vendredi 23 novembre 2018

« Mon lapin », « Je viens avec une perruque rose et un string En Marche !, t’as intérêt à être bon » : les drôles de SMS entre Macron et son copain banquier


Le président de la République Emmanuel Macron et le patron de Bank of America France Bernard Mourad sont amis depuis de nombreuses années. Le banquier a eu un grand rôle dans la carrière du chef de l'Etat.

C’est une relation du passé. Un ami du temps où « Manu » était encore banquier. Bernard Mourad, 43 ans, nouveau patron de Bank of America en France, est l’un des plus fidèles compagnons de route d’Emmanuel Macron. Pour ne pas dire l’un des plus anciens et atypiques.


 Un statut qui lui permet (toujours) de dire la vérité au président de la République. Qu’elle soit « cash », voire même « insultante ». Bernard est libre car il n’a pas souhaité faire partie intégrante de la Macronie. Bernard connait le Tout-Paris, des financiers aux journalistes en passant par les grandes fortunes. Bernard est aussi politique et politisé, dévoué durant la campagne à son ami d'En Marche !. Il a donc des idées très arrêtées et les partage, bombardant de SMS – sur messagerie sécurisée – le chef de l’Etat. Les sujets sont divers : business, politique intérieure ou visites à l’étranger. Les accroches sont familières, avec mots tendres à la clé : « mon lapin », « forza », « ma poule », « love u »

Entre les deux hommes, comme le révèle Vanity Fair, tout commence en 2008. A l’époque où Emmanuel Macron n’est pas encore en politique, mais déjà amoureux de Brigitte. En ce temps-là, le futur président de la République réalise ses premières prouesses dans le cabinet Morgan Stanley. 

De son côté, Bernard est déjà un banquier confirmé qui va conseiller à Emmanuel Macron d’intégrer la banque Rothschild. Il l’écoute et fonce vers son nouveau destin. Les deux hommes sont alors liés. Ils se retrouvent souvent, pour déjeuner ou pour discuter. Ils s’imaginent déjà ailleurs, preuve que parfois l’argent ne fait pas le bonheur. Emmanuel se met à rêver de politique.

 Pourquoi ne pas faire partie intégrante du destin français ? Il commence ainsi à œuvrer pour Hollande, Bernard en rit d’abord. Il le suit ensuite. Quand Macron entre à l’Elysée, Mourad est déjà là. Il conseille le Secrétaire général adjoint. Il fera de même avec le ministre de l’Economie. Avant de propulser son ami vers la campagne présidentielle ! 

C’est entre autre lui qui monte un rendez-vous entre Macron et Christophe Barbier, avec objectif une couv’ et ce titre : « Ce que je veux pour 2017 ». L’ami de toujours devient un soutien sans faille vers sa fulgurante ascension. Il quitte Drahi, rejoint En Marche ! et devient son conseiller. Il organise des dîners avec de riches donateurs, sonde les milieux d’entreprise, monte un programme, rencontre les patrons… Un travail de l’ombre qui paye.

Vient alors le temps des meetings, Bernard est confiant. Les SMS sont là pour encourager son poulain. Le magazine Vanity Fair dévoile celui-ci : « Je viens avec une perruque rose et un string En Marche !, t’as intérêt à être bon ». Macron promet ainsi de « balancer la sauce ». Puis arrive l’époque des premières embuches quand le candidat qualifie en Algérie la colonisation « comme un crime contre l’humanité ». Une nouvelle fois, Bernard Mourad est là. Il le conseille, il l’oriente. Et Macron acquiesce. Une fois le débat avec Marine Le Pen passé, la victoire est à portée de mains. Le banquier est fier de son ami. Que de chemin parcouru. Ensemble.

Après son arrivée à l’Elysée, Mourad et Macron continuent à échanger. Le banquier l’encourage : « Bravo ma poule ! » ou encore « Forza, il faut tenir la cohérence de l’histoire promise ». Le nouveau résident de l’Elysée cherche encore des conseils. Mais les mois défilent et Bernard s’agace. Il ne reconnait plus son ami de l’époque Rotschild. Entre la suppression de l’ISF ou la gestion calamiteuse de l’affaire Benalla, la coupe est pleine. Il lui demande de se réveiller vite. Alors si le banquier se permet de donner toujours son avis et de dire ce qu’il pense avec une franchise bien souvent déroutante, encore faudrait-il que le président l’écoute.

Par Anthony Verdot-Belaval


Source: Gala


Un mensonge de plus sur BFM WC: Bourdin affirmait pendant la campagne présidentielle que 


5 commentaires:

  1. Bernard Mourad... libanais avec une mère d'origine juive marocaine... sans doute un "nazar" ça fait suite à un précédent com' que tu as semble t il censuré...
    Je les invente pas... suffit d'ouvrir les yeux... ou de préférer rester dans la "bien-pensance" mais aveugle... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. apparemment non, Mourad prend la direction de bank amerika france ; il a été interviewé ce jour et prend la défense de son grand ami jupiter ; personnage plutôt discret
      https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-d-ali-baddou/l-invite-d-ali-baddou-23-novembre-2018

      Supprimer
  2. article d'origine 22/11/2018 : Sophie Des Déserts
    ancien journaliste au nouvel obs, grand reporter au service Enquêtes de Vanity Fair.

    Et je te casse ... cela cache quoi? qui cherche-t-on à nous fourguer à la place du lapin rose? Le lapin blanc? Mourad, ou le militaire De villiers?

    Sophie est noble, mariée à un noble de la vraie noblesse (de CACQUERAY-VALMÉNIER) comme les JOLI DE VILLIERS, les deux familles étant originaires de Normandie; elles se connaissent forcément. L'ancien CEMA embauché par le boston consulting group BCG (pas très éthique vu ses engagements militaires) (cabinet de stratège/US/finance) vient de sortir un livre : "qu'est-ce qu'un chef?"; le livre qui sort au bon moment et il est présent sur tous les plateaux.

    Et sur la gauche arrive le révolutionnaire Glucksman (en couple avec la journaliste Salamé) avec Porcher venant de créer un parti spécial 'accueil migrants' (pour recueillir les votes musulmans?), écolo, gaucho, bobo, poeuropéen sponsorisé par libération( journal Rotschild); donc on nous fait la totale et on veut déjà tout boucler...

    Cela signifie que la bête est malade et les vautours arrivent, attirés par la couleur des gilets jaunes, à moins que cela n'ait été provoqué (révolution colorée); il y a peu de temps, Jupiter voulait créer son armée européenne, ce qui n'a pas plu à l'oncle Sam; opération dégagisme? Et là on nous enverrait le clone du général de gaulle, nouveau sauveur, et forcément proche de l'OTAN? bizarre...pour nous installer une dictature militaire?

    Donc prudence, nous avons déjà versé dans l'erreur de casting, stop, et ras le bol de toutes ces ingérences étrangères et manipulations. Seul le peuple décidera en son temps. Le peuple gaulois est souverain et détient seul son destin: les étrangers, les binationaux et les français sous influences, go home!

    https://www.vanityfair.fr/pouvoir/business/story/article-mag-bernard-mourad-le-drole-dami-du-president/4528#1

    RépondreSupprimer
  3. 33eme degré du Grand Bougnoul/Youpin de France déclare : Tout ça prouve que nous sommes dans une phase avancée de la décadence ils ne sont pas modernes c'est ce qui se passe avant les effondrements définitifs des empires (Les Grecs, Rome etc..) c'est comme un fruit trop mûr qui devient ensuite pourri.

    RépondreSupprimer
  4. La banque d’Amérique => on va ressortir les fresques et analyser.

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Médias citoyens

Archives du blog