lundi 17 décembre 2018

Envers qui Emmanuel Macron est-il débiteur ?



Je rappelle que le groupe Bilderberg a été à l'initiative du jésuite Joseph Retinger,  parfois considéré comme le père d'ombre de l'Europe contemporaine. Il a joué un rôle phare dans la fondation du Mouvement européen. C'est lui qui aurait réuni Averell Harriman (Skull and Bones et membre présumé des illuminati), David Rockefeller (CFR Commission Trilatérale et illuminati) et Waalter Bedell Smith (directeur de la CIA lors de la création du groupe).



Dans le microcosme mondialiste, les cercles mondialistes se mêlent et s'entremêlent à l'infini. On retrouve constamment les mêmes accointances dans ce groupe comme David Petraeus, ex directeur de la CIA et élevé chez les jésuites qui a participé aux réunions 2015, 2016 et 2017. On retrouve très souvent des élèves jésuites parmi les directeurs de la CIA comme William Casey (Bohemian Grove, CFR), Panetta, Brennan (CFR), Hayden (CFR), Gates (CFR) ou Tenet. Bush Senior n'était pas passé chez eux mais il était par contre membre également du CFR, Bohemian Grove et Skull and Bones. Pareil pour Allen Dulles (CFR). Or le CFR est contrôlé par les jésuites. Macron avant d'être adoubé chez les Young Leaders, est passé par une école jésuite.) A noter que la compagnie de Jésus serait en fait un ordre crypto-judaïque car la plupart de ses premiers fondateurs étaient juifs dont le second de Loyola Jacques Lainez qui deviendra à son tour le Supérieur Général de la Compagnie.) Fawkes
-------

On présente souvent le président Macron comme un Rothschild Boy. C’est exact, mais c’est accessoire. Thierry Meyssan montre qu’il doit sa campagne électorale principalement à Henry Kravis (Fawkes: comité de direction du CFR, Bilderberg), le patron d’une des plus grandes sociétés financières globales, et à l’Otan ; une lourde dette qui pèse aujourd’hui sur la solution de la crise des Gilets jaunes.

Emmanuel Macron ne se destinait pas à la politique. Jeune homme, il espérait devenir philosophe, puis haut-fonctionnaire, puis banquier d’affaire. Pour arriver à ses fins, il fréquenta les bonnes fées de l’Oncle Sam : la French-American Foundation et le German Marshall Fund of the United States.

C’est dans ce cadre, qu’il a rencontré Henry et Marie-Josée Kravis, dans leur résidence de Park Avenue, à New York [1]. Les Kravis, soutiens indéfectibles du Parti républicain US, comptent parmi les grandes fortunes mondiales qui font la politique hors du champ des caméras. Leur société, KKR, est avec Blackstone et le Carlyle Group, l’un des principaux fonds d’investissement dans le monde.

« La curiosité d’Emmanuel pour la can do attitude, cette capacité à se dire que si l’on veut on peut, était fascinante. Mais il a une volonté de savoir, de comprendre ce qui marche sans pour autant l’imiter ou le copier qui le fait rester très français », déclare aujourd’hui Marie-Josée Drouin (Madame Kravis) [2].

Muni de la double recommandation des Kravis et de Jean-Pierre Jouyet [3], il intègre le cercle fermé de l’équipe de campagne de François Hollande. Dans un e-mail adressé à la secrétaire d’État US, Hillary Clinton, le directeur de la planification politique Jake Sullivan, décrit les quatre principaux membres de l’équipe de campagne du candidat socialiste, dont l’inconnu Emmanuel Macron. Il précise qu’il devrait devenir le Directeur général du Trésor (« the top civil servant at the Finance Ministry ») [4].

Cependant lorsque François Hollande est élu, Emmanuel Macron devient l’adjoint du secrétaire général de l’Élysée, une fonction plus politique. Il semble qu’il ambitionnait de succéder à Jean-Pierre Jouyet comme directeur de la Caisse des dépôts et consignations, poste qui échut en mai 2014 au secrétaire général de l’Élysée. Il est invité, quelques jours plus tard, au Club de Bilderberg sur proposition des époux Kravis. Il y fera une violente intervention dans un anglais parfait contre son patron, François Hollande. De retour à Paris, il démissionne de son cabinet.

