lundi 17 décembre 2018

Benalla explique qu'il a brandit un "pistolet à eau"...les magistrates le croient





























Cette histoire est risible. Je met au défi quiconque de trouver un pistolet à eau qui ressemble à un Glock. C'est impossible. Vous imaginez des gamins dans la rue se balader avec une réplique de vraie arme dans les rues? Non, les pistolets à eau ont toujours des couleurs criardes et une forme qui montre clairement qu'il s'agit d'un jouet. Cela aurait encore été plus crédible de dire qu'il s'agit d'un Airsoft comme il l'évoque dans l'article car ils ressemblent effectivement fortement aux armes qu'ils copient mais on se demande bien ce qu'un homme comme lui ferait avec un jeu pour ado. 


Au lieu de ça, Benalla choisi la défense la plus improbable et la justice gobe ce mensonge sans sourciller. On comprend mieux pourquoi tant de gens passent les mailles du filet judiciaire avec un tel manque de discernement. Surtout qu'il avait déjà menti en affirmant qu'il n'avait brandit aucune arme, et d'un coup, lorsque son mensonge est découvert, il en invente un autre. Bel escroc. Fawkes
-------

Interrogé par les juges sur la photo où il brandit une arme, l’ex-responsable de la sécurité du candidat Emmanuel Macron a prétendu qu’il s’agissait d’un pistolet à eau.

Le 29 novembre dernier, Alexandre Benalla a été entendu par les juges d’instruction qui enquêtent sur les événements en marge de la manifestation du 1er mai. L’ancien chargé de mission de l’Elysée a été mis en examen pour « immixtion dans l’exercice d’une fonction publique » et « violences volontaires en réunion ».
Cet interrogatoire a permis aux juges d’aborder un autre sujet : le selfie sur lequel Alexandre Benalla apparaît porteur d’une arme, aux côtés de deux hommes et de la serveuse d’un restaurant de Poitiers (Vienne). Cette photo, révélée par Mediapart, avait été prise le 28 avril 2017 à l’issue d’un meeting donné par Emmanuel Macron à Châtellerault (Vienne). Sa diffusion a donné lieu à un réquisitoire supplétif du parquet pour « port sans motif légitime d’arme de catégorie B ».
Pour Alexandre Benalla, il convient d’abord de remettre la soirée dans son contexte. « Le soir on décompressait de façon très festive, surtout ce soir-là, c’était un des derniers meetings […] Le ton était à la rigolade », relate devant les juges ce 29 novembre l’ancien responsable de la sécurité du candidat Macron. Qui, après avoir assuré dans un premier temps à Mediapart que cette photo était un montage, en admet désormais la véracité. Mais cette arme sortie, explique-t-il, par un membre du service d’ordre dont il ne se souvient plus de l’identité ne serait… qu’un pistolet à eau.

« J’espère que toutes les personnes qui ont un pistolet à eau ou un Airsoft et qui sont pris en photo sur les réseaux ne seront pas convoquées devant un juge », lance-t-il bravache. « Oui ça peut paraître loufoque mais c’est la réalité », ajoute-t-il. Alors qu’il apparaît manifestement comme le porteur de ce pistolet pointé vers la serveuse, Alexandre Benalla louvoie. « Je ne sais pas si c’est moi qui le tiens, lâche-t-il. […] Ça ne me ressemble pas mais c’est possible. Dans tous les cas ça ne serait pas grave. »

«Instruction paella»

Manifestement toujours aussi agacé par cette audition marathon, l’ancien salarié de l’Elysée tance une nouvelle fois les juges sur la conduite de leur enquête : « cela fait un peu instruction paella, tout ce qui me concerne est rassemblé ». « Je ne me suis jamais amusé avec une arme réelle, s’emporte-t-il solennellement en toute fin de journée. […] Je suis quelqu’un de responsable. […] Je n’ai jamais pointé une vraie arme sur qui que ce soit. »
A ce stade, les trois magistrates ont décidé de le croire puisqu’elles ont fait le choix de ne pas le mettre en examen. Des expertises complémentaires seront sans doute ordonnées.
A noter que les juges d’instruction ont également demandé à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) de retracer tout l’historique des demandes de port d’arme effectuées par Alexandre Benalla. Où l’on découvre que sa première sollicitation remonte à 2013. A l’époque, ce dernier était en charge de la sécurité de Karim Achoui, radié un an plus tôt du barreau de Paris et président de la « Ligue de défense judiciaire des musulmans ». La demande de port d’arme avait été sollicitée par l’avocat de Karim Achoui. Mais elle avait donné lieu à un avis défavorable pour « non-conformité de la requête et compte tenu du passé judiciaire de la personnalité (NDLR : Karim Achoui) ».

Source: Le Parisien

11 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Peut-être une jurisprudence !
    Si un "réfugié" se fait arrêter car on a retrouvé des photos de lui dans un pays en guerre ... il pourra toujours dire que c'était un fusil à eau, un couteau en plastique et du faux sang.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. +1!
      Mais les Gilets Jaunes, eux, se font mettre en Garde à vue pour la simple possession d'une croix demonte-roue dans le coffre de leur bagnole...

      Supprimer
  3. C'est juste hallucinant ce qui ce passe actuellement en France sous l’ère macron, on a là justice et les médias pourris jusqu’à la moelle, qui coûte que coûte font bloc pour défendre le macronnisme qui évidement nous mène tout droit vers une société qui mixe "1984" et "Le meilleure des Monde" à gerbé!
    En parlant de benalla (porteur de valise, minions, deal... etc...) j'ai vu sa sur Twitter:
    https://twitter.com/louis_aliot/status/1072903186124599297

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quoi encore cette magouille du barbouze?

      Supprimer
  4. Heureusement qu'il était pas déguisé en clown.combien de flics dans les commissariats aprés une beuverie s'amuse avec leur armes à feu ?
    Y en a même qui se tue ,et bah benalla se jours là fait jouejoue avec son armes

    RépondreSupprimer
  5. C'est pas mieux au Canada

    http://le-peuple.ca/societe/article-4015-1544794993

    RépondreSupprimer
  6. On en a mangé tout l'été de benalla et ça recommence en hiver .Déjà l'année dernière c'était tout l'été le brukini et l'année d'avant le pain au chocolat ,bref les journaleux ont vraiment la vie dure

    RépondreSupprimer
  7. Quand une vieille intox du Gorafi devient fort à propos:

    Alexandre Benalla : « J’ai fais une demande de port d’arme, mais ce n’était qu’un pistolet à eau » 09:42 - 19 sept. 2018

    https://twitter.com/le_gorafi/status/1042317941755269120

    RépondreSupprimer
  8. c'est un glock 9mm https://fr.wikipedia.org/wiki/Glock_(pistolet)

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog