mercredi 28 novembre 2018

Les gilets jaunes apprécieront: Hausse de 27% du salaire au cabinet du porte-parole du gouvernement



Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi 12 novembre le "tir au pigeon" contre la classe politique, dénonçant de fausses informations mais admettant une hausse de rémunération brute de 27% de son cabinet.

Selon l'annexe au projet de loi de finances 2019 consultée par l'AFP, la rémunération brute totale des cinq membres du cabinet du porte-parole du gouvernement est passée de 295.530 euros en 2017 à 550.782 euros en 2018. Soit une augmentation de 86,4%, évoquée par le magazine "Capital".

"C'est faux", a réagi Benjamin Griveaux sur Europe 1, interrogé sur ces chiffres. Il a dénoncé "une mise en cause bien rapide qui donne peu la parole à la défense". Le vrai chiffre, "c'est 27%", a-t-il toutefois admis.

Le chiffre de la ligne "rémunération brute totale" pour 2017 est "erroné" car il inclut la rémunération de seulement quatre conseillers, et non des cinq du cabinet, ce qui crée une base de comparaison défavorable dans le document en l'état, selon le cabinet de Griveaux.
Des conseillers "plus expérimentés et plus âgés"

La rémunération pour 2017 est de 431.580 euros, et non de 295.530 euros, a-t-on précisé, ce qui ramène la hausse en 2018 à 27,6% par rapport à 2017. Benjamin Griveaux a également justifié cette progression par le fait que ses conseillers "sont plus expérimentés et plus âgés" que les précédents.

Si la rémunération totale de son cabinet est "2,2% au-dessus de la moyenne des cabinets", le quinquennat Macron compte 311 conseillers de cabinet, contre 596 sous Sarkozy ou 522 sous Hollande, a-t-il aussi fait valoir.

Il a indiqué qu'il allait "demander un droit de réponse par voie d'avocat". "Car j'en ai assez que la classe politique soit en permanence victime d'un tir au pigeon", a-t-il ajouté, en assurant que "Capital n'avait pas contacté son cabinet.
Schiappa se défend

Citée également par le magazine, la secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa a souligné sur France 3 dimanche que les chiffres "ne sont pas des chiffres exacts".

Selon l'annexe au PLF, la rémunération brute totale de ses quatre conseillers en 2018 était de 435.784 euros, en hausse de 25,9% par rapport aux 346.046 euros de 2017 (pour cinq conseillers).

"Mon ancienne directrice de cabinet venait de l'administration donc c'était sur un autre compte", s'est-elle défendue, et "j'ai une nouvelle directrice de cabinet qui n'est pas rémunérée sur la base de l'administration donc ce sont des jeux [d'écriture, NDLR], mais il n'y a pas d'augmentation de salaire", a-t-elle plaidé, avant de reconnaître que "des conseillers ont été augmentés".

"De 10% ou 15%, je trouve pas ça déraisonnable après dix-huit mois à travailler sept jours sur sept d'arrache-pied", a-t-elle dit.
"Des proportions choquantes"

Pour l'ex-député PS René Dosière, qui passe régulièrement au crible les comptes publics, si l'augmentation globale des rémunérations des conseillers ministériels n'excède pas 2,6%, "la rémunération moyenne d'un conseiller ministériel augmente dans 12 ministères dans des proportions choquantes voire scandaleuses".

Et ce "compte tenu du contexte économique et financier de l'année 2018 et en particulier de l'évolution des rémunérations dans la fonction publique", après l'annonce cet été de la poursuite en 2019 du gel du point d'indice servant de base à la rémunération des fonctionnaires.

Et il note que par tête, dans le cabinet de Benjamin Griveaux, la rémunération moyenne individuelle passe de 6.000 à 9.000 euros, "soit une hausse de 49%". "Ce n'est peut-être plus les mêmes personnes, mais les ministres doivent faire attention. Ils doivent être exemplaires", exhorte-t-il.


Source: Nouvelobs



0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Médias citoyens

Archives du blog