Les époux Kravis sont parmi les principaux piliers du Bilderberg, dont Marie-Josée Drouin-Kravis est administratrice. Contrairement à une idée répandue, le Bilderberg n’est pas un lieu de décision (Fawkes: Cela y ressemble pourtant drôlement et le groupe planifiait une monnaie unique européenne dès 1955). Ses archives attestent qu’il a été créé par la CIA et le MI6, puis est devenu un organe d’influence de l’Otan qui en assure directement la sécurité [5]. 


L’intervention de Macron ayant été bien reçue, il devient un des hommes de l’Otan en France.


Ayant quitté la politique, il ne souhaite plus y revenir. Il explique à maintes reprises à son entourage qu’il entend devenir professeur d’université. Avec l’aide de l’essayiste Alain Minc (adoubé en 2008 au Bilderberg), il obtient un poste à l’université de Berlin et un autre à la London School of Economics, mais ne parvient pas à être embauché à Harvard.

Pourtant, en août 2014 —trois mois après avoir « quitté la politique »—, il est nommé par François Hollande sur proposition de Jean-Pierre Jouyet (adoubé en 2009 au Bilderberg), ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique.

Dans un livre paru en 2018, François Hollande assure que ce choix était son idée [6]. C’est possible, mais cela suppose qu’il n’a pas été informé de l’intervention de Macron au Bilderberg. Or, une de ses ministres et amie, Fleur Pellerin y avait également été invitée.

En décembre 2014, Henry Kravis créé sa propre agence de Renseignement, le KKR Global Institute. Il nomme à sa tête l’ancien directeur de la CIA, le général David Petraeus. Celui-ci va poursuivre avec les moyens privés de Kravis (le fonds de placement KKR) —et sans en référer au Congrès— l’opération « Timber Sycamore » que le président Barack Obama avait initiée. C’est le plus important trafic d’armes de l’Histoire impliquant au moins 17 États et représentant plusieurs dizaines de milliers de tonnes d’armes pour plusieurs milliards de dollars [7]. À ce titre, Kravis et Petraeus sont les principaux fournisseurs de Daesh [8].

Le président du Bilderberg, le Français Henri de Castries, invite le député-maire du Havre, Édouard Philippe à la réunion annuelle, qui se tient cette fois en juin 2015 en Autriche. Il sera à nouveau invité, en Allemagne cette fois, en mai 2016. Lors de la campagne présidentielle en France, Henri de Castries et Édouard Philippe seront des soutiens de François Fillon. Ils le laisseront tomber dès que Jean-Pierre Jouyet [9] aura fourni au Canard enchaîné les documents financiers réunis par l’Inspection des finances sur les emplois douteux de Madame Fillon [10]. Ils se rallieront alors à Emmanuel Macron.

En avril 2016, Emmanuel Macron fonde sa formation politique, En Marche !, dont le marketing est calqué sur Kadima !, le parti prétendument ni-droite ni-gauche d’Ariel Sharon (Fawkes: même son slogan résonne farouchement comme celui de Sharon: « On continue de l’avant ! ».) . Son programme, quant à lui, décline les notes de l’OCDE [11] et celles de l’Institut Montaigne, dont Henri de Castries est le président. C’est d’ailleurs dans les locaux de l’Institut qu’il est créé. Mais Castries fait croire à Fillon qu’il ne soutient pas Macron et que c’est pure coïncidence. Il continuera d’ailleurs à lui faire croire durant des mois qu’il est prêt à devenir son Premier ministre.

Initialement, le financement d’En Marche ! n’est pas contrôlé. C’est une simple association qui peut recevoir des dons de l’étranger. Le nom des donateurs n’est pas transmis au fisc. L’archi-milliardaire Henry Kravis est de ceux-là.

Durant sa campagne, Emmanuel Macron rencontre régulièrement l’ancien président du FMI, Dominique Strauss-Kahn (« DSK »). Ces séances de travail seront niées jusqu’à ce qu’elles soient révélées par Le Parisien, bien plus tard, le temps que son image de pervers sexuel se soit atténuée. DSK (adoubé par le Bilderberg en 2000) apporte à la fois le soutien de la haute-fonction publique et celui du patronat français ; l’alliance sociologique qui avait porté à bout de bras le régime collaborationniste de Philippe Pétain et qui s’est reformée dans les années 80 autour de la Fondation Saint-Simon.

En juin 2018, le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Jean-Michel Blanquer est invité sur proposition d’Henri de Castries à la réunion annuelle du Bilderberg, qui se tient cette fois en Italie. Ce juriste, spécialiste de droit constitutionnel, a toujours lié la science politique et la pédagogie. Il a été l’un des trois directeurs centraux du ministère de l’Éducation, puis directeur de la prestigieuse École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC). Il connaissait depuis longtemps Castries qu’il a fréquenté au sein de l’Institut Montaigne.

Lorsque la crise des Gilets jaunes débute en France [12], il est rapidement évident que le problème est profond et ne pourra pas être résolu sans remettre en cause la globalisation financière, ce que le président Macron ne peut pas faire. Durant sa campagne électorale, il avait surpris ses donateurs lors d’un dîner à New York en faisant le procès de financiarisation de l’économie. C’était de la rhétorique électorale. Il avait été repris par les Kravis : la financiarisation, c’est ce qui autorise les « achats à effet de levier » (leveraged buy-out) qui leur ont permis de devenir ce qu’ils sont.

Il convient donc que face aux Gilets jaunes, le président Macron sacrifie son Premier ministre en victime expiatoire lors des prochaines élections (les européennes de mai 2019 qui seront à coup sûr perdues). Mais, outre qu’il lui faut tenir cinq mois encore, par qui le remplacer ? Lorsque l’on doit le financement de sa campagne électorale et le choix de son Premier ministre à l’Otan, il n’est pas pensable de le remplacer sans en référer à l’Alliance. Le candidat idéal à cette fonction serait donc Jean-Michel Blanquer.






[1] Cette rencontre s’est probablement tenue en 2007. Par la suite, Emmanuel Macron a systématiquement rendu visite aux Kravis lors de ses déplacements aux États-Unis, tandis qu’Henry Kravis le recevait dans ses bureaux de l’avenue Montaigne lorsqu’il venait à Paris.

[2] « Quand Emmanuel Macron découvrait l’Amérique à 29 ans », François Clemenceau, Le Journal du Dimanche, 22 avril 2018.

[3] Jean-Pierre Jouyet est un ami personnel de François Hollande et de Nicolas Sarkozy. Il a dirigé l’Inspection générale des Finances de 2005 à 2007. Il était alors le supérieur hiérarchique d’Emmanuel Macron.

[4] « Hollande Team », e-mail by Jake Sullivan, May 10, 2012. Source : Wikileaks.

[5] « Ce que vous ignorez sur le Groupe de Bilderberg », par Thierry Meyssan, Komsomolskaïa Pravda (Russie), Réseau Voltaire, 9 avril 2011.

[6] Les leçons du pouvoir, François Hollande, Stock, 2018.

[7] « Des milliards de dollars d’armes contre la Syrie », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 18 juillet 2017.

[8] « Saisir des transnationales pour reconstruire la Syrie ? », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 14 août 2018.

[9] Jean-Pierre Jouyet est resté ami avec Henri de Castries à la fin de leurs études à l’École nationale d’Administration (ENA, Promotion Voltaire). C’est là qu’ils ont fait la connaissance de François Hollande.

[10] Contrairement à la version officielle, les informations du Canard enchaîné ne sont pas le fruit d’une investigation journalistique. La totalité du dossier a été fournie en une seule fois à l’hebdomadaire par Jean-Pierre Jouyet en violation du secret fiscal.

[11] L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) est un des deux organismes issus du Plan Marshall. L’autre, c’est l’Otan.

[12] « Comment l’Occident dévore ses enfants », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 4 décembre 2018.

6 commentaires:

  1. Guy, en lisant le lien que tu donnes sur J.Retinger, on peut lire:
    After graduating from the Catholic St. Anne high school in Krakow Retinger was accepted into the novitiate of the Jesuit Order in Rome, which, however, he soon left and entered the École des Sciences Politiques and the Faculty of Literature at the Sorbonne. He socialized with the elite of Paris becoming acquainted with many local artists and politicians.

    Autrement dit, il n'a été que très peu de temps chez les jésuites, mais assez longtemps près des "élites" politiques de la 3eme république, autrement dit des francs maçons.
    Il n'est pas précisé pourquoi il est parti si rapidement de chez les jésuites ni sa motivation pour y entrer.
    Autre point important que l'on découvre sur sa fiche wikipedia (qui ne mentionne même pas son passage éclair chez les jésuites): "Il poursuit également ses études dans la célèbre London School of Economics."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas négliger la capacité des jésuites/illuminati a contrôler et modifier les informations à leur guise à travers leurs agents infiltrés. On dit aussi que Weishaupt, autre personnage très important dans les sociétés secrètes, aurait renié les jésuites. Comme par hasard, on a toujours des gars qui passent par les jésuites et qui s'en "détournent "officiellement".

      "Le Jésuite Adam Weishaupt fait semblant de quitter l'ordre des Jésuites, afin qu'il puisse mettre en place une couverture jésuite appelé les «Illuminati». Ce groupe jésuite, les Illuminati, a planifié, fomenté et orchestré la sanglante Révolution française de 1789 à 1799. En utilisant ce groupe de façade, l'Ordre des Jésuites a ainsi pu fournir un grand degré de «déni plausible» sur le rôle clé qu'il a joué dans la Révolution française."

      “The Real Controllers of the USA” by Darryl Eberhart

      http://vaticannewworldorder.blogspot.com/2012/03/real-controllers-of-usa-by-darryl.html

      Concernant Retinger, ma petite voix me dit que le comte Zamoyski qui l'a élevé, qui l'a conduit vers les jésuites et présenté dans les hautes sphères n'est pas étranger à cette mascarade. A l'époque, les illuminati avaient souvent des titres de noblesse (c'est toujours le cas d'ailleurs).

      Je rappelle aussi que de nombreuses têtes pensantes de l'UE comme Juncker, Draghi, Van Rompuy, Trichet ou Prodi sont tous passés par des instituions jésuites.

      Supprimer
    2. C'est peut-être parce que, traditionnellement, les jésuites ont fourni une excellente éducation et une formation intellectuelle de premier plan.
      L'éducation est la clé du contrôle des peuples, et c'est pourquoi les REP ont été mises en place pour créer une nouvelle élite en France, comme le dit et l'écrit Claude Meunier Berthelot (http://www.le-blog-de-claude-meunier-berthelot.com/) . Je ne peux que te conseiller de l'écouter.

      Dire que Weishaupt est un jésuite est une escroquerie intellectuelle absolue, je vais me renseigner plus sur ta source Darryl Eberhart, mais j'ai de gros doutes sur l'authenticité de ses recherches.

      Jean Ousset dit au sujet de Weishaupt:

      "La secte des Illuminés de Bavière a été créée en 1776 à Ingolstadt, en Bavière, par Adam Weishaupt, ancien élève des jésuites. Il recruta ses adeptes dans les loges maçonniques allemandes où il se fit le fourrier de la révolution universelle. L'ordre des Illuminés s'était donné pour objectifs principaux: le contrôle maçonnique de l'Instruction Publique, de l'Eglise, de la Presse. Sa tactique fut, toujours, l'hypocrisie érigée en méthode d'action, l'hypocrisie systématique, concertée, calculée, perverse, diabolique en un mot. Les institutions à abattre n'étaient jamais combattues de front, mais polluées, corrompues, rongées par l'intérieur. "

      Quand je vois les partisans du nouvel ordre mondial, je n'y ai pas vu beaucoup de prêtres, ni même de catholiques d'ailleurs. D'autres religions sont beaucoup plus représentées, sans parler de la maçonnerie omniprésente.

      Supprimer
    3. Le Vatican est très impliqué dans le nouvel ordre mondial, plus que tu ne le penses. Et qui est à sa tête? Un jésuite.

      Je t'invite à lire ces articles que j'ai publié il y a plusieurs années. Ils confirment le rôle funeste des jésuites. Pourquoi se sont-ils tant impliqué dans l'éducation d'après toi? Ils savent que c'est la clé pour enrôler les gens dès le plus jeune âge. Sans doute que les plus brillants sont coopter pour être amenés à jouer un rôle dans la société :

      http://www.fawkes-news.com/2014/03/plusieurs-lecteurs-mont-fait-part-de.html

      http://www.fawkes-news.com/2014/04/le-nouvel-ordre-mondial-du-vatican.html

      Dans cet article, un ancien jésuite témoigne de ce qu'est réellement cet ordre:

      ""Il indique que son travail était l'infiltration des églises, des institutions et des gouvernements. Que cela implique un nombre énorme d'institutions, le but étant d'infiltrer tous les aspects de la vie afin que l'église catholique romaine puisse avoir un accès et un contrôle sur le gouvernement mondial à venir. L'institution catholique romaine, particulièrement à partir de la création de l'ordre des jésuites en 1534, a infiltré chaque niveau de la société afin de prendre le contrôle du monde d'une manière politique et religieuse."

      Dans celle-ci, Rivera nous indique que l'OPUS DEI, les franc-maçons, les illuminati, le mouvement New Age, la commission trilatérale, le club de Rome sont tous des outils des jésuites et que cet ordre est une société secrète car ce que l'on connait de lui et faux. Même les jésuites de base ne connaissent rien des secrets de l'ordre. Comme on pouvait s'en douter, Rivera finira par être empoisonné en 1997."

      http://www.fawkes-news.com/2014/03/lhomme-le-plus-puissant-du-monde-le.html

      http://www.fawkes-news.com/2014/03/lhomme-le-plus-puissant-du-monde-le_9.html

      http://www.fawkes-news.com/2014/03/lhomme-le-plus-puissant-du-monde-le_6886.html

      L'histoire nous dit aussi que les illuminati ont cessé d'exister en 1785. Alors comment expliquer qu'ils aient fomenté la révolution française 4 ans après? Et pourquoi Georges Washington écrivait dans une lettre que les Illuminati sont toujours à l'oeuvre 13 ans après leur ordre d'interdiction officiel et qu'ils représentent un danger pour le peuple américain?

      http://www.fawkes-news.com/2016/03/georges-washington-avait-averti-de.html

      Cette lettre est tout à fait authentique, tu peux vérifier. L'histoire autour des jésuites et des illuminati est trafiquée, c'est une certitude. Ils sont passés maitres dans l'art de la tromperie et du mensonge.

      Supprimer
    4. D'après mes lectures, tous ceux qui sont à la tête des institutions de bruxelles ou autres sont des jésuites (ex juncker)

      Le pape noir jésuite, dans son dernier sermon, a félicité la signature du pacte mondial des migrations de marrakech : comment un pape digne de ce nom peut il se féliciter du futur génocide des chrétiens d'occident qu'il est supposé protéger? parce que c'est un faux pape et un militaire jésuite choisi exclusivement pour favoriser la mise en place d'un gouvernement mondial, l'objectif principal des jésuites, et un traître à la religion chrétienne. Le Vatican a été actif lors de la négociation de ce pacte pour protéger et accorder des droits aux migrants musulmans au détriment de ceux des pays d'accueil peuplés de chrétiens. Nous sommes dans l'apostasie.

      https://twitter.com/Girolata20/status/1074296890517274626

      consultation écrite du vatican/pacte marrakech
      https://www.unhcr.org/events/conferences/5b2ba32c7/statement-holy-fifth-formal-consultation-agenda-item-three.html

      Supprimer
  2. ça ne rentre pas dans la case fake news de la nouvelle loi ça par hasard ?

    RépondreSupprimer



Charte des commentaires:

Les personnes ne souhaitant pas utiliser de compte peuvent commenter en anonyme mais merci d'indiquer un pseudo en début de commentaire pour faciliter la compréhension des échanges.

Pas de spams, d'insultes, de provocations stériles, de prosélytisme religieux à outrance, d'appels à la haine, à la violence ou d'apologie du terrorisme. Les commentaires ne sont pas un défouloir et ce blog n'est ni un tchat ni un forum. Les commentaires sont là pour apporter quelque chose au débat. Les trolls ne sont pas les bienvenus. Restez courtois dans vos échanges et, dans un souci de compréhension, écrivez uniquement en français, merci.

Les liens externes sont acceptés s'ils sont en rapport avec le sujet de départ. Les HS sont exceptionnellement tolérés s'ils relèvent d'un sujet connexe ou pertinent vis à vis du thème de l'article. Merci de vérifier vos sources avant de publier un lien vers un article tiers (pas de sites parodiques et de fausse nouvelles s'il vous plait).

La modération est parfois activée, parfois non selon les disponibilités de l'administrateur. Dans tous les cas, inutile de reposter vos commentaires, ils seront validés en temps voulu.

A chacun d'y mettre du sien afin de permettre d'échanger et de débattre dans le respect de chacun.

Gilets Jaunes

Conseils pour économiser

Conseils pour économiser

Affaire Macron/Benalla

False flag Douma

Contre la désinformation

Réseau Pédophile de l'Elite

Rechercher sur le blog

Inscription à la newsletter

Archives du blog