jeudi 22 novembre 2018

Manche : un réfugié bangladais acquitté d'un viol sur mineure car il n'a pas «les codes culturels»


Un tribunal de la Manche a acquitté un jeune Bangladais jugé pour le viol d'une lycéenne. La cour semble s'être rangée du côté de la défense, qui a plaidé que l'accusé n'avait pas les «codes culturels» pour évaluer le consentement de la victime.

Ainsi que le rapporte La Manche libre, un jeune réfugié d'origine bangladaise, jugé par la cour d'assises de la Manche, a été acquitté le 21 octobre du viol d'une lycéenne. La cour a en effet estimé que l'accusé n'avait pas conscience de lui imposer un rapport sexuel. Il a cependant été condamné à deux ans de prison avec sursis assortis d'une mise à l'épreuve pour une deuxième affaire similaire dans laquelle il comparaissait devant la justice. 


L'avocat général avait requis six ans de réclusion criminelle mais les juges ont, semble-t-il, été convaincus par la plaidoirie de l'avocate de la défense qui a invoqué des difficultés d'interprétation. En effet, selon la défense, il y aurait eu difficulté d'interprétation de la part du jeune homme qui «n'avait pas les codes culturels» pour prendre conscience qu'il imposait une relation par crainte ou par surprise. Il y aurait également eu une difficulté d'interprétation de la part de la victime, qui aurait pu prendre un regard comme une menace et donc une contrainte. Enfin, les enquêteurs n'auraient pas su mesurer immédiatement le désarroi de la victime.

L'affaire pour laquelle il a été acquitté s'est déroulée le 10 décembre 2015, à Saint-Lô, dans la Manche, dans le studio qu'occupait le jeune homme dans son foyer. La victime a déclaré aux enquêteurs qu'elle était tétanisée par la peur et que, si elle avait exprimé verbalement son refus d'avoir une relation sexuelle, elle s'était montrée incapable de s'y opposer. Le jeune homme a maintenu qu'elle était consentante et même demandeuse.

L'autre affaire, pour laquelle il a été condamné à deux ans de prison avec sursis, remonte au 29 septembre 2015. Le réfugié était alors parti se promener avec une jeune fille de 16 ans, du même lycée, avant de l'emmener dans son studio et de se livrer à des attouchements. Là encore, l'accusé avait assuré que la jeune fille était consentante. 

«Il considère les femmes françaises comme des p*tes»


Le président de la cour d'assises a déploré que le dossier soit, selon lui, «un peu orphelin d'un certain nombre de diligences», citant notamment l'absence de confrontation, de perquisition et de saisie du téléphone et de l'ordinateur de l'accusé et une levée de garde à vue après seulement 39 minutes d'audition.
Après l'énoncé du verdict, le président a tout de même pris soin de préciser que «la décision de la cour n'[était] pas une remise en cause de la sincérité» de la plaignante.

Selon La Manche libre, le capitaine de police de la sûreté départementale de Saint-Lô a notamment déclaré devant la cour que, lors de l'audition de l'accusé en garde à vue, il avait dû placer un brigadier entre l'interprète féminine et le jeune homme ; celui-ci tentait en effet de lui «peloter les cuisses». Selon lui, l'accusé, «considère les femmes françaises comme des p****» et aurait «un comportement de prédateur.»

Toujours selon La Manche libre, les experts qui ont examiné l'accusé «s'accordent tous pour le décrire comme narcissique et égocentré» et assurent que dans «la culture masculine du Bangladesh, son pays d'origine, les femmes sont reléguées au statut d'objet sexuel».

Source: RT


6 commentaires:

  1. Pourtant en prison on lui aurait pu lui apprendre gratuitement les codes, dans la classe des pointeurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu que l'article n'est pas clair à ce sujet, je précise que l'accusé avait 18 ans lorsqu'il a commis les deux agressions. Le plus fou dans cette histoire c'est qu'il a pris deux ans de suris (donc rien) pour des attouchements (l'adolescente a fait une tentative de suicide 2,3 mois après et sera hospitalisée) et rien de rien pour un viol sur une fille encore plus jeune. Jour après jour, la justice française se discrédite totalement aux yeux de tous.

      Supprimer
    2. A la place du père je le tue de façon rituelle et je base ma défense sur le crime d'honneur qui est très répandu chez ces barbares.

      Supprimer
  2. La justice et les juges hystériques ont encore frappé ...

    RépondreSupprimer
  3. cour d'assises = jurés; il serait temps de supprimer le jury populaire car ils rendent de sacrées inepties, se laissant influencer par les émotions et par la défense

    La procédure était mal ficelée d'après la presse locale; cela étant, ils ont considéré que le gars étranger ne connaissait pas nos lois, sa coutume l'autorisant à abuser des femmes considérées comme objets sexuels. Ce qui signifie qu'on applique en France la loi du bengladesh? absurdité, nul n'est censé ignorer la loi; les pédos doivent être ravis d'une telle décision; le gars qui en a agressé une autre et s'est frotté devant la police est un pervers et devrait être expulsé car il y a de fortes chances qu'il récidive.

    J'ose espérer que le parquet général va relever appel. Avec tous les migrants prédateurs qui rentrent chez nous venant de pays où la femme est méprisée, il leur suffira de justifier qu'ils ont le droit dans leur pays de violer les femmes pour agresser sexuellement nos filles et échapper à toute accusation. La pauvre victime doit être dévastée, car une telle décision est destructrice et le prédateur reste dans la nature. Qu'en pense Madame Schiappa?

    Une raison de plus pour stopper immédiatement toute immigration, et ne pas faire venir chez nous des africains subsahariens de pays arriérés ; raison supplémentaire pour ne pas signer le pacte mondial des migrations le 10 décembre prochain à Marrakech. Protégeons nos enfants de ces pervers!

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog