dans un avenir prévisible. La part des prêts publics dans le PIB en pourcentage du PIB a chuté de plus de 8 points de pourcentage pour atteindre près de -9% en 2009, après avoir atteint un sommet de 7,3% en 2009. le déficit reste élevé à 2,9% du PIB. Aux États-Unis, le déficit budgétaire devrait atteindre 5,4% du PIB à la fin de 2019.
Le rapport s'inquiète également de la bulle du logement, du bilan des banques centrales, de la dette des ménages et des règlementations inefficaces. Enfin, le rapport indique que la croissance mondiale ne s'est toujours pas remise de la crise précédente.

Face à cela, les banques ne seraient plus aussi vulnérables qu'en 2008 grâce aux règlementations qui avaient été décidées après la crise (ici, il est évident que le rapport ment, une banque n'a pas intérêt à dire que le système bancaire est en faillite).


Le rapport indique l'origine probable de la prochaine crise, à savoir la fin des mesures prises par la banques centrales pour sauver le système en 2008.

les risques extrêmes devraient également augmenter en 2019 sous l'effet des retraits de politique monétaire sans précédent.
La prochaine crise sera donc sans doute très différente de la prédécente.

(Source : JP Morgan).


Des PDG de grandes entreprises américaines vendent leurs actions

Alors que les marchés actions occidentaux continuent de battre des reccords, des PDG de grandes entreprises semblent penser qu'il faut vendre les actions de leur entreprise. Les décisions de ces investisseurs "initiés" indique qu'ils préfèrent être prudents ou qu'ils anticipent l'effondrement du marché action.

Selon une analyse des dépôts réglementaires de TrimTabs Investment Research, les initiés des sociétés américaines ont cédé 5,7 milliards de dollars en actions ce mois-ci, soit le plus haut niveau enregistré en septembre au cours de la dernière décennie.

Ce n'est pas une nouvelle tendance. Selon TrimTabs, les initiés, qui comprennent des dirigeants et des administrateurs, ont également vendu des actions en août au rythme le plus rapide depuis 10 ans.

La vente est remarquable car elle a eu lieu alors que le marché a fortement rebondi après une chute au début de 2018. Alimenté par des réductions d'impôts et une économie forte, le Dow a récemment enregistré son premier record depuis janvier.

Certains initiés des entreprises ont une grande partie de leur valeur nette en stock, il se peut donc qu'ils exercent simplement la prudence. Le marché haussier, déjà le plus long de l'histoire, ne peut durer éternellement.
Ce que nous pouvons conclure, c'est que les "initiés" se préparent à la prochaine crise.

(Source : CNN Money).

2 commentaires:

  1. Je conseille le film "The big short: Le casse du siècle" sur la crise de 2008. Ce film nous montre bien à quel point les financiers sont des gens de confiance^^

    RépondreSupprimer
  2. citoyen tranquille4 octobre 2018 à 10:58

    On le sait depuis 1929, en Economie nationale comme en Finance internationale , il n'y a pas de crise conjoncturelle spontanée, il n'y a que des crises programmées par les banksters !

    En 1929, il a suffi aux banksters de programmer cette crise financière majeure pour pouvoir racheter à très bas coût des montagnes d'actions et ainsi prendre le contrôle d'une multitude d'entreprises & de multinationales quand les épargnants & les actionnaires gagnés par la pétoche généralisé ont cherché à se débarrasser de leurs actions par tous les moyens.

    Bien sûr les mensonges des médias & leurs journalistes (déjà à l'époque)ont activement participés à cette crise qui n'avait rien de spontanée.

    Avis aux amateurs .....

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog