mardi 9 octobre 2018

Les dérives du communautarisme à l’école pointées par une note des services de renseignement


Repas, sorties scolaires, mixité garçon-fille… Dans certains établissements scolaires en France, des élèves reproduisent un comportement jugé communautaire, adopté par leurs parents. Et cela inquiète l'Éducation nationale.

EXCLUSIF
L'école est-elle de plus en plus victime de dérives communautaires ? Europe 1 a pu consulter en exclusivité une note ultra-confidentielle des services de renseignement, reçue par le cabinet du président de la République, du Premier ministre et de Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, sur les signalements de cas de communautarisme musulman dans les établissements scolaires.
Des cas parfois extrêmes. Si le nombre des faits rapportés est stable, les motifs sont de plus en plus inquiétants. Certaines choses ne sont tout simplement plus faisables dans toutes les écoles, pour des motifs religieux. L'exemple le plus frappant, le plus nouveau, signalé dans cette note, est celui d'élèves qui refusent d'avoir cours dans des classes comportant du mobilier rouge, jugé "haram", c'est-à-dire interdit par le Coran. Cet exemple remonte d'un établissement du Nord de la France.


La note mélange différents types de cas, plus ou moins préoccupants. Selon elle, certains enfants refusent de dessiner des représentations humaines (un interdit religieux formel pour de nombreux musulmans). D'autres se bouchent les oreilles quand on passe de la musique en classe, et de jeunes garçons refusent de donner la main à une petite fille. Par ailleurs, les enfants pratiquent le ramadan de plus en plus jeunes, et cela peut poser des problèmes dans l'organisation des cours. À Troyes, des élèves de 6ème ont refusé d'aller à la piscine avec leur classe de peur de "boire la tasse et de casser leur jeûne".
>> De 5h à 7h, c'est "Debout les copains" avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici
Les repas, moment de crispation. De nombreux incidents sont d'ailleurs liés à la question des repas. Dans les Bouches-du-Rhône, certains élèves refusent de déjeuner à côté de ceux qui mangent du porc. Dans un collège de Saint-Denis, lors d'un voyage scolaire où on s'apprêtait à servir du poulet et des frites au repas, un incident est survenu. "Sur une cinquantaine d'élèves, 35 d'entre eux ont refusé de manger la cuisse de poulet qui leur était proposée au dîner, parce que ce n'était pas halal. Nous n'avions pas été prévenus, donc nous avons jeté ces 35 cuisses de poulet et ils n'ont mangé que des frites", raconte Yannis Roeder, leur professeur d'histoire.
Plus préoccupant, en Seine-et-Marne, des élèves musulmans sont aussi stigmatisés par d'autres élèves parce qu'ils mangent de la nourriture ordinaire (non halal) à la cantine. De même, dans le Nord des élèves musulmans sont insultés par d'autres élèves musulmans quand ils mangent des produits qui ne sont pas halal.
De nombreux signalements. Pour certaines familles, il est inconcevable que leur enfant ne mange pas halal, même l'espace d'une semaine. De fait, en Haute-Savoie par exemple, certaines écoles n'organisent plus de séjours en classes de neige, parce que c'est devenu "ingérable", selon elles.
Il y a quelques mois, l'Éducation nationale a mis en place une plateforme permettant à un enseignant qui se trouve face à une question touchant à la religion de recevoir une réponse, un soutien dans les 24 heures. Elle enregistre environ 30 signalements par jour.
Source: Europe1

11 commentaires:

  1. par contre perso je taff au service de cantine dans une école et c'est bien plutot les juif qui refusent de manger la viande non casher... les musulmans certe ne mange pas de porc mais pour le coup ça s'arrete là

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces dérives ne se retrouvent pas qu'à l'école. Cet été, mon fils est allé dans un centre de loisirs dont le 3/4 des enfants étaient semble-t-il musulmans (du moins arabes, leur religion n'est pas inscrite sur le visage certes mais il est quand même très rare que les arabes ne soient pas musulmans). Eh bien, deux enfants lui ont dit qu'ils ne voulaient plus être amis avec lui parce qu'il n'était pas musulman. Donc ce communautarisme est là, c'est indéniable. Cet article ne m'étonne pas.

      Les juifs pratiquants, très souvent vont dans des écoles juives ou ils ont tout loisirs de suivre tous les préceptes de leur religion. Je pense qu'il existe aussi un fort communautarisme dans cette religion. Mon ancien médecin traitant était juif et je me souviens qu'il ne m'adressais qu'à des confrères juifs. Certains fonctionnent ainsi en vase clos.

      Pour revenir au sujet, pour qu'un enfant en arrive à ne pas vouloir écouter de la musique en classe parce que c'est interdit par sa religion, c'est soit qu'ils est méchamment endoctriné à la mosquée, soit que c'est ses parents qui lui monte la tête. Il est clair que certains y ont le droit à la mosquée:

      https://www.youtube.com/watch?v=9vtC3yNtDXQ

      On notera au passage que les fillettes hautes comme 3 pommes sont déjà voilées.

      Supprimer
    2. @ Occidentaleissue,

      Merci pour ton témoignage et je connais aussi le milieu , pas plus de problème avec les enfants de confessions musulmanes.

      Chaque année à la même période on a le droit à la cantine halal, aux pains aux chocolats etc etc...

      Pendant ce temps la théorie du genre fais son chemin ainsi que l'éducation sexuelle sans parler de l'analphabétisation des éléves qui ne savent même plus lire ou écrire...

      Non il n'est question que halal et de voile infantile que je n'ai jamais rencontré dans l'enceinte d'une école primaire.

      Europe 1 et BFM WC leur dise quoi penser...

      Supprimer
    3. Je ne vois pas le rapport avec l'éducation sexuelle et l'analphabétisation. Ce sont des problèmes différents. Continues à vivre dans le déni et à trouver des excuses aux extrémistes.

      Évidemment, ça n'arrive pas partout mais surtout dans les quartiers très islamisés mais ce n'est pas parce que tu n'as jamais assisté à ce genre de faits que ça n'existe pas et que c'est inventé par les médias:

      https://www.youtube.com/watch?v=TcaJ3tqCbXs

      Apparemment, le constat était déjà le même en 2004 mais le phénomène s'amplifie. Avec une trentaine de signalements par jour, ce n'est pas rare en tout cas.

      Supprimer
    4. @ Anonyme,

      Contrairement à toi ,je suis sur le terrain et je sais de quoi je parle , les ZEP je connais aussi , t'es mal tombé.

      Ta mentalité du fait divers ne reflète en rien la réalité.

      Supprimer
    5. effectivement pour ma part j'ai l'impression que la tv fait des montagnes avec pas grand chose, des extrémistes il y en a partout musulmans compris je ne dit pas le contraire.

      par contre quand la tv dit qu'il y a eu 10 cas de rougeole en 10 ans pour justifier les vaccin je suis pas convaincu, de meme quand la télé te dit qu'il y a des cas d'extremisme musulmans il faut savoir relativiser, la tv ne parlera tout simplement pas de la large majorité des cas ou ça se passe bien

      c'est une déformation de la réalité qui me semble dangereuse qui pousse au amalgame et donc comunautarisme


      Supprimer
    6. Juifs ou musulmans, ces cousins sont aussi arriérés les uns que les autres. Mais que font ils chez nous ?

      Supprimer
  2. citoyen tranquille9 octobre 2018 à 22:56

    Les dérives du communautarisme puisent leurs origines dans l' égalitarisme fou de la Gauche qui faute d'idées neuves et de projet de société pertinent cherche à relancer son fond de commerce politique par un perpétuel mouvement de combats contre les inégalités tous azimuts. Jusqu'à l'absurde.

    Derrière la Gauche -et sa complice la Droite- vous trouverez inévitablement l' Elite Mondialiste, ses banksters et leurs ramifications pyramidales qui financent en sous-main ces multiples organisations militantes de réformateurs fous. Bref le Nouvel Ordre Mondial.

    Le communautarisme de cantine des musulmans trouvent son origine dans l'exemple du communautarisme religieux juif.

    Le lobby religieux et son rabbinat ultra conservateur implanté au sein de la communauté juive parvinrent dans les années 80 à imposer une labellisation kasher sur bon nombres de produits alimentaires vendus en grandes surfaces.

    Bien sûr, la labellisation religieuse des produits n'échappe pas à des objectifs mercantiles privés car cela rapporte beaucoup d'argent jusqu'à devenir une véritable industrie par elle-même.

    Il vous arrive souvent de consommer des produits labellisés kasher sans que vous le sachiez.

    Les musulmans ont regardés l'exemple de l'industrie de la labellisation kasher et se sont dis "bonne idée! faisons comme eux".

    Ce texte ne doit pas être pris de ma part comme un appel à la haine mais plutôt comme un effort de compréhension face à un problème de société, le communautarisme, qui affecte l'intégrité structurelle & l'ensemble d'un pays & d'un continent.

    Guy Fawkes écrit: "On notera au passage que les fillettes hautes comme 3 pommes sont déjà voilées"

    Le cerveau des enfants est comme une page blanche où on peut écrire n'importe quoi: endoctrinez des mômes et vous fabriquerez des fanatiques qui le resteront toute leur vie.

    Voyez l'exemple des enfants de gauchistes & de communistes (et j'en connais beaucoup), très peu d'entre eux échappent à l'endoctrinement programmé au sein de leur famille & à l'Ecole publique. Même vieux, ils restent fanatique dans leurs idées.

    RépondreSupprimer
  3. Qui a organisé l'invasion de la France et l'endettement ? le reste n'est que futilité

    RépondreSupprimer
  4. Au départ l'école était sensée donner des valeur citoyennes, elle était l'étape dans la vie des jeunes enfants qui permettait aux enfants de se situer dans une république, un état, un pays, une nations...Désormais, à force d'exception, à grand coups de religion, elle ne représente plus rien si ce n'est un enseignement culturel dénué de sens qui galvanise et donne raison au communautarisme.

    ils ont confondu tolérance et communautarisme, ils ont préféré dire que le principe de laïcité voulait dire qu'on est obligé d'accepter toutes les religions plutôt que de dire qu'on les interdisent toutes dans les lieux publiques

    Que chacun pratique chez lui, dans les lieux de culte ou en pleine nature perso je m'en balance mais quand on l'impose aux autres, on favorise le communautarisme.

    "Ma liberté s’arrête ou commence celle des autres mais tant de gens préfèrent imposer leurs libertés aux autres qu'ils fabriquent l'intolérances et favorise le communautarisme. On n’empêchera jamais les gens de se regrouper selon leur religions et leurs affinités, penser le contraire et une absurdité absurde.

    Plus on fait rentrer dans une meme enceinte (petite ou grande) des gens d'une meme communauté, plus ils se regrouperont et au final revendiqueront la supériorité de leur us et coutumes sur celles des autres c'est naturel.

    Ce qui n'est pas naturel c'est quand une simple communauté revendique le droit de changer (le mode de vie de ) de celle pré-existante dans un lieu définit. Cela débouche inéluctablement sur des conflits.

    Lorsqu'un pays ou un mode de vie ne plait pas on en change plutôt que d'essayer d'en changer les règles. Sinon on appelle cela du colonialisme et de mémoire, c'est ceux la mêmes qui ont accusé les peuples colonialistes (souvent à raison) qui le deviennent.

    Rien d'étonnant qu'un climat de tension soit en train de se créer. Dans ces conditions, à l'instar des anciennes colonies les peuples autochtones seront légitimés à expulser les colonialistes....A moins qu'on continue dans ce sens et là se sera comme au USA....Plus d'indien, rien que des immigrés qui prendront le pouvoir d'un territoire pour étendre leur pouvoir...et instauré un régime bien différent que celui de la liberté.

    Alors l'Europe va t-elle subir le meme sort ou les gens vont ils pouvoir combattre le communautarisme sans etre traité de tous les mots par ces traîtres au pouvoirs ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. citoyen tranquille15 octobre 2018 à 17:05

      La tolérance fait le lit du communautarisme.

      Si l'immigration n'est que néo colonialisme qui tourne à l'invasion, alors il n'y a pas d' invasion sans collabos (d'où la nécessité de lois liberticide & de censure PC).

      Historiquement, c'est le gouvernement U.S. & Wall Street qui ont encouragé cette invasion. En politique tout est programmé & planifié longtemps à l'avance.

      Salutations.

      Supprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog